Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ôter une mère à son fils, c’est lui ôter plus qu’on ne peut lui rendre.Jean-Jacques Rousseau» 

Banque de l’habitat du Burkina Faso : Les travailleurs donnent leur sang pour sauver des vies

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mercredi 5 septembre 2018 à 15h15min
Banque de l’habitat du Burkina Faso : Les travailleurs donnent leur sang pour sauver des vies

Les travailleurs de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (BHBF) ont donné leur sang, ce mercredi 5 septembre 2018. L’initiative, portée par la Mutuelle des travailleurs de la banque, permettra de recueillir environ une cinquantaine de poches de sang, au profit du Centre national de transfusion sanguine (CNTS).

L’on ne cessera jamais de le répéter : donner son sang, c’est sauver des vies. Cela, les travailleurs de la Banque de l’habitat du Burkina Faso (BHBF) l’ont compris. Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, la Mutuelle des travailleurs de la banque a estimé nécessaire de collecter du sang pour le Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Du sang qui servira sans doute à sauver les malades qui en ont besoin, dans les différents centres de santé de Ouagadougou.

Siaka Sanou, président de la mutuelle

Et en cette matinée du mercredi 5 septembre 2018, l’exemple a été donné par le directeur général de la banque lui-même. Il a, en effet, été le premier à donner son sang pour sauver au moins une vie, surtout en cette période de forte demande. Pour Sibiri Coulibaly, qui est à son deuxième don, c’est un geste naturel qu’il a posé et qui devrait être posé par tout citoyen en condition de donner son sang. « Il s’agit, pour la Banque de l’habitat, d’appuyer le Centre national de transfusion sanguine dans ses missions de collecte de sang pour le bien-être de la population. (...) Tant que nous pouvons sauver des vies, la Banque de l’habitat sera toujours aux côtés du CNTS. », précise-t-il.

Selon Siaka Sanou, président de la Mutuelle des travailleurs de la BHBF, une cinquantaine de poches de sang est attendue à la fin de la journée. Pour lui, qui est à son premier don, c’est un acte noble que de donner son sang. Il invite donc l’ensemble de la population à le faire régulièrement.

Un geste à saluer…

Dr Dieudonné Yétéma Yonli, pharmacien, hémobiologiste au CNTS, a salué le geste de la Mutuelle des travailleurs de la BHBF. « C’est une très belle initiative surtout par ces temps qui courent où le besoin en produits sanguins se pose avec beaucoup d’acuité au niveau de nos hôpitaux. Et comme on le dit souvent, nul n’est à l’abri d’un besoin de transfusion sanguine. Et la mutuelle, en posant cet acte ce matin, va contribuer certainement à réduire le besoin », a laissé entendre Dr Yonli.

Sibiri Coulibaly, DG BHBF

Il n’a pas manqué de rappeler que le sang est gratuit au niveau des banques de sang. Cependant, a-t-il précisé, dans les structures sanitaires privées, le transport entre la banque de sang et la structure privée ou encore l’acte de transfusion peut être facturé au malade. « Ce que nous déplorons, c’est qu’on ne prend pas souvent le temps d’expliquer aux parents et aux patients que ce sont ces aspects qui sont facturés et non la poche de sang, d’où la confusion qu’on a sur le terrain », explique-t-il.

Et à l’instar du directeur général de la BHBF, Dr Yonli encourage les Burkinabè à donner leur sang et à ne pas attendre d’avoir des situations d’urgence avant de penser à le faire.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : « Il faut d’abord que les chefs coutumiers soient bien informés »
Situation sécuritaire : Le SPONG apporte son soutien au gouvernement
Attaques du café Cappuccino : Trois ans après, les activités commerciales tournent toujours au ralenti
Burkina : Les FDS victimes des préjudices des attaques terroristes bientôt indemnisées
Attaques terroristes : Il y a trois ans, le temps s’arrêtait sur Kwamé-N’krumah
Assemblée nationale : 127 députés, 127 millions de francs CFA pour soutenir les FDS
Tapoa : Un forestier tué au cours d’une mission anti braconnage
Violences à Yirgou : Une marche silencieuse à Ouagadougou pour dire non à la stigmatisation ethnique
Ouagadougou : Un automobiliste arrêté après avoir tenté de forcer les barrières du camp Guillaume
Marche de protestation à Dori contre le drame de Yirgou : les communautés vivant au sahel adressent une lettre au président du Faso
Drame de Yirgou : l’UNIR\PS condamne une barbarie aveugle
Situation nationale : Le CDP appelle les populations à la retenue
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés