Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

Accueil > Actualités > Economie • • samedi 4 août 2018 à 07h30min
Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

Monsieur le Président Directeur Général
J’ai choisi malgré moi ce canal pour partager avec vous mes ressentiments sur la gestion de la clientèle de l’institution que vous portez de main de maitre. Je suis un de vos admirateurs pour votre sens de management et votre vision.

Lettre ouverte au PDG de Coris Bank international
Chaque fois, que j’ai eu l’occasion de vous rencontrer, je repars toujours avec au moins une leçon. Cette admiration m’a conduit à rompre avec ma banque pour solliciter vos services. Mais quelques mois après, combien est mon amertume d’avoir fait cette aventure.

J’ai bénéficié d’un prêt pour résoudre un problème conjoncturel et après quelques mois, j’ai effectué un versement couvrant le montant du prêt le 22 jan 2018 et j’ai déposé une demande d’anticipation parce que je voulais un autre prêt plus important pour un autre projet. Malheureusement jusqu’à ce jour, je n’ai pas reçu de réponse favorable à cette requête. Après plusieurs visites à l’agence et plusieurs échanges téléphoniques, vos agents m’ont avoué leur incapacité à faire bouger la machine de ceux qui ont le pouvoir de traiter mon dossier ; me laissant à mon seul sort.

Coris bank semble est la seule qui n’est pas pressée qu’un créancier honore son engagement avant terme. Aussi de mon point de vu, cette bureaucratie qui ne vous ressemble pas va tuer l’économie parce que depuis sept (7) mois, je suis bloqué alors que l’une des missions de la banque est l’accompagnement de ses clients dans leurs projets. J’imagine combien de clients viennent ces genres de calvaire en silence ?
M. le PDG, mon seul souhait à l’heure est de quitter Coris et repartir là où j’étais parce que, eux au moins, ne traitent pas leur client de la sorte. Mais comment vais-je y arriver si une simple anticipation met autant de temps ? Malgré tout, je continuerai à user mon droit de parole pour demander un peu de respect.

Un client indigné de l’agence 01037

Vos commentaires

  • Le 4 août à 11:21, par Client coris En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Mon cher j t comprend et j subi a peu pres le mm scenario sur pres d 4 mois.
    C vraima incroyable !!!!!
    Very disappointed myself !!!

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 00:34, par Ismo En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Toi tu n’as rien vu d’abord. Demande moi !
      Moi je vais vous raconter mon histoire avec Coris Bank ! Car Jusqu’a ce jour, je me demande qui traite les reclamations et les couriers chez Coris Bank. Tu deposes une reclamation ou un courrier, personne ne te repond. On ne t’appelle meme pas. Mais je finirai par savoir qui joue avec mes courriers chez Coris... Je vous le promet.

      J’ai personnellement été victime de ce manque de serieux et de professionnalisme des Agents de Coris, et cela bien des fois.

      Suivez mon aventure chez Coris Bank :
      Cela m’a meme valu l’annulation de mon inscription de l’université de Montpellier et j’ai perdu mon année de Master 2 cadeau...
      - le 25 septembre 2017, j’ai rempli un formulaire de transfert pour le règlement de mes frais de scolarité au profit de l’Université de Montpellier en France. J’ai en plus rempli un second formulaire pour une autorisation de changes pour permettre le transfert du FCFA en Euro.
      - Le 04 octobre, l’université m’interpelle comme quoi je n’ai pas fait le transfert et que la date butoire est arrivée. Je leur scanne la copie de l’ordre de transfert et leur dit que l’opération est dans le circuit de ma banque.
      - Le meme jour, je contacte mon gestionnaire de compte qui se trouve etre une chef d’agence par email, et je lui pose le probleme avec le scanne de l’ordre de transfert tout en lui demandant de faire dilligenter l’opération tout en lui précisant que je l’ai faite l’agence Paglayiri . je n’arrivais pas à joindre l’agence paglayiri etant hors de Ouaga. Mon mail a été lu, mais pas de réponse.
      - J’ai donc commancé à suivre mes cours tranquillement et tout mes accès ont été approuvés et validés .
      - Le 10 novembre, je relance encore par email car l’université n’avait toujours pas recu le virement.
      - J’informe l’université que j’ai relancé ma banque et leur demande de verifier auprès de leur banque si l’opération n’est pas passé, sur la base de mon ordre de tranfert. Je continue de suivre mes cours.
      - LUniversité me revient le 16 janvier pour me dire que le reglement n’est toujours pas parvenu. Les verifications ont été faites avec mon ordre de transfert, mais rien.
      - Je relance encore CORIS BANK le 16 janvier encore par email en metant l’université en copie. J’appelle la chef d’agence, je me plains copieusement, ....
      - là elle repond à mon email qu’il manque l’ordre de transfert. Un ordre de transfert que j’ai signé le 25 septembre en meme temps que lordre de tranfert et déposé . Ce jour, c’est le motif du virement qui manquait apres vérification par l’agent CORIS BANK. Je suis sorti imprimer le mail de l’univerité et je suis revenu le joindre au dossier pour le completer avant de repartir .
      - C’est ainsi que depuis le 25 septembre 2017, un ordre de transfert que j’ai signé et déposé n’a pas été traité jusqu’au 16 janvier 2018, pour m’entendre dire qu’il manque l’autorisation de change.
      - J’ai demandé à repasser l’opération, mais l’univrsité m’a dit que c’etait impossible. Le délai de paiement est dépassé, et me voilà rayé de la liste des etudiants du Master 2 de Montpellier. Mes accès ont été immédiatement bloqués.
      - L’université comprend que c’est ma banque mais les regles sont les règles.
      - Une fois de plus nous avons prouvé que ainsi va l’Afrique. Jamais de serieux dans le travail...Il faut que les gens soient derriere nous pour que nous fassion le travail pour lequel nous sommes payés. DOnc je devais laisser mon travail pour talonner Coris Bank pour un service pour lequel je paye.
      - CORIS BANK a reussi à me faire virer de l’université de Montepellier !

      - Et ce qui m’a le plus touché et qui m’a inquiété, c’est le fait que la banque dise n’avoir pas recu le document que je leur ai déposé. cela m’a beaucoup touché. Avec deja un Master en poche que je n’ai pas ramassé à un coin de rue, et capable de faire des reflexions poussées sur des problématiques complexes, je n’ai pas besoin de plus de 5 secondes pour me poser ces questions :
      1- s’il est vrai que le document manquait réellement cela devrait poser encore un probleme plus grave. Pourquoi on ne m’a pas appelé du 25 septembdre 2015 au 16 janvier 2018 pour que je vienne completer le dossier.
      2- Donc c’était pas ca le problème. Ils m’ont servi une excuse bidon .
      3-C’est dangereuse de me servir une telle excuse car la Banque c’est dabord la confiance et c’est connu ! C’est élémentaire.

      Mais Je pourais vous raconter d,autres annecdotes :

      1- Un correspondance déposée au secretariat pour reaménager les modalités d’un pret en cours qui n’a jamais recu réponse. On vous dit d’écrire, mais Coris Bank n’a pas le temps de répondre à ses clients.

      2- Ensuite vient un autre dossier de pret pour lequel j’ai meme ménacé de quitter, après 9 ans... J,ai finalement eu mon pret.

      3-Apres une opération, j’ai recu le sms et j’ai constaté que CORIS BANK m’a coupé en plus de mon retrait un montant de 500 000 FCFA. parce que je consulte mon solde avant de faire mes retraits. J’ai écris à Coris Bank, pas de réponse.

      4-Un correspondance ecrite à coris portant sur une reclamation parque un agent m’a juste appelé au telephone pour m’informer qu’ils allaient passer une opération sur mon compte car j’aurais fait un retrait de 200 000 F sur un guichez de BOA et que l’opération n’est pas passé sur mon compte et que BOA reclame. ce jour j’ai dit à l’agent en question que je m’opposais à une opération sur mon compte sur simple coup de fil. Qu’ils m’écrivent et me scnannent la recalmation de BOA et les preuves que l’opération n’est pas passé. Je n’ai rien recu. J’ai vu après qu’ils m’on coupé les 200 000 F. J’ai écrit. CORIS BANK n’a pas répondu.

      A un moment donné, j’ai meme faillit faire une lettre ouvrte au DG de CORIS dans la pesse pour me plaindre, et déposer une plainte à la justice pour demander un dédommagement pour mon année perdue de l’université de Monteplier. Mais vu ma position, je n’ai pas voulu faire de vague...

      Je l’ai signifié quand ils m’on appelé un jour pour venir retirer un bon d’achats, je leur ai dit que je voulais juste l’amélioration des conditons de banque, il faut bien traiter le client. Je leur ai meme dit que le bon d’Achat ne valait meme pas l’essence que j’ai mis dans ma voiture pour venir le chercher... C’ést ridicule. Il faut juste améliorer le service à la clientèle. On ne vous demande que ca...

      Au depart, Coris etait vraiment bien. Mais depuis un certain temps, les changements n’ont pas porté fruits. Il faut revoir au niveau du personnel, les agents et meme certains chefs d’agence. Si le chef d’agence n’a pas traité ma demande après plusieurs relance et ce n’est qu aprèes que je me soit copieusement plaint, c’est assez grave. Il faut faire le menage.
      C’est loin de l’image d’une Entreprise Certifiée Iso 9001 2015... JE me demande si le personnel a été associé à la cerification et si la communication est bien passée et les axes bien expliqués aux agents. certains ne semblent pas savoir que leur société est Iso 9000 2015 et ce que cela comporte des engagements et des obligations envers les clients.

      Pourtant, je suis toujours à Coris Bank apres toutes ces mésaventure. Vous me demanderez pourquoi ? Je vous explique : Mais parce que j’aime CORIS BANK. J’aime bien le nom CORIS BANK. Ca sonne Burkinabé. Ca donne une identité. Je suis sûr que si un Burkinabé doit choisir une Bank, si on lui alligne les noms de toutes les banques d’ici, la personne choisira Coris BANK. Donc je m’y retrouve. Certe , c’est un avantage indéniable pour Coris Bank, mais il faut que Coris la conforte, car le perte des clients est assez facile...

      Et Helas, j’ai planifié de quitter en fin décembre. Et je sais que ca sera la baggare, et ca va se terminer dans les main de mon avocat car j’ai un projet et toute indélicatesse qui entravera la fermeture de mons compte dans un délai de 10 jours influencera sur mon projet et fera l’objet de dédommagement. Mon avocat me fait d’ailleurs la baggare du fait que je lui ai refusé de prendre en charge mes plaintes... Et cette fois ci, j’y serai obligé.

      Mais si CORIS veut aller loin, il faut revoir la copie.
      ...

      Répondre à ce message

      • Le 5 août à 17:45, par Ce n’est pas simple En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

        Mon cher il y a beaucoup d’agents recrutés à cette banque qui n’ont pas le niveau...Tout simplement parce qu’ils sont fils de ou fille de..Donc !!!Comment veux-tu que ses personnes aient obligation de résultats ?Courage à nous les clients.

        Répondre à ce message

        • Le 6 août à 08:35, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

          - Cher Ismo, ainsi sont les sociétés au Burkina Faso depuis l’ère de la Comporose et aujurd’hui, pire sous la Rochosité. On recrute parents et amis comme celà vient de se passer à la CNSS. As-tu déjà entendu un communiqué sur des recrutements à La SOFITEX, SITARAIL, SONABHY, ONEA, SONABEL, etc. ? Et pourtant les gens vont en retraite dans ces boîtes et sont remplacés, mais comment ? Seule la SONAPOSTE semble plus honnête car au moins on entend qu’elle recrute même si elle a introduit le système de tirage au sort.

          Par Kôrô Yamyélé

          Répondre à ce message

        • Le 6 août à 09:06, par mili En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

          C’est l’unique problème de CORIS BANK. C’est le seul problème qui peut faire tomber et facilement !

          Répondre à ce message

      • Le 14 août à 16:01, par Manager 2 En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

        Bonjour monsieur ISMO,

        Coris Bank souhaite rentrer en contact avec vous, pour un règlement du problème.

        Contactez monsieur Tamboura à l’adresse suivante : otamboura@coris-bank.com

        Répondre à ce message

  • Le 4 août à 11:25, par Moro En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Mon frère je te souhaite beaucoup de courage car moi j’étais obligé de jeter après pluS de deux mois d’attente. C’est une banque qui semble voir des risques par tout.

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 21:15, par RV En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Je me vois traiter de negro complexé !
      Pardon de le dire mais les propriétaires (grands actionnaires) font de leurs banques africaines installées au Burkina sont des fonds de pension.
      En clair, ils collecte l’épargne des clients et investissent dans leurs affaires perso qui coûtent des milliards.
      Conséquences : les banques n’ont pas de liquidités pour les prêts (sauf pour les fonctionnaires puisque le salaire tombe chaque mois avec les ajouts) et des opérations pour les clients privés individuels.
      Le jour où Coris ou une autre banque va faire une grosse perte en spéculant. C’est la mort des clients.
      Rapeller la crise de 2008.
      A qui la faute ?! À la BCEAO qui laisse faire.
      La solution est une action collective en justice de plusieurs clients contre ces banques.
      Moi je suis dans une banque français.
      Je suis peinard car elle a besoin de vendre des services aux clients pour faire du benefice.

      Répondre à ce message

  • Le 4 août à 12:03, par OBSERVATEUR En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Mon cher, comment veux tu anticiper (effacer ta dette) et vouloir un prêt plus important ?
    Normalement, tu ne devais pas t’en sortir avec ce prêt et CORIS allait se frotter les mains. Suis mon regard.
    Qu’est ce qui prouve que tu demanderas ce prêt ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 12:03, par Alex En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Merci de partager cette info car de loin, ce n’est pas cette image que l’on a de Coris Bank. Je m’apprêtais à rencontrer des conseillers de la banque pour discuter de l’éventualité d’ouvrir mon compte là bas. Bien sûr que c’est pour me faciliter les choses en bénéficiant d’un accompagnement. Le temps étant l’autre nom de Dieu et j’en userai pour voir clair d’abord. Merci pour l’écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 12:07, par Maximin En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Il y a peut-être des raisons que vous ignorez. Je vous conseille d’approcher les responsables pour avoir de plus amples explications. Parce que moi j’ai bénéficié de 2 augmentation de mon crédit construction avec cauris pour pouvoir finir ma maison. J ai d’abord pris 15 millions et ça n’a pas suffit, je suis parti négocier 3 millions et ensuite 2 millions et un prêt scolaire pour pouvoir finir ma maison. Sur ce plan en tout cas ils m’ont aidé. C est vrai que mon cas n’était pas trop compliqué parce que avec les augmentation de salaire je pouvais prendre encore crédit.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 14:10, par quelqu’un En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Cher ami, juste vous informé que dans presque toutes les banque c’est le même calvaire lorqu’on veut solder un prêt. Pire si c’est pour quitter la banque tu peux facilement faire 5 mois et on passe tous le temps à te tourner en rond. Je suis a ma troisième banque en 5 ans de service.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 14:27, par Sawad En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Pourquoi un tel écrit pour discréditer une banque qui plus est, une banque d’un compatriote ?
    Toutes les banques sont pareilles, pourquoi en diaboliser une en particulier ? Et à quel dessein ? Je pense honnêtement que lefaso.net devrait éviter d’être le relai de contre-publicités contre des entreprises privées . Personnellement, je suis dans une banque dont les distributeurs automatiques sont souvent en difficulté, occasionnant parfois de double coupures d’argent ; est-ce pour autant que je devrais publier un ecrit contre celle-ci ?
    Si le client n’est pas satisfait de sa banque, il la quitte simplement et s’ il se sent lésé, il l’attrait à la justice, c’est tout.
    Le burkinabé doit apprendre à cultiver un tout peu le nationalisme et éviter ainsi de discréditer les entreprises bancaires de ses propres compatriotes au profit d’d’autres .
    Le comble, c’est un écrit anonyme !
    Sawadogo

    Répondre à ce message

    • Le 4 août à 17:31, par lewang En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      au contraire je pense que vous faites pas du bien a votre banque. il ft le luj informer. mtnant s”agissant du canal d
      d.information cest autre chose

      Répondre à ce message

    • Le 4 août à 18:00, par Gnamien En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Mon cher ami, vous semblez particulièrement aimer la médiocrité. Surtout quand elle est nationale, il n’y a rien à redire. Et c’est triste.
      Cette lettre ouverte se lit à mon avis comme une opinion d’un client tombée de la boîte à lettre de CORIS BANK dans un journal, invitant son partenaire financier à une amélioration de ses services. Et à l’endroit d’une banque d’un compatriote, c’est bien plus patriote que vos cris de compatriote qui, soudain, se sent blessé dans sa "dignité nationale" !
      Faut-il se taire et continuer de manger les baves que Coris Bank nous sert au même titre que les autres banques, parce que c’est une banque d’un homme d’affaires nationale ?

      Répondre à ce message

      • Le 5 août à 09:17, par tramazol En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

        M Sawadogo le fait de quitter une qutre banque pour venir a coris prouve deja que c est un patriote. etre patriote ne veut pas dire etre complice de la mediocrite nationale. beaucoup d employes sont a coris parce que c est banque burkinabe mais demande leur le calvaire qu on vit a la fin du mois guichet automatique toujours en panne hors connexion. parfois tu veux meme sacrifier tes 500 dans les guichets d une autre banque mais en vain la machine te dit pas de reseau pourtant les autres collegues arrivent a opere. sur le plan des guichets coris bank doit fournir un effort. je suis sur que le pdg de coris va apprecier cela lui donne une idee de disfonctionnement dans la chaine. au Burkina le banquier est roi et le client est esclave ailleur c est les contraire.

        Répondre à ce message

    • Le 5 août à 13:43, par Moro En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Mon frère, tous ceux qui ont pensé au patriotisme ene allant à cette banque ont très vite regrété.
      Les responsables de cette banque doivent intégrer beaucoup plus de paramètres dans l’analyse des dossiers.
      SI tout le monde devait raconter ses calvères avec Coris Bank, nous en avons pour plusieurs jours.
      Il doivent chnager et accompagner véritablement les opérateurs èconomiques. Nos banques ont spécialisées dans les prêts scolaires, les avances sur salaires. Bref elles s’acharnent sur les pauvres salaires des burkinabé en abandonant les investissements structurels.

      Répondre à ce message

    • Le 6 août à 11:20, par belina En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Bonjour mon frère,
      Je ne suis pas d’avis avec vous. En effet, la banque est une entreprise qui est à la recherche de bénéfice et nous aussi les mêmes intérêts. c’est parce que nous avons protégé nos parents(frères , soeurs, oncles et coussins) depuis l’indépendance que nous dépendons toujours de l’aide étrangère. toutes les banques paient les impôts à l’Etat donc on a le droit de critiquer celui qui ne donne pas de produit de qualité.

      Répondre à ce message

  • Le 4 août à 16:51, par Titi En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Moi je reve du jour ou mon pret finira pour que je puisse quitter au plus vite cette banque qui se fiche du developpement de ses clients. J ai eu la mesaventure de me voir refuser un montant qu une autre banque n a eu aucun mal a me proposer. Mais je ne pouvais plus rien faire car le pret avait deja ete positionne a coris. J ai pu faire une realisation et renoncer a l autre avec amertume. Je suis obligee d attendre des annees avant de le realiser. Ils m ont mis en retard pr rien alors que je suis un agent de la fonction publique sous CDI .

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 17:13, par El_monstro En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Désolé de ne pas partager votre point de vue. Au contraire, cette attitude de Coris bank me rassure que nos avoirs la-bas ne sont pas dilapider aussi facilement (Vous êtes sans doute jeune, souvenez vous de la BND ou plus récemment de la BIB. Des crédits à tous vent ont conduit ces banques ou ?). Vous savez fait un prêt que vous compter solder avant terme pour en repartir ? qu’est ce qui prouve que ce n’était pas un piège ? Alors attendez calmement que la banque mène ses investigations avant de traiter votre nouvelle demande de prêt. La patience est un chemin d’or mon ami

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 13:29, par Bantchandi En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Moncher El_Monstro, la banqueroute de la BNDB et de la BIB, n’est pas liée aux crédits octroyés au clients lamda, les hauts responsables de ces structures ont donner des crédits à des amis et parents sans suivre les procédures. Il y a un qui est à la tête de notre État aujourd’hui, dans le monde des affaires au Burkina Faso on l’adoube on l’aime parce qu’il a permis à beaucoup d’hommes d’affaire de prendre des crédits et de ne pas rembourser, entre temps une des banques était l’outil de blanchiment du régime déchu.
      Vous savez j’ai été meurtri dans ma chair lorsqu’on m’a dit "vous n’êtes pas de la fonction publique" "les gens du secteur privé nous on se méfie d’eux, ils peuvent disparaitre du jour au lendemain". Et avec ça vous voulez que le développement se réalise dans ce pays dans ce continent. On ne développe pas un pays avec l’État, mais plutôt avec le privé. L’entreprise est le lieu de création de richesse et non l’État. Une banque est une entreprise privée, mais elle même se méfie du secteur privé c’est le paradoxe. Au lieu de travailler à mieux cerner le secteur, non on se contente du peu et cache son incompétence derrière la notion de risque, laquelle notion est galvauder par les banque africaines qui sont surliquides mais ne fiancent pas nos économies. Je pourrais écrire un article sur les banques africaines mais je m’arrête là.

      Répondre à ce message

    • Le 5 août à 14:51, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      lol lol ! j ajouterai que qui demande devrait supposer la possibilité du refus direct ou indirect ,objectif ou infondé et surtout s il connait meilleur prêteur retourner vers lui en faisant contre mauvaise fortune bon cœur !et puis ça ne sortira pas de ma bouche !eh oui je ne dirai jamais que les cdpistes auraient pu dire que c est un montage,une contre publicité monté contre la banque des djamila François après la débaptisation de l hôpital !jamais je le dirai mème si certains internautes semble parler comme s ils ont eu des mégas pour cela !

      Répondre à ce message

  • Le 4 août à 17:14, par Maria de Ziniaré En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Cette banque qui est notre porte drapeau et qui cherche à boxer dans la cour des grands devrait faire attention à sa sécurité : il m’a été donné de constater il y’a 2 ans que l’accès des comptes par l’internet banking n’était pas très sécurisé comme dans la plupart des banques. Chez Corisbank le client tapait directement le mot de passe à partir des touches physiques du clavier du terminal alors que ce système n’est plus en vigueur dans le système bancaire. En général lorsque vous devez taper le mot de passe un mini clavier virtuel s’affiche et c’est à partir de ce clavier virtuel que le client doit saisir son mot de passe. Je ne sais pas si Corisbank a changé entre temps le mode de saisi du mot de passe si ce n’est pas le cas Monsieur Idrissa NASSA devra le faire pour se conformer au standard international de l’Internet Banking.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 17:44, par Gnamien En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Si vous êtes hommes d’affaires avec de bonnes affaires (je dis bien homme d’affaires ou créateur d’entreprises), je vous conseille d’aller vers une banque qui respecte cette catégorie de clients. Si vous êtes fonctionnaires et que vous êtes à CORIS BANK, vous n’avez rien à craindre. CORIS BANK sait que le remboursement mensuel est garantie. Ce genre de "boutiques d’argents" qui se nomment banques aiment bien le produit "salaria fonctionnaria".
    Je vais vous raconter la petite histoire de l’une de mes petites entreprises.
    Cette nouvelle entreprise était attributaire d’un marché de plusieurs dizaines de millions. Elle avait un fonds propre couvrant les dépenses dans le cadre du marché à hauteur 75%. La direction de l’entreprise décida de solliciter les 25% restant auprès de son nouveau partenaire CORIS BANK qu’elle avait rejoint quelques mois plus tôt. Le marché devait être exécuté dans les deux mois qui suivaient le dépôt du dossier de demande de crédit. Au bout d’un mois, la gérante décide de se rendre à CORIS BANK pour s’enquérir de l’avancement du dossier. C’est alors que la banque lui lance la question de savoir pourquoi elle ne demande pas un crédit à hauteur du marché, quoique la justification était bien dans le dossier. (On demande à certains clients de prendre plus de crédit, quand ils n’en ont pas besoin : le marché est juteux et absolument garantie ! Quand à d’autres, leurs dossiers sont classés dans les tiroirs en attendant...)
    CORIS BANK commença donc à réclamer alors à la gérante les garanties, les assurances de la garantie, les garanties des assurances, et patati... patata.. Tout fut fait. La date buttoir pour l’exécution du marché expira. Le dossier de demande de crédit était toujours en traitement.... L’histoire est longue. Je vais tout droit au résultat : Le crédit fut octroyé, (MAIS TENEZ-VOUS BIEN !!!) 5 mois après la date buttoir pour l’exécution du marché..
    C’EST CELA NOS BANQUES, BOUTIQUES D’ARGENTS, professionnelles à leur manière !!! Vivent les affaires au Burkina Faso avec ce partenariat financier d’un autre âge !

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 19:39, par Génération En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Moi j’ai foutu le camp de cette banque depuis 2016 ; c’est l’une des banques où le coût du crédit est encore le plus élevé. malheureusement nous clients nous ne faisons pas toujours attention à ce coût là surtout quand il s’agit de crédit immobilier. Je compte même traduire cette banque en justice car elle n’a retenu des frais de clôture de compte ce qui est contraire aux dispositions de la BCEAO en la matière et malgré mes réclamations. Dans tout ça on ne sent pas du tout notre LIGUE DES CONSOMMATEURS§§§§§

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 20:01, par KABORE DIEUDONNÉ En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Moi j’ai quitté la banque CORIS il y a un an maintenant. Et tenez-vous bien, malgré ma demande de clôture déposée, je n’ai pas encore gain de cause. J’ai poursuivi en vain et je les observe seulement. J’attends la fin du film. Soit le chef bandit meurt, soit l’acteur principal (brave) meurt. Je suis découragé de cette banking.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 20:31, par Bamouni En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Mon ami, si tu as un problème avec coris bank va les voir pour régler ce problème et laisse nous tranquille.
    Quel intérêt la banque a à refuser de te faire crédit ? Des gens qui ne cherchent qu à faire ça.
    Un crédit ne se donne pas au hasard, si ton dossier n est pas bon, on ne te donne pas. Et il ya des milliers de gens a qui on refuse de donner du credit tous les jour.

    Si tu veux que coris t ouvre son coffre fort pour que tu te serves comme tu veux, tu as menti.

    Répondre à ce message

  • Le 4 août à 22:38, par Megd’ En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Burkinabè de la diaspora et vivant dans un pays européen, je le suis.

    J’ai en projet de construire un chez moi au Burkina et pour cela, j’ai désiré avoir un crédit car j’y ai ouvert un compte. On m’a fait comprendre qu’il faut que je domicilie mon salaire dans mon compte burkinabè. J’ai failli éclater de rire. Non, mais allô quoi.

    Tu vies et travailles dans un pays, mais ton salaire doit être domicilié dans un autre pays. Si c’est le cas des fonctionnaires internationaux, je peux très bien comprendre, mais pour un binational comme moi, c’est impossible.

    Je peux très bien obtenir un crédit pour l’achat d’une maison dans mon pays de résidence, mais je devrais investir uniquement que dans ce pays sinon ça serait comparé à de l’évasion fiscal lors de ma déclaration d’impôt.

    Je ne comprends pas pourquoi les banques burkinabè ne favorisent-elles pas une possibilité d’accès au crédit pour la diaspora ?

    Il suffit d’inventer une série de garde-fou pour être sûr de rentrer dans leurs fonds après.

    Si une personne en sait plus, je suis preneur.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 06:33, par Bougoumbarga En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Chers Amis Internautes ! Du souci de l’auteur de cette lettre aux échanges des "partagés", nous dirons qu’une analyse profonde se doit d’être faite sur le sujet car de part et d’autres, les responsabilités de cette intervention souhaitée, mais non satisfaite se doivent d’être partagée. En effet :
    PRIMO : du coté des demandeurs de concours dans les banques, ceux-ci devraient comprendre l’existence de mauvais jeux engagés par de clients peu honnêtes que <> connaissent déjà. Oui ! il y a des clients qui, dans l’esprit de se jouer des intelligences des banques, se mettent en groupes pour, avec une/des sommes (les mêmes) effectuent des Opérations dans plusieurs Banques et ce, au profit des membres des dits groupes par le truchement de Comptes par eux ouverts aux guichets de leurs Banques, question de mouvementer à satisfaction les comptes pour justifier leurs parfaits fonctionnements et pourquoi pas, des Affaires de ceux-ci alors qu’il n’en est rien afin de bénéficier de concours éventuels. Et pour y faire, ils opèrent des règlements anticipés des "Engagements obtenus" avec à l’idée qu’en rebelotant les opérations, les appréciations des dites Banques leurs seront favorables pour des Concours plus importants. Tricheries qui, réussies, leurs permettront l’obtention de sommes plus importantes pour disparaître ensuite en y laissant des "Ardoises" importantes dans les Livres des Banques spoliées. Ils oublient pour ce faire qu’au regard des planifications de Trésorerie des Banques "tous décalages" d’échéancier, même de "paiements par anticipation" coûtent des frais à ces dernières. D’où une prudence indispensable des Banques dans les appréciations des nouvelles Demandes de financement à elles adressées, surtout dans des courts délais parfois exagérés, par ses clients, nonobstant soit des incompétences des Agents chargés de traiter les dites Demandes, soit des accointances personnelles et privilégiées entre certains agents et des clients (......), soit pour des besoins de corruptions initiés et engagés entre des clients et certains Agents des Banques. Ceci est courant. SECUNDO : Les Banques, alors que cela est de leur devoir, oublient ou manquent d’informer clairement leurs clients sur leurs "Conditionnalités" en matière d’Accords de Financement ; ce qui éviterait ces genres de désagréments. Oui ! un minima de délai devrait être par elles fixé et porté à la connaissance des Demandeurs pour accepter des paiements (c-à-d, solde pour tous comptes des crédits consentis) et surtout, les frais s’y rapportant car, si des retards de paiement sont frappés de frais, des anticipations devront également en être l’objet car, concourant tous à une/des désorganisations de la Trésorerie. Il est plus facile pour un Banquier de diligenter un dossier de Demandes complémentaires que de nouveaux Crédits en remplacement de Crédits anciens soldés avant termes pour en demander "plus". Au regard de tout cela, il y a lieu de retenir que la plupart des Acteurs/Opérateurs dits Economiques n’agissent pas toujours en réels "Business-mans".

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 11:21, par Lamberto En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    M. Maximin internaute n° 5. On parle là d’hommes d’affaires et d’entreprises. Pas de salariés. Les parcours ne sont pas les mêmes. Du reste, les banques sont fortes pour gérer les pauvres salariés (hormis fonctionnaires) qui pourtant dépendent des entreprises qui sont réellement mal accompagnées.

    Sawad “internaute n° 7”, admettez la critique et soyez moins chauvin sur ce que vous ne savez pas. Coris est composé d’actionnaires étrangers ayant un position forte qui n’admettraient pas ce qui s’y passe s’ils en était conscients. Sans ces derniers, ladite banque ne serait pas ce qu’elle. Soyez à l’avenir moins naïf pour na pas confondre vos sentiments injustifiés avec des intérêts imbriqués de grands groupes internationaux.

    Personnellement, j’ai déposé une demande d’accompagnement en tant que client fidèle mais je n’ai jamais reçu de réponse sur la suite donnée à mon dossier. Il y a de cela 4 ans.
    Un exemple plus récent en mars 2018 : Mon client a demandé une échelle des agios et intérêts (document qui détaille les frais facturés par nature et d’autres éléments d’information). Ce fut en vain, par voie téléphonique autant que par courrier. A ce jour, aucune réponse même négative d’un document qui est un droit pour le client que la banque ne peut pas lui refuser.
    Appréciez.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 15:06, par Karfolo En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Mes chers amis Coris banque fait partie de ces institutions bancaires qui font trop de bruits de loin et qui en réalité ne sont que des caisses de dépôt . Méfiez vous car tout ce qui brille n’est pas or.

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 15:27, par haro En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Question à mon ami de la diaspora

    est ce que moi resident à ouaga et travaillant à ouaga ou je perçois mon salaire , je peux contracter un prêt avec une banque de votre pays d’accueil ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 août à 20:31, par Alexandre En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Cauris bank a engrangé un maximum de clients dont la gestion devient difficile. l’informatisation du Gab présente beaucoup de défaillances et le personnel semble peu qualifiés pour des raisons déjà citées plus haut. Les dossiers montés sont sans réponse.
    peut- être qu’assistons-nous à la chute d’un colosse aux pieds d’argile ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 août à 06:13, par petit économiste En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Il y a aussi les intérêts sur les comptes épargnes que CorisBank ne paie pas. Depuis plus de 2 ans j’ai un compte épargne, mais à l’heure ou je vous parle Coris ne m’a jamais versé un rond lié aux intérêts annuels. Pourtant UBA le fais par message. C’est parce l’homme ne peut pas poser son argent chez lui à cause des oiseaux de mauvais augures (voleurs). Sinon j’allais le faire et m’entendre avec un serpent pour assurer sa sécurité. Si une main étrangère plane dedans tempi pour elle (en vrai mossi).

    Répondre à ce message

    • Le 6 août à 19:45, par Gamené En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

      Ah bon, pourtant moi j ai un compte leader labas remuneré 2 fois par an à prêt de 5%. Et c’est propre. J ai même vider les comptes de mes enfants dans une autre banque pour les placer a coris. Parce qu labas j avais 3,5% alors qu a coris j’ai 5%. Les interets tombent en juillet et en janvier. C’est vraiment propre.personnellement je n ai jamais eu de problème. Par contre j avoue que pour déposer l argent dans le compte j passais souvent plus d une heure de temps. Mais là aussi j ai trouver une astuce. Comme ils ouvrent dimanche, je pars tot dimanche matin à l agence qui est vers ciné burkina et je fais mon operaton en 20 mn.

      Répondre à ce message

  • Le 7 août à 12:40, par Barry En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    Il fallait bien que ca commence. Et c’est très bien. Il y a des milliers de clients de Coris banque qui attendaient cela la mort dans l’âme. Au delà du bruit, j’espère du fond du coeur que le PDG de Coris Banque prendra des mesures vigoureuses. La banque a mal à son personnel. C’est le cas dans d’autres structures. Mais les clients sont devenus tellement exigeants qu’ils ne se laisseront plus faire. IL FAUT BIEN LE NOTER.
    Ce n’est même pas la peine que je raconte ma mésaventure ; tellement j’en ai gros sur le coeur. Je approvisionne plus mon compte ; je ne fais plus de retrait ; ne parlons même pas de prêt. Je suis allé à une autre banque en les mettant en garde. JE NE PAIE PAS MON ARGENT POUR QU’ON SE FOUTE DE MOI.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre à 16:33, par moise En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    mon je ne pas raconter ...oris ma fait essouer un projet qui me fait toujour tres mal...mon cest l.agence de kongoussi

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre à 11:32, par SADA En réponse à : Lettre ouverte au PDG de Coris Bank International

    JE SUIS A CORIS BANK IL YA DE CELA 6ANS ET JAI MONTER 3 FOIS DES PETITS PRET A LEUR NIVEAU IL YA EU MEME UNE SEULE FOI QUE JE NA PAS EU DE PROBLEME ...JE PEUT DIRE QUE LE TRAITEMENT DES PRET DE L AGENCE DE KONGOUSSI EST NUL...JE QUITTERAI LEUR BANK ET JAURRAI LA PAIX ...JE SAIS BIEN QUE EN VOUS QUITTANT SA NE VOUS ENLEVE RIEN AUTANT POUR MOI AUSSI SI CETTE BANK N ESISTAIT PAS AUSSI...JE PARLE PARCE QU IL MON FAIT ESSOUER UN PROGET TRES IMPORTANT .LE MONDE A BESION DES MIELLEUR .....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chambre consulaire : Un Conseil des sages pour prévenir les bisbilles entre gens d’affaires
Commercialisation du sésame au Burkina Faso : Producteurs et acheteurs se concertent à Bobo-Dioulasso
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés