Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat. Jean-Jacques Rousseau» 

Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • samedi 8 septembre 2018 à 06h30min
Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

Un transfert de la violence du Sahel à l’Est. Depuis quelques temps, le septentrion burkinabè, longtemps sous le feu des « individus armés non-identifiés », se fait oublier dans l’actualité quotidienne. Pas que la zone est désormais débarrassée de tous ses vampires, mais plutôt parce qu’une autre région a pris le relais des épisodes sanglants. La région de l’Est semble s’enliser de jour en jour. Les actions fortes se font attendre. Quand viendront-elles ? Si pour aller chercher les blessés, il faut solliciter l’hélicoptère d’un autre pays, il y a de quoi se poser des questions sur la volonté des autorités de troquer leurs costards pour des tenues de combat. Les discours sur la « terrorisation » des terroristes ne prospèrent pas. Il faut se révolter, pour la survie. Pour l’intégrité du territoire.

Trop de décorés à titre posthume. Trop de sonneries aux morts. Malheureusement les communiqués faisant état de perte d’éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) sont entrés dans la banalité. C’est devenu le quotidien des Burkinabè qui en viennent à se poser même des questions quand une semaine passe « tranquillement » sans qu’ils n’entendent une triste nouvelle sur le front de la lutte contre le terrorisme.

Il faut le dire, le pourrissement de la situation sécuritaire dans les pays de Sahel est en train de se singulariser. Ces derniers temps, le Burkina tient le drapeau des décomptes macabres.

La région de l’Est est tombée de façon fulgurante dans le giron des forces du mal. Mais en réalité, il y eut des prémices qui ne datent pas de 2018. Par manque d’anticipation (peut-être), les bourgeons du mal ont poussé, grandi, ils règnent maintenant en maître absolu, endeuillent le pays.

Des attaques non-revendiquées

Sauf erreur ou omission, aucune attaque n’a encore été revendiquée. C’est l’une des particularités des épisodes répétitifs vers le soleil levant du Burkina. Le terrorisme est une guerre asymétrique, certes, mais la situation actuelle est un flou total pour les FDS. Non seulement elles ne voient pas venir l’ennemi ; mais derrière, elles ne savent pas pour quel groupe elles se battent, pour quels objectifs, pour quels idéaux ? Passé ce temps où chaque attaque était suivie d’une revendication.

Dans ce brouillard et dans cet environnement boisé, le harcèlement a pris une autre tournure avec la pose des engins explosifs improvisés. L’ennemi change de méthodes, mais les braves FDS sont restées avec les mêmes instruments : une kalachnikov au poing, juchées sur des pick-up ou des véhicules non-blindés qui se froissent telles des boîtes de sardines sur le feu embusqué.

Le commun des Burkinabè, dans son ignorance des techniques de guerre, se pose des questions loin d’être idiotes. Comment nos hommes peuvent-ils encore parcourir, en véhicule, plus de 150 km pour aller renforcer un poste attaqué, pis, sur des routes non-sûres ? Une mission-suicide ? Des véhicules blindés, des appareils volants… ce qu’il faut pour les « boys » au front ; est-ce plus cher que la vie de ces jeunes combattants qui tombent les uns après les autres ?

Quels appareils pour voler ?

Dans la matinée du 5 septembre 2018, lors d’une patrouille de contrôle sur l’axe Fada-Pama, un véhicule des FDS a sauté sur un explosif. Le bilan de cette attaque a été de deux militaires décédés et de six blessés. Pour l’évacuation des blessés, c’est un hélicoptère de l’armée française qui a décollé de Kamboincé. Deux autres ULM Tetras burkinabè, ne pouvant transporter qu’une personne en plus du pilote, sont également partis de la base aérienne.
Cela traduit, une fois de plus, l’impérieuse nécessité de doter les FDS de moyens conséquents pour être en sécurité, afin d’envisager accomplir leur mission. Il faut, certes, la mise en commun des forces pour venir à bout de l’hydre terroriste, mais il faut prendre garde à ne pas brader sa souveraineté.

Si l’on ne peut doter conséquemment les boys, et si l’on n’est pas en mesure d’aller les chercher une fois blessés pour qu’ils reçoivent des soins, l’on est en droit de se demander quel rôle joue l’État dans ce film d’horreur. Attentisme et assistanat ? Les messages d’encouragement à l’endroit des hommes qui veillent sur le Burkina au péril de leur vie sont beaux.

Mais ils ne suffisent pas, ils n’ont jamais suffi. Il faut y ajouter un amour profond pour ces jeunes Burkinabè plein de rêves, dont la vie est tout aussi sacrée. Il faut agir ; la sécurité n’a pas de prix. Les actions desquelles découlent les résultats se font attendre. Ce n’est pas bon pour le moral.

Le président du Faso, chef suprême des armées, Roch Kaboré, qui vient de rentrer d’un séjour d’une semaine en Chine, présidera demain 8 septembre 2018, un conseil supérieur de la défense. Avec ses hommes, va-t-il enfin entrer dans la plénitude de ses fonctions de chef suprême de la Grande muette ?

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 septembre à 21:48, par CXC-Cw4400 En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Rock Kaboré n’a pas la carrure d’un chef suprême des armées.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 08:09, par TANGA En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Monsieur CX..........
      Toute personne qui se dit intègre doit être content et supporter Rock.
      C’est par ce que l’impérialisme et ces valet locaux ne veulent pas d quelqu’un qui peut faire du bien à son pays qu’ils finances des moins que rien pour déstabiliser notre pays.
      Leur pensée c’est que Rock leur brade nos richesses ou qu’il sera chassé par les populations qui en aurons marre des attaques terroristes.
      TOUS ENSEMBLE LUTTONS CONTRE LES SUPPO DE SANTANT QUI EN VEULENT A NOTRE CHER PAYS !

      LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !!!

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 10:31, par Miga En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Que fau-il dire encore après tout ce qui a été déjà dit ? Rien. Seulement, j’ai fait un constat qui m’a écoeuré. Lors de l’opération entre le 12 et 22 août je rentrais de Niamey . Pour traverser la frontière il fallait montrer patte blanche côté Burkina. Mais de l’autre côté c’est à dire côté Niger, rien. Je me suis posé la question : comment pouvons-nous mener une telle opération sans que les autres pays frontaliers n’en fassent autant ? Ah nos stratèges militaires ouvrez l’oeil, sinon vous voyez vous mêmes que les résultats sont maigres comparés aux moyens. Svp, changez votre fusil d’epaules.

      Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 22:09, par Cami En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    le malheur du Burkina, c est rock et sa bande. ce sont eux les responsables de toutes ces morts

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 22:51, par Ma part de vérité En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Héiii, laissons tomber le referendum pour ponctionner son coût pour équiper l’armée. La validation de la constitution peut être faite par Alassane Sakandé et ses hommes. Ce n’est pas la peine de faire un mimétisme béat pour contenter des petits bourgeois alors que le pays est devenu une coquille vide, une pacotille en quelque sorte qui ne peut même pas avoir un bon hélicoptère pour secourir ses blessés sans assistance de pays amis. Regardons les choses en face avec lucidité. Faisons les choses à la mesure de nos moyens. Reconnaissons qu’on est un pays pauvre qui ne peut pas s’octroyer certaines commodités dictées par nos amis les occidentaux. Amen ! Amen ! Je vous le dis chers compatriotes.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 02:59, par yadéga En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Hé mon type, qui a même besoin d’une cinquième ou sixième république. ça fait quoi ? on veut plutôt la paix et la sécurité. Arrêtez cette comédie à l’Europénne et prenez les milliards de cette danse macabre des politiciens pour renforcer l’armée. De toutes les façons, on vivait mieux dans la quatrième république. Ma quincaillerie marchait mieux. Je regrette d’avoir marché pour l’insurrection.

      Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 04:53, par HEY ??? En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Très belle analyse. Mais nous dévoilons nos capacités à un ennemi invisible et qui nous suit certainement : nous n’avons que 2 héli pouvant transporter au total 2 personnes en plus des 2 pilotes ? Bien pour l’info aux citoyens, "bien" malheuresement pour nos ennemis tapis dans l’ombre et qui nous espionnent...Espérons que le temps de l’action est arrivé. Une région militaire serait le minimum dans l’est burkinabé.Silence radio sur les autres mesures spécifiques que nous espérons spécifiques à adopter.Je conseille de demander de l’aide à Israël.

      Répondre à ce message

      • Le 8 septembre à 08:42, par Ultima R2 En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

        Désolé Hey,
        Le salut ne viendra pas d’Israel, car Israel a aussi besoin de l’aide de la Russie pour protéger ses frontières du côté du Golan. Et en plus, Israel est préoccupé par la restitution de cette zone occupée de la Syrie, car après la libération de la dernière grande poche de terroristes à Idlib, l’armée Syrienne et l’axe de la résistance iront à la reconquête du Golan. Technologiquement, Israel a peut être une belle avancée dans la région, mais militairement Tsahal n’est plus capable de faire face aux redoutables soldats du Hezbollah.

        Pour information, Israel malgré ses chasseurs furtifs F35, a perdu sa supériorité aérienne, depuis l’implication de la Russie en Syrie, et la mise à niveau des anciens système de défense aérienne. Grâce à la Russie et l’axe de la resistance, la Syrie à su éviter le même destin que la Libye.

        D’autre part, la présence de plus en plus de "Sniper résistant" à Gaza, à foutu une trouille aux soldats Israeliens, qui avaient pris l’habitude de tirer sur des palestiniens désarmés. Bref, Israel se cherche, comme dirait les Ivoiriens.

        La Russie est la puissance émergente qui pourra sortir le Burkina du sous développement. Et ça, Thomas Sankara l’avait compris 30 années avant qu’il ne soit assassiné. C’est aussi dire que nos dirigeant actuels (oppositions comme pouvoir) sont en réalité 30 années en retard sur la géopolitique internationale. Thomas Sankara était un précurseur sur lequel des pays comme le Rwanda s’inspirent pour reconstruire une nation ravagée par un génocide.

        Une Sagesse ne dit elle pas qu’il ne faut pas aller chercher loin dans la brousse le remède ou la plante qui pousse devant ta porte. Qu’avons nous fait de l’héritage de Sankara ? L’avons nous troquer pour autre chose ? Alors assumons les conséquences, le temps de prendre conscience.

        Répondre à ce message

        • Le 8 septembre à 11:53, par kwiliga En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

          Une très bonne analyse (je croyais lire "le monde diplomatique), qui omet cependant, à mon avis, un point essentiel : Israël ne viendra pas en aide au Burkina, parce qu’ils n’en ont absolument rien à foutre de ce "shit hole country" (c’est du Trump dans le texte, mais l’opinion générale des israéliens, n’en est pas éloignée).
          L’aide militaire de la Russie seraient bien utile, mais voient-ils d’un bon œil nos récents copinages économiques, avec leur voisin chinois ?

          Répondre à ce message

      • Le 8 septembre à 09:18, par polo En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

        Israël est occupé, en ce moment, à raser des villages bédouins en Cisjordanie pour coloniser encore plus cette dernière. L’Etat juif ne peut pas être partout ! Quant à Poutine, il aide le boucher B.El Assad et se contente de faire assurer la sécurité du président centrafricain par des sociétés privées russes ; lui aussi ne peut pas être partout ! Quant aux Chinois, allez donc compter leur imposant contingent au Mali ! Bref, il n’y a que les Français qui sont VERITABLEMENT AU FRONT mais sont les SEULS sur une zone plus grande que l’Europe.....

        Répondre à ce message

      • Le 8 septembre à 09:53, par Le Fair play citizen En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

        AARRAAIITTEEZZ !!! Arrêtez de dire que l’interpellation à prendre au sérieux la question sécuritaire relève du dévoilement de l’info à l’ennemi ! Faux et archi faux ! En quoi est ce que dire que nous ne sommes pas équipés est une information stratégique de l’ennemi ??? On veut donc museler les réalités sous un soit disant secret de défense ! C’est nul et non avenu !
        Croyez vous que l’ennemi ne sait pas que nous n’avons jamais eu de moyens conséquents ? Qui ne sait pas que nos FDS n’ont jamais été bien équipées ? Laissez l’opinion déjà meurtrie penser ses plaies.
        On interpelle pour une cause grave, on attire les attentions à renforcer les dispositifs sécuritaires vous parlez de vendre l’information à l’ennemi. C’est une fuite en avant, il faut parler et toujours parler : nus n’avons pas d’équipement !! Point barre !!!!! Et il faut le dire ! Quel ennemi a besoin de nos informations ? Ils savent déjà que nous ne sommes pas équipés ! cela ne relève d’aucun secret d’État !! Donc basta !!!! Qu’on se réveille, c’est tout !.

        Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 23:31, par aol En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Nous Burkinabè nous avions votez un moine bouddhiste partisans de la non violence comme président. Autrement je ne peux comprendre que plus de deux ans le pays soit attaques par les forces du mal, terroriste au début maintenant ce qui laisse pense a l’installation d’une rébellion a l’Est du pays. Le président chef suprême des armée, le gouvernement, les hommes du pouvoir sont toujours la a faire des rencontre prendre des décisions qu’on ne voit pas leurs effets sur le terrain. Condamnation après chaque attaque, décoration des morts pour la patrie et après rien n’est fait pour empêcher la prochaine attaque. Aussi, soyez ingénieux nos soldats l’ennemie en face n’a pas les dernier armement. Il faut adapter le peux que nous avions aux combats. comme vous aimiez le dire c’est le terrain qui commande la manœuvre

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre à 23:32, par Bantchandi En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    "Le commun des Burkinabè, dans son ignorance des techniques de guerre, se pose des questions loin d’être idiotes." j’ai bien aimé ce passage qui justifie que l’on se mange sur lefaso.net argument contre argument.
    C’est clair qu’il y a des gens qui ne jouent pas franc jeu dans la grande muette ici au Faso. Il y a des dizaines de "Paré" sinistre ministre lugubre de la transition.
    s’ils ont envoyé des mercenaires nous tuer et qui tuent nos frères et amis FDS, envoyons leur aussi des mercenaires pour les "faire" aussi.
    Notre armée souffre de la patrimonialisation des 27 ans, désorganisée et réduit à son plus simple appareil.
    Il est indéniable qu’il y a un problème d’allocation de ressources, ce n’est pas une question de pauvreté mais une question de vision qui donne une priorité à l’équipement de l’armée et à la formation. Il est clair que notre base aérienne ne dispose d’engins volants appropriés aux réalités du terrain.
    Le but d’un coopération c’est du gagnant gagnant. C’est de dire aux coopérants qu’à un moment donné ils cèdent un certain nombre d’équipement à nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 00:16, par War En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Utiliser les fonds communs pour soutenir nos fds et empecher l’occupation de notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 02:27, par Maurice En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Les auteurs de TOUT SANG VERSÉ au Burkina Faso depuis la chute de Compaoré ont pour noms :
    Les mangeurs du couscous du contribuable Burkinabe sous Blaise Compaoré , qu’ils soient militaires en fuite ou toujours en service ainsi que leurs ’’connecteurs civils’’ tapis dans l’OMBRE , de l’intérieur à l’extérieur du Faso.
    Les mangeurs du couscous du contribuable Burkinabe sous ZIDA, qu’ils soient militaires en fuite ou toujours en service ainsi que leurs ’’connecteurs civils’’ tapis dans l’OMBRE, de l’intérieur à l’extérieur du Faso.
    SURTOUT LES DISLOQUÉS ( certains RSPistes) qui mangeaient du couscous du contribuable Burkinabe sous DIENDERE, qu’ils soient militaires en fuite ou toujours en service ainsi que leurs ’’connecteurs civils’’ tapis dans l’OMBRE de l’intérieur à l’extérieur du Faso.
    N’oublions pas ceux qui, de système à système, de régime politique à régime politique, avaient eut le temps et l’aisance d’amasser des milliards pour savourer une retraite... paradisiaque ; et qui ont été plus rapides que leur silhouette à quitter le pays.
    Ceux et celles que j’appelle ’’CONNECTEURS CIVILS’’, ce sont les exécutants des basses besognes, payés cahin caha.
    Le jour que le vaillant peuple du Burkina Faso trouvera la solution à ce fléau, tout le monde sera alors d’accord avec moi qu’il ne s’agissait pas de terrorisme et de terroristes mais de ENTRE( tuons )NOUS-isme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 07:02, par LeRiche En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Comment peut on comprendre qu’avec autant d’industries minières on soit incapable de disposer d’un hélicoptère à même de faire une assistance en matière d’évacuation. Maintenant je suis convaincu que le PF dort profondement au milieu d’un feu de brousse et entouré d’acolytes tous somnolents. Médiocrité quand, tu nous tient ! Ma tristesse est profonde dans la mesure où l’intégrité de toute une nation est bafoué par une equipe en laquelle on avait placé notre espoir.

    Que dire maintenant.....Que Dieu nous sauve !

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 08:04, par TANGA En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Le Riche, tu as touché là où ça fait mal.
      Depuis quand a t on vu un pays pauvre sans intérêts minier dans des problèmes comme les notre ?
      Cela peut arriver mais c’est rare.
      Ce sont les pays riches en mines qui connaissent d’habitude ces problèmes.
      Les Miniers (sociétés minières) se rendent compte de l’existence de ressources, ils communiquent à leurs collègues vampires vendeurs d’armes. Alors, ces derniers déploient leurs politique et des moyens pour faire naitre la guerre. Conséquence, VOUS êtes obligés de concéder des mines pour avoir les moyens d’acheter des armes.
      Regardons un peu :
      Le ZAÏRE, pas un pas sans ressources minière. La guerre ne finie pas.
      L’Angola, La Côte d’Ivoire après la découverte du pétrole et pire la séparation du Sud SOUDAN.
      Un peu en arrière, Les français ont enlisé la Libye dans une guerre et le pays manquait de tout. Alors il fut mis en route PETROLE CONTRE BIENS DE PREMIERE NECESSITE qui fit transformé en pétrole contre armes. Dès que le pétrolier à chargé et quitter le port, les ’’rebelles ont pu chasser le guide’’.
      IL FAUT QUE NOUS AFRICAINS FASSION LES EXTRACTIONS NOUS MEMES AVEC NOS MOYENS DE BORD. INTERDICTION AUX GROSSES SOCIETES DE VENIR CHERCHER LE PETROLE ET L’OR DANS NOS PAYS !
      Si on veut, on peut embaucher les ingénieurs et acheter le matériel. Si ils ne sont pas d’accord, on laisse tomber.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 08:04, par papa En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Le Dalaii-Lama chef supreme des moines boudistes de Kossyam est plutot occupe´ dans la priere que la securite´ du terriroire et de la population ( Je parle du president Roch ). Comment peut-on comprendre qu´avec le boum economique de l´or ,on n´est incapable se s´octroyer des helicopteres pour evacuer nos Boys blesses´ au front ? Aucun parmis les griots , balafonnistes et flutistes qui gravitent et chatouillent les oreilles de Roch ne sont meme pas capable de lui donner le moindre bon conseil . Ce pays a besoin d´un balayage complet et propre pour nous debarrasser des incapables qui n´ont rien a foutre de la securite´ du pays. J´ai tres mal au coeur .

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 08:11, par Sonsin En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Nous voulons une chose et son contraire vous avez passer le temps a lutter pour vos conditions de vie et de travail en oubliant votre securite avk vos multitudes de greve nous sommes tous responssable de cette situation je pouvais jamais immagine qu apres 27 ans passe au pouvoir par un clan qu on me dise que l arme n a rien pour me defendre. Donc si je comprend bien on etait plus preoccupe de sa securite que celle de son peuple. Si ce qui est dit est reel ? Que le guouvernement decrete l etat d urgense pour tout le pays car nous sommes deja en guerre. Soutien total a nos vaillants Fds LA PATRIE OU L.A. MORT NOUS VAINCRONS.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 13:42, par Sidnoma En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Merci à toi et à Tanga pour vos analyses !
      C’est dommage qu’il y ait des gens qui n’ont d’autres mots que des injures à la bouche.
      Retenons que :
      - N’importe quel hélicoptère ne va pas sur le terrain de combat (sinon l’ennemi le saute avant l’atterrissage),
      - Même si l’on n’aime pas le gouvernement actuel, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître qu’il est 10 fois mieux que les différents gouvernements sous l’égide du Président Blaise Compaoré,
      - Le manque de matériel de combat ne date pas de maintenant (en l’absence de guerre, chacun peut bomber la poitrine pour se prévaloir de grandes qualités de combattant).
      - Ce sont de jeunes soldats qui se sacrifient au front pendant que nous autres, les grandes gueules, passons le clair de notre temps sur le clavier à insulter nos compatriotes,
      - Que chacun fasse l’effort de proposer une piste de solution car, trop, c’est trop !

      La mienne : que le gouvernement interpelle tout de suite les pays membres du G5 Sahel : s’ils ne veulent pas accomplir leur mission, il y a lieu de trouver un autre partenaire.
      La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 08:55, par philo En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    J’ai soutenu bec et ongle ce pouvoir mais je commence sérieusement à douter de sa capacité à assurer la sécurité des burkinabè. On ne peut pas diriger un pays sans vouloir frustrer ses amis même s’ils sont incompétents. Je pense qu’il y a eu trop de népotismes dans les nominations

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 12:24, par Le citoyen En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Absolument d’accord avec toi Philo. J’ai toujours décrié la nomination de ce que j’appelle ’amateurs’ comme patron de la défense et de la sécurité de ce pays. Nous avons plein de hauts cadres, avec un background caustaud en defense et en sécurité (j’en suis un example et jeune en plus), mais le PF, lui a préféré faire de ces postes stratégiques une récompense au profit de ses lieutenants. J’aime bien les américains pour une chose : ils nomment les gens compétents pour faire le boulot, quel que soit leur bord politique. Le patron du FBI, celui de la CIA, peuvent être issues de tous les bords politiques, peut importe le parti au pouvoir. L’intérêt national n’a pas de bord politique ; je dirais même qu’il prime sur les partis politiques.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:23, par Le combattant En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    S’il y’a toujours dans ce pays des gens qui croient dur comme fer que Rock peux gouverner le Burkina ça veux dire que c’est foutu à jamais. Que ceux qui peuvent rejoindre le Togo le Ghana le Bénin et autres n’ont qu’a prendre leurs jambes au coup parce que je vois pas de porte de sortie à cette situation jamais vu. Les FDS n’ont plus le moral au combat on fait comment ? Ils ne savent pas qui attaquer ni comment l’attaquer et avec quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:31, par TANGA En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    On a assez insulter nos décideurs.
    Qui a une proposition concrète ?
    Comment devons nous nous organiser ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:35, par Sidbala En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Il faut voir du côté du balaie citoyen peut être qu’on peut avoir des semblant de solutions. Je pense que Roch va les convier au conseil de défense pour qu’il lui donne des idées. Comme ils savent bien comment démanteler tout un régiment il ne leur manqueront pas d’idées pour qu’on puisse venir au bout des bandits qui nous empêchent de respirer. Hervé Kam Hervé Ouattara et Smoky aidé nous surtout que votre ZIDA nouveau général à pri la poudre d’escampette sans demander ses restes. C’est malheureux pour le pays des hommes intégrés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 09:50, par HORUDIAOM En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Honnêtement, ça me fait mal. Est ce que Roch Kaboré est un être humain ? Le pouvoir, ce n’est pas boire le whisky et organisé des fêtes prési ????? C’est bien, plus que ça. Le président Roch Kaboré connait ceux qui nous attaquent, il fait semblant. Quand Blaise Compaoré dit clairement que de son vivant, Roch ne dirigera jamais le Burkina, le même Roch, au lieu de prendre ces menaces au sérieux et des dispositions une fois au pouvoir, a bien fait son lit pour mieux dormir comme à son habitude. Et voilà les conséquences de ses sommeils. Comment deux individus(Blaise et Roch) peuvent prendre tout un pays en otage ??? A Blaise aussi, ce pays t’a tout donné et te retourner contre lui par des attaques, tu finiras mal inch’allah. C’est une grande malédiction que de s’attaquer à son propre pays même si tu es né assassin. Roch, même si tu es incapable, va demander au moins de l’aide aux Israéliens, aux Russes, va voir Déby et sors nous de ce pétrin. C’est bel et bien, une rébellion qui est installée à l’Est. Fais une déclaration solennelle et explique au monde entier que ton pays est attaqué par l’ancien président Blaise Compaoré et son groupe Djihadiste. Convoque les diplomates en poste à Ouaga et livre leur la même information avec des indices que tu as déjà sous la main. Cette déclaration permettra déjà d’alerter le monde entier dont certains pays mettront déjà la pression sur Alassane Ouattara et Faure Eyadéma(complice). Si le Burkina n’est pas en paix, aucun pays voisin complice de cette forfaiture ne sera en paix aussi. C’est clair. Pendant ce temps, tu sonnes la mobilisation générale qui permettra de galvaniser nos troupes. Donne les moyens conséquents à cette troupe(aériens, blindé, anti mine, etc). Ensuite, ouvre un dossier judiciaire sur Blaise et François sur cette rébellion et traque le CDP. Tous ceux qui vont prendre des instructions chez François en France(Alpha Yago) et chez Blaise Compaoré(on les connait, et ils sont nombreux), tu les arrêtent avec des interrogatoires serrés. Si l’ancien régime ne veut pas te laisser en paix, ne le laisse pas en paix aussi. C’est parce que tu les as laissé le champs libre, qu’ils complotent contre notre pays et ton régime. Mes chers compatriotes, j’ai mal. Prenons leçons de cette épisode et sachant élire des dirigeants compétents désormais.

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 22:12, par CAR En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Hum ! Votre propos me rappelle ceux d’un monsieur avec qui j’ai voyagé de Dori à Ouaga en 2014. Ce dernier n’a pas cessé de me dire que le Rocco ne ferra pas un bon président, parce que n’ayant pas le profil du poste. Par contre, il clamait haut et fort que Gorba était celui qui avait le profil du poste parmis les 3 géniteurs du MPP (RSS). La vérité, on l’a connait maintenant.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:06, par sidsomde En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Lisez bien entre les lignes de certains internautes et vous verrez que c’est comme ces terroristes s’expriment, ils y disent qui ils combattent !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:21, par TANGA En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Attention, les bandits ont été arrêté dans leur progression au nord e notre pays et ils veulent contourner en passant par l’Est. Veulent ils prendre nos commandos par derrière en coupant par fada ?
    Désormais, il faut créer une ceinture à partir de Koupéla pour arrêter ça. Puis les repousser d’où ils sont venues.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:37, par le penseur En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Chers FRÈRES burkinabé c’est un système mondial contre vous.la France- cote d’ivoire-le Togo-le bénin avec le silence complice de votre ami voisin nigérien.si vous vous divisez vous êtes morts.je passais.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:40, par Bantchandi En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Webmaster tu trouves mes propos peu être choquant mais la mort de nos frères et amis FDS n’est-il pas plus choquant ? Plutôt que de vouloir caresser des tortionnaires, il faut les dénoncer et c’est ce que j’ai fait. Il n’y a qu’une seule solution définitive à ces attaques et nous tous sur ce forum nous la connaissons, ceux qui nous envoie des mercenaires envoyons aussi des mercenaires troubler leur sommeil. Si tu veux bloque encore mon post.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:46, par TOM SANK En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Monsieur les autorités " MANI SOUGRI" faite quelque chose car ce sont des pères de famille qui sont entrains d’être tuer pendant que vous vous balader tranquillement. Je ne crois pas un instant que nous soyons incapable d’équiper notre armée d’hélicoptères. Pour preuve je vais donner les prix des hélicoptères Français qui sont même plus chers que les hélico russes ou chinois. Je vous demande de faire PARDON MILLE FOIS PARDON
    AS 355 NP VFR : 2 900 000 $
    - AS 355 NP IFR : 3 600 000 $
    - EC-130 : 2 100 000 $
    - SA 330 Puma : 3.506.000 €
    - SA 341/342 Gazelle : 3.048.000 €
    - AS 532 Cougar : 10.671.000 €
    - AS 332 Super Puma : 5.488.000 €
    - NH 90 TTH : 20.123.000 €
    - EC 145 : 8.000.000 €
    - EC-175 / Z15 : 6.000.000 $

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 10:58, par vènega En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    bonjour Cher tous, j’aimerai avoir une idée sur le nombre approximatif de fonctionnaire au BF. Il est évident que nos FDS manquent criardement de moyens. Juste une idée qui me passe par la tète : Et si chaque fonctionnaire renonçais a ne serai ce que 5000f de son salaire pour contribuer a équiper nos braves FDS ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 11:44, par Partage En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Une Nation divisée ne peut que provoquer sa propre perte ! notre partage de ce jour porte sur une analyse du vivre ensemble depuis la constitution de la République. Qand vous parcourez le chémin fait, vous vous rendez compte que l’esprit de la République a constamment été trahi par ceux qui nous ont dirigé : au lieu de mobiliser la grande masse autour des idéaux de la Nation par une sensibilisation suffisante et exhaustive, par une politique médiane qui aurait l’assentiment du plus grand nombre, nous avons répété les mêmes erreurs en voulant imposer aux autres la vision de certains ; pire, au lieu de comprendre les signaux d’avertissements, tous les régimes ont plutôt cherché à les éteindre. Aujourd’hui, nous héritons d’une Nation multiculturelle et ethnique habitée par l’esprit d’accaparement et de révendications égoïstes. l’entité que nous sommes a mal dans sa forme comme dans son fond. cette vision des choses a tellement perduré que de nos jours, on évoque l’Etat quand on veut révendiquer sa part. Quand tout va bien, on oublie même que d’autres personnes partagent notre héritage. humblement, nous pensons que la génèse de nos problèmes se trouve ici. Donnez des milliards et des armes lourdes à un peuple mal organisé, il se fera du mal avec. il n’y a qu’à regarder dans notre passé récent comment le RSP était devenu un monstre pour le Nation dans laquelle il tirait ses origines. les attaques au Nord comme au sud ne seront maitrisées que quand les populations se sentiront dans l’entité République. comment faire comprendre au paysan de Tankoalou qu’il peut faire confiance au militaire qu’il a toujours craint. le travail de nos dirigeants, c’était cela ; au lieu de passer trop de temps à s’accuser et à se tendre des pièges. tout le monde voit que ces attaques visent les structures de la République et non la population ; pourquoi ? tout simplement parce qu’ils savent que le lien entre les populations et leurs institutions est très fragile. C’est en même temps un signal pour ceux qui aspirent aux fonctions de dirigeants politiques, il ne suffit pas d’avoir des amis politiques dans chaque Région : il faut comprendre les populations et discuter avec elles de façon sincère.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 11:56, par qui est plus patriote que l’autre En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Interrogations pertinentes mais manquant de réalisme. Outre le fait que la dotation en armement coûte extrêmement cher, leur commande prend du temps. Ne faut-il pas faire avec les moyens de bord en entendant l’hypothétique arrivée des moyens aériens et les véhicules blindés. Il ne me semble pas qu’il puisse exister un citoyen qui soit plus préoccupé par la situation actuelle que les gouvernants. Certes, ceux-ci nagent dans la tergiversation et l’étourdissement, mais il ne faut pas pour autant tirer sur une ambulance au bord du précipice. Il faut que la hiérarchie militaire, tout en faisant avec ce qu’elle a, songe à ne pas trop exposer la troupe à des risques inutiles.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:04, par Sawadogo En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Bonjour
    Que c edt sidérant la non réaction des autorités.
    Le manque de moyens n est pas nouveau.
    Qu on nous dise c est quoi le problème.
    Nos soldats sont prêt pour aller à la confrontation jusqu à y laisser leur vie, mais pas pour aller mourir de cette sorte.
    Que faidra -t-il d aitre pour les responsables politiques prennent enfin leur responsabilités, ce pourquoi ils ont été élu.

    Par Burkindi pas kiis widga.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:09, par Pascal. En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Comment expliquer le silence des autorités ? Ce n est pas bien.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:22, par caca En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Le doute permet d’avancer d’autres arguments. Je pense personnellement que ce qui se passe à l’Est du Burkina soit une rébellion. Leur méthode actuelle d’attaque me laisse croire à une revendication politique et cela concerne le développement de la région. Il y a eu un plan d’urgence pour le sahel, et aujourd’hui ce plan commence à porter son fruit. A l’Est aussi les attaques concernent les bâtiments administratifs, et les représentants de l’État. En plus, cela concerne ceux qui viennent en renfort. Hier, pendant le PF convoque un conseil supérieur de la défense, à 4 heure du matin ils viennent tranquillement en transport commun attaquer un commissariat à Fada. Il s’agit là un message politique à décoder, car pour l’instant la population est épargnée. Les victimes sont des militaires qui viennent ailleurs. Il peut avoir des milices étrangers et aider par les enfants de la région afin de défier l’autorité de l’État.
    Comment comprendre leur déplacement facile dans la journée comme la nuit sans des affrontements avec l’armée régulière ? Quelques soient leurs moyens,l’armée burkinabé disposera plus de moyens que celui du groupe rebelle.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:33, par Digne et intégre En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Tanga pardon, réveillez vous, trop de propositions ont été faites, malgré tout, les décideurs n’ont essayer aucun. Les hélicoptères, l’état d’urgence, déploiement massif des hommes, ratissage contuel suivi des bombardements, des bases militaires a l’est et au nord, police de proximité partout comme informateurs pour renforcer le renseignement, l’armée a tête de la défense et de la sécurité etc...

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:35, par Le Mentalist En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Mais je pensais qu’il n’y aurait plus d’attaques terroristes avec l’arrestation de Safi LOPEZ ? Avec tous les moyens mis pour arrêter une pauvre mère de famille ( 2 divisions blindés anti terroristes de FDS ) je pensais que nos problèmes de sécurité étaient résolus !
    Pendant que notre inquiétude est à son paroxysme, il y’en a qui, tout zen et souriant, vont faire de la villégiature sur la grande muraille de Chine.
    Arrêter d’amuser la galerie avec vos fora ou je ne sais encore sur la sécurité. Mais en même temps, c’est nous qui les avons voté ces incapables.
    Comme c’est le Yeel Kayéé, le réveil sera douloureux !

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 12:49, par j’aime mon pays En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Reviser les Fonds communs a la baisse pour 05 ans et utiliser ce argent pour doter nos FDS de moyens de defense et d’intervention.
    1- Drone civil a longue portee (pouvant parcourir 30 a 50 km) muni d’un camera infra-rouge pour les recherche en foret ou pour pister les assaillants. Cout 20millions Constructeur : Delair Tech
    Vitesse : Jusqu’à 50 km/h Poids : 2 kg Autonomie : Jusqu’à 100 km Portée : 40 km
    Équipements : Des capteurs photo HD, multispectraux ou vidéo infrarouge
    Pilotage : Vol automatique surveillé par télépilote.
    2- Acheter 3 eliscopters
    3-Quelques blindés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 13:20, par Fils En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    M. Tanga très belle analyse l’Africain a une vue très courte qui ne dépasse pas le bout de sont nez. Le terrorisme est devenu l’affaire des vendeurs d’armes. L’argent pour le développement tombe dans leurs paniers. Les économistes avisés savent et n’aiment pas ça. Mais hélas c’est un dilemme. Je propose le corps des volontaires de la lutte antiterroriste. Un combat sans armes ni des blindés.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 13:36, par Anta En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Le problème de nous Burkinabè c’est qu’il n’en faut pas beaucoup pour nous paniquer.C’est ça qu’on appelle "un peuple courageux ?"Si pour quelques engins artisanaux nos forces de l’ordre sont déjà démoralisés, les populations désemparées, qu’en sera-t-il le jour où 600 avions vont bombarder Ouagadougou ? Cents pick-up peuvent donc nous faire capituler et fuir comme des rats voleurs ? Quand est-ce allons-nous donc arrêter de chier dans nos frocs et de fuir comme des lâches au moindre coup de feu ? Les salopards qui se terrent dans la broussaille de l’Est sont-ils supérieurs en tactique, en courage à toute notre armée ? Alors rendons-nous comme des lâches ou courons nous cacher dans les jupes de Brigitte Macron !

    Répondre à ce message

    • Le 8 septembre à 14:29, par Tom sank En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

      Les burkinabé ne panique pas vite , sinon vu l incapacité des politiques a proposer la bonne stratégie les désertions seront lésions.
      Nous devons être fiers de notre armée. Je crois même si il était utile des milliers de civils burkinabé seront prêt a monter au front pour défendre notre pays. Ce qui nous fait mal, c est l inaction de nos autorités.

      Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 13:44, par Dedegueba Sanon En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Il faut arriver à ce que chaque burkinabè se considère comme un soldat en guerre. Mais je ne me fait aucune illusion, car ces attaques font l’affaire des revanchards et de ceux qui lorgnent le pouvoir de Roch. Si encore ces lorgneurs étaient mieux ou différents de Roch, le changement était un coup à essayer...mais malheureusement je constate que le CDP et ses dénombrements UPC, ADF RDA, NAFA et MPP, est la pire des choses qui nous est arrivée. Comment comprendre, que pour le pouvoir vous prennez en otage tout un peuple ?
    Opposition en trompe œil, qui s’indigne en public et qui applaudit loin des regards ? Nos politiciens actuels sont une malédiction pour nous. Là où tout le monde doit être unis certains se mettent à souligner les échecs du pouvoir actuel, comme si ce pouvoir n’était pas animé par leurs propres copains ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 14:33, par caca En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Le problème de l’Afrique est l’africain lui-même. En effet, l’africain refuse de transformer sa tradition ancestrale en modernité. Les occidentaux l’ont fait au travers des révolutions idéologiques, religieuses et militaires pour arriver à une culture démocratique extrême de liberté individuelle. Les asiatiques aussi sont entrains de le faire avec beaucoup de changement en douceur. Même la Chine devient un État de droit humain, ainsi que l’Inde. Les latino américains issue de l’esclavage sont plus démocratiques que le continent africain. Notre problème est complexe, reconnaître la compétence de notre propre frère. L’homme ou la femme africain a du mal a reconnaître son propre frère ou sœur au-dessus de lui. Il supporte mal les frustrations et vit toujours dans un délire et paranoïa profond. Son mal-être est de fantasmer que les traditions ancestrales peuvent développer son village, sa région et son pays.
    Le mal du Burkina actuel se trouve dans sa mauvaise compréhension du régime Compaoré. L’insécurité ambiante actuelle qui mets mal son économie s’explique en partie des frustrations mal digérées pendant le longue règne de Blaise Comparé. Et la gouvernance actuelle basée sur la haine et règlement de compte à travers un justice taillée par mesure ne facilite pas une cohésion sociale stable et confiante. Les politiques égoïstes de tous bord ont réussis à diviser le peuple et peut-être même les régions avec les arrestations arbitraires. L’armée me semble également diviser, même si on ne perle pas. Au regard des attaques qui se passent à l’Est du pays, c’est comme une préparation de rébellion fondée sur un régionalisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre à 16:53, par ben En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    Blaise compaoré et Felix houphouet boignie ont fait du tort à toute l’Afrique, plus particulièrement au BF,
    Car nous n’allons n’pas fini de regretté ce fils béni du Burkina
    Si c’étais Sankara qui étais là aujourd’hui, même à vélo avec des fusils de chasses nous irons déloger ces ennemis du peuple, un président doit avoir la confiance de son peuple par des actions, j’ai confiance cet homme intègre
    Voila pourquoi je dis la démocratie n’est pas faite pour l’Afrique, la démocratie imposée par l’occident pour nous arnaquer, en choisissant comme président celui qui fait leur affaire, mais l’intérêt.
    Voila pourquoi il faut faire fit à ces nouveau politicien qui ont pour intérêt leur ventre et leur famille si les veulent qu’il crèvent.
    Cest’une leçon pour cette nouvelle génération de savoir mettre qui il faut au destin du pays, car c’est une locomotive quand le chauffeur n’est pas bon c’est tout le monde qui sombre
    Je vois pas quelqu’un parmi nos politiciens qui à l’audace de Sankara, ne votons pas parce que c’est mon parent, et demain n’est avoir à manger, mettons les hommes qu’il faut pour le devenir de notre chère patrie, c’est une erreur de mettre au pouvoir ceux qui ont gouverner 27 ans avec Blaise et son CDP et sans evolution du pays, de pouvoir trouver une formule magique pour ce pays aujourd’hui. chacun cherche à s’engraisser de vrai politicien présentement chez nous
    Ce qui défendent ce régime quand un jour de leur frère FDS les appelleront dire qu’il c’est qu’il va mourir, parce qu’il doit aller au front sans moyen dépense proportionnelle face à l’ennemi et le lendemain il saute sur une mine, la famille ces sortirons marché pour l’intéret général du pays, mais pas pour soutenir l’opposition,présentement l’opposition est le porte parole des sans voix, et des familles endeuillé parce que gouvernement refuse de donner l’armement nécessaire défendre , c’est démotivant quant on ces collèges décimés par lénnemi qui fait la loi sur notre propre territoire
    Sa n’arrive pas qu’ au autre, quant on met un enfant au monde ont doit répondre au cris d’alarme de ceux qui sont au four et au moulin
    Voila pourquoi je sortirais marché n’ont pas pour faire tombé le gouvernement mais pour dire c’est trop, Meme se le cimetière de gouinghin pouvait parler il parlera aux autorités

    Répondre à ce message

  • Le 10 septembre à 12:13, par Bantchandi En réponse à : Région de l’Est : Une autre « sahélisation » en perspective ?

    le Riche et Tanga c’est ce qu’on appelle le néocolonialisme par les multinationales ; avec ou sans mauvaise gouvernance on trouve des frustrés et jaloux ou sur fond tribal on donne des arme à une partie lésée ou jalouse de la population et hop vive la rébellion ou le coup de force.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Komandjoari / Est du Burkina : Un conseiller municipal arrêté et un engin explosif artisanal mis hors d’état de nuire
Attaque Namsiguia : L’administration réconforte les gendarmes
Lutte contre le terrorisme : Zorgho solidaire des FDS et du président Roch Kaboré
Contingent burkinabè de la MINUSMA : Une attaque fait deux morts et cinq blessés
Attaque de la brigade de gendarmerie de Barani (Kossi) : Un assaillant abattu, un décès et deux blesses côtê FDS
Terrorisme au Burkina : Une caravane musicale pour soutenir les forces de défense et de sécurité
Ouagadougou : Simulation d’une attaque terroriste le mardi 16 octobre 2018 dans la zone du Stade du 4 août
Situation sécuritaire : L’atelier de mise en œuvre des recommandations de l’Assemblée nationale s’achève sur des notes d’espoir
Insécurité à l’Est : L’appel de la députée Elise Ilboudo/Thiombiano aux fils et filles de la région
Situation sécuritaire : L’heure est à l’union sacrée pour la défense de la Patrie, rappelle le HCRUN
Sécurité au Burkina : Le ministère de la Défense veut mettre en œuvre les recommandations de l’Assemblée nationale
Décès du sous-lieutenant David Tenkodogo : L’hommage de Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, son promotionnaire du PMK
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés