Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « En visite chez autrui, ouvrez les yeux, pas la bouche » Proverbe tanzanien

Barrage de Samendeni : Des acteurs échangent sur l’opérationnalisation du Périmètre halieutique d’intérêt économique

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Haoua Touré • jeudi 18 octobre 2018 à 23h40min
Barrage de Samendeni : Des acteurs échangent sur l’opérationnalisation du Périmètre halieutique d’intérêt économique

Le ministère des Ressources animales et halieutiques, avec l’appui du Programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS), a tenu, le jeudi 18 octobre 2018, une rencontre des acteurs du Périmètre halieutique d’intérêt économique (PHIE) de Samendeni. Cette activité avait pour objectif de permettre à ces acteurs de se pencher sur les activités menées dans le domaine des ressources halieutiques à l’issue de travaux antérieurs menées en 2017.

Le 15 septembre 2017 se tenait, au gouvernorat de Bobo-Dioulasso, un atelier de sensibilisation et de formation des acteurs à la cogestion et au processus d’érection du plan d’eau de Samendeni en Périmètre halieutique d’intérêt économique (PHIE). Placé sous la présidence du gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Attiou, l’atelier avait réuni une centaine d’acteurs composés d’autorités administratives, de représentants des structures techniques décongestionnés, d’acteurs de la pêche... Vu l’importance du barrage de Samendeni dans la vie socio-économique des populations des Hauts-Bassins et vu les pratiques illicites de pêche malgré l’interdiction en juin 2017, un certain nombre de recommandations avaient été formulées.

Au titre des recommandations, il avait été demandé de suspendre les activités de pêche, de transformation et de commercialisation des produits de pêche sur le plan d’eau de Samendeni et sa zone d’emprise durant un an ; faire la situation de référence de la faune piscicole du plan d’eau de Samendeni ; ériger le plan d’eau de Samendeni en Périmètre halieutique d’intérêt économique…

rencontre-samendeni1

En plus des recommandations, des engagements avaient été pris consistant à appuyer les activités de contrôle, de surveillance du plan d’eau de Samendeni durant la période de suspension des activités de pêche, de transformation et de commercialisation des produits halieutiques ; à respecter et faire respecter la mesure de suspension des activités de pêche, de transformation et de commercialisation des produits halieutiques…

Un an après, il était donc nécessaire de faire le point, ce jeudi 18 octobre 2018, pour apprécier l’état de mise en œuvre des différentes recommandations ainsi que le niveau de respect des engagements pris afin de proposer de nouvelles orientations pour la gestion durable des ressources du plan d’eau de Samendeni. C’est donc au vu de ce qui précède que se tient la présente rencontre des acteurs du PHIE de Samendeni sous le thème « Rôle des acteurs dans l’opérationnalisation du Périmètre ».

Sommanogo Kouttou Ministre des Ressources Animales et Halieutiques

Au cours de la cérémonie, le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou, a officiellement installé le comité de gestion des périmètres de Samendeni. Ce comité a pour mission principale d’assurer la gestion durable des ressources halieutiques au profit des communautés de pêche et des populations riveraines desdits périmètres.
Il est composé de differents types d’acteurs tels que les autorités régionales, un chef d’unité de périmètre halieutique, les hauts-commissaires, des représentants du service régional halieutique, du service régional d’agriculture, des finances…

En effet, la loi prévoit, depuis 1997, l’établissement de la liste des périmètres halieutiques avec la mise en place d’un comité de gestion pour chaque périmètre. C’est conformément à cette mesure que le gouvernement a adopté, le 13 juillet 2017, un décret érigeant le Plan d’eau de Samendeni en Périmètre halieutique d’intérêt économique ; et un arrêté conjoint, le 24 février 2005 portant attribution, composition et fonctionnement des comités de gestion de PHIE, fixant leur composition.

Antoine Attiou Gouverneur des Hauts Bassins

Selon le gouverneur des Hauts-Bassins, Antoine Attiou, qui a procédé le lancement des travaux, il y a de l’engouement autour du barrage de Samendeni car des pêcheurs sont venus de loin et même d’autres pays et attendent seulement le mot d’ordre d’ouverture officielle, le vendredi 19 octobre 2018, pour commencer leurs activités.
Cependant, il souligne que de temps en temps, ils seront amenés à suspendre les activités de pêche pour permettre la régénérescence des poissons. La pêche au moyen des moustiquaires est interdite. Par ailleurs, les autorités sont déterminées à lutter contre les braconniers.

rencontre-samendeni5

Avec l’appui du comité de gestion, le barrage de Samendeni va énormément contribuer au taux d’accroissement de la production nationale à 1 000 tonnes par an. Le barrage va aussi créer des revenus substantiels de plus d’un milliard par an, des emplois décents (pêcheurs, transformatrices, commerçants…).

Une étude avait permis de faire l’état des lieux de la communauté de poissons et de déterminer le potentiel piscicole du lac du barrage de Samendeni, avant son ouverture à l’exploitation humaine. Ce potentiel est de 40 espèces de poissons : silure, carpe, capitaine, sardine…[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
Changement climatique : « Les enfants nous demanderont des comptes… » (Isabelle Chevalley, députée suisse)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés