CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

mardi 13 février 2018 à 00h10min

Elu en décembre 2017, Jean-Claude Brou succédera à Marcel de Souza, le 1er mars 2018. Quelques jours avant sa prise de fonction, le nouveau président de la Commission de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a été reçu en audience par le Président du Faso, Roch Kaboré, au palais de Kosyam. A l’issue d’un entretien d’environ une heure, l’hôte du jour n’a pas voulu s’exprimer face aux médias, parce que n’ayant pas encore pris officiellement fonction.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

Après seulement deux ans à la tête de la Commission de la CEDEAO, le béninois Marcel Alain de Souza va bientôt passer le témoin à l’ivoirien Jean-Claude Brou, désigné lors de la 52e session ordinaire de l’institution en décembre dernier. Agé de 64 ans, le ministre ivoirien de l’industrie et des mines prendra ses fonctions de Président de la Commission de la CEDEAO, le 1er mars prochain, pour un mandat, dit-on, de quatre ans. Membre du gouvernement ivoirien depuis 2012, M Brou est titulaire d’un doctorat de l’université de Cincinnati aux USA. Il est passé par le Fonds monétaire international, puis la Banque mondiale et la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BECEAO).

Quelques jours plutôt, soit le 08 février, c’est le Président sortant de la Commission de la CEDEAO qui était reçu par le chef de l’Etat burkinabè. Puis, il a été élevé au rang de commandeur de l’ordre national burkinabè, une distinction qu’il a reçu des mains du ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré. A l’occasion, Alpha Barry, le ministre des affaires étrangères, avait confié que cette médaille est le fruit de l’immense travail abattu par De Souza au cours de son mandat à la tête de la commission de la CEDEAO. L’intéressé, lui, s’est voulu modeste en déclarant : « ma modeste personne a été honorée et j’offre cette médaille à mes collaborateurs de la commission pour le travail qui a été abattu. Je n’ai fait que mon devoir ».

Le nouveau président, Jean-Claude Brou, pourra également compter sur ses futurs collaborateurs pour mener à bien la mission à lui confier, en particulier des réformes importantes de l’institution.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 février à 08:35, par Lebouk
    En réponse à : CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

    FMI, BM, BCEAO. Je doute fort que ce Mr puisse conduire les reformes selon les attentes du peuple de la communauté. A moins que ADO quitte le pouvoir en 2020, c’est encore 4années de perdu dans les avancés vers une intégration monétaire, économique communautaire. Bon vent !

    • Le 13 février à 14:08, par Maria de Ziniaré
      En réponse à : CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

      Le président de la commission CDEAO n’est qu’un ministre ( serviteur) pour exécuter les décisions issues de la conférence des chefs d’état de la CDEAO il ne vient pas pour appliquer des réformes ex nihilo, il a des patrons et obéit à ses patrons. S’il n’obéit pas il sera débarqué avant le terme de son mandat comme son prédécesseur Marcel DESOUZA qui n’a pas fait les 4 ans.

  • Le 13 février à 12:20, par Aboudji Mansou
    En réponse à : CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

    Le jour où au plus un quinquagénaire sera nommé président de la commission, nous irons vraiment vers l’intégration sous régionale.
    Actuellement avec ces valets locaux des capitaux occidentaux ces machins (UEMOA, CEDEAO, UA) sont tous des gouffres à sous où les fonctionnaires sont surpayés à ne rien faire.
    AM

  • Le 13 février à 14:08, par Maria de Ziniaré
    En réponse à : CEDEAO : Le futur Président de la Commission reçu par le Président du Faso

    Le président de la commission CDEAO n’est qu’un ministre ( serviteur) pour exécuter les décisions issues de la conférence des chefs d’état de la CDEAO il ne vient pas pour appliquer des réformes ex nihilo, il a des patrons et obéit à ses patrons. S’il n’obéit pas il sera débarqué avant le terme de son mandat comme son prédécesseur Marcel DESOUZA qui n’a pas fait les 4 ans.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés