Millenium challenge corporation : Le Burkina achève la phase I du processus de formulation du 2nd compact

LEFASO.NET | Moussa DIALLO • vendredi 1er septembre 2017 à 00h25min

Le gouvernement des USA soutient les efforts de développement du Burkina. En décembre 2016, il a décidé d’accorder un 2e compact du Millenium challenge corporation (MCC) au pays des Hommes intègres. Ce, après la mise en œuvre satisfaisante du premier compact (2009-2014) et au respect des critères essentiels d’éligibilité. Dans le cadre de la formulation de ce second compact, une unité de coordination a été mise en place et est à pied d’œuvre pour la réussite du processus. Elle a, de ce fait, organisé, le 31 aout 2017, un atelier national de validation des résultats de l’analyse des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique au Burkina Faso. Ce qui marque la phase 1 du processus.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Millenium challenge corporation : Le Burkina achève la phase I du processus de formulation du 2nd compact

Suite à l’admission de la candidature du Burkina au second compact du Millenium challenge corporation (MCC), le gouvernement a mis en place une unité de coordination de la formulation de ce second compact. Les travaux de cet organe ont permis de mener une analyse des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique. Tous les acteurs (secteur privé, société civile, administration publique, partenaires techniques et financiers) ont été pris en compte dans la réalisation de cette analyse et y ont apporté leurs contributions.

Au cours de l’atelier organisé ce 31 aout, les participants ont examiné, amendé et validé le rapport d’analyse, en afin d’identifier les contraintes les plus fortes sur lesquelles le compact devrait agir pour élargir les opportunités d’investissement privé, de création de richesse et d’amélioration des conditions de vie de nos populations. Cette rencontre marque ainsi la fin de la première phase du processus de formulation.

L’analyse des contraintes en cohérence avec le diagnostic du PNDES

Les huit chapitres développés et traités dans le cadre de l’analyse des contraintes au développement du Burkina sont en parfaite cohérence avec les différents domaines mis en exergue dans le Plan national de développement économique et social (PNDES). Il s’agit, entre autres : des contraintes liées à la pauvreté, à l’accès au financement, au capital humain, aux infrastructures qui sont répertoriés comme facteur important de blocage à notre croissance.

« Les attentes des Burkinabè par rapport à ce second compact sont fortes. Les résultats satisfaisants de la mise en œuvre du premier compact fondent cet espoir pour le peuple burkinabè. Par ailleurs, dans le contexte actuel de mise en œuvre du PNDES, les projets structurants à identifier dans le cadre de ce compact vont contribuer à poser les bases de la transformation structurelle de notre économie. Le gouvernement se réjouit que ce soit la même démarche de diagnostic des contraintes à la croissance qui a été utilisée à la fois pour le PNDES et pour ce second compact démontrent ainsi la justesse de nos analyses et la pertinence du PNDES », a confié le Premier ministre burkinabè, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier.

L’Unité de coordination peut compter sur l’accompagnement des experts de la partie américaine

JPEG - 97.3 ko
Quelques participants à l’atelier

Cette première phase a été achevée dans le délai prévu. Pour parvenir aux résultats de cette phase qui font l’objet de cet atelier, l’équipe de l’UCF-Burkina a travaillé étroitement avec les experts du MCC. Et, l’ambassadeur américain au Burkina, Andrew Young a assuré de l’accompagnement de la partie américaine dans la suite du processus. Les prochaines étapes consisteront en :

- l’analyse profonde des contraintes à l’investissement privé et à la croissance économique ;

- l’identification des projets susceptibles d’atténuer les obstacles les plus contraignants à la croissance ;

- la réalisation des études de faisabilité des projets identifiés.

La mise en œuvre de ce 2nd compact du MCC contribuera sans doute à la réalisation des objectifs du Plan national de développement économique et social (PNDES). C’est pourquoi, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba n’a pas manqué, renouveler la gratitude du Président du Faso, du gouvernement et de tout le peuple burkinabè, au peuple américain. Il a également félicité le coordonnateur national de l’UCF-Burkina, Samuel Kaboré et tous les experts pour le travail abattu en un temps record. Mieux, le chef du gouvernement les a exhortés à poursuivre dans ce sens pour que le Burkina arrive en tête des trois pays en compétition pour ce compact. Faut-il le rappeler, le Burkina doit partager les fonds de ce compact avec la Tunisie et le Sri Lanka.

Lire aussi : Millenium challenge corporation : L’unité de coordination au Burkina travaille à accélérer le processus de formulation du 2e compact

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés