Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Université Ouaga II : Le ministre de l’enseignement supérieur satisfait de l’état d’avancement des travaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Dimitri Ouédraogo • mardi 6 novembre 2018 à 23h45min
Université Ouaga II : Le ministre de l’enseignement supérieur satisfait de l’état d’avancement des travaux

Le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation est allé constater de visu l’état d’avancement des travaux de l’université Ouaga II. Il a pu toucher du doigt les réalités sur le chantier de construction l’Unité de formation et de recherche en Sciences et Techniques (UFR\ST). Professeur Alkassoum Maïga a également visité la construction d’une cité universitaire. Il a profité de l’occasion pour lancer officiellement les travaux de construction des voiries. C’était ce mardi 06 octobre 2018 à Gonsé, à la sortie Est de Ouagadougou.

Un satisfécit ! C’est le sentiment qu’a eu le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation après la visite du chantier de construction de l’université Ouaga II. Ce mardi 06 novembre, le Pr Alkassoum Maïga accompagné de son staff est allé constater l’état d’avancement travaux. Il a pu voir les chantiers de construction du bâtiment administratif, du bâtiment pédagogique. Ce n’est pas tout. Le foyer, le restaurant, le parking et le site de l’hébergement ont reçu la délégation conduite par le ministre Maïga.

Dans la foulée, Alkassoum Maiga a lancé officiellement le démarrage des travaux de construction des voiries au profit de l’université. Elles ont pour but de rendre la circulation fluide au sein de l’université. Sur certains chantiers, les ouvriers du jour ont eu du renfort, et pas des moindres. Le ministre n’a pas hésité à retrousser les manches pour aider à couler le béton. Après ce muni-marathon, le ministre s’est dit satisfait de l’état d’avancement des chantiers.

Pour le ministre, les images parlent d’elles-mêmes. Les travaux ont été lancés en janvier. A ce jour, la satisfaction est totale. Le patron de l’enseignement supérieur a félicité les différents acteurs pour le travail qui est en train d’être réalisé. Il a promis de revenir en fin décembre-début janvier pour constater à nouveau l’état d’avancement des travaux.

Le coordonnateur des projets « cités universitaires », Boubakary Barry, a révélé qu’à ce jour, au niveau de l’UFR\ST, le taux d’avancement des travaux est de 30%. Au niveau de la cité université, le taux d’exécution est d’environ 33%. Même s’il y a des motifs de satisfaction, monsieur Barry note qu’il y a eu des difficultés au début.
Il s’agit essentiellement du refus des propriétaires terriens de libérer le site sans avoir été dédommagés. Mais grâce à l’intervention du ministre, de certaines personnes, les choses sont rentrées dans l’ordre. Il a également rassuré que les délais d’exécution des travaux seront respectés.

Dimitri OUEDRAOGO

Bonaventure Paré

Lefaso.net

Messages

  • Il est temps d’arrêter ce genre de folklore de visites de chantiers par des non-spécialistes qui se chatouillent car les intempéries montrent à l’envie qu’il ne s’agit que de ballades sinon de virées touristiques. Il y a des spécialistes qui ont fait des études pour ça laisser les faire leur travail et vous rendre compte. Que connait un enseignent dans les travaux de bâtiment ou un banquier dans la BTP ? L’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

    • Mr chapité et qu’est ce que vous en savez, arrêtez de vous ériger en donneur de leçon et de dénigrer les autres. "Que connait un enseignent dans les travaux de bâtiment ou un banquier dans la BTP" selon vos dire, et qu’est ce que vous même vous connaissez en matière de suivi ? C’est vous autres toujours assis sur vos paires de fesses a critiquer les autres qu’ils ne se rendent pas sur le terrain afin de constater les faits. Les gas le font et c’est vous encore qui allez dire qu’ils faut envoyer les gens. Si vous n’avez rien a dire, dormez sur votre tabouret et laissez ceux qui veulent travailler le faire. Qu’est ce que SANKARA connaissait en BT mais tout le monde ne parle que de ça aujourd’hui, il se rendait ici, il faisait cela.... vraiment, désormais, tirez le chasse eau avant de parler !!! Des semi-éclairés wai !!!!

    • justement il pourrait utiliser son temps pour faire avancer d’autres dossier car c’est pas sont travail il y’a des corps de l’état pour effectuer le contrôle. justement la gestion à la Sankara c’est juste du populisme qui ne peut que nous entrainer droit dans le mur car nul de nos jour ne peut être spécialiste de tous. merci Chapité !

    • Mr chapité vous étés un nullard de la pire espèce qui soit toujours à dénigrer les actions des autres..Le ministre qui vient sur le chantier, tu sais combien de choses on du se régler avant sa venue et combien de choses va t’il régler lors de sa visite..Il ya souvent des décision à prendre qui nécessite qu’on comprennent les enjeux sur le terrain et surtout pas sur la base de rapport. le ministre devra même être plus régulier que ça en y allant de façon trimestrielle, afin que les acteurs opérationnels soient mieux motivés en vue de l’atteinte des objectifs..Tu crois que ces résultats atteints se sont faits d’eux même. Espèces de sale râleur de chat piteux

  • CHAPITE vous faite fausse route. Les enseignants peuvent connaitre le Génie Civil.
    Moi je suis ingénieur Génie Civil et j ai des amis dans les autres domaines aussi. Exemple : si j’ai un problème de contrat de travail avec un employer je vais contacter un ami inspecteur du travail pour demander conseil. Ca c’est pour nous les petits qui n’avons pas les moyens pour prendre un RH à plein temps.
    Mais un ministre a des conseillers qui préparent ses déplacements.
    Si le ministre reçoit les rapports d’avancements de chantiers, c’est bien. Mais en tant que premier responsable il sait que la confiance n’exclu pas le contrôle. Donc il doit aller sur le terrain.
    C’est là que son conseiller intervient. Le conseil qui a dans son cercle d’amis des ingénieurs et des techniciens en génie civils va prendre les rapports et chercher à bien comprendre. Je ne parle pas de contrat je parle de l’entraide entre amis. Le conseiller fait le point bien détaillé au ministre. Le ministre qui est très intelligent pose les bonnes questions pour bien cerner le l’objet de sa visite.
    Arrivé sur le terrain le ministre fera le constat entre les rapports de chantiers et la réalité du terrain.
    Sans oublié que le ministre par sa présence met la pression sur tout le monde (entreprise et bureau de contrôle) ainsi que ses agents qui suivent ce projet.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
ONEA : C’est désormais possible de payer ses factures auprès de la Banque de l’union (BDU)
Journée mondiale de l’alimentation : Atteindre la « faim zéro » au Burkina, à l’horizon 2030
Acrobatie sur l’échangeur du Nord : Neuf jeunes interpellés et huit motos saisies
Ordre national des médecins du Burkina Faso : Le Pr Charlemagne Ouédraogo élu président
Hausse du prix du carburant : La CCVC en grève de 24h le 29 novembre 2018
Ecole privée de santé Sainte-Edwige : La 6e promotion de l’annexe de Dédougou prête serment
WaterAid Burkina Faso appelle à l’action suite à un rapport sur l’absence de toilettes décentes dans les écoles
Journée mondiale de l’enfant 2018 : L’UNICEF donne la parole aux enfants
Conseil Supérieur de la Magistrature : Les conclusions des travaux de la première session ordinaire de l’année 2018
Ouagadougou : Le maire met en garde les personnes qui s’adonnent à des acrobaties sur l’échangeur du Nord
Education inclusive : L’ONG Christoffel Blinden Mission (CBM) fait le bilan de quatre ans d’intervention à Garango
8 mars 2019 : Le motif de pagne tissé de Nathalia Nikiéma désigné pagne officiel au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés