Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « "La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre." Gandhi» 

58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 2 novembre 2018 à 00h32min
58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

Le Burkina Faso a célébré ce jeudi, 1er novembre 2018, le 58è anniversaire de ses Forces armées nationales. Cette halte qui intervient dans un contexte d’attaques terroristes récurrentes est mise en exergue par le secrétaire exécutif adjoint de la Nouvelle Alliance du Faso (NAFA), Aziz Dabo, par ailleurs porte-parole du parti, pour lancer un appel à la cohésion et à la mobilisation sociales derrière les Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme. Ci-dessous, son message in extenso.

Tout d’abord, je voudrais m’incliner devant la mémoire de vos camarades tombés pour défendre avec honneur la patrie et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés . Toutes mes pensées vont à l’endroit de toutes les personnes affectées.

Jamais vos unités n’ont été tant mises à rudes épreuves face à ce phénomène nouveau qu’est le terrorisme.
Un mode opératoire nouveau, différent, des ennemis invisibles, imprévisibles et prêts à mourir par des méthodes inhumaines.

Affligé par les pertes en vie humaine et des blessés, mais également par les dégâts matériels, je ne peux que vous exhorter à cultiver la solidarité, l’entraide au sein de vos unités respectives afin que nous puissions vaincre ensemble l’ennemi commun.
Le courage, l’abnégation, la prudence et la détermination vous ferons gagner.

Je profite de cette occasion pour lancer un appel aux autorités afin qu’elles vous dotent, vous, Forces Armées Nationales, de moyens conséquents pour mener à bien vos missions de prévention, à travers le renseignement et la sécurisation des personnes et des Biens.

Aussi, je voudrais interpeller les populations à une collaboration franche avec les Forces de Défense et de Sécurité.

Aux acteurs politiques, je voudrais en appeler à la responsabilité dans les propos et accusations afin de se pencher avec sérénité et lucidité sur les questions de sécurité.

Braves vous êtes, courageux et dignes vous le resterez et ce, pour la Patrie .
Soyez sûrs que vous faites la fierté des burkinabè.
Bon 58e anniversaire !

Qu’Allah le tout puissant vous bénisse.

Aziz Dabo

Vos commentaires

  • Le 1er novembre à 22:47, par un autre Aziz En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    C’est de belles paroles mais venant d’un politicien du tube digestif permettez nous d’en douter de la sincérité. Vous êtes une honte pour notre jeunesse car vous avez contribué à détruire la terre de Sankara. Vous êtes toujours dans cette dynamique en voulant manipuler les masse populaire pour sortir votre champion dans le pétrin que vous l’avez soutenu à se mettre. Quand on veut le bien de sa patrie on se doit d’être juste et bon et on ne doit surtout pas se laisser guider par le ventre. On sait qui vous êtes. Par cette déclaration, le diable veut se faire passer pour un ange, le loup pour un agneau.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 09:37, par Ahmed En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Le peuple Burkinabé est très lucide. Il est capable d’analyse comme vous et sait que c’est du pouvoir vous voulez. Vous n’avez rien à foutre avec son bien être. A la moindre occasion vous sortez juste pour vous faire voir. Maintenant vous ne parlez plus de votre mentor

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 10:04, par lemessager En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Ceux qui nous attaquent ont été hébergé chéri par votre champion et aujourd’hui vous tenez ce langage. Un loup peut devenir un agneau ??? Un lion sera jamais un chat. Référence faite au putsch manqué, je retiens que votre champions appelait de toute ses forces à détruire son pays. Personnellement je ne comprend pas pourquoi un jeune comme vous puisse supporter un monsieur pareil..

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 10:13, par Nabiiga En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    ...et pourtant la personne pour qui vous vous battez pour l’aider à se dédouaner de ce dont on le reproche, justement, est accusé des liens qu’il a entretenus avec des djihadistes et avec qui, selon les mêmes accusations, il planifiait la destruction de ce pays que vous aimez autant. Qu’est-ce que vous en dites ? Vous ne pouvez à la fois ne jurer qu’un pays et descendre dans les rues presque chaque semaine, pour clamer l’innocence d’un homme qui est accusé de crimes aussi graves que ceux de vouloir s’acoquiner avec des malfaiteurs pour mettre à mal un pays que vous dites aimez. Des sorties médiatiques hypocrites de ce genre me font mal au cœur

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 10:58, par Buri En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    N’importe quoi. Vous faites ces déclarations pour essayer de tromper la vigilance des gens. Vous vous trompez vous-mêmes, puisque vous n’êtes pas discrets dans vos soutiens aux forces du mal. On connaît bcp de vous au CDP et NAFA qui jubilez à chaque fois qu’il y a attaque. Cela veut tout dire. Même si vous n’êtes pas derrière ces attaques, vous vous en réjouissez et en parlez de sorte à soulever le peuple contre le gouvernement. Pourtant, nous savons tous que c’est moins la faute du gouvernement, puisque partout ailleurs il fallu du temps pour pouvoir contrer les attaques. Et puis, on vous entend parler que lorsque le criminel et suceur de sang, Blaise Compaoré, était là, il n’ y avait pas d’attaque. Que signifient ces propos ? Les Burkinabè sont capables d’analyse et savent ce que vous insinuez ainsi que les objectifs lugubres que vous poursuivez. Il est grand temps que vous disparaîssiez de vous-mêmes. Car vos manoeuvres resteront vains. Vous allez continuer d’avoir avec vous des Burkinabè habitueés au gain facile, ceux qui sous BC étaient priviligiés et qui tentent coûte que coûte à reconquérir le pouvoir pour installer le népotisme, corruption et servir les intérêts de destabilisation de l’Afrique au profit de l’impérialisme. Mias petit à petit, ces mêmes gens se lasseront, parce que la révolution intervenue au BF n’est pas seulement une révolution de la rue, amis aussi une révolution des consciences. Les gens ont compris, que mieux vaut mourrir dans la pauvreté, mais digne, que de vivre dans l’opulence mais dans une honte ridicule à l’égard des compatriotes africains et des citiyens du monde épris de fair-play dans les relations internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 10:58, par Buri En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    N’importe quoi. Vous faites ces déclarations pour essayer de tromper la vigilance des gens. Vous vous trompez vous-mêmes, puisque vous n’êtes pas discrets dans vos soutiens aux forces du mal. On connaît bcp de vous au CDP et NAFA qui jubilez à chaque fois qu’il y a attaque. Cela veut tout dire. Même si vous n’êtes pas derrière ces attaques, vous vous en réjouissez et en parlez de sorte à soulever le peuple contre le gouvernement. Pourtant, nous savons tous que c’est moins la faute du gouvernement, puisque partout ailleurs il fallu du temps pour pouvoir contrer les attaques. Et puis, on vous entend parler que lorsque le criminel et suceur de sang, Blaise Compaoré, était là, il n’ y avait pas d’attaque. Que signifient ces propos ? Les Burkinabè sont capables d’analyse et savent ce que vous insinuez ainsi que les objectifs lugubres que vous poursuivez. Il est grand temps que vous disparaîssiez de vous-mêmes. Car vos manoeuvres resteront vains. Vous allez continuer d’avoir avec vous des Burkinabè habitueés au gain facile, ceux qui sous BC étaient priviligiés et qui tentent coûte que coûte à reconquérir le pouvoir pour installer le népotisme, corruption et servir les intérêts de destabilisation de l’Afrique au profit de l’impérialisme. Mias petit à petit, ces mêmes gens se lasseront, parce que la révolution intervenue au BF n’est pas seulement une révolution de la rue, amis aussi une révolution des consciences. Les gens ont compris, que mieux vaut mourrir dans la pauvreté, mais digne, que de vivre dans l’opulence mais dans une honte ridicule à l’égard des compatriotes africains et des citiyens du monde épris de fair-play dans les relations internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 11:44, par Frank Edouard En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Merci Aziz !Ts contre les forces du mal qui déstabilise le pays !

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 11:53, par Coulibaly André En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Et moi qui étais prêt à applaudir les propos de ce monsieur Aziz.Il serait semble-il un opportuniste notoire !J’avoue ne pas le connaître. Je souhaiterais que<< l’autre>>Aziz qui semble très bien le connaître me cite quelques uns de ses <> de trahison et d’opportunisme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 11:58, par buri En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    N’importe quoi. Vous faites ces déclarations pour essayer de tromper la vigilance des gens. Vous vous trompez vous-mêmes, puisque vous n’êtes pas discrets dans vos soutiens aux forces du mal. On connaît bcp de vous au CDP et NAFA qui jubilez à chaque fois qu’il y a attaque. Cela veut tout dire. Même si vous n’êtes pas derrière ces attaques, vous vous en réjouissez et en parlez de sorte à soulever le peuple contre le gouvernement. Pourtant, nous savons tous que c’est moins la faute du gouvernement, puisque partout ailleurs il fallu du temps pour pouvoir contrer les attaques. Et puis, on vous entend parler que lorsque le criminel et suceur de sang, Blaise Compaoré, était là, il n’ y avait pas d’attaque. Que signifient ces propos ? Les Burkinabè sont capables d’analyse et savent ce que vous insinuez ainsi que les objectifs lugubres que vous poursuivez. Il est grand temps que vous disparaîssiez de vous-mêmes. Car vos manoeuvres resteront vains. Vous allez continuer d’avoir avec vous des Burkinabè habitueés au gain facile, ceux qui sous BC étaient priviligiés et qui tentent coûte que coûte à reconquérir le pouvoir pour installer le népotisme, corruption et servir les intérêts de destabilisation de l’Afrique au profit de l’impérialisme. Mias petit à petit, ces mêmes gens se lasseront, parce que la révolution intervenue au BF n’est pas seulement une révolution de la rue, amis aussi une révolution des consciences. Les gens ont compris, que mieux vaut mourrir dans la pauvreté, mais digne, que de vivre dans l’opulence mais dans une honte ridicule à l’égard des compatriotes africains et des citiyens du monde épris de fair-play dans les relations internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 12:33, par buri En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    N’importe quoi. Vous faites ces déclarations pour essayer de tromper la vigilance des gens. Vous vous trompez vous-mêmes, puisque vous n’êtes pas discrets dans vos soutiens aux forces du mal. On connaît bcp de vous au CDP et NAFA qui jubilez à chaque fois qu’il y a attaque. Cela veut tout dire. Même si vous n’êtes pas derrière ces attaques, vous vous en réjouissez et en parlez de sorte à soulever le peuple contre le gouvernement. Pourtant, nous savons tous que c’est moins la faute du gouvernement, puisque partout ailleurs il fallu du temps pour pouvoir contrer les attaques. Et puis, on vous entend parler que lorsque le criminel et suceur de sang, Blaise Compaoré, était là, il n’ y avait pas d’attaque. Que signifient ces propos ? Les Burkinabè sont capables d’analyse et savent ce que vous insinuez ainsi que les objectifs lugubres que vous poursuivez. Il est grand temps que vous disparaîssiez de vous-mêmes. Car vos manoeuvres resteront vains. Vous allez continuer d’avoir avec vous des Burkinabè habitueés au gain facile, ceux qui sous BC étaient priviligiés et qui tentent coûte que coûte à reconquérir le pouvoir pour installer le népotisme, corruption et servir les intérêts de destabilisation de l’Afrique au profit de l’impérialisme. Mias petit à petit, ces mêmes gens se lasseront, parce que la révolution intervenue au BF n’est pas seulement une révolution de la rue, amis aussi une révolution des consciences. Les gens ont compris, que mieux vaut mourrir dans la pauvreté, mais digne, que de vivre dans l’opulence mais dans une honte ridicule à l’égard des compatriotes africains et des citiyens du monde épris de fair-play dans les relations internationales.

    Répondre à ce message

  • Le 2 novembre à 14:39, par Je ne suis pas un Yes Man !!!! En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Ce petit arriviste de Aziz nous pollue l’atmosphère politique depuis que le général en carton de gendarmerie est détenu. Et il se plait d’insulter souvent ses ainés en directe sur les chaines de télévision ! (Papa, tontons, grand frères etc.). Il faudra qu’on arrive comme ce que font souvent les sud-coréens dans leur assemblée nationale à savoir, se boxer en live ! Et reprendre les débats dès-que la tempête se calme. Une bonne correction en directe le fera réfléchir par deux fois avant d’insulter ses ainés. Et Toi Aziz, je te conseille vivement de respecter les gens lorsque tu débats avec eux dans les médiats. On a vu des grandes guelles ici au Faso qui était comme des pintades sauvages qui courraient à tout vent pour soutenir et chanter les louanges du renégat et assassin de Blaise Compaoré. Il y a entre autre Alpha YAGO et compagnie !
    J’attire l’attention des gens qui disent que Blaise est la solution à la sécurité du Burkina, alors sachez que sur le plan militaire, Blaise n’a jamais fréquenté dans une école d’état major à plus forte raison d’une école de guerre. Blaise est simplement un bandit assassin qui avait des miliciens (RSP) à sa solde. Heureusement qu’il a mis sa queue entre ses jambes pendant l’insurrection et à gambader pour la Côte d’Ivoire. Blaise ne mettra jamais pieds ici même son cadavre ne viendra jamais au Faso ! Il connaît bien les insurgés !
    Par je ne suis pas un Yes Man !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 3 novembre à 12:46, par Paul KERE En réponse à : 58e anniversaire de l’Armée : Le porte-parole de la NAFA appelle les acteurs politiques à la responsabilité dans les propos pour faire face au terrorisme

    Personnellement, je ne vois aucun mal à la déclaration d’AZIZ que je connais très bien pour sa courtoisie, son honnêteté et son intelligence.
    A la fin, je me demande ce que veut le peuple burkinabè. En cela, je me réfère au Professeur Laurent BADO qui se demande pourquoi ceux qui veulent le bien du peuple burkinabè sont vilipendés, décriés, dénigrés, diffamés. Voilà un jeune qui encourage nos FDS lors du 58 ème anniversaire de notre vaillante armée. Et quand je vois les réactions de certains internautes haineux (dont j’ai du mal à m’expliquer leur haine) je me dis qu’il y a un travail de conscientisation à faire aux burkinabè. Il est vrai que Machiavel disait : "Qui veut faire entièrement profession d’Hommes de bien ne peut éviter sa propre perte parmi tant d’autres qui ne sont pas bons" mais quand même ! Je n’ose pas croire que dans notre pays il y a autant de gens mauvais lorsqu’ils interviennent sur le net, c’est pour cracher leur bile. Réfléchissons avant de débiter des méchancetés en nous comportant comme des terroristes qui viennent tuer nos frères et soeurs alors que le peuple burkinabè ne leur a rien fait. Réfléchissez à vos actes méchants et gratuits.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
Crise de Gouvernance : Kadidjia Traoré, le maire de Gourcy suspendu, des populations protestent dans la rue
Assemblée nationale : Deux jours de séminaire pour renforcer le leadership féminin
Commune de Gourcy : Le maire Kadidjia Traoré suspendue de ses fonctions par arrêté ministériel
Assemblée nationale : Un comité ad hoc pour relire le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale en faveur du genre
Assemblée nationale : L’association des Anciens Ambassadeurs du Burkina Faso reçue en audience
Commune de Gorom-Gorom : Les conseillers UPC et alliés dénoncent une « gestion mafieuse » du maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés