Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Communications électroniques : L’ARCEP outille les journalistes sur les notions de base

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Romuald Dofini • mardi 7 août 2018 à 23h52min
Communications électroniques : L’ARCEP outille les journalistes sur les notions de base

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), tient, du mardi 7 au jeudi 9 août 2018 à Bobo-Dioulasso, un atelier sur la régulation des communications électroniques et des postes, au profit des Hommes de médias. L’objectif de cet atelier est de doter les journalistes de notions de base sur les communications électroniques et les postes. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou.

Ils sont au total 37, femmes et hommes de médias, issus d’organes de presse, d’associations de journalistes, ainsi que des blogueurs, qui prennent part aux échanges sur les textes qui régissent le secteur des communications électroniques et des postes.
Selon Tontama Charles Millogo, président de l’ARCEP, cette formation s’inscrit dans le cadre des missions d’accompagnement de son institution, pour une meilleure connaissance du secteur des communications électroniques et des postes et des différents acteurs qui y travaillent.

Durant les trois jours de travaux, plusieurs modules seront présentés en relation avec les aspects techniques et technologiques des communications électroniques ; les problématiques liées au déploiement des réseaux, c’est-a-dire la protection de la santé et enfin la gouvernance de l’écosystème des communications électroniques et des postes.

En effet, bien qu’étant au cœur du quotidien des populations, les communications électroniques et les postes, surtout leur régulation, restent une question nouvelle qu’il n’est pas toujours aisé d’appréhender. Ainsi, la complexité de la régulation tient au rôle et aux missions de l’Autorité de régulation.
« De par la loi n°061-2008/AN portant règlementation générale des réseaux et services de communications électroniques au Burkina Faso, le régulateur a de multiples fonctions que les trois jours de travaux nous permettront de découvrir dans les détails », a laissé entendre le président de l’ARCEP.

Il a indiqué qu’en organisant cet atelier, l’ARCEP souhaite échanger avec les professionnels de médias afin de partager avec eux les spécificités du secteur des communications électroniques et des postes. Par ailleurs, il a rappelé que c’est à l’ARCEP qu’incombe la triple mission de protection des consommateurs, de défense des intérêts de l’État et de protection des opérateurs de téléphonie contre des décisions inopportunes des gouvernants.

Première du genre, cette session est placée sous le patronage du ministre en charge de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou. Pour lui, le secteur des communications électroniques et des postes est normalisé. Par conséquent, chacune des actions des acteurs et surtout du régulateur, doit respecter des règles.
« Cet environnement n’étant pas connu de tous, vous êtes sous le feu des critiques. Des critiques émanent aussi bien des consommateurs que de la presse qui, particulièrement, n’est pas toujours tendre vis-à-vis de l’autorité de régulation lorsqu’il s’agit de porter les récriminations des citoyens sur la qualité des services offerts par les opérateurs », a-t-il indiqué.

C’est pourquoi le ministre a salué l’initiative de l’ARCEP et de son président qui, à travers cet atelier, créent un cadre de dialogue avec le monde de la communication.
Au regard des thèmes qui seront développés tout au long des trois jours de travaux, il reste convaincu que les participants sortiront plus outillés que jamais pour produire des articles en relation avec les communications électroniques et les postes. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Innovations : La SONAPOST devient « La Poste Burkina Faso »
Médias en Chine : S’adapter, plus qu’un choix
Médias : Radio Chine internationale à la conquête de l’Afrique
Microcrédit : Microcred Burkina devient « Baobab Burkina »
Protection des données personnelles : Les agents publics de Koupéla sensibilisés
Publicitaires associés : Une nuit pour saluer le travail des devanciers
Coopération pour le développement : « Le Burkina est toujours une bonne destination pour les affaires », assure Jean-Victor Ouédraogo (SICOD)
Schémas directeurs des systèmes d’information : Les directeurs des services informatiques renforcent leur capacité
Utilisation de l’internet : La Commission de l’informatique et des libertés éduque les élèves de Zorgho
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés (CIL) sensibilise les agents publics de l’Etat, à Zorgho
Rentrée publicitaire 2018 : « Publicitaires associés » veut assainir le secteur de la communication au Burkina
Nuit des TIC 2018 : Le fondateur du portail Lefaso.net, Dr Cyriaque Paré, primé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés