Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Croyances et religions au Burkina : Les Récréatrales apportent leur touche à la promotion de la paix

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • lundi 22 octobre 2018 à 16h05min
Croyances et religions au Burkina : Les Récréatrales apportent leur touche à la promotion de la paix

Les Récréatrales (Résidences panafricaines d’écriture, de créations et de recherches théâtrales), en collaboration avec l’Union européenne, ont ouvert, à Ouagadougou, ce lundi 22 octobre 2018, un atelier sur les croyances et les religions. Durant deux jours, les participants vont échanger autour du thème : « La diversité des croyances et religions au Burkina, perceptions et chemins possibles ». Cette activité, qui regroupe des acteurs culturels du Burkina Faso, s’inscrit dans le cadre des Récréatrales.

Le Burkina Faso est reconnu comme un pays multiethnique, multiconfessionnel et multiculturel. A l’intérieur, il y a des traditions culturelles qui sont intrinsèques au patrimoine et à l’identité nationale. Cela contribue à la promotion de la stabilité et de la paix. Cependant, il y a eu une augmentation récente du nombre de groupes radicaux. Cette situation pourrait potentiellement menacer l’équilibre social. Dans ce cas de figure, la contribution de tous est importante pour promouvoir la paix.

C’est dans ce contexte que les Récréatrales organisent, avec ses partenaires, un atelier de réflexion sur la diversité de croyances et de religions au Burkina. L’objectif de l’atelier, selon Etienne Minoungou, fondateur des Récréatrales, c’est de susciter des débats et des recommandations. Cela permettra à l’art et à la culture de préserver et de promouvoir la diversité et l’identité du patrimoine burkinabè et au-delà. Les débats se mèneront dans le respect de la liberté de conscience, de religion ou de conviction. Pour lui, les artistes sont des ambassadeurs de la paix, des ambassadeurs du vivre-ensemble.

Etienne Minoungou pense que rien n’est conquis à l’homme. C’est au contraire une perpétuelle introspection pour permettre aux hommes d’aller de l’avant. L’ambassadeur Philippe Savadogo dira que chacun de nous est un chaînon pour la paix dans notre société. Les artistes peuvent donc, à travers leurs créations, contribuer à promouvoir la paix au Burkina Faso. Ouvert ce lundi 22 octobre 2018, l’atelier refermera ses portes le mardi 23 octobre 2018.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tourisme : Il faut sauver la mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé
Kundé 2019 : Le plateau artistique dévoilé
Musique : « Yêrê Boy Prod » réveille le hip-hop au Burkina
Cinéma : Sortie officielle du film « Non loti » de Abdoul Karim Bagué
Syndicat national des artistes musiciens : Une nouvelle équipe pour de nouvelles batailles
Décès de Saint Pierre Yaméogo : « C’était un artiste atypique », témoigne Ardiouma Soma, délégué général du Fespaco
Musique : L’artiste Djozi dédicace « Djama », son nouvel album
Agences d’hôtesses : « II y a souvent des participants qui nous proposent sans détour de l’argent pour coucher avec eux », confie une hôtesse
VITHRO 2019 : Pour une politique touristique commune de l’espace UEMOA
Promotion du Tourisme au Burkina : La 2e édition de la VITHRO se tiendra du 29 mars au 5 avril 2019
Semaine songhay du Burkina : La langue et la culture songhay célébrées à Ouagadougou
Kundé d’or 2019 : Les grands absents
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés