Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat. Jean-Jacques Rousseau» 

Réseaux sociaux : L’Observatoire Burkinabè des Médias déplore les messages de violence et de haine

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué • vendredi 14 septembre 2018 à 10h30min
Réseaux sociaux : L’Observatoire Burkinabè des Médias déplore les messages de violence et de haine

Mettre fin aux messages diffusant la violence et la haine au Faso. Telle est la substance du contenu de l’appel lancé récemment par les participants à un atelier de validation organisé par l’Observatoire Burkinabè des Médias (OBM) à Kombissiri dans le Bazega, région du Centre-Sud. L’appel a été lancé à l’endroit des journalistes et des larges publics utilisant les médias et les réseaux sociaux.

L’OBM qui traverse six ans d’existence, avait regroupé une quinzaine d’observateurs formés l’année dernière pour apprécier le travail des médias. C’est dans ce cadre que se situe l’atelier qui s’est déroulé du 7 au 9 septembre 2018 à Kombissiri, sous la direction du président de l’OBM, Ahmed M. Koné.

L’atelier avait pour mission de valider les résultats de l’activité pilote d’observation durant une tranche de l’année écoulée, soit du 1er octobre au 31 décembre 2017. Les participants, des experts en journalisme et communication, avaient alors été outillés par des consultants à cet effet. Scindés en quatre groupes (radio, télévision, presse écrite et médias en ligne), ils se sont penchés sur la pratique des medias sélectionnés suivant des critères précis. L’observation a porté sur les manquements à l’éthique, lesquels hypothèquent gravement le travail des diverses catégories de médias, du public comme du privé.

Les résultats de cette phase pilote, ont été examinés dans les travaux de groupes. La validation est intervenue en plénière. Les insuffisances relevées, feront l’objet d’échanges avec les responsables des médias concernés.

Pour les responsables de l’OBM, les résultats de cette phase pilote devraient permettre à l’observatoire de disposer d’outils consensuels d’observation. Du même coup, l’on s’assurerait de la pertinence de l’approche adoptée lors de l’atelier de concertation des Observateurs tenu à Kombissiri les 22, 23 et 24 Septembre 2017.

Appel aux médias et aux utilisateurs des réseaux sociaux

Au-delà des comportements des professionnels des médias, l’OBM déplore au niveau du grand public, la tendance de plus en plus manifeste à l’incivisme dans l’utilisation des réseaux sociaux.

A peine cherche-t-on à déguiser les propos irrévérencieux et les multiples appels à la violence et à la haine dans les médias et les réseaux sociaux. Ce sont autant de comportements que les auteurs se permettent en se fondant sur l’existence de la liberté d’expression dans notre pays.

Aussi, l’OBM voudrait-il rappeler à chacun sa part personnelle dans la préservation des libertés démocratiques au Faso. Il faut veiller à un meilleur traitement de l’information en général, et s’assurer d’une bonne gestion des messages, que ce soit dans les médias ou les réseaux sociaux. Lire la suite

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journalisme sensible aux conflits : Waboué Bakouan, lauréat de la 2e édition du Prix PaxSahel
Promotion de la presse en langues nationales : Les rédacteurs renforcent leurs capacités
Publicitaires associés : La première rentrée publicitaire se tiendra du 28 au 30 novembre prochains
Conférence de l’UIT à Dubaï : Le Burkina réussit son maintien au sein du Conseil de l’institution
Société des éditeurs de la presse privée : Un plan stratégique 2019-2023, pour servir de boussole
L’Association des journalistes du Burkina lance le « Prix de la redevabilité citoyenne »
ISCOM Master class : Le journaliste Sayouba Traoré s’ouvre aux étudiants
UIT : Brahima Sanou rate le poste de Vice-Secrétaire général
Elections aux Plénipotentiaires de l’UIT : Demain, l’heure de vérité
Cybersécurité : L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information échange avec les responsables de services informatiques.
Union internationale des télécommunications (UIT) : Le Burkina à la conquête du poste de vice-secrétaire général
Médias : Lefaso.net célèbre son jubilé de cristal
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés