Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Croyances et religions au Burkina : Les Récréatrales apportent leur touche à la promotion de la paix

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par Dimitri Ouédraogo • lundi 22 octobre 2018 à 16h05min
Croyances et religions au Burkina : Les Récréatrales apportent leur touche à la promotion de la paix

Les Récréatrales (Résidences panafricaines d’écriture, de créations et de recherches théâtrales), en collaboration avec l’Union européenne, ont ouvert, à Ouagadougou, ce lundi 22 octobre 2018, un atelier sur les croyances et les religions. Durant deux jours, les participants vont échanger autour du thème : « La diversité des croyances et religions au Burkina, perceptions et chemins possibles ». Cette activité, qui regroupe des acteurs culturels du Burkina Faso, s’inscrit dans le cadre des Récréatrales.

Le Burkina Faso est reconnu comme un pays multiethnique, multiconfessionnel et multiculturel. A l’intérieur, il y a des traditions culturelles qui sont intrinsèques au patrimoine et à l’identité nationale. Cela contribue à la promotion de la stabilité et de la paix. Cependant, il y a eu une augmentation récente du nombre de groupes radicaux. Cette situation pourrait potentiellement menacer l’équilibre social. Dans ce cas de figure, la contribution de tous est importante pour promouvoir la paix.

C’est dans ce contexte que les Récréatrales organisent, avec ses partenaires, un atelier de réflexion sur la diversité de croyances et de religions au Burkina. L’objectif de l’atelier, selon Etienne Minoungou, fondateur des Récréatrales, c’est de susciter des débats et des recommandations. Cela permettra à l’art et à la culture de préserver et de promouvoir la diversité et l’identité du patrimoine burkinabè et au-delà. Les débats se mèneront dans le respect de la liberté de conscience, de religion ou de conviction. Pour lui, les artistes sont des ambassadeurs de la paix, des ambassadeurs du vivre-ensemble.

Etienne Minoungou pense que rien n’est conquis à l’homme. C’est au contraire une perpétuelle introspection pour permettre aux hommes d’aller de l’avant. L’ambassadeur Philippe Savadogo dira que chacun de nous est un chaînon pour la paix dans notre société. Les artistes peuvent donc, à travers leurs créations, contribuer à promouvoir la paix au Burkina Faso. Ouvert ce lundi 22 octobre 2018, l’atelier refermera ses portes le mardi 23 octobre 2018.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Culture, des Arts et du Tourisme : Le Ministère va récompenser le meilleur entrepreneur de l’année
Personnalités culturelles de l’année : La 7e édition aura lieu le 25 janvier prochain
Cinquantenaire du Fespaco 2019 : Les autorités belges annoncent leur soutien à l’organisation
Culture et tourisme : 49 bénéficiaires de financement à l’école de la bonne gestion
Rétro culture : 2018, l’année des paris réussis
Ouistiti d’or 2019 : Moussa Petit Sergent sacré meilleur humoriste de l’année
Ouistiti d’or 2019 : Avec l’humour, on a rendu hommage aux forces de défense et de sécurité
Festival du rire Bon nané/Ouistiti d’or : La 9e édition fera un clin d’œil aux Forces de défense et de sécurité
Nuit du stand up et du laangandé : On a ri jusqu’aux larmes !
Gaoua : Le jeune artiste Dani présente son premier album aux mélomanes
Séminaire national des sœurs de l’AEEMB : L’éthique et la responsabilité de la sœur musulmane au cœur de la réflexion
Star Kids 2018 : un tremplin pour la promotion des talents artistiques pour enfants
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés