Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • jeudi 31 août 2017 à 00h07min

Finalement, il n’ y a pas eu de quoi fouetter du Kemi Seba. L’activiste comparaissait ce 29 aout 2017 à Dakar au Sénégal pour avoir brulé un billet de banque lors d’une manifestation en signe de protestation contre le Francs CFA, ’’ce vestige colonial’’. La BCEAO qui l’avait astreint en justice, n’a pas eu gain de cause.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

Le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis. L’accusation a avancé que le geste qui a consisté à bruler un billet en public n’était pas symbolique, mais une véritable « atteinte » à l’honneur d’une institution qui représente huit Etats de l’Afrique de l’Ouest. De ce point de vue, elle a demandé une condamnation à un versement d’un franc CFA symbolique en guise de dommages et intérêts. Finalement, le tribunal n’a pas suivi cette requête.

Déjà, suite à l’ arrestation de Kemi Seba, les réseaux sociaux se sont enflammés. Les avis étaient divisés sur le geste de l’activiste. Certains estiment que ses méthodes sont critiquables et que l’acteur qui de par le passé a fréquenté des leaders de l’extreme droite française n’est pas légitime pour parler d’une question aussi sensible. On doute de ses réelles motivations. On n’oublie pas aussi de qualifier le franco-béninois d’imposteur en quête de publicité sur une problématique aussi sérieuse.

“Au passage, qui est plus légitime pour poser de tels débats ? Les chefs d’Etat dont la proximité avec Paris les amène à se ranger docilement en évitant soigneusement d’aborder les sujets qui fâcheraient le prince colon ?”, nous demandions-nous dans la parution du 29 aout dernier.

En face, il y a ceux qui défendent sa cause. Son geste de bruler un billet de banque, était juste symbolique, pas provocateur de la justice sénégalaise. Pour ses soutiens, au-delà de la personne de Kemi Seba, il faut plutôt voir la noblesse du combat qu’il mène et le soutenir, pas en brulant forcément des billets de banque. Il n’ y a rien de plus noble que de refuser la servitude, de réclamer la souveraineté monétaire et arrêter de se faire biberonner par le colon d’antan, alors que les temps ont évolué.

Des leaders d’opinion comme l’artiste Alpha Blondy avaient demandé sa libération. “Je ne suis pas forcément d’accord avec tout ce que mon frère Kemi Seba dit , mais je suis complètement d’accord avec lui quand il parle du CFA, la monnaie de la servitude de l’Afrique francophone. Nous africains francophones avons besoin de nous libérer de cette monnaie qui nous enchaine et qui enchaine nos Chefs d’Etat. Nous avons le devoir de briser ces chaines”, avait expliqué l’artiste.

Alors que dans plusieurs capitales africaines les fronts anti CFA se mobilisaient pour soutenir l’activiste au cas où, la justice sénégalaise a décidé de le relaxer purement et simplement. La BCEAO a été déboutée et cette relaxe sonne comme une victoire pour les partisans de la souveraineté monétaire de l’Afrique.

“On est plus fort en se donnant la main plutôt qu’en se tirant dans les pattes”, a pour sa part noté le relaxé tout en promettant que le combat ne fait que commencer. Son arrestation, son incarcération et tout le tollé que cela a suscité a donc été du pain béni. Que veut un activiste pour faire entendre sa cause, si ce n’est beaucoup de bruit autour de celle-ci.

“La BCEAO et autres amoureux de la servitude qui rêvaient de nous voir incarcérés sont vaincus. Merci à ces derniers de nous avoir permis de poser ce débat à un niveau mondial. Comme quoi, nos méthodes prétendument scandaleuses permettent de mettre la lumière sur ce sujet crucial qu’est la souveraineté africaine », a déclaré le franco-béninois.

Quelle forme prendra la lutte à venir, au-delà du succès médiatique incontestable consécutif au billet brulé et au procès intenté ? Nul doute que désormais, les gestes et paroles de Kebi Seba seront scrupuleusement scrutés.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 août à 18:24, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Emmanuel MACRON a annoncé une visite au Burkina et il faut lui réserver « un accueil KEMI Seba ». Lui qui représente aujourd’hui le symbole de l’exploitation éhontée et qui fouette nos dirigeants à petits pieds qui tardent à prendre des décisions fortes par rapport à notre indépendance monétaire. Il faudrait lui signifier qu’il doit parler de ce qui nous regarde et non de ce qui regarde la France.

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 18:48, par Ka
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Tiga tout combat pour une cause est noble, mais ce débat qui existe et continu d’existé. est pertinent. Sans un accord pour une monnaie unique et généralisé sans le nom de Franc CFA dans tous les pays membres de l’UA, le débat sur le problème est inutile. Car ce qui se passerait si chaque pays ou chaque groupe de pays africains avait sa propre monnaie, ça sera le désastre comme le dollar Congolais. Si nos décideurs décident de donner chaque pays d’Afrique sa monnaie, les cours de ceux des bons élèves face aux "monnaies de réserve" (dollar, euro, etc.) monterait inéluctablement, et handicaperait les exportations de ces pays, alors que ceux des mauvais élèves tomberaient en chute libre, renchérissant de manière dramatique les denrées de base de tout le continent, annihilant toute confiance dans l’économie, et obligeant les opérateurs de ces pays à effectuer leurs transactions dans une vraie monnaie (par exemple le dollar US). Là ça sera la galère, et nous mesurerons que le CFA, malgré ses contraintes, est une bénédiction, tant qu’on respecte les obligations qui s’y attachent.

    Répondre à ce message

    • Le 30 août à 19:46, par Silam
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Salut Ka.
      Qui dit que chaque pays doit creer sa propre monaie. On dit qu’on doit creer une monaie panAfricaine ou pour le moment une monaie des regions d’Afrique avec a l’esprit une convergence pour creer une monaie Africaine a l’image de l’Union Africaine.
      Dans quel pays ou entite du monde avez vous survivre une communaute de pays sans un lien monetaire commun ?
      Thom Sank disait que "l’esclave qui ne lutte pas pour s’affranchir ne merite pas qu’on s’appesantisse sur son sort."
      Reveillons nous, reveillons nous. Pourquoi les gens craignent de l’affranchissement.
      CREONS NOTRE MONAIE COMMUNE AFRICAINE SINON POINT DE DEVELOPMENT EN AFRIQUE !

      Répondre à ce message

      • Le 31 août à 07:01, par Ka
        En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

        Je m’incline, même si tu n’as pas pris le temps d’analysé ma critique : Je te demande de relire les discours de l’activiste Kemi Seba quand il s’approchait le clan Lepen : ’’’C’était chaque pays d’Afrique doit avoir sa liberté d’avoir sa propre monnaie,’’’ comme Marie Lepen voulait quitter l’Euro pour le franc. Si tu as remarqué, j’ai dit une monnaie commune de tous les pays membres de l’UA, et qui rejoigne ton autocritique fondée. Si tel est le cas Silam, battons-nous farouchement pour aboutir à des résultats meilleurs. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

    • Le 30 août à 22:34, par Kabako
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      La solution est plutôt simple :

      1. Garder la structure multinationale du CFA, géré par une banque centrale indépendante (BCEAO 2) s’inspirant du fonctionnement de la BCE Européenne.

      2. Couper la dépendance à la banque de France ! Et nouer les partenariats financier avec divers acteurs UE, USA, Chine, Japon, etc...

      Bonus. Responsabiliser nos dirigeants pour qu’ils ne fassent pas les mêmes erreurs que le Congo de Mobutu ou le Zimbabwe de Mugabe.

      Répondre à ce message

  • Le 30 août à 19:24, par Zine’fils
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Nous attendons maintenant l’organisation des journée antiFCFA dans les pays de la zone fcfa des billet seront brûler il nous faut sortir de la servitude monetaire avec le colon.le combat continu

    Répondre à ce message

  • Le 30 août à 21:11, par Burkindi
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    De tels actions ne peuvent véritablement avoir du succès que s’ils se répètent et s’étendent à un grand nombre de pays. Il faut que ces actions entrainent un effet de boule de neige pour amener nos décideurs à se pencher sérieusement sur la question de notre indépendance économique.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 07:08, par Nopogo
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    "a fréquenté des leaders de l’extrême droite française n’est pas légitime pour parler d’une question aussi sensible. On doute de ses réelles motivations. On n’oublie pas aussi de qualifier le franco-béninois d’imposteur en quête de publicité sur une problématique aussi sérieuse." Tout est dit en ce qui concerne ce monsieur !
    Bien sûr, le débat sur la question de la monnaie doit se poursuivre, il n’est pas nouveau, il existe déjà depuis longtemps, Sankara n’a pas pu ou eu le temps de le trancher, mais les positions de la France ne semblent plus si figées (déclarations de F. Hollande en son temps), donc ce débat est évidemment légitime lui, mais certainement pas avec cet homme gonflé d’orgueil, de racisme et de haine ! Problème : c’est un "beau-parleur", il a le verbe haut et facile, le propos populiste et "séducteur" ; il est donc d’autant plus dangereux ! Donnons la parole sur ce sujet à ceux qui sont légitimes pour en débattre, et vraiment : il y en a, tant pour les arguments "pour" que "contre" ! Mais svp gare à ce monsieur qui s’est construit sur la colère et dont le fond de commerce est le rejet en bloc avec des accents tyranniques : rien de bon ne peut sortir par cette voie. C’est à des intellectuels, économistes honnêtes, sérieux et fiables que la parole doit être donnée : messieurs les journalistes, allez les chercher ceux-là qui ne "draguent" pas les média, faites un vrai boulot d’investigation sur cette question qui mérite pour le coup une réflexion à la fois mesurée et audacieuse ! Par contre, pourquoi faire confiance à ce tribun racialiste-haineux-agité-agitateur-manipulateur-séducteur-populiste, parce qu’il est NOIR ?!? Tchrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

    • Le 31 août à 07:28, par KI
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Vous n’avez rien compris de la lutte !!! Il incarne la position des affricains, mais il n’est pas forcément celui qui conduira les réflexions !!!!
      Une commission d’experts africains certainement....

      Répondre à ce message

      • Le 31 août à 13:26, par RAWA
        En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

        Merci mon frère. Chacun a son rôle dans cette affaire. Kémi est l’agitateur qui obligera les intellectuelles même corrompus à se pencher sur la question sous la pression populaire. Et puis il faut faire attention à la désinformation qui présente toujours les africains qui tentent de s’opposer à eu comme des dictateurs ou des fous.

        Répondre à ce message

    • Le 31 août à 08:42, par Thomas
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Lui au moins a eu le courage de relancé le débat à l’échelle mondiale mais qu’ont ils fait les dignes fils de l’Afrique comme vous ?

      Répondre à ce message

      • Le 31 août à 11:00, par Nopogo
        En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

        Bien sûr que trancher la question relève du politique et qu’il est utile, sans doute urgent, de secouer les cocotiers et de faire pédagogie pour le plus grand nombre !
        Mais du "Courage" dites-vous ? Plutôt de l’Opportunisme... Ce monsieur a le sens du pseudo-martyre qui cherche la lumière du buzz ! Comme si à l’échelle mondiale, on n’attendait que lui...?!
        Mais renseignez-vous donc ailleurs que sur les réseaux sociaux pour vous INFORMER, le débat existe !
        Mais suffit-il d’aboyer dans les médias pour valider son propos ? Cette démarche hargneuse est néfaste car contre-productive.
        Par contre, il faut en effet, sur la place publique (politique, associative, médiatique), un débat de fond avec des gens compétents et honnêtes, et bien sûr qu’il y en a ! Il faut les convoquer, les rendre visibles et audibles. Merci

        Répondre à ce message

        • Le 1er septembre à 07:29, par Idriss
          En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

          Vous semblez bien décidé à faire croire que Kemi Seba n’est pas l’homme qu’il faut, lui qui n’a pourtant pas attendu d’être convoqué pour être rendu visible et audible. Et en lieu et place vous voudriez proposer des gens qu’il faudrait CONVOQUER, RENDRE VISIBLES ET AUDIBLES !!!!!! Soyez un peu sérieux et dites nous ce que vous reprochez vraiment à KS et qui n’aurait sans doute rien à voir avec la noblesse du combat qu’il mène (puisque vous lui reconnaissez au moins cela) ou débarrassez-vous de cette peau d’agneau dont vous vous seriez vêtu pour continuer à servir les intérêts de la France. C’est quand même affligeant de s’exprimer aussi bien que vous le faites et développer cependant un argumentaire aussi enfantin. L’individu Kemi Seba ne nous intéresse pas et ne saurait nous intéresser en dehors du combat qu’il mène, qui est noble et auquel nous avons le devoir de participer pour nous et les générations futures.
          Merci de contribuer plus sérieusement au débat ou alors d’utiliser des arguments plus sérieux pour lutter contre la cause. Sauf respect...

          Répondre à ce message

    • Le 31 août à 10:38, par AZIZ B
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      KEMI SEBA, mauvais ou pas c le seul aujourd’hui qui nous donnes une lueur d’espoir pour nous défaire de cette macabre et indigne situation de peuple souverain toujours asservis. le point de départ de la Kemi Seba m’importe moins que celui de SALIF DIALLO .Mais le point d’arriver de leur lutte est a présent mon combat. plaire a tout le monde c’est plaire a n’importe qui. même SANKARA n’a pas fait l’unanimité vis a vis des voltaïques de son époque. le seul qui me propose une porte de sortie pour l’Afrique en 2017 c’est malheureusement lui, le haineux colérique a la recherche de pub comme vous le prétendez. je suis économiste de formation, un jour a l’université j ai demande a mon prof d’économie comment l’Afrique devrai procéder pour être financièrement indépendant, il ma juste répondue c’est très très dur et c’est pas sur que eux puisse vivre assez longtemps pour voir ça. alors c’est une lutte utopique. un des fils de SANKARA reprend le flambeau. j’ai pas connue SANKARA, mais je lutterai avec Kemi Seba.

      Répondre à ce message

    • Le 31 août à 11:05, par Yamdi
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Effectivement, ce monsieur est financé par l extrême droite française, dont on connaît les motivations sur cette question. Mr capo chichi alias Kemal n est autre qu un raciste haineux. Tout l indiqué sur ce visage haineux. J approuvé le présent commentaire, Mr capo chichi a fait de la prison en France et est financé pas le raciste Soral qui poursuit de sa haine en France, les arabes, noirs et étrangers. Qu il se débarrasse d abord de son passeport français, s il veut être logique. Jeunes africains, ne vous laissez pas abuser par ce raciste, delinquant qui prône la haine ..

      Répondre à ce message

      • Le 2 septembre à 11:19, par SIDBALA
        En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

        JESUS a côtoyé les lépreux alors qu’il ne l’est pas. GRANDISSONS NEGRO. Histoire du nègre qui court après ses chaines. Double nationalité, faux débat. Mon père ancien combattant n’a pas eu besoin d’aller combattre les nazis pour sauver la France alors beaucoup de ces gens avaient fait alliance. GRANDISSONS NEGRO.
        A mon avis le combat n’est pas qui doit être devant mais est ce que ce combat est noble. Le reste est de l’aficanité ’est à dire que moi ou rien. Hé jalousie va tuer africain

        Répondre à ce message

    • Le 31 août à 11:20, par LePatriote
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Vous êtes à coté de la plaque ? Pensez vous que toutes vos fréquentations son recommandables ? Il a côtoyé l’extrême droite française, et alors ? Savez vous pourquoi ? Et quel problème cela vous pose t-il qu’il aie la nationalité française en plus de la nationalité béninoise ? Savez vous comment il en est arrivé là ? Comptez-vous vous départir de votre nationalité burkinabé parce que vous n’appréciez pas la politique de la classe dirigeante actuelle ? Arrêtez de juger les autres, je ne vous crois pas plus "africaniste" que KS (il a d’ailleurs quitté la France pour venir s’installer en Sénégal).
      Allez-y sur Youtube et taper " Kemi Seba, BFM TV" vous pourrez apprécier ses positions sur certains combats qu’il mène.
      Partager nous votre analyse, votre position sur la cause qu’il défend c’est-à-dire l’indépendance monétaire des pays de la zone FCFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique), c’est ce qui à mon sens intéresse tout le monde ici.

      Répondre à ce message

    • Le 31 août à 13:22, par BAKBIIGA
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Mon frere , c’est bien mais ou etaient tes soit disant intelectuel honete depuis tout ce temps . Chacun voit et ne dit rien et quant quelqun commence on le traite de tous les nom !

      Répondre à ce message

    • Le 1er septembre à 17:40, par Babagayo
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Evitez les arguments ad hominem,. Meme si c’etait un voleur qui nous disait que le cfa est inique, il faut examiner l’ argument. il est serieux. Il est valable. Ceux qui n’ ont pas d’ argument se contentent de tuer le messager.

      Répondre à ce message

    • Le 2 septembre à 11:10, par SIDBALA
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      Je pense que vous n’avez rien compris au débat. Le vrai problème n’est pas KEMI mais est ce que nous méritons de vivre en ce siècle dans la servitude.
      "C’est à des intellectuels, économistes honnêtes, sérieux et fiables que la parole doit être donnée :" Comment les reconnaître ! En vérité ma grande mère au village doit en débattre car on n’a pas besoin de diplôme pour revendiquer sa liberté. KEMI vous montre la lune et au lieu de regarder celle ci vous regardez son doigt.
      Si celui qui le verbe haut est un imposteur alors SANKARA, KADHAFI...l’étaient. Ne faisons pas des amalgames négro. Allons au combat et le seul qui vaille.
      Salut

      Répondre à ce message

  • Le 31 août à 07:15, par KI
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Quelle clairvoyance de la justice Sénégalaise !
    Plutôt une grande chance pour la BCEAO, qui allait être surprise de la réaction de la jeunesse africaine face à une quelconque condanation de ce sauveur de l’Afrique francophone !!!
    Ce sont plutôt des milliers de billets de banque FCFA qui allaient partir en flemme .....
    Au lieu de chercher à réprimer le front anti CFA, la France ferait mieux d’accélérer plutôt cette indépendance monétaire démandée par la nouvelle Afrique !!!!!
    Allez donc, Cher Kemi Seba ..... nous avons définitivement pris conscience de la nécessité et de l’urgence de cette lutte .... Nous attendons le prochain mot d’ordre pour la suite de la lutte !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 08:22, par N’Kan TUO.
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Bonjour à vous !
    Vous savez qu’il ya beaucoup de gens qui se complaisent dans la servitude. Que Kemi ait fréquenté des leaders d’extrême droite ou de l’extrême gauche n’est pas la problématique qu’il pose ici. Son combat somme toute légitime mérite d’être mené ou pas ? De la réponse individuelle à cette question déterminera qui est patriote d’une part et les poltrons de l’autre.

    Répondre à ce message

    • Le 31 août à 09:38, par yelmingaan blaan saa hien
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      bien dit mon frère ! pour défendre une cause dit on ,il y a souvent beaucoup d ’avocats mais peu de martyrs" que les poltrons traitent tout de suite de téméraires pour se donner bonne conscience de leur passivité ou de leur couardise !

      Répondre à ce message

    • Le 31 août à 10:43, par pataamleukré
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      En effet même si l’idée de Kemi avait été émise par Jean Marie Lepen,je l’aurais soutenu.
      Ce qui importe c’est la valeur de l’idée et non la couleur politique de son concepteur.

      Répondre à ce message

    • Le 31 août à 12:07, par AfriqueEnMarche
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      D"abord une certaine verite : les africians n’ont pas attendu KS pour reflechir a la fin du system CFA. Depuis les annees 1960 que le projet de monnaie commune africaines existe (verifiable sur google). A la cedeao, le projet de la monnaie commune est en cours meme plus vite que partout ailleurs en afrique (on parlait meme de 2020 mais reporter parce que le ghana et le nigeria se cherchent actuellement). A ceux de bonne foi qui demanderont pourquoi jusqu a present cest pas encore fait je leur dirai de se renseigner sur combien d annee la zone euro a pris pour se mettre en place. Et encore que la zone euro a moins de pays que l afrique toute entiere. Donc la meilleure facon d’ arriver cest de commencer par des zone monetaire regionale (afrique de l’ouest, magreb, afrique australe,etc) et apres aller vers une monnaie sur tout le continent. Comme partout dans le monde quand les conditions economiques se deteriorent, le populisme gagne du terrain parce qu’il suffit d’identifier un bouc emissaire : l’etranger pour certains,l’union africaine pour d autres et le system fcfa et in fine le colon chez nous.
      Maintenant est ce que dire qu il faut sortir du fcfa c’est du populsime ? oui et non !
      1.Oui parce que c est pas vrai de dire que tout est mauvais dans le fcfa, que c’est une perte de souverainite, que cest le franc cfa est qui est l’origine de la misere dans cette zone.
      1.1.Ceux qui disent qu il s’agit d une perte de la souverainite seraient logique si ils veulent que chaque pays quitte le system cfa et battre sa propre monnaie parce que meme dans le cadre d’une monnaie africaine vous etes pas sur de fabriquer votre monnaie, d’abriter la banque centrale de la monnaie africiane et vous n’etes plus libre de faire votre politique monetaire (les gens de bonne foi peuvent aller lire sur la question). D"ailleurs en france certains meme disent que la france a perdu sa souverainite car elle est sous la tutelle de Bruxelle (qui abrite le siege de l’union europeenne) comme quoi cest chacun sa facon de voir (lol). Mon avis personel est que au lieu de parler de souverainite il faut faire de la real politique, du pragmatisme economique et se poser chaque fois la question : Qu’est ce que mon pays gagne ? Qu’est ce qu"il perd ? Les gens qui aiment prendre exemple de coree du sud, saviez vous que la coree a signe des accord de defenses avec les USA , les emirats petroliers aussi ?Plus pres de nous : Le maroc vient d’annoncer qu’il compte laisser sa monnaie pour faire partie de la monnaie unique de la cedeao..perte de souverainite ? Non c’est du business. Un pays n a pas d’amis il a des interets.
      1.2. Ceux qui disent que c’est a cause de fcfa que nos pays sont ne sont pas developpes...je dirai que c est pas tout a fait vrai !!Si je voulais etre cynique je pourrai demander quel est le pays africain hors zone cfa qui est developpe ? A chaque pays hors zone cfa que vous allez prendre on pourra vous trouver un contre example dans la zone cfa sur un indicateur bien precis et sur periode precise.Les gens de bonne foi peuvent aller regarder les chiffres et l’evolution de la performance de nos pays comparer a des pays comparables. Mais juste un exempl : jusqu"a la fin des annees 80 le ghana ne voyait pas la poussiere de la cote d ivoire avec ce meme cfa la. Evidement apres une decennie de trouble politique en cote d’ivoire, le ghana est passer devant. Actuellement le ghana aussi est au ralenti (inflation,cedi en baisse,baisse des cours des matieres premieres) et la cote d’ivoire est reparti (depuis 5 ans au moins la cote est dans le top 10 mondial des fortes croissance( Je vois deja ceux qui vont me dire on mange pas la croissance !Oui sauf que sans croissance tu crees pas d’emploi et tu reduit pas la pauvrete). On peut aussi regarder les taux de croissance du senegal, du benin, du burkina et du Mali face a des pays comparables. On entend aussi souvent des gens dir les pays magrebins ont pris leur souverainite monetaire etc mais si il y a eu le printemps arabe cest que surement tout n allait pas bien.
      2. Pourquoi parler de la sortie du fcfa n est pas forcement du populisme aussi ?..D"abord parce que deja nous peres fondateurs en mettant sur place l idee d une monnaie africaine nous imposent deja a mettre fin a ce system a un moment donne. Ensuite parce que les accord sur le franc cfa ont ete signe a un moment donne avec des conditions et des appreciations qui ne sont plus forcement d actualite. Il n existe aucun tabou a rediscuter des accords ou meme a y mettre fin. Trump a remis en cause bcp de traites signer par son pays parce qu il estime que son pays n y avait pas d’avantage. Enfin si nous sommes tous d accord que ca ne va pas dans nos pays alors on n peut ne pas envisager de revoir une question aussi crutiale que le system monetaire. Pour ce faire, on doit debattre loin de la passion avec des arguments solide et objectifs. Commencer par dire la verite aux gens en evitant les discours simplistes du genre, la france a bloquer notre argent et nous empeche de financer nos economies (les gens de bonne foi peuvent aller lire sur ce que sont les reserves de change). Il faut aussi dire la verite aux gens que autant le cfa a des insufisances (dont nous devons reflechir a comment les ameliorer justement) autant le nouveau systeme( monnaie commune, change flottant,monnaie d’ancrage ) viendra aussi avec des avantages mais aussi et surtout d’autre problemes qu’on avait pas avec le system actuel et que la situation peut etre pire (dire cela na pas pour objectif de faire peur, il s’agit d’un discours de verite. regarder la zone euro actuellement.).Dire la verite aussi c’est dire que avec de la stabilite politique, de la vision economique pour diversifier nos economies,une vraie politique anti corruption, nos pays auraient largement fait mieux avec le cfa. Au gens de bonne foi (parce que quelque soit tes arguments tu ne peux pas debattre avec une personne de mauvaise foi) je dis moins de passion, moins de populisme, plus de realisme, plus de pragmatisme sur cette question.

      Répondre à ce message

      • Le 31 août à 13:48, par RAWA
        En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

        Je ne sait que peu de choses en ce qui concerne les rsrve de change, mais je sais que cela ressemble beaucoup à de l’arnaque. De plus, mon avis est que si la france n’était pas fortement avantagée, elle n’aurait pas saboté les monnaies des 2 pays (mali et guinée sékou touré) quand ceux ci ont choisi de battre leu propre monnaie. D’anciens dirigeants français ont révélé que la france créait l’inflation en guinée en injectant de faux silly dans l’économie guinéenne pour les forcer à venir au CFA. De toutes les façons, je crois que ne serait ce que pour notre amour propre, nous devons penser à la monnaie unique africaine et nous défaire ainsi d’une nation (la france) qui nous a toujours grugé.

        Répondre à ce message

  • Le 31 août à 10:40, par y
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    peut être que le nom franc cfa dérange certains sinon il n’y a aucun accord au monde qu’on oblige un état à adhérer. point barre !

    Répondre à ce message

    • Le 31 août à 12:11, par yelmingaan blaan saa hien
      En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

      ah !Mr y(i grec) :"le nom dites vous" ? " le nom seulement" pensez vous ?eh bien sachez que déjà ,le nom c est pas rien !car voyez vous,le nom dans la civilisation grecque antique dont la France( colonisatrice) est héritière s interprétait comme le plus court discours véridique que
      l’on puisse tenir sur l hote du nom(cratyle de PLaton) !sachez encore que mème dans la Bible,un nom rime toujours avec une réalité:les nom SAMSON,Jean Baptiste,JÉSUS Christ n ont pas été le fruit d un hasard !souvenez vous enfin que souvent dans nos traditions beaucoup de personnes porte bien leurs noms !

      Répondre à ce message

  • Le 31 août à 11:26, par Oun
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Pourqu’on arrive à avoir notre propre monnaie ou notre indépendance monétaire, il faut des actions symboliques du genre qui puissent attirer l’attention des uns et des autres. La question du FCFA n’est pas ni technique et donc réservée au intellectuels. Elle est d’abord politique et c’est du ressort des peuples de cette zone monétaire de se mobiliser comme nos grands parents pour acquérir l’indépendance totale. je la considère partielle car il reste celle dite monétaire pour la zone FCFA. Assumons nous et arrêtons de nous faire prendre pour des majeurs incapables car Comme l’a si bien dit l’économiste Togolais Kako Nubukpo : "le franc FCFA est une monnaie de servitude volontaire". Et oui et rien d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 11:34, par Oun
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Pourqu’on arrive à avoir notre propre monnaie ou notre indépendance monétaire, il faut des actions symboliques du genre qui puissent attirer l’attention des uns et des autres. La question du FCFA n’est pas ni technique et donc réservée au intellectuels. Elle est d’abord politique et c’est du ressort des peuples de cette zone monétaire de se mobiliser comme nos grands parents pour acquérir l’indépendance totale. je la considère partielle car il reste celle dite monétaire pour la zone FCFA. Assumons nous et arrêtons de nous faire prendre pour des majeurs incapables car Comme l’a si bien dit l’économiste Togolais Kako Nubukpo : "le franc FCFA est une monnaie de servitude volontaire". Et oui et rien d’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 11:51, par Kobyagda Moussa
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Bjr,
    C’est une belle victoire pour les anti-cfa. A Quand la JOURNÉE ANTI-FCFA dans les pays de la zone fcfa.
    Ombre Blanche

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 14:18, par Aïda
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    Thomas Sankara a été assassiné sous le roi Mitterrand. Mais Mitterrand n’est pas de l’extrême droite. Alors qui fait mal à l’Afrique, droite, gauche, machin ?

    Donc que tous ces africains mentalement conditionnés par les médias de la Francafrique à répéter infantilement il est proche de l’extrême quoiquoi aillent au diable. Ici seule nous intéresse la noblesse de sa lutte. On dit que Macron n’est pas de l’extrême, mais quand vous entendez (même sans écouter) ses propos sur l’Afrique et les Africains, c’est du racisme pur et dur, à l’état institutionnel même. Rien de moins. Alors réveillez-vous les gars.

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 14:22, par Omso
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    KEMI SEBA A ETE INTERPELLE LE 19 AOUT AU SENEGAL POUR AVOIR BRULE A DAKAR, EN PUBLIC, UN BILLET DE 5 000 FRANCS CFA (SOIT 7,60 EUROS).
    SON INTERPELLATION A RELANCE LA POLEMIQUE SUR L’INTERET DE CONSERVER OU NON L’USAGE DU FRANC CFA DANS LES 15 PAYS D’AFRIQUE CENTRALE ET DE L’OUEST.
    CREE OFFICIELLEMENT LE 26 DECEMBRE 1945 SOUS LA FRANCE DU GENERAL DE GAULLE, LE FRANC CFA EST AUJOURD’HUI LA DERNIERE MONNAIE COLONIALE ENCORE EN ACTIVITE. QUINZE PAYS AFRICAINS L’UTILISENT TOUJOURS ET SONT TENUS DE VERSER 50 % DE LEURS RECETTES D’EXPORTATION A LA BANQUE DE FRANCE. UN SYSTEME MONETAIRE REGULIEREMENT CRITIQUE PAR DES HOMMES POLITIQUES OU DES ECONOMISTES QUI ESTIMENT QU’IL FREINE LE DEVELOPPEMENT DU CONTINENT.
    LE FRANC CFA EST UNE GROSSE ARNAQUE QUI EMPECHE LE DEVELOPPEMENT DE 15 PAYS AFRICAINS !!!! STOP FCFA / OK POUR LA MUA ( MONNAIE DE L’UNITE AFRICAINE ) .
    POURQUOI TOUS LES PAYS DE L’AFRIQUE DU NORD ONT LEUR PROPRE MONNAIE ?
    TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE CE SONT DES ETATS SOUVERAINS ET LIBRES !!!!
    IL EST TEMPS GRAND TEMPS DE SUPPRIMER CETTE MONNAIE COLONIALE DE LA HONTE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 31 août à 22:13, par monnaie de singe
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    J’ai voulu échanger du franc CFA en Europe, ils on refusé reprendre mes billets de francs CFA. On m’a dit de retourner a Ouaga avec. C’est vraiment une monnaie de singe.

    Répondre à ce message

  • Le 1er septembre à 17:48, par AfriqueEnMarche
    En réponse à : Front Anti CFA : Kemi Seba relaxé, le débat relancé

    D"abord une certaine verite : les africians n’ont pas attendu KS pour reflechir a la fin du system CFA. Depuis les annees 1960 que le projet de monnaie commune africaines existe (verifiable sur google). A la cedeao, le projet de la monnaie commune est en cours meme plus vite que partout ailleurs en afrique (on parlait meme de 2020 mais reporter parce que le ghana et le nigeria se cherchent actuellement). A ceux de bonne foi qui demanderont pourquoi jusqu a present cest pas encore fait je leur dirai de se renseigner sur combien d annee la zone euro a pris pour se mettre en place. Et encore que la zone euro a moins de pays que l afrique toute entiere. Donc la meilleure facon d’ arriver cest de commencer par des zone monetaire regionale (afrique de l’ouest, magreb, afrique australe,etc) et apres aller vers une monnaie sur tout le continent. Comme partout dans le monde quand les conditions economiques se deteriorent, le populisme gagne du terrain parce qu’il suffit d’identifier un bouc emissaire : l’etranger pour certains,l’union africaine pour d autres et le system fcfa et in fine le colon chez nous.
    Maintenant est ce que dire qu il faut sortir du fcfa c’est du populsime ? oui et non !
    1.Oui parce que c est pas vrai de dire que tout est mauvais dans le fcfa, que c’est une perte de souverainite, que cest le franc cfa est qui est l’origine de la misere dans cette zone.
    1.1.Ceux qui disent qu il s’agit d une perte de la souverainite seraient logique si ils veulent que chaque pays quitte le system cfa et battre sa propre monnaie parce que meme dans le cadre d’une monnaie africaine vous etes pas sur de fabriquer votre monnaie, d’abriter la banque centrale de la monnaie africiane et vous n’etes plus libre de faire votre politique monetaire (les gens de bonne foi peuvent aller lire sur la question). D"ailleurs en france certains meme disent que la france a perdu sa souverainite car elle est sous la tutelle de Bruxelle (qui abrite le siege de l’union europeenne) comme quoi cest chacun sa facon de voir (lol). Mon avis personel est que au lieu de parler de souverainite il faut faire de la real politique, du pragmatisme economique et se poser chaque fois la question : Qu’est ce que mon pays gagne ? Qu’est ce qu"il perd ? Les gens qui aiment prendre exemple de coree du sud, saviez vous que la coree a signe des accord de defenses avec les USA , les emirats petroliers aussi ?Plus pres de nous : Le maroc vient d’annoncer qu’il compte laisser sa monnaie pour faire partie de la monnaie unique de la cedeao..perte de souverainite ? Non c’est du business. Un pays n a pas d’amis il a des interets.
    1.2. Ceux qui disent que c’est a cause de fcfa que nos pays sont ne sont pas developpes...je dirai que c est pas tout a fait vrai !!Si je voulais etre cynique je pourrai demander quel est le pays africain hors zone cfa qui est developpe ? A chaque pays hors zone cfa que vous allez prendre on pourra vous trouver un contre example dans la zone cfa sur un indicateur bien precis et sur periode precise.Les gens de bonne foi peuvent aller regarder les chiffres et l’evolution de la performance de nos pays comparer a des pays comparables. Mais juste un exempl : jusqu"a la fin des annees 80 le ghana ne voyait pas la poussiere de la cote d ivoire avec ce meme cfa la. Evidement apres une decennie de trouble politique en cote d’ivoire, le ghana est passer devant. Actuellement le ghana aussi est au ralenti (inflation,cedi en baisse,baisse des cours des matieres premieres) et la cote d’ivoire est reparti (depuis 5 ans au moins la cote est dans le top 10 mondial des fortes croissance( Je vois deja ceux qui vont me dire on mange pas la croissance !Oui sauf que sans croissance tu crees pas d’emploi et tu reduit pas la pauvrete). On peut aussi regarder les taux de croissance du senegal, du benin, du burkina et du Mali face a des pays comparables. On entend aussi souvent des gens dir les pays magrebins ont pris leur souverainite monetaire etc mais si il y a eu le printemps arabe cest que surement tout n allait pas bien.
    2. Pourquoi parler de la sortie du fcfa n est pas forcement du populisme aussi ?..D"abord parce que deja nous peres fondateurs en mettant sur place l idee d une monnaie africaine nous imposent deja a mettre fin a ce system a un moment donne. Ensuite parce que les accord sur le franc cfa ont ete signe a un moment donne avec des conditions et des appreciations qui ne sont plus forcement d actualite. Il n existe aucun tabou a rediscuter des accords ou meme a y mettre fin. Trump a remis en cause bcp de traites signer par son pays parce qu il estime que son pays n y avait pas d’avantage. Enfin si nous sommes tous d accord que ca ne va pas dans nos pays alors on n peut ne pas envisager de revoir une question aussi crutiale que le system monetaire. Pour ce faire, on doit debattre loin de la passion avec des arguments solide et objectifs. Commencer par dire la verite aux gens en evitant les discours simplistes du genre, la france a bloquer notre argent et nous empeche de financer nos economies (les gens de bonne foi peuvent aller lire sur ce que sont les reserves de change). Il faut aussi dire la verite aux gens que autant le cfa a des insufisances (dont nous devons reflechir a comment les ameliorer justement) autant le nouveau systeme( monnaie commune, change flottant,monnaie d’ancrage ) viendra aussi avec des avantages mais aussi et surtout d’autre problemes qu’on avait pas avec le system actuel et que la situation peut etre pire (dire cela na pas pour objectif de faire peur, il s’agit d’un discours de verite. regarder la zone euro actuellement.).Dire la verite aussi c’est dire que avec de la stabilite politique, de la vision economique pour diversifier nos economies,une vraie politique anti corruption, nos pays auraient largement fait mieux avec le cfa. Au gens de bonne foi (parce que quelque soit tes arguments tu ne peux pas debattre avec une personne de mauvaise foi) je dis moins de passion, moins de populisme, plus de realisme, plus de pragmatisme sur cette question.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés