Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 13 mars 2018 à 23h49min
Attaque terroriste  du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

Un affront en plein jour. C’est ainsi que nous avons qualifié l’attaque du 2 mars contre l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France. Huit hommes de tenue étaient tombés sur le champ de l’honneur. Quelques semaines après, des questions commencent à trouver des réponses. Contrairement à l’attaque du restaurant Aziz Istanbul toujours couverte de mystère, celle-là semble avancer.

L’Etat-major général des armées n’est pas n’importe quelle institution. De ce fait, les caméras de surveillance qui y ont été installées ont pu capter des images du véhicule des assaillants et même leur mode opératoire. C’est sur cette base d’ailleurs que le militaire radié a été arrêté puis relâché, parce qu’ayant combattu aux côtés des forces régulières.

Sur la préparation même de l’attaque, le dernier numéro de Jeune Afrique donne des éléments. A en croire nos confrères, elle n’a pas été une surprise pour les autorités burkinabè qui ont eu vent de certains mouvements depuis le mois de février. « Les services de renseignements ont identifié Ayour Al-Battar comme étant le coordonnateur de ces opérations. Un combattant arabe d’Al-Mourabitoune, déjà suspecté d’être impliqué dans l’attaque perpétrée contre le café-restaurant Cappuccino à Ouaga le 15 janvier 2016 ».

Ayour Al-Battar aurait franchi la frontière le 9 février depuis le Mali. « Les huit membres du commando, dont certains parlaient arabe et bambara, l’aurait rejoint au Burkina durant les jours qui ont suivi, également depuis le Mali. Informés a posteriori de leur arrivée, les services de renseignements burkinabè ont diffusé une note d’alerte aux différentes forces de défense et de sécurité le 22 février pour signaler leur présence sur le territoire national ».

Malheureusement, cette vigilance renforcée n’a pas empêché les assaillants de mettre en œuvre leur funeste plan. Aidés certainement par des complices à l’intérieur même de l’armée qui leur ont facilité la tâche pour tuer des frères d’armes.

On apprend également que le traître, qui a travaillé pour les forces du mal a été identifié et même arrêté. Un militaire burkinabè en activité a ainsi roulé pour les terroristes. Il aurait même été aperçu au cimetière quand ses camarades étaient portés sous terre.

Présent là, il a observé la souffrance des familles, les larmes des femmes et enfants, la tristesse des amis et frères d’armes. Pour brouiller les pistes ? En tout cas, selon plusieurs sources, le ‘’judas’’ est dans les mains des enquêteurs qui auront certainement quantité d’informations avec lui.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 mars à 16:01, par Sucrette En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Vivement qu’il parle et que des mesures sécuritaires soient prises pour préserver notre cher Faso de ces genres d’attaques !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:07, par Moumouni En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Jeune Afrique, Jeune Afrique... Non, il faut que nos autorités changent dans leur manière de communiquer. Pourquoi permettre à un media français (Jeune Afrique) d’accéder en premier à de telles informations, et les medias nationaux sont maintenant obligés de citer Jeune Afrique pour renvoyer à l’information.
    Un pays qui se respecte ne fait pas ça, ça n’a rien à voir avec la liberté de la presse, c’est des foutaises ; en comparaison Jeune Afrique ne va jamais rêver appeler les USA ou la Chine pour disposer d’informations sur tel ou tel cas de la sécurité nationale, parce qu’ils savent que personne ne leur adressera même la parole, à plus forte raison donner une quelconque information.
    Donc, ne plaisantons pas avec l’image de notre pays de la sorte, des journalistes étrangers n’ont pas à harceler la sécurité comme ça. Vous vous imaginez Sidwaya, Le Pays, LeFaso.net, etc. disposer et publier en premièr les informations relatives aux attaques en France ? C’est inimaginable, les enquêteurs français enverraient nos journalistes balader. Alors, pourquoi nous on ne se fait pas respecter ?Arrêtons ça, et rendons notre pays crédible.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 16:49, par Abs En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      mon frère, ce n’est pas quelqu’un du Burkina qui l’a donné, il apprend ça des militaires francais basés ici qui sont dans l’enquete : tu vois c’est plus grave que ce que tu pensais. ils sont bourrés dans nos camps.

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 16:51, par Neekré En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Moumouni, mes posts sont rares sur le Net, mais là, je suis obligé de tremper ma plume parce que ce tu que dis est vrai. Ce n’est pas normal. La primeur de l’information doit être donnée à la presse nationale, voire à la presse d’Etat pour ces genres d’information. D’autres me diront que nos journalistes ne sont pas allés chercher l’information, mais j’en doute que ce soit vrai. La jeune generation de journalistes (sans enlever le merite des anciens) est vraiment active et on les a vus lors de la couverture de certains evenements comme l’inssurection et le "Coup d’état le plus bête du monde". Je prie donc les autorités de revoir leur copie.

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 17:30, par citoyen En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      je suis entièrement d’accord avec toi,il faut que ça change !

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 18:08, par yameogo En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Tu as grandement raison. Toute l’Afrique francophone ne fonctionne que par RFI ( qui a accès à nos autorités jour et nuit contrairement à la presse nationale) ou Jeune Afrique.
      C’est quel complexe ?

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 18:17, par Elie En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Moumouni, vous avez entièrement raison ! J’ai mal lorsque je vois nos propres journalistes devenir de simples lecteurs des RFI, AFP (n’est pas un journal mais une communauté de croque-morts "véhiculateurs" de fausses nouvelles) et autre JEUNEAFRIQUE afin de revenir nous informer sur des faits qui se sont passés dans notre propre pays ! C’est quoi tout cela ? Pourquoi nos agents de sécurité - nos dirigeants de manière générale - ne peuvent-ils pas accorder de l’importance à nos journalistes qui nous - eux compris - informent tous les jours dans des conditions pas très reluisantes ? C’est un manque de patriotisme de leur part ou bien c’est le colonialisme qui continue sous une autre forme - néocolonialisme ? Je pense plutôt que c’est un manque de patriotisme ! Ce n’est d’ailleurs pas étonnant que nos pays soient sous-développés !

      @Tiga Cheick SAWADOGO, merci pour l’article. Mon commentaire ne vous concerne pas car ce n’est pas de votre faute si les "dirigeants" vous délaissent. Mon commentaire concerne les soi-disant dirigeants burkinabè ! Tout le monde au Faso sait que vous (Tiga Cheick SAWADOGO) faites partie des meilleurs journalistes du pays (moi je dirai du monde, car je lis très souvent les articles de presse de beaucoup de médias).

      @Webmaster, ce que j’ai dit sur l’AFP reste plus que vrai ! Vous avez vu vous-même comment ce "journal" a couvert les attaques terroristes du 2 mars dernier !

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 18:39, par Tilaï En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Vous avez tout dit, Moumouni.
      D’ailleurs Jeune Afrique raconte seulement ce qui plaît à son cercle d’amis de la Françafrique.
      Au temps fort de la crise ivoirienne, Jeune Afrique a passé le clair de sont temps à nous raconter des contrevérités.
      Il est allé jusqu’à inventer une phrase qu’il a attribuée à Gbagbo. Celui-ci aurait dit : "Pour qu’Alassane accède au fauteuil présidentiel, il faudra qu’il me passe par dessus le corps." Ce qui est faux et aberrant.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:36, par ZOUNDI Léontine En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Oui mais pourquoi nos journalistes se font ici les griots du journal Jeune Afrique ?
      Si nos autorités trouvent que nos médias ne font pas leur affaire et préfèrent aller voir ailleurs, et bien que nos médias restent à leur place et gardent leur dignité au moins. A leur place je n’aurai jamais parlé de l’article de Jeune Afrique.
      Combien de burkinabè peuvent acheter le journal Jeune Afrique et le lire ?
      Nous n’achetons même pas nos journaux locaux dont les prix varient entre 200 et 500 FCFA à plus forte raison Jeune Afrique. Mais ils se trouvent que ces mêmes médias sont les premiers à se précipiter sur les informations diffusées par les médias étrangers, que je me demande de quoi et pourquoi nos médias doivent-ils se plaindre ?
      En même temps nous parlons de changement de mentalité, de développement, de je ne sais quoi encore, en même temps personne ne change rien à son comportement de tous les jours.
      A mon avis, se ne sont pas aux autorités de changer de mentalité. Ce sont les journalistes eux-mêmes.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:39, par SOME En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Merci mon frere Oui je vois que vraiment il existe encore des compatriotes qui ont de la dignite et aiment leur pays et leur liberte ! vraiment merci
      Nous aussi qui crions souvent nous tendons a prendre Jeune Afrique RFI comme exemple de source de verité : ce faisant nous leur accordons credit et justifions leur existence alors que nous savons qui sont ces medias. L’experience, l’histoire doit nous enseigner et nous former : un intervenant a rappelé la position de jeune afrique et autres medias qui avaient pris des positions explicitement fausses pour tromper les gens : beaucoup d’entre nous traitaient Gbagbo de boucher, de dictateur, etc. Plus loin revoyez ce que ces medias ont dit dans les périodes avant l’assassinat de sankara, etc. Ils jouent leur role : a nous de savoir qu’ils ont été créé pour ca. A nous de nous eduquer aux medias car aujourd’hui la guerre qu’on nous fait n’est plus avec les kalach mais avec l’information ( c’est ce qu’on appelle infowar). Ton intervention m’indique que mes compatriotes ont bien compris les enjeux, mais que nos dirigeants ne veulent suivre cette evolution. Sous la revolution, Sankara avait créé le journal "Sidwaya" en plus de "Carrefour africain" et leur reservait les déclarations. Cela permettait a AIB de disposer de depeches qu’elle peut vendre aux autres agences etrangeres, au lieu que ce soit à l’AIB d’aller acheter ces memes informations nationales a ces agences etrangeres (AFP, Reuters etc.). C’est un choix ideologique.
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:53, par ADAH Jacques Korapiou En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Bonjour
      Je suis vraiment d’avis avec toi. c’est très écœurant

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 13:09, par Ligne En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Si le Burkina n’est pas crédible........c’est de la faute à qui ? A ton avis ?
      Si l’information vient d’un média français !!! C’est bien que les sources viennent pas de chez nous.....et que les burkinabés n’ont rien vu venir.
      Le média étranger veut nous dire "nous vous avions prévenus que cela allez arriver.....et c’est arrivé !!! et vous n’avez pas pu anticiper cette horreur"
      Dans ton commentaire , tu t’en tiens à la forme.......fais en une deuxième lecture et tu verras le vrai message que nous adresse ce média.
      Les médias nationaux ont été muselés afin de ne pas dire que le burkina savait qu’un danger arrivait ( sans doute informé par d’autres ), mais l’information arrive d’un média étranger afin que tu saches.....
      Pourquoi ? C’est la seule chose à laquelle nous devrions réfléchir.....le reste c’est du blabla...

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:22, par Raso En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Si les services de sécurité étaient au courant de la présence de Ayour Le-Batard sur le sol burkinabé pourquoi ne pas avoir fait appel à la population en diffusant sa photo et signalement ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 21:05, par Zenabada En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Je suis parfaitement d’accord avec toi il faut intaller encore les permanences ou personne ne peu rentrer sur le teritoir ou loger chez quelqu’un sans se faire identifier cela peu nous aider avec ses assoiffer de jetons qui loger des gens sans raison.

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 22:08, par Le vertueux En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Tout à fait d’accord avec toi Raso. C’est le problème de nos Etats comme ça. Il fallait informer le peuple en diffusant sa photo avant et même après. Pourquoi jusqu’à présent sa photo n’est pas diffusée jusqu’à présent. Ni mêmes celles des terroristes ? On dit qu’il est impliqué dans l’attaque du cappucino. C’est donc la deuxième fois qu’il nous tape. Diffusez et affichez ses photos partout, dans les hotels ,dans les gares, dans toutes les villes du Burkina et à des postes de contrôle. Aussi, il faut que les forces de l’ordre sur les routes fouilles et enregistrent chaque jour les véhicules particuliers qui circulent entre nos villes et qui entrent dans notre pays.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 07:54, par Gangobloh En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Vraiment Raso, je me suis posé la même question mille une fois . Et où le militaire radié a eu l’arme pour combattre avec ses anciens camarades d’armes ?

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:34, par nabakiba En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Vraiment quand on parle de complicité au sein de fds , il ya des gents qui crient que ce sont accusations . vous voyez c’est claire et propre . A ce que je sache un bandit ou militaire malien n’est pas fou pour oser devant une caserne burkinabè . Depuis la nuit des temps depuis les grands parents , depuis l’arrivée des blancs ..............ni vu ............ni entendu.
    Mais pour le peuple burkinabè qui paie cher pour avoir recruté des certains militaires lâches
    criminels, assassins apatrides qui sont payés, nourris , habillés par le peuple et au finish décide de tuer ses frères d’armes . SVP !!!! ou allons nous ces militaires maudits à jamais par le peuple tout entier. Si cela est avéré par les enquêtes en cours, il doit pendu à la place de la nation 10 heurs 08 minutes un vendredi en début de mois. Sinon quelque que soit ou il sera incarcéré, nous ferons tout en finir avec ce monsieur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:34, par Zine’fils En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Qu’est ce que les autorités de ce pays attendent de faire pour ce militaire radié qui s’est sacrifié et combattu loyalement pour sauver des vies en guise de reconnaissance ?les radies n’ont pas tous fautés mais certains subissent le coup administré à tous voyous vandaliseurs infiltrés dans les rangs.il fallait ces evenements de 2011 pour les ecarter du rang. moi je suggère sa réintegration car son acte temoigne son inocence m. Le ministre

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 12:03, par Jonassan En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Je dirais même plus c’est notre Lassana Bathily (héro de l’attaque de l’Hyper-Cashier de Paris). C’est l’occasion de faire même appel aux révoltés de 2011 (ceux qui n’ont pas de sang sur les mains) car cette révolte contre Blaise était leur apport à l’insurrection qui allait venir. Eux, peuvent honnêtement demander pardon à la Nation et réintégrer les rangs contrairement à ceux du CDP qui veulent nous ramener en arrière et qui sont pourtant intégrés.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:35, par Sandrine En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Honte et malheur à ce Juda !!!!!!! Voici des familles endeuillées et des orphelins dont l’avenir devient incertain dans ce Burkina devenu tres difficile à vivre. J’espère que la justice le sanctionnera de manière exemplaire pour que d’autres ne soient tentés de suivre son pas.
    Merci de relever ça aussi Moumouni. On apprend ça de Jeune Afrique.....pffffff !!!!! Même si on est pas sérieux, gardons la fibre patriotique et restons intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:35, par KENICHI En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Ayour al battar.. Ce monsieur est vraiment un Bâtard tout comme son nom l’indique "Ayour le Batard’’..
    Bref, tout ça çest long.. Pour en finir avec le terrorisme au Faso, Faisons tout pour mettre la main sur le Mauritanien Moustafa CHAFI (ancien conseiller de l’ombre de Blaise)..Si nous l’avons, nous aurons Ag ghali .. Chafi se trouve soit Abidjan ou à Nouakchott actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:37, par SOME En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Felicitations aux services de renseignements. Je savais bien que quand le renseignement marche totu marche : les usa ou meme le petit Israel fonctionnent grace a l’efficacite de leurs services de renseignements, efficacité qui provient de la diversité des services et des moyens alloués mais aussi et surtout du patriotisme de leurs agents.

    Esperons tout simplement que cet individu arreté n’est pas un lampion ou un individu qui va servir à cacher la realité ou tout simplement comme objet de vengeance de certains. On est au burkina et on sait que les gens n’hesitent pas a charger l’autre pour assouvir leur vengeance.

    Il est seulement bien dommage que les autorites etaient informées pour se laisser « surprendre », surtout pour un « symbole aussi symbolique » qu’un etat major et surtout n’avoir pas mis des elements armés en son sein, meme en tant de paix. Comment n’avoir pas pris ces attaquants de l’interieur surtout que ce sont des militaires qui occupent déjà leur espace. Pourquoi ce refus de defendre pour ceux (des militaires) qui etaient a l’interieur ? comment des militaires ou meme des officiers ne sont pas armés dans un espace comme un etat major ou devait se tenir une reunion de cette importance, d’autant plus qu’ils savaient qu’il y avait de la tension dans l’air ? ca fait un peu leger…

    Il me semble une evidence que les militaires radiés devaient faire l’objet d’un suivi par le renseignement general et meme d’une surveillance depuis les precedents attentats par le renseignement militaire, surtout que les différentes forces de défense et de sécurité savaient leur présence sur le territoire national depuis le 22 février. Bien sur il y aura toujours des complices difficiles a deceler, ca fait partie du metier, mais … Si, comme la population le demandait, ils avaient mis les populations a contribution, le probleme serait un peu plus facile a regler. C’est un meilleur gage de securité. Malheureusement cet appel au peuple vient tard quand les populations ont perdu confiance en la sincerite des autorités.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:42, par Bouba En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Je crois que ce militaire radié mérite d’être décoré s’il a réellement combattu aux côtés des forces régulières. C’est un vrai patriote qui fait ses preuves. Son geste de bravoure patriotique milite en faveur de tous les radiés afin qu’ils soient réintégrés. JE ne connais personne parmi les militaires et policiers radiés, mais il est temps qu’on règle leur cas à mon avis.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:58, par EBENEZER En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Honte à ce traître.Pour quelles raisons peut-on "vendre sa nation". Même certaines prêches dans les lieux de culte(tout confondu),il faut savoir discerner les choses et prendre ce qui est bien pour soi,pour ses parents(petite famille,grande famille, belle famille ou famille alliée), pour sa nation. De grâce, chers burkinabè n’avalons pas tout ce qu’on prêche dans les lieux de culte car il y a des prédicateurs qui ne prêchent que pour leurs intérêts uniquement sans tenir compte de ceux des autres et ceux de la nation qui les abrite ou les accueille.
    Si l’armée burkinabè pouvait reprendre(réintégrer) le militaire radié qui a combattu pour le compte de l’État burkinabè (car il a démontré qu’il est un patriote) ceci sera une bonne chose.
    Un internaute l’a déjà dit et je le souligne encore, L’État Général Major de l’Armée est situé en plein centre ville et on circule autour de cette institution(les amis comme les ennemis du Burkina) ;il en est presque de même pour le camp Guillaume Ouédraogo. Comme l’a si bien dit Tiga C. Ouédraogo,L’État Major n’est pas n’importe quelle institution tout comme une caserne militaire n’est pas n’importe quelle structure de sécurité.
    En toute humilité, bien que n’étant pas un spécialiste de la sécurité temporelle, j’invite le commandement militaire à s’y penser. Que le Dieu qui a créé les cieux et la terre bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 16:59, par Mosak En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Il faudrait que l’armée burkinabè soit purgée de tous ces éléments qui ont une double voire une triple nationalité. C’est le cas de certains, et même des officiers supérieurs de l’armée burkinabè. Ce n’est pas une question de discrimination, mais de sécurité. Dans certains pays, pour intégrer l’armée, il faut être de la nationalité du pays, de père et de mère :

    " C’est officiel. Nous connaissons, désormais, la liste des fonctions politiques qui seront interdites aux Algériens binationaux. Un document comportant 6 articles vient d’être soumis à l’Assemblée populaire nationale (APN).

    Il s’agit d’un projet de loi fixant la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont l’accès requiert la nationalité algérienne exclusive intervient, selon l’exposé des motifs, pour la mise en oeuvre de l’article 63 de la constitution amendée à travers la détermination de la liste des hautes responsabilités de l’Etat et des fonctions politiques dont la nature "sensible" et "particulière" exige la jouissance exclusive de la nationalité algérienne.

    Selon ce document, les postes concernés cette interdiction imposée aux Algériens titulaires d’une deuxième nationalité étrangère sont : le président du Conseil de la nation, le Président de l’APN, le Premier ministre, le président du Conseil constitutionnel, les membres du Gouvernement, le Secrétaire général du Gouvernement, le Premier président de la Cour suprême, le Président du Conseil d’Etat, le Gouverneur de la Banque d’Algérie, les responsables des organes de sécurité, le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, le Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire, les commandants des Forces armées, les commandants des Régions militaires.

    Pour occuper l’une de ces fonctions, le postulant est obligé de présenter une "déclaration sur l’honneur attestant de sa jouissance de la nationalité algérienne exclusive", explique-t-on. "

    Une unité spéciale, sur le modèle de la légion étrangère ou des marines, devrait être crée pour les isoler.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:16, par Tienlô En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Moumouni, en vérité les choses ne se passent pas comme ça.vous même vous savez que dans ce genre de circonstance les soldats étrangers, surtout les occidentaux sont mis à contribution pour les enquêtes. se sont eux qui peuvent vendre la mèche.vous voyez ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:51, par Indjaba En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Selon les medias Albatar serait toujours dans la nature : pourquoi ne pas publier son portrait pour qu’on le capture dans un des maquis de Ouaga. Peut être qu’il dort dans le même non loti que moi mais comme je ne connais pas, je continue à lui lancer les "bonjour voisin, et la famille, et le boulot ? Bonne journée hein !’’. Désormais quand il y’a une alerte d’un mec aussi dangereux que ce dernier, vous devriez même faire des barrages et des fouilles en plein jour et en plein Ouaga et cela pendant au moins 3 mois c’est à dire le temps de désaxer le plan de ce "batar". Là où je ne suis pas d’accord avec RMCK c’est qu’il ne bande pas les muscles à la hauteur de la fonction qu’il occupe . Depuis deux ans qu’on tire sur nous, il n’a même pas été capable de déclarer deux semaines d’état d’urgence pour permettre à nos forces de l’ordre de faire irruption dans des quartiers et des familles suspects afin de soustraire des individus suspects. RMCK, trêve de bureaucratie et de fonctionnariat classiques. L’heure est grave, ouvrez l’œil et le bon surtout car le réveil (si réveil il y a) sera un jour encore plus douloureux pour tes administres.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:31, par M’Banguin En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Si nos autorités avaient pris le soin de publier une photo de ce Al Batar, il n’aurait pas pu passer à l’acte avec ses acolytes. Vous demandez aux populations de collaborer et vous gardez par devers vous une telle information très capitale. Il aurait fallu d’une publication de sa photo pour recherche et quelqu’un l’aurait débusqué. Malheureusement à force d’être très discret voilà où on est arrivé. Il faut revoir le système de renseignement.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 09:18, par lewang En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      D’accord avec toi mon frère. Voyez dans les aéroports par exemple Abuja, Lagos, Accra....que j’ai eu à passer il ya une affiche des photos des grands criminels recherchés. Je n’ai jamais vu cela dans un aéroport francophone... ce qui veut tout dire. On copie bêtement les mauvaises pratiques et on veut une implication des populations ! Même les coupeurs de route la main pris dans le sac on cache leur visage que leurs droits de présomption de je ne sais quoi. Qu’est ce que vous voulez ?

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 15:50, par jeunedame seret En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Parce que nos autorités ont beaucoup plus confiance aux étrangers dans les enquêtes, qu’à la population, elles ne vous publieront jamais les images des criminels. Comme ça, on dira toujours avec plaisir, que les blancs sont forts dans les enquêtes chez nous. Et ça fait des amis.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:33, par Ka En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Merci Tiga Cheik Sawadogo pour ces éclaircissements. Ce que je reproche aux agents de nos renseignements, c’est pourquoi avoir su que ce dernier est sur notre territoire et ne l’avoir pas fait suivre 24heures sur 24 et même le coffrer ? On n’aura pu éviter ce carnage. Quand à Jeune Afrique, tout ce qui touche la France comme son ambassade au Burkina, la presse du quai dorset travaille avec ce journal et notre gouvernement ne peut rien.

    Peut-être avec ce dernier et notre frère militaire dans les mains de nos autorités, les mensonges de nos généraux et leur mentor Blaise Compaoré sortiront du vernis. Voyant venir la vérité sur ces attaques a notre pays, c’est le moment que le président Roch Kaboré prenne ses responsabilités et faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres : Il doit savoir que seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement de notre pays, ou il rejoindra ses amis qui le chatouillent un matin avant le repas de midi à COCODY. Car, si le peuple Burkinabé dit que ça se fait pas, ça se fait pas, surtout pas du laxisme de ce qui nous touche.

    Roch Kaboré et son équipe doivent se réveiller pour de bon, car mêmes un enfant de deux ans sait que nous sommes actuellement face à une violence islamique aveugle qui tue même ses propres membres pour de l’argent, comme Blaise Compaoré parti avec les caisses de l’état et les payent pour déstabiliser un pouvoir élu démocratiquement.
    De nos jours les autos proclames calife (El Bagdadi) ne sont que les usurpateurs qui causent tout ce carnage que nous vivons, uniquement que pour tirer dans leurs filets les assoiffés de pouvoir et de l’argent comme Blaise Compaoré et ses acolytes.

    Le Burkina n’a jamais négocié sa dignité avec des terroristes, sauf ce fouteur de merde dit Blaise Compaoré sans âme ni dignité a vendu son pays à ces punaises. Mais le nouveau Burkina avec sa jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant, ne dialoguera pas avec des criminels en puissance.

    Steve Biko disait que si on changeait la manière de penser du peuple, rien ne pouvait plus être comme avant. Les Djihadistes utilisent le nom de Dieu pour tuer, uniquement pour conquérir des territoires pour leur sale besogne, changeons nos pensées et refuser la petite bête qui est Blaise Compaoré qui envoie ses puces pour nous nuire, ainsi que nos généraux dans nos prisons avec des moyens colossaux volés à l’état, et même aider par l’extérieur.

    Je sais que ces moyens dans les mains de ceux qui veulent rayer le Burkina de la carte fait peur au premier Burkinabé et son équipe, mais si tout le peuple se mette derrière nos décideurs avec une seule idée de combattre le mal, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 09:31, par SOME En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Mon ami ka, qu’est ce que je suis d’accord avec toi ! Roch et son equipe ne se reveilleront pas car ils n’ont aucun interet. La gestion de ce pays depuis leur arrivée au pouvoir ne fait que me confirmer mon opinion a leur propos (et cela malheureusement) car ils ne veulent pas et peuvent pas prendre leur responsabilité apres avoir adopté cette voie diplomatique pour regler un probleme avec des gens qui ont juré detruire ton pays et eliminer tes compatriotes. Il prefere aller se chatouiller sur les bords de cocody que d’entendre ce qui crie le peuple, sans parler meme de l’ecouter. Comme tu le dis si bien, « Le Burkina n’a jamais négocié sa dignité avec des terroristes », Voilà là ou Roch et son equipe se sont fourvoyés entierement et sont tombés dans le piege. Quand Dieu travaille pour toi mais toi tu travailles contre Dieu...voila la situation.

      Contrairement a toi, je diari que ces terroristes n’ont rien d’islamistes, c’est des voyous mafieux teleguides par qui on sait ; Et c’est ce que je n’accepte pas dans la gestion de cette situation : le peuple avait demandé a collaborer, mais on le lui a refusé. Pourquoi ?

      Sankara preferait faire un pas avec le peuple que 100 pas sans le peuple, voila la difference entre la revolution et les destructeurs de la revolution.
      SOME

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 13:37, par Ka En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

        Merci mon ami SOME : Je confirme, ces Djihadistes déguisés ne sont que des terroristes a écraser pour de bon. Quant à Roch Kaboré et son équipe, il a intérêt de se réveiller au côté du peuple que de se laisser chatouiller par son ami et criminel Blaise Compaoré, car un jour, il se réveillera entre la Cote d’Ivoire et le Togo par un soulèvement populaire, le seul arme depuis la nuit des temps pour le peuple Burkinabé pour chasser des présidents laxistes et prédateurs. Ce que je sais, nos critiques fondées sur des argumentations solides sont lu dans les bureaux, dans les couloirs de Kossyam.

        Le peuple Burkinabé après son printemps du 31 Octobre 2014, préfère suivre les traces de l’honorable Sékou Touré qui avait préféré l’indépendance dans la pauvreté que la richesse dans l’esclavage. Notre peuple a pris son destin en main, alors assumons. Nous avons déjà payé un lourd tribut, l’état de droit s’installera quel que ça soit le prix à payer, et un président mouta mouta ni les terroristes, n’ont pas de place au pays des hommes intègres. Blaise Compaoré et ses terroristes nous ont imposé une guerre, mais Dieu tout puissant est toujours au côté du peuple souverain, et nous les vaincrons. Que Dieu te protège avec ta famille mon ami SOME.

        Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 10:33, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Merci pour ton intervention pertinente mon cher frère KA. Tout est propre et bien dit dans ton message. Sois bénis au Nom du SEIGNEUR. Pas grande chose à ajouter. Le BURKINA ne tombera jamais aux mains des terroristes avec la bénédiction de leur parrain la Galaxie Compaoré. Courage aux FDS, soyez plus forts et que le SEIGNEUR vous protège.

      QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
      PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

      ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS

      Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 22:00, par Ka En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

        Merci mon jeune frère Achille de Tapsoba : Il y a longtemps que nous sommes sur le forum pour tirer sur l’injustice de nos majorités et aussi de l’opposition avec nos critiques fondées sur des argumentations solides suivis de nos vécus et dans la bonne foi qui vont pour le peuple opprimé.

        Malgré nos différences, qu’il soit toi Achille de Tapsoba, SOME, Kôrô Yamyélé, Anta Trahison, Verité No 1, Kiriki et tant d’autres, même avec nos reporters valeureux de Lefaso.net, qui font la richesse du forum de ce site, notre combat d’internautes ou de reporters de bonne foi est de même, ‘’’’éradiquer l’injustice et l’impunité qui mine notre pays et sa vie sociale.’’’’ Nul n’a le droit de se faire justice dans un état de droit. Mais le pays des hommes intègres après Thomas Sankara est-il vraiment un état de droit ? C’est plutôt ce genre de question qu’il faut poser à nos décideurs du jour : Il faut que ces décideurs s’assurent d’être soi-même irréprochable, et surtout se poser cette question souvent, et s’y mettre au milieu pour combattre l’injustice, et les terroristes. Sinon leur combat reste dans le vide avec des amis qui les manipulent en les envoyant des truands pour les désétatiser. Achille de Tapsoba, que Dieu tout puissant te protège avec toute ta famille, et encore une fois, merci.

        Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 14:18, par NZ En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Ces gens sont des mercenaires à la solde de qui peut les payer pour déstabiliser un pays ou commettre des meurtres avec la complicité de ceux qui les commanditent. En général les commanditaires ont toutes les informations sur la cible visée. Cela n’a rien d’islamique. Sinon où trouvent-ils tout cet argent pour l’achat des armes et la prise en charge de leurs kamikazes. Ne nous réjouissons pas trop vite de l’arrêt de l’éventuel complice. Même si les faits sont avérés, je parie que d’ici quelques mois on entendra pas la suite de ce dossier. Certain qu’il a de puissants mentors qui feront tout pour qu’il ne parle. Je ne parle pas de Blaise. Il n’est qu’un pion.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 19:18, par John En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Si c’est avéré, ce militaire traite mérite la peine capitale. Sa femme doit le quitter le plus tôt possible et sa famille doit le bannir publiquement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 19:48, par le samo En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Chez nous les sanan, on dit que « c’est pas être terrassé qui est le problème, c’est plutôt quand on s’assoit sur ta poitrine ». Il faut reconnaitre qu’on nous a terrassés à Cappucino mais on s’est vraiment assis sur notre poitrine dans notre Etat Major. Si c’est pas s’assoir sur notre poitrine, comment on peut connaitre l’identité de notre ennemi, apprendre depuis le 9 février qu’il arrive et le laisser traverser le pays pour nous faire çà. Chaque personne et chaque société a un fond, l’Etat Major est notre fonds. Apprenons à veiller sur nos fonds pour préserver notre dignité. Nous devrons en tirer toutes les conséquences et entrer dans une introspection profonde au lieu de passer le temps à nous accuser. Celui qui se sent appartenir à cette nation et ne peut pas venir nous aider spontanément, c’est la preuve qu’il n’a aucun amour pour la nation. Il faut le laisser, Dieu va nous aider. Il faut rappeler que le président Saye Zerbo a aidé dans la guerre contre le Mali quoiqu’il ait été emprisonné Par le CNR. Aucun argument ne peut prospérer quand il s’agit de la vie de la nation. Que le Président Rock ne cède à aucun compromis. C’est en des moments pareils qu’on connait les amis et les vrais fils du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:22, par Gogo En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Mon Cher petit Samo ou Chameau, Ton exemple de Saze ZERBO est mal venu ici. Quand des gens comme vous autres à l’époque on conseillé à Sankara de Les enfermer ( Saze ZERBO, Maurice Yaméogo, Gérard Kango etc. ) La suite on la connaît .... Sankara a été trucidé... mort violente... Ne conseillez jamais au Président Rock de ne pas céder .... dites lui de rechercher La paix intérieure et La réconciliation car ce pays n’est ni Le champs de Rock, ni celui du père des opposants. Qui savait que Barry Auguste D. tout puissant allait se retrouver en tôle ?? Va à la MACA il est là-bas . Aujourd’hui on est fort et demain on est Faible....... À bon entendeur Salut !!!

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 20:38, par En attendant l’enquête definitive En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    De façon générale, j’aimerais faire une critique de cet écrit. Ce n’est pas personnelle, mais nos journalistes doivent faire un effort d’analyse dans leur publication particulièrement pour des situations pareilles. Mêmes si j’imagine que pour le moment vous n’avez pas des éléments de réponse, il y des questions qui méritent d’être posées même si c’est jeune Afrique qui a orienté les différentes connections des terroristes. Ces questionnements sont les suivants : Si les services de renseignements burkinabè était au courant de la présence du terroriste Ayour Al-Battar depuis le 09 février 2018 soit près de 20 jours avant l’attaque de 2 mars 2018 et que ce terroriste avait une implication probable dans les attaques passées au niveau des hôtels resto cappucino, normalement l’alerte des forces de défenses et de sécurité n’était pas suffisant. Ne fallait il pas augmenter une surveillance rapprocher sur ce terroriste et tous ceux qui l’approcheront ? Il y a d’autres encore : à quoi servent les renseignements si ils sont justes informatifs ? L’information reçue ou recueillie est elle un appel pour agir ou dormir dans les terroirs ? Méfiez vous des informations distillée par jeune Afrique ou bien restez critique par rapport à cela.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 00:05, par FASO En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      "Méfiez vous des informations distillée par jeune Afrique ou bien restez critique par rapport à cela", Bien dit ! C’est déplorable chez nos journalistes qui se comportent souvent en caisse de résonance des médiats dits "internationaux".
      Ces médiats dont Jeune Afrique, France 24, RFI... ne font que jouer le jeu des terroristes et de leurs commanditaires que sont les Grandes puissances, la France en tête ; Rappelez-vous du décompte macabre de France 24 lors des dernières attaques

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 00:43, par Un fils de Solenzo En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Faites une large diffusion de la menace terroriste dans nos communautés respectives. La diffusion doit se faire dans nos langues locales.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 00:51, par Tindano Kili En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    J’espère que le traître sera jugé et condamné à la hauteur de son forfait (emprisonnement à vie sans possibilité de remise de peine, et suppression de la nationalité burkinabè pour haute trahison). La politisation de l’armée et le népotisme de certains recrutements sont à l’origine de ces comportements indignes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 08:02, par Epicure En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Ce militaire radié a combattu les mains nues ?
    Autrement où a t-il trouvé une arme ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:00, par lewang En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Tant que c’est pas le procureur qui va relater le cas de taupe là moi je n’y crois pas ! on vous dira après qu’on l’a libéré pour faute de preuves. Dc ne crions pas vite à la victoire

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:25, par Np En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Il y a peut être une négligence de la part de nos dirigeants, mais je félicite les FDS que Dieu garde.Je ne peux pas comprendre qu’un militaire sensé défendre son pays soit capable d’un acte. Pourquoi le mettre en prison ? On doit l’exécuter en publique au su et au vue tout le entier c’est comme ça qu’on traiter les traîtres

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:39, par DA En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Aux enquêteurs cette question. Est ce que le Burkina Faso n’a pas coupé une source importante de revenue aux djihadistes ? souvenez vous de l’importante quantité de drogue saisie par la douane burkinabè. A qui appartient elle ? Si non les raisons données par ces derniers, je ne vois pas le rôle joué par le Burkina dans la mort de leurs élements lors de la fameuse raid française.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 13:33, par jan jan En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    On dit aujourd’hui que toute personne voyant des choses pas "catholiques" dans son quartier où ailleurs, de signaler aux autorités. J’espère que l’on sera pris au sérieux et que les informations données seront réellement traités avec sérieux. Moi en tous cas dans mon quartier "Cité SOCOGIB Ouaga 2000" dans la période avant de l’attentat de Aziz Istanbul, j’avais remarqué des espèces d’indo-pakistanais qui étaient dans une maison en location, et souvent je les apercevais en train de faire des photos dans le quartier, des photos du vrai Ouaga 2000 qui en face de la cité...etc, je voulais aller le signaler à la police municipale du quartier, après je me suis dis que ce n’est pas la peine, puisse que je l’ai avaient déjà contacter pour un litige avec un habitant du quartier qui fabriquait ses briques sur la voie obstruant la circulation et le problème avait été mal réglé par cette police municipale. C’est pour dire que si les autorités compétentes elles ne font pas correctement leur travail, le citoyen ne peut pas leur faire confiance et aller leur signaler des cas "suspects" comme se fût mon cas.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 15:05, par Le Nationaliste En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Comment se fait - il que le militaire radié se trouve à l’état major avec une arme ? Ou est-il permis qu’il utilise les armes de l’armée alors qu’il n’est plus militaire ? Il y a en guise sous roche. Si l’armée demande l’accompagnement des populations pour lutter contre le terrorisme il faut donner le moindre détails des informations. Comment un radié peut encore venir au camp ? Soyons au sérieux !

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 19:11, par Ka En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

      Merci pour tes questions pertinentes et bien posées qui méritent amplement des éclaircissements de la part de nos autorités qui l’ont relâché sur la base d’un résultat d’une prise d’une caméra de surveillance. Ce radié méritait d’avoir une enquête poussé avant de crier sur les toits de son innocence et de sa bravoure. Ce n’est qu’une opinion d’un citoyen lambda nommé D.Kayouré dit Ka pour les intimes.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:07, par Insurescroquerie En réponse à : Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

    Les pseudo-patriotes à deux balles continuent leurs deals sur le dos des victimes des terroristes. Dieu vous voit ! Bandes d’insurrescrocs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sourou : Les populations dans la rue pour soutenir les Forces et défense et de sécurité
Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les chefs traditionnels et religieux se concertent
G5 Sahel : Placer les populations au centre des politiques de lutte contre le terrorisme
Gendarmes tués sur l’axe Ougarou-Boungou : Les quatre pandores reposent désormais à Fada N’Gourma
Est du Burkina : La gendarmerie déjoue une embuscade et abat 6 assaillants dont 2 étaient menottés dans le véhicule
Niger : L’état d’urgence décrété près de la frontière avec le Burkina Faso
Axe Ougarou-Boungou : Une attaque de deux véhicules d’escorte fait cinq morts
Situation sécuritaire au Burkina : Une préoccupation à la loupe de Free Afrik
Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique à l’Ambassade Royale du Danemark et du Canada le mardi 27 novembre 2018
Kantchari : Une école incendiée, des instituteurs sommés d’enseigner en arabe
Attaques terroristes : Les syndicats de l’éducation dénoncent l’absence de mesures à même de permettre un fonctionnement serein et continu des écoles
Tongmael (Sahel) : Quelques policiers mettent en déroute une vingtaine d’assaillants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés