Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Le ministre ghanéen de la sécurité exprime sa compassion aux Burkinabè

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo (Stagiaire) • mardi 13 mars 2018 à 23h47min
Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Le ministre ghanéen de la sécurité exprime sa compassion aux Burkinabè

Le ministre ghanéen de la sécurité à la tête d’une forte délégation est venu présenter la compassion du peuple ghanéen au Premier ministre et au peuple burkinabè suite aux attaques terroristes qui ont frappé le Burkina Faso le 02 mars dernier. Le ministre ghanéen à sa sortie d’audience à la primature ce mardi 13 mars 2018, a déclaré que son pays était prêt à accompagner le Burkina Faso et les autres pays de la sous-région dans la lutte contre le terrorisme.

Le Ghana au chevet du peuple burkinabè. Le Premier ministre Paul Kaba Thieba a accordé une audience au ministre ghanéen de la sécurité ce mardi 13 mars 2018 au Premier ministère dans la matinée. Albert Kan Dapaah était à la tête d’une forte délégation dont le chef d’Etat-major de l’armée ghanéenne. Le ministre ghanéen est venu au nom du chef de l’Etat du Ghana témoigner au Premier ministre et à la nation entière sa compassion. « Tout ce qui touche le Burkina Faso touche le Ghana. Nous partageons donc la douleur engendrée par les attaques terroristes du vendredi 02 mars dernier » a-t-il laissé entendre à sa sortie d’audience.

Le Ghana prêt à coopérer avec les pays de la sous-région pour endiguer le terrorisme

Le ministre Ghanéen a fait savoir que le terrorisme n’est pas limité à un seul pays. Il reconnait que c’est un problème sous-régional. C’est pourquoi son pays s’engage à coopérer avec les pays de la CEDEAO. « Le Ghana est préoccupé par le phénomène. Nous avons des concertations de façon régulière avec l’ensemble des pays concernés » révèle-t-il. Pour lui, ensemble, les Etats pourront lutter efficacement contre le terrorisme.

Le Burkina Faso a subi deux attaques terroristes le vendredi 02 mars 2018. L’une sur l’Etat-major général des Armées et l’autre sur l’Ambassade de France. Elles ont occasionné la mort de 08 militaires burkinabè, fait plus de 80 blessés et occasionné d’énormes dégâts matériels. Les opérations suicides avaient été menées par huit individus, tous tués par les forces de défense et de sécurité burkinabè. Jusque-là, leur identité n’est toujours pas connue. Des investigations sont en cours pour non seulement les identifier, mais aussi démasquer les éventuels complices ainsi que les coupables, voire commanditaires.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 13 mars à 21:38, par Philips En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Le ministre ghanéen de la sécurité exprime sa compassion aux Burkinabè

    Bonjour. Il semble qu’une ville ghanéenne proche de la frontière avec le Burkina (Bawku je crois) est un lieu de trafic d’armes de guerres pour avoir connu une très sanglante guerre civile. Pourquoi le gouvernement Ghanéen n’arrive pas à mettre l’ordre dans cette ville devenue dangereuse ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:35, par LE VILAIN En réponse à : Attaques terroristes du 02 mars 2018 : Le ministre ghanéen de la sécurité exprime sa compassion aux Burkinabè

    Mon ami balayes devant ta case et laisses la case de ton voisin tranquille. Depuis quand nous avons appris qu’il y a attaque ou des comportements barbares sur le sol ghanéen ? Alors moi, particulièrement si pas par ton canal je ne suis pas au courant de tes déclarations. Il faut combattre nos propres fils ou filles qui deviennent nos ennemis chaque jour que le soleil se lève. Nous devrions revoir notre manière de gérer nos problèmes et c’est dans cet esprit je condamne chaque fois les déclarations sans valeurs de cette association dite "Balai citoyen" qui aiment accuser un régime d’être complice ou auteur de nos malheurs. C’est vrai que nos ennemis sont nous même mais il faut réfléchir avant de parler ou accuser quelqu’un (je ne parle pas de toi mon cher frère mais à Me KAM et ses acolytes). Alors mon cher frère et ami en ce qui concerne le problème que tu évoques, laisses les ghanéens vont trouver une solution adéquate à ça.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Relations sino-burkinabè : Bilan satisfaisant après six mois de coopération
Coopération : Bientôt l’ouverture de la chancellerie du Burkina à Pékin
Programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel : Partenaires et bailleurs de fonds ont délié le cordon de la bourse !
Espace G5 Sahel : La parole à la jeunesse des pays membres
Sécurité transsaharienne : Les parlements du G5 Sahel renforcent leur coopération
UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social examine l’égalité en milieu professionnel
Coopération Burkina-Allemagne : 11,4 milliards de F CFA pour appuyer le secteur de l’eau et de l’assainissement
Coopération Burkina-Allemagne : Deux accords de financement au profit de la décentralisation et de l’eau
7e conférence ministérielle de l’OCI : Les participants recommandent la promotion de l’autonomisation des femmes
Commission de l’UEMOA : Le nouveau commissaire Joâozinho Mendes, prête serment
3e édition des Journées d’amitié ivoiro-burkinabè : Un cadre pour renforcer davantage les liens entre les deux peuples
7e conférence ministérielle de l’OCI : Les ministres à la tâche !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés