Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

Accueil > Actualités > Société • • lundi 8 octobre 2018 à 23h20min
Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

Excellence, Monsieur Le Président du Faso, L’heure est grave pour notre beau pays, le Burkina Faso, en raison des nombreuses victimes civiles et militaires depuis votre élection, le 29 décembre 2015.à la Magistrature Suprême de notre pays. Il y a, selon le décompte officiel dévoilé par les services compétents, plus de 280 personnes mortes depuis votre accession à la Présidence du Faso. Je ne souhaite surtout pas effectuer une quelconque comparaison avec d’autres régimes politiques au Burkina, mais simplement vous proposer une solution à ce problème sécuritaire qui est la préoccupation de tout le peuple burkinabè.

C’est trop ! Et trop c’est trop ! « Enough » comme l’ont dit Shimon PEREZ et Yacer ARAFAT lors de leur accord de paix. Ce décompte macabre et funeste ne tient pas compte des victimes dont les corps n’ont pas été retrouvés. Je pèse mes mots pour ne pas attirer les foudres de quiconque et surtout pour ne pas jeter l’huile sur le feu ou d’ajouter le feu au feu !

Je ne suis pas de ceux qui vous font des déclarations tonitruantes du genre, « nous allons terroriser les terroristes », loin s’en faut ! Même la plus grande armée du monde n’a pas pu empêcher la destruction des deux tours jumelles de New York. Alors !

Je souhaite simplement, à travers cette lettre ouverte, apporter ma contribution à la construction de l’édifice, « la paix au Burkina Faso » et rechercher une solution de survie pour notre peuple qui n’est déjà pas favorisé par Dame nature et ce, en ma qualité de citoyen lambda, épris de paix et de justice sociale.

Mis à part, les problèmes récurrents de développement socio-économique du Burkina Faso, dont vous n’êtes pas, bien sûr, le seul responsable, depuis l’accession de notre pays à l’indépendance depuis les années 1960 à nos jours, je souhaite pour l’histoire et la postérité, en application des dispositions de l’article 8 de la Constitution, partager, une possible solution qui nous permettrait de préserver la sécurité de nos compatriotes. Ce problème actuel de sécurité au Burkina Faso, (qui sera nécessairement et sans doute le thème de la prochaine campagne électorale présidentielle, législatives et municipales 2020) se pose avec acuité dans notre pays : Comment faire ?

Voici, Excellence, M. le Président du Faso et après moult réflexions avec un ami journaliste, la piste appropriée que je vous suggère de manière patriotique : Aller courageusement rencontrer le Président Blaise Compaoré en République Sœur de Côte d’Ivoire et lui dire ceci : « Excellence, Monsieur le Président, notre pays traverse une crise sans précédent au niveau de la sécurité de nos compatriotes. Je suis ici pour vous rencontrer afin qu’ensemble, nous trouvions une solution rapide et raisonnable à notre problème de sécurité.

Je souhaite que vous puissiez nous suggérer des solutions appropriées afin que ce problème soit immédiatement enrayé et qu’un processus de réconciliation nationale de tous les Burkinabè puisse être engagé ici et maintenant. Je suis en attente de vos suggestions et propositions dans un délai de huit jours, compte tenu de la gravité de la situation que nous traversons actuellement ».

Excellence Monsieur Le Président du Faso, je suis conscient que cette approche ne sera pas unanimement appréciée par vos propres proches collaborateurs (lesquels trouveront que la situation actuelle leur convient parfaitement parce que la mort de nos concitoyens et des forces de défense et de sécurité ne portent pas atteinte à leurs frais de mission ou leur caisse noire) ou certaines OSC, qui brillent actuellement par le « silence des gens de biens », et encore moins par certains de vos partisans insolents (qui considèrent que vous êtes déjà réélu en 2020) alors que la démarche que je vous propose est celle d’un homme libre, digne, patriote prêt à sacrifier tous les intérêts égoïstes sur l’autel de la sauvegarde de l’intérêt supérieur de la nation.

Mais au juste Monsieur Le Président du Faso, pensez-vous qu’il existe encore des burkinabè qui ne sont ni de l’opposition ni de votre majorité et qui puissent vous faire des suggestions utile pour l’intérêt supérieur de la Nation ? La réponse est évidemment Oui ! Les politiciens n’ont pas le monopole de l’amour de notre peuple et ce peuple-là souffre actuellement. Aidez-le à se relever…

Croyez-moi, si vous faite une telle démarche que je considère salutaire, le peuple burkinabè vous récompensera aux centuples. N’attendez pas qu’il y ait davantage de pertes en vies humaines. Ce serait suicidaire… et tout le reste.

A tous ceux qui verraient dans cette invite au dialogue pour la paix comme une quelconque désignation de coupable des problèmes sécuritaires actuels de notre pays, je vous demande de ne pas y accorder une quelconque importance à ces spécialistes de la spéculation rampante et qui n’ont pour soubassement que la haine et l’ignorance de la géopolitique de notre pays.

Ne dit-on pas que celui qui a essayé de faire le bien et qui n’a pas réussi vaut, cent fois mieux que celui qui a tenté de faire mal et a réussi !
Je mesure à quel point cette démarche est une décision difficile à prendre…

Cependant, la vie d’un seul burkinabè est à ce prix. Pensez à la douleur d’une femme qui enfante après neuf mois de gestation, qui ensuite nourrit au sein son enfant pendant plusieurs années, puis assure la scolarité jusqu’à l’obtention d’un travail pour ensuite mourir dans des conditions inhumaines le plus souvent. Pensez vraiment aux familles des victimes… !

En espérant que vous aurez le courage de surmonter ces difficultés inimaginables et insurmontables, notamment l’avis contraire de certains de nos compatriotes qui n’ont comme maître mot que la haine viscérale de leurs frères et sœurs, j’ose espérer qu’en votre qualité de chef de l’Etat, capable et responsable, vous oserez le dialogue avec le Président Blaise Compaoré pour la paix dans notre pays. Ce ne serait pas un tabou et Dieu seul sait comment vous êtes plus proche du Président Blaise COMPAORE de par vos liens tant politiques que d’alliance.

Je vous prie de croire, Excellence Monsieur Le Président du Faso à l’assurance de la plus grande estime en laquelle je vous tiens.

Paul Kéré
Citoyen Lambda
France

Vos commentaires

  • Le 8 octobre à 23:08, par Raso En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Il suggère ainsi d’aller prendre conseil avec le pyromane pour éteindre le feu.. brillant..

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 23:36, par Harouna En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Yes , Me Kéré c’ est bien dit. Mais malheureusement , le president étant mal entouré , vous prêchez dans le desert.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 13:21, par Nobga En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      J’ai beaucoup apprécié la précédente lettre de Me KERE, mais celle-ci vient tout mettre à plat. Vous gagnerez en envoyant directement cette lettre à Blaise. S’il peut réellement trouver une solution sous 8 jours à la fin de ce décompte macabre, il n’a pas besoin qu’on l’implore, puisqu’il envoie des vivres à ses militants et amis nécessiteux sans qu’on le lui fasse la demande.
      Quand à la réconciliation et au pardon, vous savez en tant que juriste qu’il faut qu’il y ait justice d’abord. Donc les juristes doivent s’activer pour résoudre ce problème et laisser les politiciens achever leur part que sont le pardon et la réconciliation.
      Toute contribution à la résolution des problèmes de sécurité est la bienvenue. Seulement tout ne peux pas être pris comme lettre à la poste.
      Nobga

      Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 23:49, par LAGUI ADAMA En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Quant à nous, nous ne souhaitons pas que son Excellence Blaise Compaoré Qu’Allah le bénisse et le protège rencontre qui que ce soit de la bande des TERRORISTES des 30-31 Octobre 2014 qui ont détruit le FASO Vive le Peuple Vive la démocratie Victoire au CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 01:37, par Bob En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Ce monsieur fait des propositions hors contexte, donc véritablement inappropriées. Souvent, il vaut mieux se taire, sauf à imaginer que tous les autres y compris le Président RMCK n’ont aucune capacité à imaginer des solutions de sortie. Pauvres de nous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 02:40, par AS DE PIQUE En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    # L UN DES SEULS VRAIS AVOCATS QU A LE FASO

    # L ENTOURAGE DU ROKKO VA LE TIRER DANS LES ABIMES ABYSSALES

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 12:27, par Dedegueba Sanon En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Phrase inachevée, As de pique, vous aurez dû ajouter...." tout comme l’entourage de Blaise l’a contraint à l’exil, par la trahison".
      Normal l’un a appris de l’autre et c’est la même bande de copains. D’ailleurs aller le voir c’est reconnaître indirectement qu’il a quelque chose à voir avec ces attaques, ou s’il intervient pour arrêter le massacre, c’est qu’il aura démontré à suffisance qu’il ne nous aime pas. Sinon laisser impunément attaquer son pays alors qu’on peut faire quelque chose pour arrêter, si ce n’est pas cruel dites moi alors c’est quoi ? De toute façon Blaise ne commettra pas l’erreur de recevoir qui que ce soit, et Roch s’humiliera inutilement en le sollicitant. Et je n’apprends rien à personne, les deux hommes se connaissent suffisamment.
      Pour conclure, je trouve que la lettre de cet avocat est subversive et ne contribuera qu’à augmenter les suspicions. Nous n’avions pas besoin de cela.

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 05:06, par Rétroviseur En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Ainsi, la solution du problème de notre pays, serait entre les mains du seul Blaise Compaoré. Le seul fils capable du Burkina.
    Les burkinabé sont sortis dans la rue pour réclamer le départ de Blaise. A moins que ce soit une manipulation. Aujourd’hui vous êtes en train de vouloir ressortir dans les mêmes rues pour qu’il revienne sauver le pays ? Ce monsieur vous connaît tellement bien. Il sait qu’il faut tenir ses frères et soeurs par la peur et c’est l’arme avec lequel il a régné pendant autant d’années.
    Qui vol un oeuf.... après avoir tué ses frères d’armes, le fils maudit du Burkina cherche à brûler le pays juste pour son amour propre. Incapable d’accepter qu’un autre fils du pays puisse aussi gouverner. Laissez Rock travailler ! Il sait ce qu’il fait, nous l’avons voté et nous lui faisons confiance. Tous ces intellectuels qui ont étudié en France ne sont bons que pour des théories. Allez voir Blaise vous même en tant que Burkinabé.
    Pourquoi avez-vous ressenti le besoin de publier votre lettre ? Vous prônez le bien ? Alors faite le bien pour le bien.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 06:28, par okim En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Merci pour votre proposition.
    Mais si Votre blaiso est aussi patriote et soucieux du peuple qu’il le laisse croire à travers ces rares sorties, pourquoi ne pas proposer des solutions de lui- même, même s’il est ivoirien par fuite de responsabilité.
    Je suis sûr que ce n’est pas quelqu’un qui vous a dit d’ecrire cette lettre au PF mais votre soucis de paix pour votre patrie même si je peux me tromper. Alors dites à Blaison de prendre exemple sur vous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:07, par Madjer En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Sincèrement voilà un digne fils de ce pays qui veut réellement sauver la vies des Burkinabé victimes de ces attaques sauvages et barbares. Vous savez, le président est très mal entouré et très mal conseillé. Maître KERE a tout dit. Il appartient maintenant au président de prendre la décision qui lui semble bon, pourvu que le pays retrouve la paix. ROCK KABORE, regarde très bien autour de toi, car tu es entouré rien que par tes destructeurs. Ils sont mauvais et méchants et ils ne pensent qu’a eux seul. Il faut les balayer tous. Puisque c’est toi que nous avons élu. Si ça chauffe ils vont vous lâcher et circuler sans problème. S’ils ont pu trahir Blaise ce n’est pas toi qu’ils ne pourront pas trahir. C’est ces monsieur qui vous attirent tout ce malheur de par leur arrogances. Monsieur le président ouvrez bien les yeux et prenez de bonne décisions pour le bien de ce pays.
    Madjer

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:09, par Tig-Ré En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    M Kéré,
    C’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire.
    Je tiens déjà à dire que personnellement je n’ai rien contre Blaise Compaoré.
    Mais pendant longtemps on a laissé tous types de malfrats (rebelles, ou djihadistes) utilisé notre pays comme base arrière pour attaquer d’autres pays voisins. Bien sûr beaucoup de burkinabè dont moi-même étaient fiers de voir le rôle central qu’avait notre "petit" pays dans la sous-région. Des gens en ont profité pour s’enrichir (comme Zida et d’autre membre du RSP et du gouvernement par le trafic d’arme et l’utilisation de nos militaires comme mercenaires).
    Aujourd’hui on en paie les conséquences parce que ces groupes en ont profité pour se renforcer et aujourd’hui ils s’en prennent à nous parce qu’on refuse de collaborer avec eux
    (Attention je ne dits pas que c’est Blaise ou autre qui téléguide les attaque).
    Nous devons courageusement les combattre surtout éduquer nos populations pour que toutes ces religions importées (Islam, catholicisme ou protestantisme) ne viennent pas prendre le dessus sur nos traditions.
    Pour ce qui concerne la réconciliation je ne vois pas où se trouve le problème. Personne n’est persécutée au Burkina. Certes certains ont perdu le pouvoir de façon peu démocratique parce qu’ils voulaient le pouvoir à vie même si le modification de la constitution était démocratique elle n’avait pas lieu d’être.
    Il y aura des élection en 2020 tout le monde aura le droit de se présenter et le peuple ferra son choix. Et j’espère que ceux qui perdront accepteront d’attendre 2025.
    Mais de grâce arrêté de souhaiter le mal du pays parce que certains ont perdu le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:16, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Merci Paul : quand même par moment tu fais preuve d’une meilleure intelligence ! Car, les choses se précisent : Même les plus proches de Blaise Compaoré comme toi qui lui soutenait pour le sénat coûteux, et l’article 37 pour qu’il s’éternise au pouvoir, vient de confirmer par cette lettre au président, que Blaise Compaoré est le problème et la solution de tout ce qui nous arrive !

    Oui Paul, le peuple Burkinabé n’est pas dupe, on sait que tous ces massacres gratuits de nos forces de l’ordre comme c’était le cas de Thomas Sankara, Henri Zongo, J.B Lingani, vienne de Blaise Compaoré qui veut revenir au pouvoir par le sang. C’est évident que le nouveau ivoirien y joue un rôle important dans ces massacres depuis que le président au cœur d’ange a été élu démocratiquement, et aveuglement veut protéger un criminel en puissance comme Blaise Compaoré. C’est l’erreur monumentale de Roch Kaboré. Car, de son temps ou Blaise Compaoré était au pouvoir, Ouagadougou était la capitale de tous les terroristes et des rebelles. C’est lui qui négociait la libération des otages de ces punaises, et partageait les rançons a sa guise. D’autre part, à défaut du succès du coup d’Etat a la maternelle de Diendéré Gilbert et de Djibril Bassolé, il charge ses milices terroristes de rendre le Burkina ingouvernable.

    Non Paul Kéré ! La lâcheté d’un état souverain ne doit pas dépasser de ce que tu veux que son premier citoyen qui est Roch Kaboré d’humilie jusqu’à ce point.

    Si tu avais demandé au président Roch Kaboré de demander a son homologue Ivoirien de le livrer Blaise Compaoré afin qu’il réponde ses crimes devant la justice Burkinabé, et arrêter de payer et d’inciter les terroristes déguisés a tuer ses propres frères et enfants qui sont nos forces de l’ordre, je serai parfaitement d’accords avec toi. Ou si tu proposais a Roch Kaboré de remettre Auguste D. Barry comme ministre de la défense pour qu’il termine le vrais travail qu’il voulait accomplir pour une alternance politique saine au Burkina sans les charognards revanchards, là, le peuple t’applaudira pour cette lettre au président.

    Mais demandé au Burkina et son président d’aller encore se faire insulter par les Ivoiriens pour un individu cruel et assassin sans aucun d’état d’âme comme Blaise Compaoré, Il faut être en Afrique avec des pays de merdes et des dirigeants de pacotille pour voir ça. Merci de nous confirmer que c’est Blaise Compaoré qui est l’auteur de nos problèmes, et aussi peut-être ses solutions. Pour moi, la seule solution est de ramener ce criminel au Burkina devant la justice.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 10:12, par Sapience En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Monsieur Ka, je respecte vos prises de position, mais je vous invite à plus de tolérance et d’ouverture à l’autre, même aux supposés ennemis. Sachez que l’esprit négatif n’est jamais la meilleure façon de composer avec une situation, dans la plupart des cas, il vous emprisonne et vous empêche tout changement réel. Il faut savoir faire face à l’incompréhension. Vous savez très bien que le politique qui croit connaître les besoins des citoyens est en réalité loin des intérêts de ses concitoyens. Alors, je souhaite que vos écrits contribuent davantage à nourrir l’esprit critique des lecteurs dans la quête d’une solution à nos problèmes sociétaux. Bonne journée.
      Sapience

      Répondre à ce message

      • Le 9 octobre à 16:00, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

        Malheureusement avant l’insurrection de 2014, toi Sapience tu étais sous l’aile de la corruption à ciel ouvert et les crimes gratuits de Blaise Compaoré, et tu jouissait de la vie facile, et tu ne lisais pas les critiques fondées de Ka sur les réseaux sociaux, ni dans la presse écrite. Si non tu auras su que Ka déteste l’injustice et les criminels comme ton mentor Blaise Compaoré.

        Je n’étais pas tendre dans mes écris avec Blaise Compaoré. A présent quand je relis mes critiques fondées après l’insurrection, je me trouve un peu attendrissant à l’égard de ton criminel dont sa place devrait se trouver à la CPI. Car, Blaise Compaoré et ses complices Djibril Bassolé, Gilbert Diendéré, son frère François, et leur belle-mère Gando, a ne citer que ceux-ci, ont donné d’eux-mêmes, avec une maîtrise incroyable, une image de philanthrope dans les crimes, dans le pillage des richesses du pays. Hier Blaise Compaoré a utilisé le Burkina pour créer une crise en Côte D’ivoire qui a tuer 3000 Ivoiriennes et Ivoiriens : Aujourd’hui devenu un nouveau Ivoirien, le voilà qu’il se met à tuer ses propres frères par vengeance parce qu’on l’a chassé, et il a filer la queue sous les jambes un avant midi.

        Et d’autres collaborateurs et admirateurs de Blaise Compaoré comme Paul Kéré avec L’hypocrisie qui est un point de vue le défaut moral le plus laid, vienne sur le forum confirmer que Blaise Compaoré est derrière tout ce qui nous arrive, et il faut aller lui demander pardon pour qu’il nous laisse tranquille. Quelle hypocrisie ? Des personnes comme cette personne qui exprime des suggestions macabres, sont des personnes qui veulent seulement se faire remarquer. Ils préfèrent critiquer les autres qui se battent pour s’en sortir, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce qu’ils ne supportent pas de passer inaperçus. Nombreux sont ceux qui recourent à l’hypocrisie pour se faire valoir. Mais ils doivent savoir une seule chose, ‘’’le Burkina ne se baissera pas les bras devant un criminel qui veut détruire son propre pays.’’’ Roch Kaboré était tendre avec lui en barrant la route a l’équipe de la transition qui voulait tout balayé pour une alternance politique saine. Mais il y aura des milliers des Denises BARRY, Zida et kafando, qui vont s’occuper de ce criminel, mêmes s’il faut le traîner par les pieds de la Cote d’Ivoire a la MACO pour qu’il réponde de ses crimes, il payera tôt ou tard, malgré qu’il a vidé toutes les caisses de l’état pour payer les punaises afin qu’elles rendent le Burkina ingouvernable.

        Non Sapience, je ne changerai pas, car je suis contre l’injustice et les criminels. Lis attentivement les critiques fondées des internautes de bonne foi sur cette analyse de confirmation par Paul Kéré que Blaise Compaoré est le problème que nous vivons aujourd’hui, tu verras que 60% ont les mêmes réactions que Ka. Alors oublie Blaise Compaoré, et vient parmi le peuple Burkinabé qui veut faire avancer le pays sans les criminels. Merci de me lire.

        Répondre à ce message

        • Le 10 octobre à 06:13, par Paul Kéré En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

          Toi Ka, tu es vraiment un cas social à part. Ce n’est pas parce que 60% pensent le mal que ce mal devient subitement le bien.Hitler est venu au pouvoir par la volonté d’une majorité d’allemands. La suite, sauf si tu es amnésique et défroqué ( ce que je pense fortement comme la majorité silencieuse qui lit tes inepties sur le forum du fasonet) tu ne peux l’ignorer de bonne foi. Et malgré les six millions de morts juifs par l’irresponsabilité et l’antisémitisme de ce régime nazi, (occultons nos frères africains, les américains, russes asiatiques et européens) ?les belligérants se sont finalement assis autour d’une table pour regarder de l’avant. Ils ne sont pas restés dans la haine perpétuelle comme tu nous le démontres à chacun de tes post. Sais-tu que tu es la risée de tout le forum ? Tu sais pourquoi, petit vieux ? Tout simplement parce que tu prônes la haine et la majorité des burkinabè n’aime pas ça. Ensuite tu te prends pour le nombril de la terre entière alors que chacun sait qui est honnête sur ce forum. J’appréciserai personnellement (et je pense que la majorité silencieuse aussi) que tu écrives un article avec ta photo afin que les internautes mettent un visage (certainement ideux) sur tes conneries. Là se trouve la différence fondamentale entre toi et moi et je m’en réjouis. Enfin ne viens plus me reprocher dans tes propres contradictions internes pourquoi je n’ai pas écrit à propos de la mort atroce de Norbert ZONGO alors que je n’étais qu’un « bébé » calligraphie nonobstant l’inexistence Du fasonet à cette époque et en même temps me demander la discrétion comme si tu étais mon « gouverneur ». Mais es-tu à une ineptie près puisque malgré la publication de mon article d’où il ressort clairement que j’étais Contre la modification de l’article 37 tu continues à m’affubler du contraire comme si tu pouvais me dicter ma liberté de pensée à n’importe quel instant. Souvent je me surprends à te répondre parce que entre toi et SOMÉ je ne sais pas qui vaut mieux que l’autre dans vos posts incantatoires signe de votre haine viscérale contre tous ceux qui essaient de s’exprimer simplement. On peut ne pas être d’accore avec un compatriote. Mais de là à le dénigrer gratuitement, mon éducation ne me permet pas de comprendre cet état d’espr ; c’est peut-être un trait de votre personnalité mais sachez tous les deux simplement que celui qui essaie de s’arranger pour faire le bien et qui n’y arrive pas vaut mille fois mieux que cette minorité infinitésimale qui « braie » sauvagement sur les fora pour tenter de faire le mal. Je vais faire la même lettre ouverte au Président Blaise Compaoré pour lui dire de ne pas refuser la main tendue du Président Roch Marc Christian Kaboré. S’ils ne le font pas, j’aurai au moins accompli ma part de citoyenneté. S’ils le font et la paix revient au Burkina c’est tout le peuple qui gagne sur le plan sécuritaire. C’est cela être digne et intègre en essayant d’éviter la mort tragique de nos compatriotes. Et ça j’ai l’impression que ça, ça ne vous dérange pas du tout. Ce qui est un drame supplémentaire pour notre peuple pour lequel vous semblez parler en son nom comme si vous aviez un mandat parlementaire. Paul KÉRÉ.

          Répondre à ce message

          • Le 10 octobre à 13:18, par Mafoi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

            Ecrire un article n’est pas un exploit en soi car n’importe qui peut le faire mais il faut que le dit article ait un fond,une consistance ce qui n’est pas le cas de ton présent torchon,une fois de plus pourrai-je dire.Ensuite,nous ne sommes pas à un contrôle ou à un poste de police où il faut décliner son identité.Si tu as envie de t’exhiber,ce qui est le propre des mégalomanes c’est ton affaire.Ce qui compte ici ce sont les idées et non les apparences où vautré minablement dans ton fauteuil avec des accessoires de pacotille,tu crois impressionner qui ?Pas moi en tout cas d’autant que tu es un usurpateur car peux-tu certifier qu’à ta naissance jusqu’à ce jour,ton identité a toujours été la même ?
            En fait une fois de plus tu t’illustres tristement et si tu as un QI supérieur à la moyenne et surtout après avoir lu les avis des internautes qui ne sont tous des vendus,tu devras te dire "vraiment mon article est une vraie vraie vraie connerie" d’où d’ailleurs ton silence car d’habitude tu étais prompt à répondre à chaque internaute qui n’épousait pas ton point de vue et souvent avec des injures

            Répondre à ce message

            • Le 11 octobre à 05:12, par Paul KERE En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

              "Mafoi", on parle de la recherche des solutions pour la sécurité des burkinabè et toi tu es quel grand frère qui regarde ma photo (mais qui refuse de décliner son identité, même si j’en ai 100 000 identités depuis ma naissance et plusieurs nationalités pendant qu’on y est ) sous mon article avec tous les détails près y compris ce que tu as appelé de manière "minable" (toi-même) mes "accessoires de pacotilles". En même temps tu dis que ce qui compte ce sont les idées émises par leurs auteurs dans ce forum. Mais là, ton Qi est de combien car, es-tu à ta première contradiction interne, compte tenu de ta personnalité diffuse qui, visiblement, ne s’aime pas soi-même et donc ne peut pas aimer ses propres frères et soeurs ? Vraiment, la haine fraternelle est plus dangereuse que la haine ordinaire. Elle engendre la méchanceté, la mesquinerie, la médiocrité et surtout la sournoiserie et je te mets au défi de me révéler ton identité : je te promets un procès pénal en dénonciation calomnieuse et on verra l’issue de cette bataille du droit. D’ailleurs je sollicite officiellement par ce post de la part du modérateur de me communiquer tes coordonnées pour ce faire. C’est cela aussi la responsabilité de l’administrateur des fora car on parle quand même de la sécurité des burkinabè et le modérateur ne doit pas tolérer certains propos qui n’ont absolument rien à voir avec le débat sécuritaire. Paul KERE.

              Répondre à ce message

          • Le 10 octobre à 13:47, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

            Paul, il ne faut pas comparer ce qui n’est pas comparable. Les Nazis
            Ont voulu exterminé une race, et Blaise Compaoré tue pour le pouvoir et de la richesse sans partage. Il faut éviter de porter un masque pour pondre ce genre de lettre, car tu sais très bien que ton mentor est derrière ces massacres. La seule chose que tu pouvais rendre service à ton pays, c’était d’écrire directement , ou aller voir en personne ton mentor, et lui dire d’arrêter ses massacres au lieu de tourner autour du pot pour ne pas avouer que tu sais parfaitement que Blaise Compaoré est notre problème.

            On se connait bien Paul, ensembles nous avons travaillé pour une missions qui nous a été confiée pour faire avancer le pays que nous aimons bien, on était face à face, même si tu ne savais pas que c’était Ka ton aîné. Et si tu as remarqué mes propos a cette mission cruciale pour l’avenir de notre pays, dont nous avons concrétisé et rendu aux destinateurs, mes propos sont restés sur la même ligne de mes critiques fondées sur mes vécus dans les forums. Paul la dignité de l’homme réside dans l’action et la solidarité, alors soit solidaire a ton peuple qui souffre des actions d’un repris de justice nommé Blaise Compaoré ! Au stade élémentaire de l’intelligence, et de la réflexion, le synonyme de la revendication reste un droit à tous.
            Et comme je le dis souvent, ma vérité blesse les cœurs des malhonnêtes mais les soigne aussi.

            En lisant ta lettre, une lettre que tu devais l’écrire a Blaise Compaoré pour lui dire d’arrêter ses massacres sur des innocents car tu sais que c’est lui qui est derrière de tout ce qui nous arrive, tu restes derrière un masque et dire au président du Faso d’aller se faire humilié par un criminel en puissance : Paul je ne suis pas d’accords avec toi pour ça. Je t’ai soutenu dans une de tes analyses de leçons de droit pour toutes et tous, mais là tu dépasses les limites. Avec cette lettre ou tu portes un masque, je dis que le malheur de notre pays vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés. Quand tu vas te réveiller dans la réalité, tu vieillis, et je demande de revenir en ce moment sur lefaso.net en vrais Kôrô pour nous apporter des analyses fondées sur la vérité. Merci de me lire.

            Répondre à ce message

            • Le 10 octobre à 14:36, par SAA En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

              mon cher Ka, rassurez moi que ce Paul KERE est bel et bien un avocat. A lire ce monsieur, je suis fondé de croire qu’il confond Juriste et quelqu’un qui a fait le droit.
              L’exemple de Hitler me semble trop bidon.
              Mon Cher Ka, je suis ému de savoir que vous connaissez cet avocat de pacotille et s’il peut nous démontrer le contraire, qu’il vienne au pays BURKINA FASO nous épater avec les dossiers en cours de ses amis criminels.

              Répondre à ce message

              • Le 10 octobre à 17:55, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

                Mon jeune internaute SAA : Souvent j’évite de parler des personnes que je ne connais pas de près : Mais puisque tu m’interpelle au sujet de notre jeune avocat Paul Kéré, je confirme qu’il fait partie des jeunes juristes Burkinabé Français résidents en France. Comme tant d’autres qui sont anonymes mais fiers d’être juristes Burkinabé vivants en Europe : Comme je connais quelques-uns aux Etats Unis, en Suisse, au Canada, même en France qui ont défendus Bernard TAPI qui a rafler avec succès des milliards dans ses affaires, juridique. Paul Kéré fait partie de ces juristes dont nous avons besoin pour faire avancer notre pays, à condition qu’ils aient un idéal comme nous autres les premiers intellectuels Burkinabé après l’indépendance. Car, avoir un idéal c’est de militer et rester sur cette idéal surtout se mettre a nu dans toutes les affaires louches sans tabou.

                Et Paul Kéré le sait, car il a côtoyé tout dernièrement quelques-uns parmi nous pour une mission précise, et avec ces aînés comme moi, notre idéal de servir au développement de notre pays sans parti pris pour qui que ça soit, uniquement que de se découlé pour tout régime censé de faire avancer notre pays, ceux-ci nous a permis d’êtres des chevaliers de mérite du pays que nous aimons tous. Et pour que Paul Kéré arrive à notre niveau et être donneur de léçons sans qu’on le critique, il a encore un chemin à faire : Par exemple savoir dénoncer les choses avec sincérité et sans masque, ’’’et comme je le dis souvent, dénoncer les choses qui ne vont pas, n’est ni une offense, ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde...)’’’ car, il faut dire les choses sans masque. Paul Kéré l’a remarqué en état au milieu des personnes qui peuvent être ses grands-pères, ses parents dans la dernière mission en communauté. C’est pourquoi je voudrai qu’il sache ‘’sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur" (Beaumarchais). Commençons donc par dire franchement à Blaise Compaoré ce qu’on pense de lui avant de le caresser dans le sens du poil. Car, ce même Blaise Compaoré sait très bien que le prix du sang se paie tôt ou tard sur terre avant le séjour final. C’est une loi divine, et personne ne peut y déroger. Mon jeune internaute SAA, Paul Kéré est un vrais juriste et avocat. Merci de me lire.

                Répondre à ce message

            • Le 10 octobre à 17:05, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

              Merci mon ami ka pour cette réponse. J’attends que le webmestre publié mon intervention, mais je vois ça tarde a venir depuis. L’ère va pleurnicher que nous nous acharnons contre lui. Et pourtant nous ne tenons la qu’une confrontation des idées avec argumentation. Quand on n’a pas les moyens pour défendre une cause on a l’intelligence de se taire. Mais notre garibou national croyant son maître tenir a nouveau en son bec le pouvoir d’état, se sent obligé de donner des cages de servitude. N’eut été l’incompétence et la peur de Roch alliées a la trahison, ce genre de sinistre personne aurait disparu du ciel burkinabe
              Mais qu’à cela ne tienne, nous les affronterons par la dialectique révolutionnaire et même a mains nues comme ce vaillant le leur a déjà montré. Ils ne veulent rien comprendre : aléa jacta est. La patrie ou la mort, nous ne laisserons ce pays être détruit par une troupe de charognards
              SOME

              Répondre à ce message

        • Le 10 octobre à 11:41, par Challenger En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

          Mon cher Ka, je suis à 100% d’accord avec vous. Blaise Compaoré a passé toute sa vie à régler ses comptes avec ceux qui s’opposaient à lui par la Loi du Talion, encore connue sous le nom de Loi de la Nature : toutes les personnes soupçonnées d’être opposant à son régime ou à sa famille étaient neutralisées coûte que coûte par tous les moyens, y compris la mise à mort. Conséquence, de nombreuses familles burkinabè ont perdu leurs fils ou filles, sans qu’il n’ y ait la moindre justice. Aujourd’hui, non seulement il s’est enfui pour échapper à la mort comme Ghdaffi, mais aussi il fuit la justice par laquelle ses nombreuses victimes (Lingani, Henri, etc.) n’ont pas pu y accéder pour s’expliquer. Les burkinabè le cherchent, non pas pour le mettre à la potence comme il a fait avec ses victimes, mais pour répondre à la justice, alors qu’il a même trouvé que cette même justice était trop noble pour les personnes qu’il a tuées. S’il y a un SEUL Dieu en qui moi je crois, je pense sincèrement que les burkinabè devraient comprendre que ce Dieu hait Blaise Compaoré et son frère macabre, et qu’il attend de les faire subir la sanction suprême au moment venu. Ils ne quitteront pas ce monde sans payer le mal qu’ils ont fait. Je ne dis pas qu’il faut arrêter de les poursuivre car cela entre dans le cadre de l’Etat de droit, mais je voudrais rappeler aux Burkinabè que même le créateur est contre ces gens et qu’il n’attend que le temps de jouissance qu’il leur a accordé sur terre ici avant de les infliger la sanction suprême. L’être humain est parmi les meilleures créatures du maître des cieux ; brûler à mort cette créature et aller boire du Johny tranquillement chez soi en attendant une mort paisible, est impossible. Blaise va souffrir avant de quitter ce monde comme Issa Habré, Mobutu, Sadan, Hitler et autres sanguinaires que ce monde à secrété par erreur. Please, just wait and see !

          Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 10:28, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      oui mon ami ka, cette humiliation c’est Roch lui meme qui s’est jeté dedans Alors eux qui lui ont tendu le piege vont attendre ? Deja meme avoir le culot de venir ecrire cette proposition....c’est trop !!! L’arrogance et l’insulte ont des limites
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:20, par Kô-tigui En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    J’aurais été très heureux que vous le dites ainsi à Kouakou Blaise l’apatride. Pourquoi veux-tu qu’il rencontre Blaise ? Si vous répondez à cette question, le débat sera ouvert.
    Mais je vous aide à y répondre. Vous voulez insinuer que Blaise est la source de nos problèmes sécuritaires aujourd’hui.
    Mais vous n’avez pas le courage d’y répondre car tous les éléments sont réunis pour qu’il soit le responsable, je dirai putatif de cette situation. En effet, c’est lui qui donné gît et couverts aux terroristes dans notre pays, et cela vous le savez.
    Par ailleurs, il va rencontrer Blaise en tant que qui ? Un ancien président qui a renié sa nationalité ? Un ancien burkinabè qui a pactisé avec le diable ? un anti valeur qui a refusé d’affronter son destin et de se cacher dans sa bellerie ?
    Celui-là ne mérite pas qu’on le rencontre. Votre lettre adressée à notre Président est dans la poubelle.
    Mais je vous suggère quelque chose. Comme vous aimez tant votre pays, et vous savez où il est, allez-y le rencontrer, faites vous en vôtres les idées qu’il propose et venez nous les proposer.
    Sinon, c’est trop facile de s’asseoir dans un fauteuil douillet et donner de faux conseils aux gens, qui de plus, sont des gens qui ne sont plus des nôtres, après avoir incendié et tué leurs ex-compatriotes.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:29, par Sapience En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Maître Kéré, merci pour l’approche suggérée à notre Président. Oui, comme toi, je ne crois pas à une solution militaire du problème actuel de sécurité. Monsieur Ka qui a une haine viscérale contre les anciens dignitaires ne vous soutiendra pas. À ceux qui pensent que Barry et autres de la transition sont la solution, je les invitent à revoir leur copie. Et pour cause, certaines indiscrétions permettent de croire que ce Monsieur n’a pas bonne presse au sein des forces de sécurités. Or, toute bonne gouvernance a besoin d’un minimum de confiance entre les différents acteurs.

    Monsieur le Président, de toute évidence, le peuple burkinabé est divisé sur bien de questions. Et ces divisions menacent notre vivre ensemble. Il vous faut trouver la formule pédagogique. Comment, personnellement je vous recommande une retraite (un vide mental) pour avoir une attention profonde sur votre action. Deux questions peuvent y conduire : Qui sommes-nous (en tant que Burkinabé) ? Quelle est la nature de l’univers dans lequel nous vivons ? Bon courage.

    Sapience

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 07:43, par vérité no1 En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Bonjour Me Kéré, mes salutations depuis Silver Spring !
    C’est ma Dominicaine qui me fatigue un peu mais bon, dans l’ensemble ya pas drap !
    Pour la réconciliation, je pense qu’après les putschistes, il faudra juger Blaise et François !
    Et puis, celui qui va oser rencontrer Blaise pour parler terrorisme, devrait imprimer en même temps le formulaire de demande d’asile pour la RCI !!!!!!!!!
    C’est ça qui est la vérité !
    Il ya des lignes à ne pas franchir !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:16, par HUG En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Nulle n’est indispensable sinon les pays comme l’Afrique du Sud n’allaient pas survivre après le départ de leur leader charismatique. Avec foi et courage nous allons triompher des forces du mal. Dieu aide les justes car les jeunes soldats, policiers, gendarmes...... que l’on tuent n’ont rien fait du mal à quelqu’un. Ils font uniquement leur devoir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:33, par papa En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Mr.Kere,tu as pris tout ce temps a ecrire ce bouquin pour juste conseiller le president Roch d´aller demander secours a votre indispensable Blaise Compaore !! Sacrilege, quel blaspheme fait au peuple du Burkina-Faso. Il te reste maintenant a prodiguer tes sages conseils au president Macron de faire appel au Gl. Degaule pour sauver la France qui aussi lutte contre le meme fleau que le Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:36, par Digne fille et mère du Burkina Faso En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Bonne suggestions Maître, Courage Monsieur le president de tous les burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:36, par ZEBA En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Très belle et courageuse proposition Mr KERE. Aller voir le Président COMPAORE et lui excellence faite arrêter la tuerie de mes compatriotes. Un ultimatum huit jours. Ça c’est patriotique. Mr KERE le Président KABORE a été élu par la peuple sur la base d’un programme politique. Dans ce programme il y a le volet sécurité qui s’entend par assurer la sécurité des Burkinabé et de leurs biens. Alors si aujourd’hui face à cette situation de terrorisme lui et son gouvernement ne peuvent pas apporter une solution. Alors il y a PARJURE et en pareil cas il n’y a qu’une solution. Remettre au Peuple ce qu’il vous avait confié. Ce n’est pas une faiblesse ni de la lâcheté. Non c’est du PATRIOTISME.
    Vous avouez cher Maître et condamnez le Président COMPAORE d’être le cerveau des groupes terroristes et donc le seul à pouvoir arrêter le massacre des Burkinabè par ces derniers.
    Si le Président COMPAORE est patriote (et j’en doute si fort,) et qu’il est vraiment allié à ces tueurs, a-t-il vraiment besoin qu’on vienne le solliciter pour qu’il face arrêter ça ?
    Il faut quitter dans ça Maître.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:38, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    A ce citoyen lambda Mr Kere pas aussi lambda qu’il veut le faire croire ! Tu nous donnes a entendre que ces problemes ont leur source en cote d’ivoire ! M Roch kabore le savait aussi quand il a eu l’idée de la solution diplomatique. Et ils le lui rendent bien !

    Et pourquoi un delai de huit : il faut lui intimer une reponse immediate et concrete, n’est ce pas ! N’est ce pas mieux ?! Decidemment les reactions pavloviennes !!!!

    Cette lettre de Kere est assez significative : comprendront ceux qui le peuvent ou le veulent. Vraiment il nous prend pour des idiots tombes de la derniere pluie…
    « …celui qui a essayé de faire le bien et qui n’a pas réussi vaut, cent fois mieux que celui qui a tenté de faire mal et a réussi !
    Je mesure à quel point cette démarche est une décision difficile à prendre…
     »
    oui c’est difficile pour lui Roch car justement il a essayé de faire le bien mais vous l’avez poignardé dans le dos. De toutes facons il devait s’y attendre.

    « Pensez à la douleur d’une femme qui enfante après neuf mois de gestation, qui ensuite nourrit au sein son enfant pendant plusieurs années, puis assure la scolarité jusqu’à l’obtention d’un travail pour ensuite mourir dans des conditions inhumaines le plus souvent. » Tiens ! tiens ! on se reprend a avoir de la morale et de la conscience !!!!

    « Ce ne serait pas un tabou et Dieu seul sait comment vous êtes plus proche du Président Blaise COMPAORE de par vos liens tant politiques que d’alliance. » Nous aussi on le sait. Et nous savons aussi pourquoi ca a evolué ainsi et comment tout cela se finira. Roch tu es prevenu (en est-il meme encore besoin, comme s’il ne le savait pas) !
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:53, par epitophe En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Avec ce que nous traversons, je trouve louable la proposition de Maitre Kere dans la forme. Chaque burkinabè qui veut la paix et le développement de sa patrie doit apporter sa brique pour la construction que si je ne me trompe chacun aimerait voir et en profiter. Le Burkina Faso c’est pas seulement le président du Faso ni le gouvernement mais c’est nous tous...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 08:56, par GUINKOUMA En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    J’ approuve cette démarche et elle constitue un élément d’une stratégie globale que si j’ai l’ occasion, je ne manquerai de proposer. notre patrie est en danger, personne ne doit se taire, personne ne doit être exclue. Merci KERE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 09:02, par Dani69 En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Aller voir Blaise ne peut pas être une solution. Pourquoi je dis cela ? Si Blaise avait une solution et s’il aimait ce pays, il n’allait pas attendre qu’on vienne le voir avant de proposer ses services. il ne l’a jamais fait, donc je conclu qu’il n’a pas de solution ou bien ça veut dire qu’il n’aime pas ce pays.
    Deuxième possibilité : si Blaise a effectivement une solution et s’attend à ce qu’on vienne le voir avant qu’il ne réagisse, cela veut tout simplement dire que c’est lui même le pyromane et là aussi on ne peut l’accepter. J’ai toujours analysé les choses dans la logique comme un bon mathématicien que j’ai toujours été.
    En conclusion il n’est pas nécessaire de voir Blaise pour notre problème. Mr. Kéré ; voilà comment il fallait analyser la chose avant de faire votre proposition. C’est pourtant très simple à comprendre que Blaise n’est pas une option.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 09:07, par epitophe En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Avec ce que nous traversons, je trouve louable la proposition de Maitre Kere dans la forme. Chaque burkinabè qui veut la paix et le développement de sa patrie doit apporter sa brique pour la construction que si je ne me trompe chacun aimerait voir et en profiter. Le Burkina Faso c’est pas seulement le président du Faso mais c’est nous tous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 09:24, par MonOpinion En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Pourquoi des gens continuent-ils de penser que Blaise Compaore est la solution ou a les solutions a tous les problemes du Burkina Faso ? Le monsieur est un mortel comme n’importe quel kidam ! REVEILLEZ-VOUS !
    Honnetement pensez-vous que Blaise Compaore ferait une telle demarche s’il etait a la place du president Kabore ? Chaque president merite du respect. Compaore en a eu. Sa page est tournee. Respectons Kabore dans son role avec ses qualites et ses defauts. On ne peut pas lui dire d’aller a l’ecole de son predecesseur. Jamais un President du Faso n’a connu les challenges auquels le President Kabore est confronte. JAMAIS ! Et le President Kabore fait un bon travail malgre les difficultes. Il faut juste un peu de hauteur de vue pour apprecier.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 09:36, par Kidrh En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    C’est du déjà vu:aller chercher la solution auprès de celui qui contribué à le créer et en multiplie les inconnus. Ainsi après maintes tentatives de résolutions de la crise ivoirienne Gbabo a eu l’idée lumineuse de s’en remettre à Blaise et tout est rentré dans l’ordre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 09:59, par la loupe En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Bjr. Merci à Me Kere, pour une fois de plus, pour ses analyses guidées par des intérêts mesquins. Si notre ancien Président, Blaise COMPAORE, que je respecte mais que je ne pardonne pas du fait de la mort de notre leaders bien aimé Thomas Isidore Noël SANKARA, était capable de voire le Burkina d’abord et toujours avant sa propre personne comme notre leader, il n’allait même attendre quiconque vienne lui demander d’aider son pays. Les insurgés ont bien fait de le chasser parce qu’il n’a rien d’un père ni d’un patriote. Tôt ou tard, il finira toujours malheureux car il n’est pas capable de changement positif. Merci à Me Keré de continuer à attiser la haine contre celui-là qui à freiner le rêve de l’Afrique. Notre président Rock KABORE est habité par un bon esprit. Bonne chance nous tous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 10:14, par L En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Je pense que cet écrit indique bien que la solution du problème viendra de là où il est né. Sans le dire clairement, ce monsieur montre que Blaise Compaoré est à l’origine des attaques et qu’en allant le voir, il va faire arrêter ces attaques, bien sûr qu’il va poser des conditions. Dans beaucoup de cultures en Afrique, la mort vaut mieux que la honte. Si chez ce monsieur c’est le contraire, je pense que les Burkinabè qui sont là aujourd’hui, ceux qui ont chassé Blaise Compaoré, préféreront mourir, disparaître que d’aller lui faire appel. Dans tous les cas, les 20 millions de Burkinabè ne disparaîtront pas par des attaques à quelques endroits du pays. L’humanité a connu pire, mais les Hommes sont toujours restés debout. Ces attaques peuvent durer dix (10) voire vingt (20) ans, le Burkina ne disparaîtra pas. Donc si ces attaques sont une autre manifestation du coup d’Etat qui a échoué, elles sont aussi vouées à l’échec car les Burkinabè ne veulent plus de Blaise Compaoré, de François Compaoré, etc. Ceux qui ont été et qui sont dans leurs bonnes grâces doivent le comprendre et gagner leur pain à la sueur de leur front.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 10:35, par aff En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Hello Mister Lambda Kéré ; Ça vous dit quelque chose les temps forts de la lutte contre le Sénat et la modification de l’article 37 ? Vous grand intellectuel et nous pauvres types qui a eu raison ? Vous pouvez donc garder vos conseils pour vous. Mon bonjour à Mr Nyamsi du Cameroun, lui au moins a compris et s’est définitivement rangé après votre raclée par les insurgés.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 10:43, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Que voulez vous toutes les occasions sont bonnes pour les griots de se faire remarquer. Et nous jouons le jeu en venant en discuter. Il n’aurait merité que le silence. Chacun cherche sa pitance on le comprend.
    N’eut été la peur de Roch, ce genre de discours n’aurait aucune existence. Mais devant la peur de Roch, nous ne pouvons pas laisser les vautours venir depecer encore ce pays sous les oripeaux du faux patriotisme pleurnichard alors qu’ils ne songent a qu’a leurs panses .
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 10:48, par soutongnooma En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Quand je pense que certains ceux disent des intellectuel sa me fait rire,comment tout un peuple qui s’insurge le 30 31 octobre contre un dictateur blaise et vous vous voulez que l’on appel celui ci a une sortie de crise,vous ne comprenez pas que c’est parce que le gouvernement de roch est intègre et que les terrorisme n’arrive plus a revendiqué quelque chose que se soit,je pense que meilleur des solution est le recardrement de nos officié et l’appui des pays alliées pour une sortie de crise,prenons comme exemple le gouvernement de obama pour neutralisé ben ladden

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:02, par Joseph En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Monsieur Paul KERE, vous êtes en train de dire de façon voilée que Blaise est le problème et la solution de ce que traverse le Burkina. Tout le monde le sait aussi. Mais ce dont je suis sûre, Dieu ne sommeille ni ne dort. Tel un oiseau qui monte haut vers le ciel mais finit par redescendre, tout le mal qu’ils ont causé aux nombreuses familles va retourner contre les commanditaires, les exécutants et tous ceux qui ont donné leur caution pour toutes ces exactions commises. Ils ont des enfants. Le mal retourne toujours à son auteur d’une manière ou d’une autre. La vie est remplie de mystères.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:04, par le visionnaire En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    je me surprends cette fois-ci en train de réagir à cette note de Paul KERE alors que je m’étais pendant longtemps interdit de me prononcer.
    je suis toujours à m’interroger sur la finalité de cet écrit, tant il ne sert ni Blaise COMPAORE, ni le BF encore moins l’auteur de l’écrit.
    KERE, es tu en train de nous DIRE sans embage que l’insécurité au BF est le fait exclusif de Balise COMPAORE ? Bcp de gens, même des partisans du régime KABORE s’étaient interdits de verser dans de telles conclusions dans la perspective de la construction d’un dispositif de réconciliation nationale.
    Par ailleurs, vous semblez abuser de votre statut d’Avocat qui est pourtant encadré par une forte déontologie assortie de réserve ! peut-être avez vous accédé à la profession par la valorisation de votre doctorat que vous exhibez fièrement ! Enfin, docteur ou avocat ?
    en tout cas le barreau du barreau doit très vite vous recadrer parce que vous exposer dans contenu un intellectualisme inapproprié dont seul vous pouvez en contenter, en tout cas rien de recommandé aussi bien par la communauté universitaire que par celui des barreaux ! vous vous ridiculisez au fait, et les autres avec !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:05, par GUESSAD En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Je vous remercie beaucoup cher citoyen pour votre proposition.
    Mais,il faudra beaucoup de courage à SEM RMCK pour faire la demarche que vous proposez cher citoyen Paul KERE.
    Moi j’ai déjà aussi fais une proposition simple à son SEM RMCK pour que la sécurité et stabilité du Burkina Faso reviennent dans notre cher Faso.
    Voilà,elle est simple :
    Comparativement à vous,je ne demanderais pas à SEM RMCK de prendre son avion et d’aller jusqu’en CI pour rencontrer le Président Blaise COMPAORE (La probabilité que cette démarche échoue est grande,parce que le Président Blaise COMPAORE peut librement refuser et d’ailleurs cette démarche est coûteuse car c’est des litres d’essences que l’avion va utiliser).
    Je propose que SEM RMCK fasse venir à la Présidence les deux géneraux qui sont à la MACA à savoir Le Gle DIENDERE et le Gle BASSOLET et leur dire simplement ceci :
    << Je sais que vous avez un contentieux avec la justice burkinabè,mais je vous ai convoqué ici à la présidence parce que l’heure est tellement grave pour notre pays (Votre situation ne vous fait pas moins burkinabè que nous et rien n’empêche que je vous consulte pour avoir vos avis en pareille situation).Je souhaite qu’ensemble,nous refléchissons pour trouver une solution pérène pour sauver notre pays le Burkina Faso des attaques terroristes.Alors je souhaite que vous me proposez vos solutions afin qu’on puisse sortir ce pays de cette situation chaotique.Mais je voulais aussi vous prévenir d’avance que cette approche n’est nullement pas une manière de vous soustraire de la justice,mais c’est pour l’amour que vous et moi portons pour ce beau pays.Alors,je vous écoute mes chers amis.>>
    Voilà pour moi une proposition simple et très courageuse qui pourra rester sécrète entre SEM RMCK et son entourage (digne et fidèle non pas à cause de leur propre intérêt).
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 13:26, par Mafoi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Encore un autre délire.Si tes 2 généraux d’opérette étaient aussi futés en stratégie militaire,ils n’allaient pas s’embarquer dans un projet de coup d’état qui reste de mémoire d’homme,le putsch le plus foireux de la planète.Donc ces 2 là et bilaise kouassi né compaoré sont des pourritures à vomir à jamais.D’ailleurs j’ai la faiblesse de croire que ceux qui pensent comme vous(toi et ce Kéré) sont des cyniques parce qu’intérieurement,vous jubilez dès que vous entendez que des compatriotes sont tombés sur une mine artisanale de ces lâches mais sachez que nous sommes 20 millions de Burkinabè et ce ne sont pas ces pratiques de gangster qui vont ébranler notre cher pays pour que les autorités humilient tout un peuple en demandant des conseils à d’autres gangsters.Il est hors de question.Amen

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:07, par Sié DAH En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    SI Blaise a la solution au problème du Burkina Faso donc il connait ceux qui nous attaques Sié DAH

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:23, par Beonere En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Mr KERE, arrêtez de traîner le Burkina dans la.boue. Depuis quand un président de la république se déplace pour rencontrer un citoyen d’un autre pays pour sauver son pays. Qu’est qui empêche Blaise de revenir au Faso ? Je vous aurez compris si cette merde était adressé à Blaise Compoare. Vous êtes très intelligent mais un peu de respect pour le peuple Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:27, par La parole est une arme En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    C’est triste de voir de pareille invite et demander du même coup de ne pas regarder ce penchant qui tenterait de prêter à confusion ou à indexer les responsables de cette crise. Le Burkina est attaqué par ses propres enfants c’est ce qu’on nous laisse entendre par le simple constat que les attaques ne sont plus revendiquées. A mon humble avis aller voir Blaise suppose qu’il a la solution hors de mémoire de sa gouvernance on a libéré des otages par sa médiation contre des rançons et d’autres logeraient dans nos hôtels chics. J’ai toujours refusé de croire que ce soit vrai. Aller le voir , à mon humble avis suppose qu’il sait qui voir et qui appeler pour que ça s’arrête sinon qu’il pourrait être l’auteur et donc le supplier de faire pardon et de laisser tomber ; ce que je refuse de croire qu’il soit complice de cette situation pour en tirer quoi ?. Ce que je pense c’est que les burkinabè doivent être patriotes et ne pas penser à eux seuls mais qu’ils pensent au devenir de leurs enfants. Tuez tuez et tuez plaise à Dieu , le Burkina va rester. Seul ce qui n’a pas commencé ne finit pas. Ce qui est sûr dame nature a toujours su comment réparer toute injustice.Personne n’est éternel , Dieu bénisse le Burkina Faso. Advienne que pourra , la Patrie ou la mort nous Vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:38, par j’aime mon pays En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Je pense que, pour qu’une personne puisse empecher les attaques terroristes dans un pays il faut
    1- qu’il puisse tuer tout les terroriste
    2- qu’il soit une puisssance militaire (meme ca, il est impossible)
    3-Qu’il negocie avec les terroristes (meme ca, il y aura un jour ou il n’ya pas d’entente)
    4-Qu’il soit l’ami itime et aimé des terroristes ( alors la, on peut arreter les attaques jusqu’au jour ou l’amitié est terminer)
    5- Qu’il soit un meme des terroristes ( Et plus jamais d’attaque).
    Maintenant, que Me Kere nous dise dans quel cas, Blaise serai la solution ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:45, par L’Ogust En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Au vu des attaques répétées dont le Burkina est victime, ayons l’intelligence de nous
    poser cette question simple et d’en tirer les conclusions : "A qui profite le(s) crime(s) ?
    Je souhaite vivement que Zéphirin Diabré surtout lui, se pose cette question.
    Suivez mon regard du côté de la lagune Ebrié.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 11:59, par tintin En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Merci Mr Kéré. Le voile est entrain d’être levé. Donc il faut massacrer ses frères afin qu’on vienne lui décerner le titre de médiateur ? Cela est grave. Nous l’avons déjà vu.
    - Après avoir attisé et entretenu le feu au Libéria, il est monté sur les tas de milliers de cadavres pour se faire médiateur ;
    - Après avoir attisé et entretenu le feu au Mali et au Niger (affaire Touareg), du haut des tas de cadavres, il a été le médiateur ;
    - Après avoir attisé et entretenu le feu en Côte-d’Ivoire, encore du haut de milliers de cadavres innocents, il a été le médiateur ;
    - Voilà que maintenant c’est le Burkina, où il avait déjà par tous les moyens (assassinats d’amis, de compagnons, de parents, ...) semer la terreur afin de gouverner, qu’il s’en prend, laissant ainsi à ses sbires de griots le soin d’enfourcher la trompette pour réclamer la médiation de leur maître. Mais cette fois-ci çà ne se passera pas ainsi, et c’est la CPI qui l’attend de pied ferme.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:04, par Sawad En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Par cette lettre, me Kere reconnaît à demi-mot que Blaise, ne serait-ce que par ses bonnes relations avec les djihadistes (quand il était au pouvoir), a une responsabilité dans ce qui nous arrive. Je le pense aussi. Cela me fait penser à la crise ivoirienne. Quand Bagbo a compris que seul Blaise pouvait régler le problème, la paix est revenue en RCI. En fait, il était une partie du problème, donc forcément une partie de la solution.
    Les attaques contre le Burkina ont pris une tournure inquiétante qu’on se pose des questions sur leurs motifs réels. Même le Mali n’est plus la priorité des djihadistes ! On ne peut qu’ être tenté de penser (bien sûr sans preuves) à un règlement de comptes. La guerre par procuration entre frères ennemis, quoi ! Tout ça pour faire regretter Blaise au peuple burkinabé. C’est vrai que le MPP (CDP bis) a déçu mais jamais nous ne regrettons d’avoir mis fin au règne d’un monarque par une insurrection populaire.
    Pauvre Burkina !
    Sawadogo

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 12:45, par John promised En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Bien dit, internaute Sawd.
      Quand un individu est pressenti être incontournable pour trouver une solution au problème que nous connaissons, l’éventualité que ce même individu soit à la base du problème ou complice des auteurs devient, pour parler comme les probabilistes, un evènement certain.
      Et puis, ce Mr de paul Kéré veut nous conduire où avec cette proposition incongrue. Comment peux-ton se fier aux solutions de quelqu’un qui a choisi de prendre une autre nationalité parce que c’était chaud dans son pays. Et puis, s’il aime tant le Burkina Faso, a t-il besoin qu’on vienne faire des courbettes pour qu’il apporte des solutions pour sauver les burkinabè de cette situation. Il aurait pu comme vous, Mr Kéré, s’adresser directement au Président du Faso sans autre protocole, urgence oblige. Mais le fera t-il ???

      Mais en tous les cas l’assurance demeure car comme nous le savons tous, Dieu aime le Burkina Faso et nous triompherons !

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:12, par A En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Paul Kéré,

    Je suis surpris de voir que cette fois-ci tu as signé ton article Paul Kéré et non Me. Paul Kéré. C’est maintenant tu sais que l’heure est grave ? Quelle est ton intention en mentionnant, de go, que c’est à la suite de l’élection de Monsieur Rock Kaboré que le pays enregistre de nombreuses victimes civiles et militaires ?

    Si tu as fait ce constat, au lieu de ta présente proposition, tu devais avoir une autre approche et te dire que si le problème sécuritaire s’est accru suite à la prise du pouvoir par le Président Rock, c’est parce que des démons, tapis dans l’ombre, sont contre lui et cherchent, par tous les moyens, à lui mettre des bâtons dans les roues, quand on sait surtout comme certains ont perdu le pouvoir et les privilèges dont d’autres profitaient. Tu ne souhaites pas faire une comparaison avec d’autres régimes (une comparaison ouverte peut-être), mais, en lisant ta phrase, je me rends compte que tu la fais d’une manière insinue, surtout que tu soulignes le nombre de victimes depuis l’accession du Président Rock au pouvoir. Quel est cet ami journaliste avec qui tu as muri tes réflexions pour venir à cette piste soi-disant appropriée que tu proposes ? Toi on sait pour quelle paroisse tu as toujours plaidé et pour quelle paroisse tu plaides toujours, et avoir l’identité de cet ami journaliste fictif (un nostalgique du régime déchu ?) pourrait nous aider à mieux apprécier ta piste appropriée qui me met dans un inconfort sans précédent.

    Kouassi blaise qui s’est réfugié en RCI est président de qui et/ou de quoi ? Le Président Rock, Rock Kaboré, lui, est président, va voir Kouassi blaise en sa qualité de quoi/qui ? Kouassi blaise est-il burkinabè ? Aime-t-il son pays ? A-t-il dit que sa préoccupation est le bien-être du Burkina Faso ? S’il est burkinabè, pour quelles raisons se réfugie-t-il en RCI ? Pour des raisons professionnelles ? Politiques ? Sociales ? Religieuses/spirituelles ? S’il est burkinabè qui aime son pays et se soucie de son bien-être et de son avenir, il doit être au courant du problème de sécurité que le Burkina Faso traverse et ne doit pas hésiter à apporter des solutions s’il en a. S’il a des pistes de solutions pour aider son pays et/ou le faire carrément sortir de cette situation, il n’a pas à attendre que le Président Rock se déplace chez lui en RCI pour lui en parler et demander son concours. Il n’est pas le seul burkinabè, s’il en est un, et il n’est pas le seul avec qui le Président Rock peut trouver des solutions au problème de sécurité au Burkina Faso.

    Si tu proposes au Président Rock d’aller le rencontrer dans ce sens, c’est qu’il y a anguille sous roche : soit blaise est l’instigateur de la situation sécuritaire au Burkina Faso, soit il est de connivence avec les forces infernales derrière ce problème de sécurité, soit tous les burkinabè sont de véritables incapables qui ne peuvent gérer ce problème de sécurité sans l’aide de l’ivoirien Kouassi blaise. Aller le voir ne fera donc que le réjouir avec ses laudateurs (sans eux le pays n’est pas gouvernable) plutôt que d’apporter la quiétude au pays. Et partant de ce fait, on saurait alors que le problème de sécurité n’est pas lié à un problème de capacité du régime actuel, mais des visées et efforts machiavéliques de politiciens déchus et éconduits pour saper les efforts du pouvoir en place.

    Si le Président Rock peut aller rencontrer le citoyen lambda Kouassi blaise en RCI pour discuter du problème de sécurité, qu’il en fasse de même avec le frère X qui est au Ghana ou le frère Y qui est en Mauritanie. Mon idée ne peut pas tenir parce que les frères X et Y n’ont pas eu d’accointances et d’affinités malsaines avec les forces du mal qui troublent aujourd’hui la quiétude du Burkina Faso ; seule la personne qui a causé la maladie peut aussi causer la solution. Si c’est l’ivoirien Kouassi blaise qui est la solution au problème de sécurité au Burkina Faso, c’est que c’est aussi lui le problème. La démarche doit être Kouassi blaise au Burkina Faso et non le Burkina Faso à Kouassi blaise.

    Quand tu parles de réconciliation nationale, qui a fait quoi à qui et qui a besoin d’être pardonné par qui ? La réconciliation nationale, c’est entre qui et qui ? Qui pardonne à qui pour quoi ? Il ne suffit pas de répéter à tue-tête réconciliation nationale sans connaitre les tenants et les aboutissants de cette réconciliation que je qualifie plutôt de mascarade. Que ceux qui se reprochent quelque chose le confessent pour que ceux qui ont été offensés jugent de l’opportunité ou pas de pardonner. Si le pardon est accordé, réconciliation automatique. S’il y a refus de pardonner, alors on suscitera le concours de personnes ressources, sages et leaders religieux pour occasionner cette réconciliation. Sinon, votre réconciliation nationale que vous prêchez depuis quelques années n’a et n’aura jamais de portée et devient, de plus en plus, agaçante et cassante pour les tympans. Le bourreau aime solliciter la clémence, oubliant le tort qu’il a causé aux victimes et qui nécessite réparation !

    Le compte à rebours de huit jours lancé au Président Rock répond à quoi ? Mr. Paul Kéré est un homme tellement occupé dans son cabinet d’avocat qu’il donne un ultimatum de huit jours au Président du Faso pour qu’il fasse suite à sa note ? Après c’est pour dire que j’avais proposé ceci cela et on ne m’a pas écouté ou que c’est grâce à moi que ceci cela est arrivé ; que de vaines gloires ! JE PRIE DIEU D’ECLAIRER LE PRESIDENT ROCK POUR QU’IL IGNORE LOYALEMENT TA LETTRE OUVERTE. Si tu as tes raisons pour lui donner huit jours, qu’il ait aussi ses raisons de réagir dans 80 siècles. La situation sécuritaire a été grave depuis les attaques à Capuccino, mais on ne voyait pas Mr. Paul Kéré s’agiter autant. Tu le fais maintenant parce qu’il y a de possibles aubaines à saisir ? Genre tu as peut-être déjà été de l’autre côté parler avec eux et n’attend et espère que le Président t’offre l’occasion de servir de conciliateur pour « caler » cette rencontre avec Kouassi blaise et/ou faire partie de ses conseillers et/ou parties prenantes dans cette veine ? Jusqu’à preuve de contraire, ta lettre ouverte est une motivation intestine/opportuniste/carriérique, pas une préoccupation du bien-être du Burkina Faso.

    Enfin, je tiens à souligner qu’en plus de certains proches collaborateurs du Président Rock qui ne vont pas apprécier ton approche, il y a aussi ceux qui ne sont pas ses collaborateurs, ceux qui sont de simples citoyens lambda qui ont marre des m’as-tu-vu. S’il y a des burkinabè qui ne sont ni de l’opposition ni de la majorité qui puissent faire des suggestions utiles au Président Rock pour l’intérêt supérieur de la Nation, ce n’est certainement pas Mr. Paul Kéré dont on connait les affinités avec le régime déchu ! Qu’il nous épargne alors de ses élucubrations car sa démarche est plutôt politique que patriote.

    Le Président Rock s’évertue, tant bien que mal, de combattre le problème de sécurité actuel et, avec tout le peuple, nous y arriverons et ce sera sans l’aide de l’ivoirien Kouassi blaise et ses flatteurs. Jamais le mal n’a triomphé sur le bien !

    La Patrie ou la Résurrection, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:35, par Bigbalè En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Maître KERE, vous avez au moins le mérite de confirmer ce que beaucoup de citoyens Burkinabè soupçonnaient depuis belle lurette : la connivence de votre lugubre président blaise compaoré avec ces sales terroristes qui ont voulu se faire passer pour des croyants pour embarquer des musulmans dans leur salle besogne. Maître KERE, continuez ainsi, vous finirez par tout dire sur vos funestes projets de destruction du Burkina Faso. Heureusement qu’aucune personne ne s’est attaqué et gagner frauduleusement contre "Dame Histoire" car l’Histoire a toujours pour allié fidèle, le Temps et elle finit par mettre à nu tout ce est caché, bon ou mauvais !! Le sang de nos martyrs a déjà inondé nos cœurs meurtris mais aussi nos plaines et collines. Ce digne sang burkinabè finira par faire pousser l’Arbre de la justice et de la réparation des cœurs et des âmes malmenées par la lâcheté des apatrides !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 12:39, par BAYALA En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    MERCI A MAITRE KERE POUR SA CONTRIBUTION DE LUTTE CONTRE LES FORCES DU MAL.JE ME RAPPELLE DE CE QUE TU MA DIT UNE FOIS A TENKODOGO EN 2012-2013 .MAIS EN TANT QUE FILS DE CROYANT JE VOUS DEMANDE DE PRIER POUR VOTRE PEUPLE QUE VOUS AIMEZ.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 13:44, par Karissa En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Dépêche vite auprès de ton ennemi
    Qui contre toi dirige une puissante infanterie
    Un émissaire pour négocier la paix
    Si ton armée ne peut le mettre à l’arrêt.

    Ainsi parle le sage dans le livre
    Sagesse au-dessus de qui est ivre
    Ivre d’ignorance et d’insouciance
    A son égard que le roi montre méfiance.

    Au roi une pluie de conseils
    Pour fouetter son réveil.
    Au somnifère inoculé
    L’antidote à trouver.

    Nos enfants périssent
    Nos larmes tarissent
    Qu’arrivera-t-il grands dieux
    Quand seront secs nos yeux ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 13:57, par HORUDIAOM En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Drôle de lettre ! C’est comme si un citoyen Américain demandait à OBAMA d’aller rencontrer Ben Laden en Afghanistan en vue d’une négociation sur la sécurité des USA. Sauf qu’ici Ben Laden n’a ni été président, ni Américain. Mais tant de similitudes car Al Quaida attaquait les USA. Celui qui a écrit cette lettre ne rend pas service à notre pays. Demander à 20 millions de personne de courber l’échine devant un compatriote afin qu’il sauve le pays !!!! Si seulement ce dernier était sur le bon chemin, nous suivrons. Quand même, un peu de respect. Si Blaise décède aujourd’hui et que la pays est attaqué, qu’allons nous faire ? Le Burkina Faso a eu combien de présidents ? Qui parmi ces anciens présidents a perdu le pouvoir et s’est retourné contre son pays ? Maurice Yaméogo qui était logé chez Houphouet à Abidjan souhaitait revenir au pouvoir mais n’a jamais tenté d’attaquer son pays. Peut être qu’il n’avait pas les moyens de Blaise ! Mais il ne l’a pas fait ! Donc, il est resté patriote. Lamizana a été jugé à la maison du peuple, mais il n’a jamais attaqué son pays. Jean Baptiste a fait la prison mais il a continué à servir ce pays en tant médiateur dans toutes les crises que le pays a connu ces 5 dernières années. Sankara a été patriote et il est mort pour sa patrie. L’homme des 27 ans, le Dieu soleil, l’homme qui a créé le Burkina et sa population a pour surnom la rancune et la vengeance. Après lui, le Burkina doit sombrer et disparaître de la carte de la terre afin que les Burkinabé le regrettent. Malheureusement pour lui, ce pays nous a été légué par nos ancêtres et c’est dans l’adversité que les Burkinabé vont se forger. Rien n’a été facile pour le Burkina certes, mais on s’en sortira inch’allah. Seigneur, je te confie les ennemis du Burkina afin que tu les montres que seul toi est roi. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 14:46, par ABRAHAM IBBRAHIM En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    QUI ? Blaise, pourquoi ? Hé DIEU ! Toi Paul KERE la vraiment tu es...Aucun Burkinabé ne va regretter ce Capitaine Blaise Jamais. Ceux qui bouffent avec ROCK aussi si c’est pour détruire le Burkina seront maudit. Ce pays ne sera jamais détruit par aucun DIABLE.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 15:39, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Vous dites d’aller voir qui ? T’as au moins vu les images sur la toile de ton BKoissiC avec Edyson le candidat de Golf au cdp ! c’est pas rassurant hein ! si ce n’est pas le commencement de la fin ou la fin de ce qui avait commencé, ça y ressemble. Apprendre à vivre comme si on mourrait demain. Malheureusement beaucoup vive sans penser qu’ils ne sont que de simples mortels.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 15:45, par Un enseignant du Faso En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    À l’heure actuelle, il faut mettre toutes les options sur la table et impliquer tous les fils et toutes les filles du Faso tant de l’intérieur que de l’extérieur sans tenir compte d’aucune coloration politique pour trouver une solution structurelle à ce fléau d’un nouveau genre pour notre pays.
    Pour ma part, je pense qu’il faut se poser les bonnes questions et chercher les bonnes réponses : Qui sont ces gens qui troublent le sommeil et la quiétude des burkinabè ? Quels sont leurs mobiles et que revendiquent-ils ? Comment établir une communication avec eux ?
    Si on arrive dans un premier temps à répondre clairement à ces questions, on pourra alors envisager la réaction appropriée. Peut-être qu’elle pourrait être économique,politique ou diplomatique. L’option militaire telle qu’ envisagée présentement pourrait avoir des résultats probants mais circonscrits dans l’espace et dans le temps, donc pas durables. L’histoire dans le monde nous enseigne qu’aucun conflit ne cesse faute de moyens. Mais, c’est seulement autour d’une table que les canons se taisent. On peut frapper fort pour se venger ou venger des victimes. Mais pour instaurer LA PAIX, il faut SE PARLER.
    Dieu bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:39, par Mafoi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Mais connais-tu les visages de ces lâches poseurs de mines artisanales ?La réponse est NON
      As-tu eu connaissance de leurs revendications ?La réponse est aussi NON
      Alors pour s’asseoir autour d’une table pour discuter de quoi ça soit,il faut se connaître,il faut décliner son identité
      Ce qui n’est le cas de la situation actuelle de notre pays où ces barbares commettent leurs forfaits sans avoir le courage de dire les raisons de "leur lutte" ni dire qui ils sont.Ce qui m’a convaincu que ces criminels qui nous attaquent ne sont pas des "terroristes" dans le sens que l’on entend car le terroriste même si son acte a échoué,il le revendiquera toujours à plus forte raison si cet acte a ôté des vies humaines.Ce que le terroriste recherche c’est de se glorifier et il ne s’en cache pas mais là,nous avons affaire à des bandits de la trempe de bilaise kouassi né compaoré qui s’était camouflé sous des prétextes farfelus du sieste avec des maux de tête alors que c’est lui qui avait ordonné,coordonné l’assassinat de Thomas Sankara et c’est encore lui qui commet ces tueries barbares juste pour se venger parceque sans honneur,sans dignité,ce vulgaire cynique personnage avait préféré prendre la poudre d’escampette pour se réfugier sous la jupe de sa belle famille en CI et comme il n’est pas à une indignité près,presto il prend la nationalité de sa femme pour se couvrir de ses ignominies.Donc la personnalité burkinabè qui commettra le sacrilège suprême en allant faire allégeance à ce vulgaire et sinistre personnage au nom du peuple burkinabè dans quoi que ça soit,aura signé son acte de mort.Point,barre !

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 15:53, par coalusion En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Je dirai à ce voyou que les burkinabé n’ont jamais chassé bilaise kouassi. C’est lui même qui a décidé de quitter son pays. On avait demandé de ne pas modifier l’article 37 c’est tout. Depuis quand un homme intègre se déplace pour un inconscient comme bilaise kouassi. Un homme qui Dieu a honoré en lui accordant plus de 27 ans de pouvoir. Quel burkinabé a eu ce privilège. Le président KABORE est digne d’un burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:19, par jeunedame seret En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Maître KÉRÉ, et si Rock faisait ce pèlerinage chez BLAISE et revenait bredouille ? Qu’est-ce qui vous fait croire que BLAISE a le remède au fléau de l’insécurité ici ? Et si ce Blaise refusait d’écouter ROCK ? Parce que la même raison qui justifiait son silence tendancieux peut justifier encore son refus tendancieux. Alors, quelle alternative réservez-vous à ROCK ? Et si Blaise mourrait un jour de la décennie, où iriez-vous ? Ce qui est sûr, évitons ce caprice. Car, quels qu’en soient les résultats, il est aussi ignoble qu’un repas aux WC. Aujourd’hui c’est le terrorisme, demain peut-être la pauvreté ; après-demain, du je ne sais quoi ; et vous trouverez toujours mieux de voyager vers Blaise pour assistance. Et ça, ce sera maintenant détruire par un caprice, tout un statut de dignité et d’honnêteté, laborieusement établi.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:34, par time En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Voila quelqu’un qui cherche 5 millions chez kouassi blaise pour publier son livre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 16:59, par Dlalla En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    J’ai beaucoup lu GERARD DE VILLIERS et ai retenu que les coincidences existent peu dans ces milieux. Eddie était à Abidjan récemment. Il a rencontré Blaise Compaoré avec qui il s’est affiché sur les réseaux sociaux. Et quelques jours après c’est Me KERE qui embouche la trompette pour sonner la ruée vers Abidjan afin d’obtenir l’arrêt des attaques contre le BURKINA. Voici le scénario : Eddie va voir Blaise. Il suggère à Blaise de recevoir Rock sous le pretexte de l’aider. Blaise accepte, mais a besoin que cette initiative soit suscitée. Eddie contacte Me KERE pour ses talents de griot et le tour est joué.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:53, par Mafoi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Surtout que ce Kéré est l’avocat de ce général d’opérette gilbert diendéré et de son épouse fatou diendéré alors qu’on sait que eddie est une marionnette des diendéré et surtout le fouilleur des cuisses de fatou.Donc ce petit avocat qui aime trop l’argent est entrain de se faire manipuler dangereusement mais c’est pas la première fois,il est conçu ainsi et ce,depuis le premier jour de son existence

      Répondre à ce message

      • Le 11 octobre à 05:26, par Le Veilleur En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

        Je n’ai pas l’habitude d’intervenir dans le forum mais je lis tous les posts. Là, je pose une question à l’internaute Mafoi : vous n’avez pas honte d’écrire ce que vous écrivez sur le forum ? Ou bien c’est parce que vous êtes dans l’anonymat que vous croyez que vous pouvez raconter n’importe quoi ? Ceux qui écrivent du n’importe quoi sur le forum doivent savoir que ceux qui lisent ont pitié d’eux. La question de la sécurité du Burkina ne tourne ni autour des époux Diendéré, ni d’Eddie Komboïgo et encore moins de Me Kéré. Alors, proposez-nous VOTRE SOLUTION et là je saurai que ton patriotisme est vraiment là.
        Mais si c’est pour venir dire, Me Kéré a fait ceci ou cela, ça ne nous intéresse pas et celui qui doit se taire définivement, c’est bien vous Mafoi, au nom de votre foi, si, visiblement vous en avez encore.

        Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 17:10, par yiri En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Il faut que ce mendiant larmoyant comprenne une bonne fois et pour toute que même s’il ne reste qu’un et un seul Burkinabè digne de ce nom, il n’ira jamais voir Blaise Compaoré pour lui demander de l’aide. Prions Dieu pour la libération de Bagbo et on verra si c’est pas Blaise qui va négocier son retour au Burkina Faso auprès du Président Kaboré. Si ce Kéré est équilibré, il doit voir que les Burkinabè préfèrent disparaître à jamais au lieu de revivre avec Blaise Compaoré. Pour paraphraser Sekou Touré, nous préférons la mort en ayant Blaise Compaoré en exil que la vie avec Blaise Compaoré parmi nous au Burkina Faso. Dans tous les cas, l’humanité a connu pire, des pays ont connu pire, mais ils n’ont pas disparu. Ce n’est donc pas le Burkina Faso sacré qui va disparaître parce qu’il a décidé de dire NON à une famille. Dites donc à Blaise Compaoré de continuer à nous tirer la dessus, de continuer à nous tuer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 18:19, par Le Baobab En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Ah oui ! La journée de prières des Burkinabè commence à porter fruits.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 18:42, par Alain Octave En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Chers dignes fils du Burkina Faso. Mieux vaut garder le silence face à des propositions idiotes. La solution pour que le Burkina retrouve sa paix ne passera pas par un criminel. Dieu est aux commandes et nos ancêtres y veillent également.
    Maudit soit celui par qui les terroristes entreront sur notre terre afin de perturber la quiétude de ce vaillant peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:11, par Bangda En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Toi Alain Octave, as-tu eu un membre de ta famille tué par les terroristes ? Vous voyez bien que les peuples méritent leurs dirigeants et leurs internautes. Si Kéré ne dit rien, ne propose rien, il ya des internautes comme Ka qui vont dire, ah, Kéré n’a rien dit lors des attaques terroristes ; si kéré propose que les deux présidents se rencontrent pour essayer de trouver une solution, Hayaaa, voilà encore problème. Finalement, vous voulez quoi ? Vous croyéz quoi même tous ces gens qui ne veulent pas la paix dans notre pays ? Que vous préféré mourir tous les 20 millions que le Président Roch aille voir Blaise Compaoré alors que quand y a eu l’attentat à l’état major, en face de la sonabel vous avez fui laissé téléphone portable, moto, tapettes et tout et tout... Voyez que la recherche de solution c’est mieux que de dire que vous aller afrronter les terroristes qui n’ont pas de visage. Eh !!! vraiment burkinabè, c’est pas quelqu’un. Il ne dit jamais la vérité en face mais se cache derrière le forum pour dire n’importe quoi. Qui n’a pas peur de terroristes qui vient pour mourir ? Bangda

      Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 12:48, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

        Bangda:Tu as complètement raison que Ka va rouspéter si les intellectuels ne réagissent pas sur la situation dont nous vivons. J’ai soutenu Paul kéré sur ses analyses neutres qui vont pour le peuple et l’avancer du pays, comme ses leçons de droit. Mais quand il sort avec des analyses partisanes, ou se focaliser sur un criminel nommé Blaise Compaoré dont le peuple doit oublier et lutter pour la paix, je ne cautionne pas. J’ai vu au moment où Blaise Compaoré a voulu tripatouiller l’article 37 et s’éterniser au pouvoir, les aînés de Paul Kéré des prestigieux agrégés de droit comme Hien Olivier, Mathieu N’Do, Luc Ibriga, le professeur Loada, ont contribué avec des analyses de droit positives pour montrer au peuple que l’article 37 est intouchable pour Blaise Compaoré qui le tripatouiller pour et s’éterniser au pouvoir. Pourtant le petit avocat de l’époque qui était Paul Kéré affamé de l’argent et pour se faire remarquer par un introverti criminel, contredisait ses aînés et soutenait Blaise Compaoré et son article 37 intouchable.
        D’ailleurs à chaque fois qu’il sort avec une analyse partisane comme celle-là, je lui rappelle de son soutiens au Sénat coûteux pour être sénateur, ou son soutiens à l’article 37 pour faire plaisir à Blaise Compaoré et soutiré de l’argent. Tu vois que Ka ne rouspète pas pour rien, surtout quand on sait que Blaise Compaoré ne mérite pas qu’on l’approche pour quoi que ça soit, car il est derrière tous ces massacres de nos FDS. Paul Kéré pour l’amour de son pays et de son peuple, devait écrire une lettre à Blaise Compaoré et lui dire d’arrêter ses massacres, au lieu de le flatter pour qu’il continue ses crimes a moindre mésentente avec les décideurs de nos jours. Blaise Compaoré et ses complices méritent la MACO.

        Répondre à ce message

    • Le 9 octobre à 20:21, par Paul KERE En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      A Alain OCTAVE, qui n’ose pas décliner son identité en se cachant derrière un pseudonyme pour déblatérer ces ignominies, je dis ceci :
      Même Si l’anonymat est la règle sur le forum, personnellement, et par honnêteté intellectuelle comme à mon habitude, je préfère te dire en face que c’est plutôt ce silence coupable qui est idiot lorsque la maison "burkina" brûle. C’est normal, lorsqu’on est nommé dans un poste douillet à l’extérieur du Burkina et loin de Pama, de Djibo, de Gaoua, on peut se permettre de considérer ma proposition comme "idiote". Merci au passage pour cette appréciation ! Je pense au contraire qu’il faut être soi-même idiot et inintelligent pour considérer que cette proposition de dialogue est "idiote". Je rappelle que : celui qui tente vainement de faire du bien à autrui vaut cent fois mieux que celui qui réussit d’un seul coup à faire le mal à son prochain. Personnellement je m’inscrit dans la logique du bien et ma proposition n’est animée ni par votre vision idiote, ni surtout par votre sournoise lâcheté incroyable eu égard à votre rang. Paul KERE

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:01, par Jean François KAFANDO En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    M KERE
    Je suis ulcéré qu intellectuel de votre trempe mette les solutions des problèmes du BF dans les mains d un seul individu,fut il BC ; la logique aurait voulu que vous ajoutiez la libération des généraux félons que des esprits attardés présentent comme les seuls stratèges a même de nous protéger
    Si BC est le Patriote que vous supposez trouvez normal qu il attende au bord de la lagune qu on vienne le supplier pour aider le BF ? Vous aurez du mal convaincre qu un homme qui fuit un pays qu il a dirigé pendant 27 ans, s en allant prendre une autre nationalité pour échapper la justice des Hommes ( pendant que son frère clame son innocence au bord de la Seine au lieu de venir se faire blanchir si rien ne lui est reproche) aimé réellement son pays. Le BF vivra et vaincra sans BC....et n oubliez jamais que BC est le responsable no1 de la déliquescence de l armée ( tout entre les mains et dans la bouche du RSP, les miettes et les humiliations aux autres) qui d ailleurs à été le premier à s insurger depuis 2011 bien avant les civils
    Si vous êtes soucieux de la vie des burkinabé, proposez des solutions qui empruntent la voie de la Dignité et de l Honneur

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 10:10, par Paul KÉRÉ En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      M. KAFANDO avez-vous bien la lettre ? Nulle part il n’est écrit que les initiatives pour la paix seront entre les mains d’un seul homme soit-il M. le Président BLAISE COMPAORE. Prenez le temps de lire avant d’énoncer des avis erronés. Pour preuve il y’a demain une marche pour la paix. Et vous-même que proposez-vous car ce n’est pas avec une main qu’on peut ramasser utilement la farine. C’est un drame national et au lieu de critiquer les propositions des uns et des autres il faut soi-même proposer quelque chose. Je suis tout ouïe à ce que vous allez nous proposer. Paul Kéré.

      Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 21:15, par Oeil Vigilant En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Juste rappeler à M. Paul KERE que si tu compte sur quelqu’un qui a créé ton problème pour le régler alors saches que tu as deux problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 09:51, par ilboudo En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    s il vous plait prenons le courage de se respecter entre nous si quelqu un donne sont point de vue prions dieu que ca porte fruit aimons nous les uns les autrres

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 10:26, par Mamon Yélé En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Selon vous ces tueries peuvent servir Blaise, à refaire surface, à revenir au pouvoir, à réconcilier les Burkinabè. La réconciliation consiste alors à se soumettre à son dikktat et à celui de son clan puisque eux l’auront imposée en tuant aveuglément les enfants du pays.
    L’approche que vous proposez n’est autre qu’une livraison du pays pieds et mains liés.
    C’est aussi clair dans ce cas, que Blaise et ses ouailles n’ont aucune considération pour les Burkinabè. Ils aiment le Burkina-Faso comme pays souverain dont ils sont les présidents ou dirigeants. Comme le Congo quand il était propriété de Léopold, vous nous proposez un Burkina-Blaiseville, un retour à l’esclavage. L’histoire retiendra que Blaise à découvert en 1987, un pays de l’Afrique de l’Ouest qu’il a baptisé Burkina. Il y éliminant toutes forme de réflexion en s’alliant aux forces qui lui étaient favorables (n’en déplaise aux occidentaux qui les qualifiaient d’hislamistes, de djiadhistes et de terroristes). Il a fallu par tous les moyens éléminer tous les irréductibles même si plein de "dégats" collatéraux seraient faits.
    Vous avez dans ce cas vu juste, mais je propose que Rock et ses irréductibles se battent comme les amérindiens (même si cela ne nous ressemble pas) jusqu’à l’extermination des derniers et à la confination des dernières poches de notre cuture originelle dans des réserves.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 12:54, par Dibi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    J’allais dire ceci à notre fameux Maître Kéré : si c’est Blaise Kouassi, qui en lien avec les Djihadistes islamistes, notre problème et nous empêche de dormir, qu’on mette sa tête en jeu ou qu’on force son extradition pour le juger de tous ses crimes commis.
    Non, le problème n’est pas là ! Et il faut en finir avec toutes ces nostalgies de l’ère criminelle de ce satrape qu’a été Blaise Compaoré dit Kouassi.
    C’est fini pour ce type, ce criminel tombé dans les poubelles de l’histoire ; et il faut passer à autre chose que de vouloir remettre en selle un homme fini qui certes, a fait le bonheur de plein de pourritures dans notre pays, mais qui a saccagé et compromis l’avenir de notre peuple et sa jeunesse.
    Notre problème aujourd’hui est plutôt d’ordre géopolitique, d’incompétence, de manque de volonté et de vision politique gouvernementale.
    Comment voulez vous q’une bancocratie réactionnaire et repliée sur elle-même, dans le cadre d’une néocolonie françafricaine et du Franc CFA, agisse autrement ? Ce régime là et bien d’autres qui ont toujours refusé d’interroger les liens de coopération diplomatiques, militaires (présences de bases militaires étrangères de recolonisation), culturels et leurs choix de développement économique,.. ; comment voulez-vous dis-je, qu’une telle bancocratie abonnée au néocolonialisme prédateur et donc coupée des masses, puisse assurer correctement sa mission de garantir la sécurité à notre peuple ?
    On entend dire qu’il manque aux FDS, des avions, des clôtures aux casernes, des équipements etc...
    Oui, c’est vrai et c’est à prendre compte, mais ce n’est pas tout. C’est aussi vrai que mêmes les Occidentaux super équipés n’y arrivent pas toujours. Mais c’est oublier que ce n’est pas leur mission. Ces gens là, je veux dire les Américains, les Français, les Allemands, les Occidentaux du Grand capital ne sont pas missionnés à vaincre ces chacals de l’obscurantisme musulman. Ce sont eux-mêmes qui les nourrissent et les manipulent dans le sens de la défense de leurs intérêts stratégiques de domination et d’exploitation éhontée du monde et de nos pays.
    Arrêtons donc avec cette idée de l’impuissance des Occidentaux dans la lutte contre le terrorisme islamiste. Ne soyons pas dupes de leur impuissance qui sert leurs intérêts stratégiques chez nous où manque cruellement la volonté politique ; et où sévit à tous les échelons du pouvoir, l’incompétence ethniciste ; toutes choses qui font que les Djihadistes islamiques, qui essaiment désormais d’Ouest en Est toute la zone saharao-sahélienne de la Libye aux limites de l’Equateur, opèrent comme des renards libres dans des poulaillers libres. Poulaillers où leurs crimes sont facilités par l’état des voies de communication délabrées et non bitumées ; je veux parler de leur mode opératoire qui consiste à semer dans la latérite des mines volées ou fournies d’arsenaux nationaux ou étrangers.
    Que peuvent des avions dans de tels contextes ? I y a plutôt urgence à remobiliser les masses dans le cadres de perspectives révolutionnaires panafricanistes et de rupture avec le néocolonialisme de pillage prédateur. Il est également urgent de mettre en place des politiques d’éducation populaire qui interrogent nos rapports aux religions ; notamment notre rapport à l’islamisme rampant et violent qui menace nos valeurs.
    Na an lara, an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 13:13, par y En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Avec le procès en cours sur le coup d’état de 2015, j’ai compris que nos hommes politiques ont leurs journalistes, leurs avocats, leurs intellectuels qui font leur promotion. Vous savez que ce monsieur Kéré qui est avocat en France ne peut pas avoir de clients dans ce pays. Il était chargé de l’image des Compaoré et du CDP en France. C’est bien de ça qu’il vivait. Mais comme les Comaporé et le CDP sont tombés, ses "affaires" ne marchent plus bien. Pour continuer à avoir quelque chose, il écrit dans la presse pour défendre le CDP et les Compaoré ; cela lui permet d’avoir de quoi grignoter car la vie en France n’est pas facile. Comprenez le, il est au boulot. Il ne faut pas lui arracher le pain de la bouche. Si vos réactions sont défavorables à son article, il pourrait être moins payé. Alors pour qu’il puisse toucher 5 millions pour cet écrit disons que c’est intéressant. Donc BRAVO monsieur Kéré. On attend votre prochain écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 13:43, par Challenger En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Là où je soutiens Me KERE, c’est son approche pacifique. Oui, il faut quand même accepter avec lui que le monde a connu plus d’hécatombes que les atrocités qui se sont produites au Burkina Faso pendant les 27 ans du régime Compaoré. Mais, les populations de ce monde se sont retrouvées autour d’un outil — l’ONU — pour regarder vers l’avenir. Et, l’Allemagne a été inclue dans le nouveau pari pour la paix et la sécurité internationale, même si elle n’est toujours pas membre du Conseil de Sécurité. Aussi, même si je n’ai pas aimé la façon dont Blaise Compaoré a géré ce pays après avoir tués ses valeureux fils, je souscris pour cette approche. Comme je l’ai dit dans un premier post, à défaut de ne pas pouvoir faire venir Blaise au Burkina pour le soumettre à la justice du pays qui l’a tout donné, il faut laisser Dieu s’en charger. De toute façon, on n’a jamais vu un sanguinaire quitter ce monde dans un bon état d’esprit, sans compter le calvaire qui l’attend dans l’au-delàs. Je signale au passage, que je suis un professionnel du Droit tout comme Me KERE et que mon post ne suggère pas d’abandonner les poursuites judiciaires. De toute façon, nous n’avons pas de moyens juridiques costauds pour faire venir Blaise afin de le juger, tant qu’il jouira de sa nationalité ivoirienne. Aussi, à défaut d’obtenir la déchéance de la nationalité ivoirienne de Compaoré (chose difficile, voire impossible juridiquement), je loue cette approche pacifique de Me KERE, consistant pour les burkinabè à passer une éponge sur l’époque Compaoré et à chercher à aller de l’avant, même si je n’épouse pas complètement l’idée d’aller voir Compaoré ‘himself’. Mais, il est temps pour les Burkinabè d’avancer, car les défis sont énormes et se posent à toutes les couches sociales.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 13:59, par oh frobiga En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    idée géniale, tous les coutumiers du pays , égorgez, égorgez au maximum les poulets, bœufs, boucs noirs pour barri-carder les ennemis du pays et déposez la facture à la ministre des finances. Les musulmans reciter le verset ya sin au maximum. les protestants et catholiques, jeûner au maximum. toutes les confessions religieuses, priez beaucoup et la paix sera de retour au pays ni Allah son naa. c’était ma modeste contribution. merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 16:16, par Yiriba En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Scandaleuse, une telle analyse. Présumons que Blaise et la clique du push manqué soient à l’origine de l’insécurité au Burkina. Car ceci reste à démontrer puisque d’autres media internationaux indépendants le rapporteront. L’ancien régime souhaiterait peut-être le déluge après leur 27 ans de règne par vengeance et ceci est loin de la situation d’insécurité présente. Alors, ces ennemis internes dont on ne cesse d’accuser et d’utiliser comme la source de l’insécurité nationale et comme la solution à une paix durable dans le pays sont donc plus forts de notre armée nationale, la force Barkhane et notre peuple mobilisé. Maître Kéré, si c’est vrai que la solution est dans la force de ces personnes, tous sous contrôle, dont certains dans nos prisons et d’autres en exil, alors le Burkina et son peule sont trop faibles pouri espérer vivre libre et capable de se défendre ou de s’exprimer comme une nation. Vous nous direz que le pouvoir actuel est incapable de mobiliser une nation autour d’un problème fondamental comme l’insécurité, je vous comprendrai, mais aller faire une offrande à genoux à une personnalité sans pouvoir, nous ne sommes pas capables. Si nous ne pouvons pas combattre notre ennemi nous-mêmes, et à armes égales, on n’a pas droit à la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 18:13, par L’Intègre du Pays En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Idée géniale que celle de monsieur KERE ! J’espère que c’est de bonne foi. Je voudrais vous dire ceci : C’est à croire que vous êtes dans le secret des dieux pour nous laisser transparaître que Blaise COMPAORE serait à l’origine du malheur de "son propre Pays" que dis-je de notre Pays ; S’il y a une chose à préserver chez un homme, c’est bien sa dignité ! Pactiser avec le diable pour mettre en péril son propre Pays, c’est incroyable, Personne ne se rabaissera devant lui pour cela. Il aurait été un patriote au vrai sens du terme qu’il ne se serait pas ligué avec les forces obscures pour des intérêts personnels. Si vous pensez que Blaise COMPAORE détient la potion magique, il n’a pas besoin de se faire prier pour cela n’en déplaise à toute sa bande. Une sagesse africaine dit que si la case de ton voisin brûle, il faut aider à l’éteindre. A ce que vous dites Blaise COMPAORE n’a pas besoin de se faire prier pour arrêter ce cynisme qui frappe tant son pays. c’est une question de bon sens. Et c’est justement parce qu’il en a manqué qu’il s’est retrouvé en ces lieux. Aussi, il serait insensé de mettre toutes ces morts a l’actif du Président Roch et d’en faire ainsi un sujet de campagne aux prochaines élections. Rassurez-vous, avant de prendre possession du Burkina Faso par cette pratique inhumaine , il faudrait passer sur le corps de tous les fils dignes de ce nom, les patriotes. Soyez sûr d’une chose, le Faso survivra à toutes ces sordidités orchestrées par les forces du mal, forces rétrogrades. TÔT OU TARD LES ENNEMIS DU FASO SERONT DÉMASQUÉS

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre à 22:32, par Kona Koom En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Me Kéré a,quant à moi, fait une suggestion. Etant donné que tout un chacun est doué d’esprit critique. Faisons alors des propositions constructives. "Yam dikeda f to nengê." Wend na gudu !

    Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 08:20, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Sais-tu que tu es la risée de tout le forum ? Mon cher Kere, soyons serieux : entre toi et ka qui est la risée ? Vraiment ! le nombrilisme egocentriste et egoiste t’a tellement aveuglé, que non seulement tu ne veux rien lire, mais encore tu ne peux meme pas resister a t’obstiner a te faire remarquer malgré les volées d’insultes que les gens te deversent a chaque fois que tu sors tes conneries. Tu pousses meme la chose jusqu’à te croire le representant de tous les burkinabe, « la majorité silencieuse », etc

    Toute cette phraseologie creuse et repetée tel un perroquet qui veut montrer ses couleurs (lesquelles il n’a meme pas car ce n’est que de la peinture empruntée). Lis bien et tu verras que Ka et SOME ne t’insultent pas et l’ont jamais fait. Il est question ici d’argumentation et de confrontation des idees sur la base d’argumentation. Je te l’apprends a toi qui te dis avocat comme si tel était le summum bonum de la vie. Mais bon, chacun a ses reves…

    Tu oses meme ecrire « Ensuite tu te prends pour le nombril de la terre entière alors que chacun sait qui est honnête sur ce forum ». Vraiment c’est le comble ! L’aveuglement est tel que ca fait pitié. Tous on t’a vu sur ce forum avec tes louvoiements quand ca devenait tangent, pour retourner ta cuti comme à l’habitude. Ce n’est certainement pas toi qui vas venir parler d’honneteté ici. La premier element de cette vertu provient de l’interieur de soi et s’exteriose par l’honneteté intellectuelle. Oui « L’hypocrisie […] est un point de vue le défaut moral le plus laid ». Mais nous, nous parlons de morale, mais vous, vous vous preoccupez de vos interets materiels les plus bas.

    Comme l’ecrit Ka, tu es l’exemple meme de ces « …personnes comme cette personne qui exprime des suggestions macabres, sont des personnes qui veulent seulement se faire remarquer. Ils préfèrent critiquer les autres qui se battent pour s’en sortir, plutôt que d’observer le silence et la discrétion, parce qu’ils ne supportent pas de passer inaperçus. »
    Alors accepte que TA morale et NOTRE morale ne peuvent absolument pas aller ensemble. Nous respectons ta position mais nous t’opposerons toujours des arguments solides. Tant pis si tu ne peux les contrer, excepté avec des menaces.

    Tu oses avancer que SOME et Ka versent dans des « …posts incantatoires signe de votre haine viscérale contre tous ceux qui essaient de s’exprimer simplement  ». Décidemment ce fameux avocat est vraiment plus que plein de lui-même, lui qui croit epater les lecteurs du Faso.net avec et son titre et ses phrases et ses termes juridiques.

    Meme si nous sommes au Burkina avec des parents en majorité illetrés, ceux qui viennent sur ce site ne sont pas tous les ignares que tu veux les prendre pour. Ils ont acquis une bonne formation intellectuelle et morale grace au travail et a l’abnegation de nos instituteurs, enseignants et professeurs. Et meme si vous croyez avoir reussi a tuer le systeme educatif du pays pour pouvoir vous vanter etre les seuls. Non ! les burkinabe savent lire et analyser et rester humains. C’est toi qui te croit meilleurs qu’eux.
    Et comme toujours quand on n’arrive pas a opposer les arguments de l’adversaire, on se jette dans les insultes, menaces etc

    Oui, nous mon ami ka et moi SOME, nous allons braire encore et toujours, avec constance et determination et argumentation solide, quand toi (ou toute autre personne) te mettras a dire des aneries sur ce forum pour tromper les freres et sœurs compatriotes. Tant pis pour l’adversaire qui ne puit les contredire avec force.

    « ...c’est peut-être un trait de votre personnalité » oui je le confirme : tel est bel et bien un trait de notre personnalité car nous sommes sinceres et contre l’injustice, surtout quand elle est flagrante. Nous sommes contre le mepris et l’arrogance envers l’Autre. Nous sommes pour la Vie et pour le Bien ; mais ton bien n’est pas notre bien. Et sache aussi que, entre nous et toi, nous ne pouvons avoir la meme comprehension de la morale.

    Ne viens pas nous affubler de qualificatifs et de mots pompeux, et de ton vocabulaire hypocrite («  la mort atroce de Norbert ZONGO, mort tragique de nos compatriotes, un drame supplémentaire pour notre peuple. » etc.) Arrete kere ! Arrete de prendre le peuple burkinabe pour ce qu’ils ne sont pas. « Oui Paul, le peuple Burkinabé n’est pas dupe, on sait que tous ces massacres gratuits de nos forces de l’ordre comme c’était le cas de Thomas Sankara, Henri Zongo, J.B Lingani, vienne de Blaise Compaoré qui veut revenir au pouvoir par le sang. » ecrit mon ami Ka.

    « Je vais faire la même lettre ouverte au Président Blaise Compaoré pour lui dire de ne pas refuser la main tendue du Président Roch Marc Christian Kaboré. » Tant mieux pour toi. Et mieux encore : amene ta lettre directement pour la remettre en mains propres, ainsi il te verra en chair et en os et te donnera sa reponse directement. Pas besoin d’une lettre ouverte qui pourrait passer pour un lese majesté.

    Tu sais pourquoi, ce « petit vieux  » au visage hideux est mieux que toi ? Il ne nourrit pas la haine en son cœur, mais est inondé de dignite pour lui-même et pour l’Autre et pour son pays. Il a l’Amour de l’Autre (avec grand A) en lui-même et tout son etre. Le burkinabe n’a pas besoin de mettre un visage sur ce nom Ka, ils le vivent déjà car ils ne s’attachent pas aux apparences, au « make believe », a la carapace trompeuse comme toi, mais au fond de l’Etre qui fait l’Etre vrai. Effectivement « Là se trouve la différence fondamentale entre [Ka, SOME] et [toi] » et il est bien qu’il en soit ainsi.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 18:08, par Ka En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      Eh oui mon ami SOME, la vérité blesse parfois, mais il faut savoir la regarder en face plutôt que de faire la stratégie de l’autruche ou imputer ses propres faiblesses aux autres. Après l’appelle de DAmiss a la barre mercredi dernier devant les juges militaires, qui a dit aux juges, ‘’’je suis journaliste, et si je dis tout, il y aura des gens qui quitteront le pays.’’’ J’ai pensé avec un ami dont nous a suivons les mensonges des meneurs du coup d’état a la maternelle, Bamba, Dao, Damis, qui ressemblent a un avocat sur le forum de Lefaso.net qui prend tout le peuple Burkinabé pour un idiot, comme ces minables a la barre prennent les juges pour des bleus. Mon ami SOME merci d’avoir laver a l’eau de javel notre avocat national. Je confirme, et dit à Paul Kéré de devenir adulte au lieu de gâcher son potentiel d’intellectuel en jouant l’autruche, car c’est une honte d’accuser les autres de ses propres bêtises, et préoccupés à se goinfrer insolemment, en détruisant les autres.

      Répondre à ce message

  • Le 11 octobre à 12:12, par OUEDRAOGO En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    Très bonne proposition Maître à mon avis si cette démarche peux ramené la stabilité et la paix au Burkina Faso que le président Kaboré prennent ses responsabilités. Si j’ai bonne mémoire l’or du dialogue inter ivoirien à Ouaga entre Bagbo et Soro, le président Laurent Bagbo a dit ceci ( c’est la ou les problèmes de la Côte d’Ivoire ont commencé que nous somme venu pour chercher la solution pour une sortie de crise) ! Laissons nos intérêt égoïste, nos esprits de vengeances nos suppositions et nos comparaisons inutiles et allons à la recherche de la stabilité dans notre cher partie, le pardon ni l’humanité n’ont jamais tuées elle ne peuvent que nous grandir !

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 06:50, par SOME En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

      mon frere est ce que tu ne vois pas que ce que tu decris comme procedure dans ces tentatives pour resoudre le probleme en coite d’ivoire a l’epoque, cette procedure là est effectivement la meme qu’a choisie Roch avec sa voie diplomatique ? Mais ca les a amenés ou ? Roch a humilié le pays entier en foulant aux pieds la justice et le comportement minimum que les relations de bon voisinage exigent en choisissant sa voie diplomatique tout comme gbagbo avait accepté s’humilier à discuter avec ses ennemis. Mais ca a amené où ? Tout ce hoya hoya de battage mediatique de traite d’amitié entre la cote d’ivoire et le burkina, ceci cela... ca nous a amenés où ? bien au contraire les attaques n’ont fait que s’intensifier encore plus, et nos compatriotes sont tues chaque jour. Est-ce cela l’amitié ?

      oui nous savons comment ils sont tous arrivés au pouvoir : par la trahison, et de l’amitié, et de la parole donnée, et de la confiance accordée. Ils ont toujours trahi : Sankara, gbagbo, IB, etc vous le diront. Ce ne sont pas des comparaisons inutiles mais un mode de reflexion et d’analyse qu’on appelle tirer des lecons de l’Histoire. Or un homme qui ne connait pas son Histoire est condamné a la recommencer. n’est ce pas ce qui arrive au Burkina ? de par la faute de qui ?... de Roch !
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 14 octobre à 13:05, par Hayi En réponse à : Lettre ouverte de Maître Paul KERE, citoyen Lambda à Son Excellence Monsieur Le Président du Faso, Monsieur Roch Marc Christian KABORE

    J’aurais mieux compris si Me KERE avait suggéré que Blaise, prenne son courage à deux mains, pour une fois, et vienne voir le Président du Faso pour offrir ses services et son expertise dans la lutte contre les terroristes. Il ferait d’une pierre deux à trois coups voire plus.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
11-Décembre à Manga : L’ONEA investit plus de 440 millions pour que l’eau coule à flot
Université Ouaga 1 : Les étudiants de la 10e promotion de Master en management et commerce international reçoivent leurs diplômes
Education : L’ONATEL-SA normalise l’école primaire de Pougner-Kougri, dans la région du Centre-Sud
Recherche scientifique : Le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) s’ouvre au grand public
Ministère de l’éducation : Les gestionnaires financiers s’imprègnent du nouveau manuel de procédures de gestion des finances publiques
Corruption : L’ASCE-LC et ses partenaires en synergie pour l’effectivité la loi anti-corruption au Burkina
Collectivités locales : Bientôt une académie de formation pour les cadres, à Ouagadougou
Burkina : foncier urbain, déguerpissement inhumain ou soupirs au bout de la vie
Alimentation : La politique nationale en examen à Ouagadougou
Corruption dans le secteur de la santé au Burkina : Le REN-LAC publie une étude sur le phénomène
Salon international de la coopération pour le développement (SICOD) : Une première édition placée sous le signe de la lutte contre le terrorisme
Canicule au Sahel : Le projet ACASIS évalue l’impact des chaleurs excessives sur la santé des populations
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés