Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « En visite chez autrui, ouvrez les yeux, pas la bouche » Proverbe tanzanien

Accès à l’hygiène et à l’assainissement : Un nouveau projet pour accompagner les populations de trois régions

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Issoufou Ouédraogo (stagiaire) • samedi 27 octobre 2018 à 18h02min
Accès à l’hygiène et à l’assainissement : Un nouveau projet pour accompagner les populations de trois régions

Kayao, commune de la province du Bazèga, dans la région du Centre-Sud, a accueilli, ce vendredi 26 octobre 2018, la cérémonie officielle de lancement du projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-Nord, du Centre-Sud et du Nord du Burkina Faso. Ce projet, mis en œuvre par Water Aid et Eau Vive, a pour objectif de contribuer à améliorer durablement et équitablement l’accès des populations aux services d’assainissement et d’eau potable. Le projet est accompagné financièrement par l’Ambassade de Suède au Burkina et d’autres partenaires techniques.

5,572 milliards de francs CFA, c’est le coût global du projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre-Nord, du Centre-Sud et du Nord du Burkina. Ce projet a pour objectif de répondre aux besoins d’eau potable, de toilettes décentes et d’hygiène des populations.

Piloté par les ONG Water Aid et Eau Vive et certains partenaires comme l’Ambassade de Suède, le projet favorisera l’émergence d’opérateurs locaux de fourniture de services d’assainissement et renforcera la gouvernance locale des services d’eau potable et d’assainissement, des eaux usées et excrétas.

Directeur régional de l’eau et del’assainisement de le région du centre-sud Idrissa Bamogo

Ce projet s’inscrit en droite ligne de la politique gouvernementale qui vise l’objectif « zéro corvée d’eau en 2020 ».

Pour le directeur régional de l’eau et de l’assainissement du Centre-Sud, Idrissa Bamogo, représentant le ministre de l’Eau et l’Assainissement, « ce projet sera important pour ces régions parce qu’il permettra de booster les indicateurs en matière d’assainissement et d’améliorer la santé des populations ».

Prévu pour cinq ans (juillet 2018-juin 2023), le projet doit permettre à 19 000 ménages d’avoir accès à des services d’assainissement, à des centres de santé et à des écoles équipées en infrastructures d’assainissement, prenant en compte les besoins des filles scolarisées pour la gestion hygiénique de leurs menstrues.

Mia Rimby

Mia Rimby, la chargée d’affaires de l’Ambassade de Suède au Burkina, principale bailleur de fonds du projet, a exprimé la fierté de son gouvernement d’apporter un appui financier et moral au travail important que fait le gouvernement burkinabè dans ces régions, pour améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement des populations.

Pour la période 2018-2022, la Suède s’est engagée aux côtés du gouvernement burkinabè à travers un nouvel accord de 100 milliards de CFA pour accompagner le pays dans divers domaines comme le développement durable.

En plus, le projet va tester des innovations comme les écoles bleues, les villages propres et productifs, avec des initiatives de valorisation des sous-produits d’assainissement. Il compte outiller les associations de femmes et de jeunes, les artisans-maçons, les gérants de boutiques d’assainissement et les vidangeurs manuels, en vue de renforcer leurs capacités et faire d’eux de vrais professionnels de l’assainissement.

Dr Halidou Koanda répresentant Water Aid Burkina

Pour le chef du consortium Water Aid - Eau Vive, par ailleurs représentant de Water Aid Burkina, Dr Halidou Koanda, « ces trois régions ont été choisies sur la base du taux d’accès à l’assainissement. Par rapport à la moyenne nationale, ces régions ont besoin véritablement d’un accompagnement ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 octobre 2018 à 20:21, par Le Fair play citizen En réponse à : Accès à l’hygiène et à l’assainissement : Un nouveau projet pour accompagner les populations de trois régions

    Belle initiative ! Le choix porté sur la commune de Kayao témoigne de la rigueur d’un maire combien rigoureux et pro-actif en matière de réalisation des investissements et de taux d’exécution budgétaire.
    Cela est important si l’on veut atteindre les ODD.
    Ils sont nombreux ces maires qui mettent le pieds sur leur programmations jusqu’à ce que l’argent retourne en fin d’exercice annuel. Cela est vraiment honteux et ces maires devront se réveiller.
    A présent que véritablement des animations efficientes accompagnent ce activités. Car des infrastructures réalisées demeurent fermées, non fonctionnelles et on ne sait pour quelle raisons ! Bonne chance

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Préservation de l’environnement : Des parlementaires à l’école de la REDD+
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
Changement climatique : « Les enfants nous demanderont des comptes… » (Isabelle Chevalley, députée suisse)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés