Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 2 novembre 2018 à 23h59min
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux

A cette 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO), « Entreprendre au féminin », à l’instar des autres projets, associations et groupements, expose son savoir-faire. A cette même occasion, les produits forestiers non-ligneux sont valorisés par plusieurs structures.

La gent féminine est fortement représentée à cette 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO). Parmi ces exposantes, on peut trouver le projet « Entreprendre au féminin » du ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille. C’est un projet qui vise à promouvoir les femmes qui produisent et transforment les produits locaux.

Les femmes qui appartiennent à ce projet sont reparties dans plusieurs pavillons du SIAO, où elles exposent leur savoir-faire. C’est le cas de Adjimaré Diagbouga Tindano qui vient de la province de la Gnagna. Elle expose des pagnes traditionnels tissés, des chemises et des boubous pour hommes et femmes.

En plus des pagnes traditionnels, il y a celles qui s’intéressent uniquement à la valorisation des produits forestiers non-ligneux, comme Koumbou Ouédraogo, présidente du groupement « Laafi la bumbu ». Dans son stand, on peut trouver des poudres de feuilles de moringa, du jus de tamarin, du soumbala, des biscuits et jus à base de pain de singe (fruit du baobab), etc.

Toujours dans ce registre, nous avons rencontré Clémence Kaboré, présidente de l’Association Rii-Songo de Kaya (ARSK), qui expose des biscuits, des gâteaux et du pain à base de petit mil, de maïs, de coco, de sorgho, de manioc et de Moringa.

Toutes ces femmes à qui nous avons rendu visite déplorent, sans exception, la timide vente de leurs produits malgré une forte affluence autour des stands. « Les gens viennent, regardent ce que nous faisons ; ils nous encouragent beaucoup mais n’achètent pas comme nous le souhaitons », nous fait savoir Clémence Kaboré.

Des paniers à base de sacs de riz

Le SIAO, c’est surtout le rendez-vous des créations artistiques. C’est ainsi que Adjaratou Ouédraogo expose ses articles fabriqués à base de sacs de riz. Il y a entre autres des bacs à linge, des porte-monnaie, des sacs pour dames et des sacs de voyage. Les prix varient entre 3 000 et 10 000 francs CFA.

En dépit de la beauté de ses produits, Adjaratou Ouédraogo déplore le manque de clientèle, sauf les touristes occidentaux. Pour elle, les Burkinabè n’achètent pas leurs articles. « Nos affaires, ce sont les Bancs seulement qui achètent, mais cette année, comme ils ne viennent pas beaucoup, c’est vraiment compliqué pour nous », se lamente-t-elle, tout en précisant qu’elle est à sa troisième participation au SIAO.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tourisme : Il faut sauver la mare aux crocodiles sacrés de Bazoulé
Kundé 2019 : Le plateau artistique dévoilé
Musique : « Yêrê Boy Prod » réveille le hip-hop au Burkina
Cinéma : Sortie officielle du film « Non loti » de Abdoul Karim Bagué
Syndicat national des artistes musiciens : Une nouvelle équipe pour de nouvelles batailles
Décès de Saint Pierre Yaméogo : « C’était un artiste atypique », témoigne Ardiouma Soma, délégué général du Fespaco
Musique : L’artiste Djozi dédicace « Djama », son nouvel album
Agences d’hôtesses : « II y a souvent des participants qui nous proposent sans détour de l’argent pour coucher avec eux », confie une hôtesse
VITHRO 2019 : Pour une politique touristique commune de l’espace UEMOA
Promotion du Tourisme au Burkina : La 2e édition de la VITHRO se tiendra du 29 mars au 5 avril 2019
Semaine songhay du Burkina : La langue et la culture songhay célébrées à Ouagadougou
Kundé d’or 2019 : Les grands absents
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés