Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • Communiqué de presse • jeudi 8 novembre 2018 à 23h55min
Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA

Le conseil des ministres s’est tenu, ce jeudi 08 novembre 2018 sous la présidence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Divers dossiers ont été examinés au cours dudit conseil. En attendant l’intégralité du compte rendu, le porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, livre la substance des débats.

- Au titre du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, le porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil a adopté trois décrets. L’un des décrets porte autorisation de perception de recettes relatives aux opérations de création, d’ouverture, de fonctionnement des écoles privées professionnels en élevage et en santé animale. Ce décret a deux objectifs : le premier, c’est d’éviter la création et les ouvertures anarchiques d’écoles privées de santé animale et d’élevage. Il va également permettre d’élargir l’assiette de recettes budgétaires.

- Au titre du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Rémis Dandjinou a affirmé que le conseil a adopté un rapport relatif à la sécurisation de l’approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures. Il s’agit d’un schéma d’apurement de la dette de l’Etat vis-à-vis de la SONABEL, de l’adoption d’un mécanisme de réajustement des prix des hydrocarbures à la pompe et la décision d’augmenter le prix du « Super » et du « Gasoil » de 75 FCFA par litre pour compter de demain vendredi 9 novembre 2018.

Pour expliquer cette situation, le porte-parole du gouvernement a rappelé, qu’en 2016, le gouvernement a baissé les prix de 50 FCFA sur le litre. Et cette baisse s’ajoute à celle de 2015. Pendant ce temps, « durant cette période, les prix au niveau international ont connu une hausse, le gouvernement espérait que cette hausse allait se ralentir pour qu’on ne soit pas obligé de faire cette péréquation », a souligné Rémis Dandjinou.

Le deuxième constat, affirme le ministre en charge de la Communication, c’est que la subvention de l’Etat est d’à peu près 14 milliards FCFA chaque mois. Ces 14 milliards FCFA touchent le prix à la pompe, le gaz domestique et la SONABEL qui produit à partir des hydrocarbures. « Pour éviter que les variations au niveau international affectent le prix du KWH, le gouvernement a décidé de conserver la subvention au gaz, la subvention à la SONABEL, mais de réduire la subvention que nous apportons à la pompe », a expliqué M. Dandjinou.

Aujourd’hui, a-t-il déclaré, nous devons à peu près 240 milliards FCFA à la SONABHY et les banques ne sont plus prêtes à prêter de l’argent à la SONABHY pour acheter le carburant que nous allons consommer. « Il y a notamment une situation internationale que nous ne maitrisons pas. Tous ces éléments font qu’il y a une envolée des prix qu’on ne peut plus soutenir. Mais le gouvernement a décidé de ne pas toucher au gaz et à la subvention au niveau de la SONABEL », a précisé le porte-parole du gouvernement.

Selon le porte-parole du gouvernement, un décret a été pris concernant la création de « youthconnekt Burkina ». Il s’agit d’un mécanisme de participation des jeunes à la vie politique, mais également par le renforcement de leur capacité entrepreneuriale. C’est un modèle qui existe au Rwanda et qui a été plébiscité par les pays africains.

COMMUNICATION ORALES

Selon le Ministre Dandjinou, le gouvernement a entendu un certain nombre de communications orales. Le gouvernement félicite les acteurs du tour du Faso pour la victoire du cycliste burkinabè et tous ceux qui ont permis ce succès qui fait la fierté du Burkina Faso.

Le gouvernement félicite également les forces de sécurité pour la bonne sécurisation du SIAO, du Tour du Faso et des recréatrales. Pour cet évènement, le conseil a fait une mention particulière pour cette initiative privée qui, dans une période difficile pour le Burkina, montre la résilience et la force d’organisation des burkinabè.


DCPM/ Ministère de la communication et des relations avec le parlement

P.-S.

Messages

  • Encore le MPP et acolytes. Vous voulez que nous rentrons où ? De mémoire c’est la première fois au BFque le prix du carburant augmente de la sorte.

    • Vous n’avez rien vu encore ! C’est pas vous qui avez voté des jouisseurs et autres frimeurs ? Ce n’est que le début, non seulement des parties du pays sont entrain d’échapper à notre contrôle, mais c’est quand ils vont remettre la gestion du pays entre les mains des institutions de Breton Woods que vous allez comprendre votre douleur. Vous vous attendiez à quoi ? Un miracle ? Ils n’ont jamais appris à mouiller le maillot, par contre si c’est jouir des privilèges du pouvoir, ce sont des champions.

    • C’est la première fois aussi que notre pays fait face à une guerre asymétrique dont nul ne connaît la date de la fin. Le gouvernement vous demande de consentir cet effort pour soutenir l’armée, donc pour assurer votre propre sécurité, et là il faut qu’on vous mette sur des bancs de CP2 pour vous expliquer ! Quel honte !!!

    • Mouta moutaland. Vous avez tout dit sur ce que je voulais dire. Je vous paraphrase un peu. Voyez les têtes dirigeantes de ce gouvernement. Qui s’est battu loyalement pour arriver. Ils ont toujours trompés soit trahis. Ils n’ont jamais vécu les réalités des burkinabes. Comme c’est eux que la majorité à choisi, elle verra. En 2020, si les mêmes sont reconduits, on augmentera le prix du riz et du KWh.

    • C’est quel effort toi et des acolytes insouciants et inconcients ont consentis. Vous nous dites que ça ne vas et vous cherchez pas â réduire votre train de vie. Rien que des dépenses de prestige et des détournements. Vous finirez moins que BC.

    • Tellement vrai...! Ils accumulent tellement les erreurs...L’expérience nous disait-on ? Ce n’est alors pas la bonne...n’ont rien appris.

  • MERCI A MONSIEUR LE MINISTRE POUR L’INFORMATION DONNÉES EN TEMPS RÉELS.

  • Au fait ,c’est vrai que c’est pas simple pour le citoyen lamda de se lever du jour au lendemain voir une augmentation anarchique de 75f du coup.Cependant si ce même gouvernement pouvait prendre des mesures idoines pour éviter la flambée des prix que ce soit dans nos boutiques et au niveau des transporteurs cela allait beaucoup nous arrangé.Malheureusement cette augmentation n’est que la face de l’iceberg .Alors gars aux commerçants véreux qui vont venir yada yada augmenter le prix des produits de façon incontrôlée,alors ça nous aller pour les marches.

  • C’est de cette manière que l’on fait et les transporteurs vont encore augmenter les prix de transport. Pourtant quand il y a une baisse, ils n’ont jamais revu à la baisse leur prix.
    On sent vraiment que le gouvernement à des difficultés. Toutes ces factures que le gouvernement n’arrive pas à payer va mettre en difficulté pas mal d’entreprises.

  • Ayez pitié de nous , en plus des iuts que nous payons à l’état , nous devons encore apurer ses dettes , vraiment rien n’a changé dans ce pays

    • Rien a changer dans ce pays ? non !!!!! un peu de sérieux ..Tout est pire qu’avant et toi tu dit que rien a changer..Nous avançons à reculons vers une destination inconnue...mais prévisible..le bas niveau de la médiocrité. le pays partitionner sur fond de replis identitaire, un appauvrissement de masse, un système sécuritaire à l’image des bonzes du moment, un système scolaire et universitaire en lambeau. un système de santé médiocre, .l’état démissionnera et se sera la faillite. une sorte de sud du soudan ou de somalie land nous guette. yako à nous !!! mais il faut se dire la vérité actuellement. Et à dire vrai avant était mieux, ouaga et ailleurs étaient sur, hors mis les braquages.. On augmentait pas de 75 frs les prix du coups et puis sans communiquer préalable..noon mais les gars nous on ont tous entuber jusqu’au boyaux.

  • c est très bien cette augmentation car les Burkinabé pensent que ce sont les fonctionnaires qui payeront cette situation economique lamentable avec une perte de plus 250milliards en un mois et le ministres des finances est toujours dans son poste si s aurai été un gouvernement responsable le même jour qu elle a déposé son rapport a même temps on la limoge pour incompétence

    • 250 milliards de perte en un jour ne saurait être la responsabilité du seul Ministère des Finances. Aussi La Ministre de l’Economie et des Finances a quel niveau de responsabilité dans cette perte ? Eviter de jouer au django !

  • un véritable poignard dans le dos des burkinabé !!!

  • Chacun peut faire son commentaire mais j’avoue que je suis d’accord que la communication sur des sujets comme celui-là a amélioré depuis l’insurrection. Aucun peuple n’est content quand on décide d’augmenter le prix du carburant mais comme de plus en plus les citoyens ont la possibilité de vérifier les coûts sur le marché international, les populations auront le loisir de faire leur propre opinion sur le sujet ! Nous voulons la sécurité qui a un coût ; nous voulons du carburant moins cher ; ce qui a un coût ; nous voulons des Fonds Communs pour chaque corps de métiers, ce qui a un coût ; nous voulons des routes, nous voulons de l’eau potable et j’en passe... ! Je félicite au moins le gouvernement pour n’avoir pas touché à la subvention du gaz et celle donnée à la SONABEL..N’oublions que nous sommes en temps de guerre avec ces barbares instrumentalisés par les politiciens revanchards et nous demandons que le gouvernement considère ce montant de 75 FCA/litre comme une contribution des consommateurs de carburant à l’effort de guerre. Alors, mon souhait est que ces sommes dégagées servent à équiper et nourrir nos vaillants FDS sur le front du combat contre le terrorisme !

    • Bigbalè si vous êtes sûr que se sont des politiciens revanchards qui nous térrorisent alors arrêter les ou lancer un mandat d’arrêt sinon taisez vous pour éviter d’étaler votre incompétence notoire pour nous sortir de ça ! Nous savons d’ou viennent tous les caciques de ce pouvoir là. Arrêter vos enfantillages et mettez vous au travail.D’ailleur qui vous a dit que l’augmentation va servir à soutenir les FDS,avec ces bisnessman qui nous gouvernent, reveil toi dèh ! Si on toi a payer à venir de dire du n’importe quoi de grace, trouve un boulot digne sinon personne ne va t’aider à porter ta croix un jour.

    • Mr Pol, je ne suis pas obligé de descendre dans la même boue que vous ! C’est plutôt à vous de vous réveiller et de trouver du travail car un homme raisonnable doit être en mesure d’analyser son environnent d’avant, d’aujourd’hui et être capable de faire des projections pour demain. J’ai comme l’impression que vous continuez de rêver à un retour en arrière ! Oui, la guerre est bel et bien là, et personne ne peut nier qu’elle est le fait d’individus lugubres comme vous qui trouvez moyen les défendre. Pour revenir à la question de l’augmentation du coût du carburant, je maintiens que ceux qui veulent vérifier le cours du dollar et les différents prix du carburants dans les pays de la sous-région peuvent le faire et apprécier négativement ou positivement ce qu’un gouvernement a pris comme décision. C’est sur cette base que les dirigeants seront sanctionnés ou félicités au moment du bilan et des élections et 2020 n’est pas loin pour ce qui concerne le Burkina. Mr Pol peut alors continuer de dormir et rêver à un paradis perdu ! Ainsi va le monde !

  • je tentes de comprendre la justification du gouvernement mais je n ’y arrive pas. je crois que ça ressemble plus à de l’anarque. le prix du pétrole n’a pas encore atteint son niveau d’avant 2015 ; alors comment on peut augmenter le prix de l’essence à un prix plus élever que le prix d’avant. et qu’est ce qui justifie le fait que le prix du carburant coûte moins cher dans les pays voisins et plus chers au BF ?

    • non désolée mais je vous signale que jusqu’à là, le Burkina avait la prix le plus bat du carburant par rapport aux pays de la sous région, que ce soit au Togo, au Ghana, en Cote d’ivoire ou au Mali (les pays que j’ai visité). j’avoue que parfois je me demandais comment c’était possible.

    • Non l’augmentation (de 75 F) n’a pas encore atteint le niveau de la baisse (entre 2015 et 2016). En plus il faut signaler que le cours du dollar (avec lequel on paye le carburant sur le marché mondial) a également augmenté, ce qui renchérit les prix sur le marché mondial. Enfin, non le carburant (mais aussi le gaz) n’est plus chère ici par rapport aux autres pays de la sous-région.

    • Je suis désolé également mais vous vous trompez largement. J’ai aussi visité les pays voisins mais le coût à la pompe au Burkina est très élevé par rapport à ces pays. C’est de l’arnaque tout simplement.
      Notre gouvernement fait peut être beaucoup mais il n’est pas compétant reconnaissons le. Je suis apolitique mais je vous assure moi à la place du parti au pouvoir je ne me présenterai pas aux prochaines élections présidentielles

    • Le coût des hydrocarbures est indexé en dollar américain. Le coût devient alors fonction de la santé de l’USD. La situation actuel est que le dollar est fort et notre monnaie le CFA est arimé à l’euro. CQFD

    • M. Wattmatt, quand vous donnez une info, il faut avoir la certitude qu’elle est vraie. Au moins avec l’internet, tu peux aller vérifier les prix des hydrocarbures dans les autres pays. Dans la sous-région, c’est au Burkina où le carburant est le moins cher (par exemple au Mali, le super coûte actuellement 735F/l). C’est juste pour ta lanterne.
      En fait c’est parce que le gouvernement s’est beaucoup soucié de la population, sinon cette augmentation allait s’opérer depuis longtemps.
      Donc chers citoyens, soyons raisonnables !
      Ce qu’il faut qu’on exige du gouvernement, c’est les augmentations des autres produits de façon incontrôlée qui est à surveiller.

  • Franchement je me demande comment le Burkina faisait.
    Nos gens viennent prendre du carburant à Lomé et le carburant coûtait moins cher au Burkina qu’au Togo. Moins cher qu’au Benin, Côté dIvoire, Mali.

    • Mon ami le sage meme si vous voulez soutenir le gouvernement ne créez pas des mensonges comme cela. Le prix de l’essence au Burkina n’a jamais été moins cher qu’a Lomé. Pour ton info le prix du litre d’essence a lomé au mois de septembre etait autour de 560fcfa pendant qu’au BF on etait a 602fcfa. Cessez donc de mentir pour tromper le jugement du peuple

    • C’est dû aux subventions de l’État. Je voyais des publications sur les réseaux sociaux de nos frères maliens qui se plaignaient que le carburant et le gaz sont plus chères au Mali qu’au Burkina.

  • Mensonges, mensonges et remensonges. Quand le prix du baril va baisser il n’y aura aucun conseil de ministres pour prendre un décret réduisant le prix à la pompe.
    Au burkina, il n’y a pas de péréquation.
    Le FMI frappe à nos porte pour un nouveau programme d’ajustement structurel.
    Quand le gouvernement fait des dépenses hasardeuses, c’est de cette manière qu’il récupère ce qu’il a volé.

    • Pourtant si, quand les prix ont baissé sur le marché mondial, il y a eu plusieurs baisses (décidées en conseil des ministres)

  • Trop fort !!! Et je cite : "c’est un projet de mécanisme d’ajustement du prix à la pompe..."
    Chapeau à vous ! Et pendant ce temps, L’Autre poursuit son safari planétaire comme quoi tout va bien dans le meilleur des mondes...et vivra qui pourra !!!

  • on est dans quel pays là ?on etait adocé,mais voilà que le mûr est entrain de tomber.comment on doit faire encore dans ce pays ?yako les hommes intègres.

  • Mr. Le membre du gouvernement , tu es encagoule mais on te vois ton dos dodu la. Tu nages mais nous on voit ton dos.

  • Il faudra plus d’explications pour que je comprenne. Ainsi, la SONABEL, l’ONEA et autres emboiteront le pas. Vraiment ce montant de 75 f par litre des deux types de carburant qui m’intrigue. 14,2% pour le gasoil et 12% pour l’essence, vraiment, il faut le faire. Ce que le Gouvernement oublie, c’est qu’il pourra récupérer de la main gauche, ce qu’il avait donné à la main droite aux fonctionnaires mais ce serait la galère pour les pauvres populations qui viennent de sortir de la famine et qui sont famelettes pour le moment. Et puis nos sociétés auront un coût de production élevé et elles vont répercuter sur le prix de vente aux consommateurs. Mon seul repère de nos jours est mon seul Dieu, je ne vous en veux pas mais je ne saurai aussi vous féliciter car il s’agit d’une baisse de pouvoir d’achat et une paupérisation à outrance. Dieu aide le Faso

    • Il n’y a pas que la SONABHY qui ait augmenté ses prix. Les gens ne s’en sont pas rendu compte mais l’ONEA a augmenté ses tarifs depuis juillet sans crier gare. La tranche 2 est passée de 445 CFA à 463 CFA, soit une augmentation de 18 FCFA et la tranche 3 est passée de 535 à 663 CFA, soit une augmentation de 128 F. CFA. C’est déjà on que la tranche 1 n’est pas connue de hausse afin de ne pas affecter le pouvoir d’achat des ménages les plus démunis mais l’ONEA aurait dû communiquer

  • Plus rien ne sera pas comme avant on vous avez dit non.

  • Le ministre du commerce est sorti expliquer que l’augmentation du prix du carburant devrait permettre de contribuer à l’effort de guerre. C’est bien, mais quel effort, les membres du gouvernement ont-il fait ? Après le CFOP, les députés ont consenti 1000 000 FCFA chacun pour soutenir l’effort de guerre. Pendant qu’on attendait que les membres du gouvernement fassent aussi un geste, eux ils sortent demander à tout le monde de serrer la ceinture en augmentant le prix du carburant. Que Dieu nous sauve. Quand on est responsable, on montre la vie à suivre par son comportement.
    On veut contribuer à l’effort de guerre mais cette augmentation est trop, 75 FCFA et pour combien de temps ?

  • Il faut vendre le carburant au prix réel et éviter la subvention. Personne n’est obligé de se déplacer à moto ou en voiture. On peut marcher ou utiliser des vélos. Chacun doit vivre en fonction de son pouvoir d’achat. Au temps de MAO les chinois ne se déplaçait qu’à vélo et il n’en sont pas mort et cela ne les a pas empêchés de se développer.

    • Monsieur si vous êtes capable de payer ce prix pour vous déplacer c’est bien, c’est même très bien. Par ailleurs, tout le monde n’en est pas capable alors ne nous ramenez pas à l’âge de la pierre taillé svp. Merci

    • Je valide votre réflection. La subvention est unn assistanat. L’assistanat n’a jamais fait progresser un peuple. Marchons ou utilisons des velos ou encore emprunter les bus.

    • Si vous pouvez payer une moto/voiture qui coûte au bas mot 300.000fcfa alors vous pouvez payer son carburant à son prix réel. Autrement utilisez le peu de carburant de façon rationnelle. Ne faites plus de courses inutiles.

    • Merci. Voilà la vérité. Toute crue. Chacun devrait y réfléchir

  • Imposer un décret ou arrêté en moins de 72 h pour hausser le prix du carburant soit disant que pour l’effort de guerre !!! Alors dans 3 mois qu’on nous fasse un compte rendu du matériel militaire acheté et mis à la disposition de notre armée sans donner de détails et la hiérarchie militaire confirme l’acquisition. Sinon, si c’est pour ravitailler les caisses noires !!! Laissez la subvention afin que nos popotes demeurent stables.

  • DE GRACE AYEZ PITIE DE NOUS CHERS MESSIEURS DU POUVOIR. ON VOUS COMPRENDS MAIS COMPRENEZ NOUS AUSSI. DE TOUTE EVIDENCE NOUS DEVONS NOUS RESPECTEZ. RESPECTONS NOUS DONC. A BON ENTENDEUR SALUT.

  • L’augmentation du litre d’essence et du gazole à 75F.CFA seulement par l’Etat pour permettre de continuer à faire fonctionner la SONABHY est pour moi un non-événement. On pourra reparler de tout cela quand cette augmentation va dépasser au les 400% le litre.
    Nous avons payé ici le litre d’essence à 2.000F.CFA et personne n’est mort dans ce pays à cause de cela, au contraire nous avons donné l’occasion sans broncher à des individus lugubres de se la couler douce avec la viande de porc et la bière.
    On pourra rediscuter lorsque le litre d’essence dépassera au moins les 2.000F.CFA.
    Vive le Président RMCK et son PM PKT pour nous avoir donné l’occasion de sauver la SONABHY.
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!!

    • Monsieur sur le champ après vous avoir lu j’avais une envie incommensurable de vous dire certains mots désagréables, mais après j’ai compris que le niveau de réflexion et de maturité de chacun est ce qu’il mérite donc... Bon vent

  • Je crois personnellement que le gouvernement ne pouvait faire autrement. En aout dernier j’étais au GHANA et je me suis rendu compte que l’essence était plus cher là bas que chez nous.
    Comment est ce possible ?
    Je crois que le gouvernement a pris ses responsabilités, au peuple de s’ajuster en changeant le mode de vie.

  • Voilà commet tout le monde paye les pots cassés quand, l’égoïsme prend le dessus sur l’intérêt général. Suivez mon regard.
    On a tous en mémoire la vague des mouvements sociaux jamais égalé que le pays a enregistré depuis 2017. Les conséquences financiers de ces grèves sauvages sont d’une ampleur qui choc les esprits.
    Et que croyez-vous ? Cet argent sera payé d’une manière ou d’une autre par tous les Burkinabè.
    Je me souviens au temps chaux d’une grève impopulaire d’un corps, où plusieurs acteurs s’étaient levés pour dire à ces derniers de savoir raison gardée. On peut citer entre autre, les commerçants, des OSC, Le doyen Titinga Frédéric Pacéré.
    Les gens ont fait la sourde oreille traitant ces derniers de personne acheté. On allait même à dire que c’est un problème entre l’Etat et ces employés et que cela n’engage personne d’autre. Ces fonctionnaires bébé gâté de la nation ont continué à bénéficier de leurs avantages faramineux jusqu’aujourd’hui (fonds communs et autre).
    Voilà aujourd’hui que tout le monde sans exception payera cash de la voracité des turpitudes des soit disant intellectuels.
    Les sommes perdues pendant ces grèves pouvaient solder les 240 milliards que l’Etat doit à la SONABHY. On nous épargnerait de cette hausse de 75 fcfa/litre.
    Dans tous les cas on attend Janvier 2019 pour voir ce qu’il en serait des recommandations sur le système de rémunération des agents de la fonction publique. Personne ne payera encore les dérives d’un groupe de personne égaré qui refuse de s’aligner. Comment partager 55 milliard à un groupe de personne alors qu’on doit 240 milliards à la SONABHY. Le changement doit commencer dans notre famille.
    A méditer
    Merci

  • Moi je propose d’ajouter 25f encore sur le carburant, ajouter le prix de la cigarette, de la bière, taxer les djandjoba, les maquis de quartier etc... pour avoir des l’argent pour nos FDS.

    • Il faut aussi taxer fort les sucreries (diabète) qui tuent à petit feu.

    • Monsieur Tanga n’attendez pas qu’on augmente encore 25 f sur les éléments ci-dessus cité par vous, vous pouvez prendre la décision de faire des retenus mensuels sur votre salaire pour remettre au Ministère en charge de nos FDS, car c’est une cause noble.

  • Arrêtez de vous tortiller chers amis. Vous serez subventionnés en temps opportun pour aller aux meetings MPP ! Vous avez choisi, vous avez eu, Keep it !

  • Ah wêh !!!!! Rock la solution devient Rock le problème !!
    Le souci pour ce gouvernement, c’est que, il connait la solution aux problemes des burkinès,mais il la deplace...C’est pas parce que le Burkina Faso n’est pas concerné par le probleme de virus Ebola qu’il va se permettre d’ignorer les mésures necessaires de lutte contre la maladie.Ce n’est pas parce le Faso n’est pas un pays pétrolier qu’on viendra nous dire gaillardement que " nous ne maitrisons pas le marché mondial du pétrole". Un peu de qu’en même chers africain du gouvernement yada-yada !!!
    Allons seulement, on vous a trop supporté, mais on a l’impression que la leçon des "i,u,o,a.." n’est pas rentrée !!!
    Affaire à suivre...insurection saison 2 en cours de telechargement...

  • Le gouvernement était au courant de toutes ces dettes et maux que traverse notre cher pays, avant l’acquisition des véhicules 4x4 Toyota Land Cruiser de marque V8. Il ( le gouvernement) a préféré le confort avant les intérêts du pays. Maintenant c’est nous qui devons payer les pots cassés. Allons seulement.

  • Arrêtez de vous tortiller. Vous serez subventionnés en temps opportun pour aller aux meetings MPP ! Vous avez choisi, vous avez eu, Allons seulement !

  • Mr Pol, je ne suis pas obligé de descendre dans la même boue que vous ! C’est plutôt à vous de vous réveiller et de trouver du travail car un homme raisonnable doit être en mesure d’analyser son environnent d’avant, d’aujourd’hui et être capable de faire des projections pour demain. J’ai comme l’impression que vous continuez de rêver à un retour en arrière ! Oui, la guerre est bel et bien là, et personne ne peut nier qu’elle est le fait d’individus lugubres comme vous qui trouvez moyen les défendre. Pour revenir à la question de l’augmentation du coût du carburant, je maintiens que ceux qui veulent vérifier le cours du dollar et les différents prix du carburant dans les pays de la sous-région peuvent le faire et apprécier négativement ou positivement ce qu’un gouvernement a pris comme décision. C’est sur cette base que les dirigeants seront sanctionnés ou félicités au moment du bilan et des élections et 2020 n’est pas loin. Mr Pol peut alors continuer de dormir et rêver à un paradis perdu ! Ainsi va le monde !

  • Gouvernement du MPP et acolytes. On ne comprend pourquoi vous avez augmentez précipitamment le prix du carburant hier seulement avec effet immédiat le 09. Les propriétaires de station avec leur vieux stock vont augmenter le prix alors qu’ils ont acquis le produit moins chère. Nous sommes aussi intelligent .Est ce qu’un gouvernement responsable agit de la sorte ? On vous voyait venir avec le responsable d’un certain journal l’économiste du Faso et d’autres journalistes pomper l’air des gens comme quoi l’augmentation était inévitable. L’augmentation du prix du carburant avec effet immédiat montre à tel point ce pouvoir du MPP et acolytes ne se soucient guère du peuple affamé

  • Par rapport à cette augmentation du carburant , même si l’État à essayé de la justifier, je pense que c’est trop et je voudrais savoir où l’État en est avec le recouvrement de ses créances à actuellement.

  • M. Vérité. Je ne supporte pas le Gouvernment. Mais vous racontez du n’importe quoi. A LOMÉ le prix du Super est à 548f et le gas oil a 550f. Avant septembre cetait 498f et 500f et non 560f comme vous le dites. Avant de mentir vérifier. En voyageant de Ouaga à LOMÉ en septembre je voulais faire le plein à Cinkanse à la frontière et ai constaté qu’avec l’augmentation au Togo, le Burkina était moins cher. C’est du vécu c’est pas qu’on m’a raconte. Au lieu de M. Vérité c’est plutôt M. Mensonge.

  • La liberté d’expression s’est mue en liberté de malhonnêteté et de mensonge. Décidément, des gens n’ont toujours pas pardonné au peuple burkinabè son insurrection. D’où, rien de bon ne peut sortir de ce régime. Du coup, les plateaux d’échange deviennent des jeux politiciens malsains. Et les victimes de cette malhonnêteté ce sont les petits esprits.L’Etat aussi n’a qu’à arrêter de nous mentir pour nous faire plaisir. Nous ne sommes pas un pays producteur de pétrole.

  • Bonjour. le gouvernement gagnerait à être regardant sur la mal gestion financière orchestrée au MENA en complicité avec le SG et les directeurs. Des ordres de missions pour des directeurs qui ne bougent de leur bureau sont émis et signés par Pr Kalifa TRAORE. Des noms d’agents de bureau, de soutien et même des gardiens sont mis sur des ordres de mission en contre partie et de leur donner la moitié des frais parce qu’ils ne sortiront jamais. Cependant des agents formés pour mener à bien ces genres de travaux sont mis à la bande de touche tout simplement parce qu’on ne veut pas voir leur bobine. Monsieur le ministre non content de tropicalisé vos nominations, vous permettez ces genres de bavure. Pour s’en convaincre vérifier l’identité des membres de certaines missions à travers vos propres enquêtes, ou celles de vos services de contrôle.

  • si c’est pour aider le pays, il n y a pas que le carburant. Et l’or que vous laisser pillé par les étrangers ?

  • D’abord, si nos dirigeants actuels veulent que le Peuple Burkinabès les prennent vraiment au sérieux, il faut qu’ils évitent ce genre de comportements qui s’apparentent à de la « désinvolture » en s’enfermant entre quatre mûrs pour prendre des « décisions bureaucratiques » et rétrogrades qui démontre leur déconnection totale avec les réalités sociales. Quels pilotages à vu des affaires de l’Etat que vient confirmer cette augmentation incongrue et soudaine des prix de l’essence et du gaz oïl dans un contexte économique et sociale difficile pour tous les gens du peuple. Depuis trois années maintenant que le gouvernement MPP est là ; quelles sont les vertus de l’exemple en matière de gouvernance vertueuse que nos dirigeants publics et tous leurs courtisans ont donné au peuple Burkinabé ? Je suis d’avis, avec ceux qui disent que : « certains autour du Président du Faso, se bousculent pour se servir ou se faire servir au lieu de trouver des idées novatrices capables de faire progresser le peuple Burkinabè » dans la dignité et la paix sociale. Le « Patriotisme » ne saurait se limiter aux ports du Faso Dan Fani, et de plus en se cachant dans des lunettes noirs. Quand certains s’achètent des voitures de luxes et se construisent des « chanteaux » dans ce contexte de morosité économique, alors que le peuple Burkinabè trime chaque jour ; ce sont là des fautes et des erreurs graves ; et l’on peut se demande si ces politiciens ont bien compris la nécessité de la rupture que les gens réclament depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014. En cela, toutes les propositions de la société civile crédible qui réclame une « Conférence Générale sur les Ressources Nationales et sa Gestion » est restée sans suite, alors qu’elle serait une bonne procédure pour affirmer la Transparence dans la gestion publique et qui éviterait autant que possible la gabegie financière dont les conséquences ont mis la SONABHY et bien d’autres structures publiques dans une situation délicate ou au bord de la faillite. De même, combien nous coûte en frais généraux : (la Présidence du Faso, le Premier Ministère, l’Assemblée Nationale, les avantages spécifiques liés à ces institutions) et sans oublier bien sûr, où sont utilisées les aides publiques au développement en centaines de milliards que reçoit chaque année notre Burkina Faso pour son peuple ? En outre, comme le disait Thomas Sankara : « Il y’a crise économique et financière parce que les masses refusent que les richesses nationales soient concentrées entre les mains de quelques individus. Non, nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuple et qui vivent de la sueur de nos peuples ». En définitive, si vraiment l’on veut la justice sociale et l’équité, tous les sacrifices doivent concernés en premier lieu nos dirigeants et ensuite le peuple qui a maintes fois démontré son patriotisme légendaire. Car, la transformation des mentalités et des comportements commencent par les dirigeants. Si nous prenons le cas du Rwanda qui s’est inspiré de la Révolution Démocratique et Populaire d’Aoùt 83 et qui est en train d’accélérer son développement ; doit-on dire que les Rwandais sont plus intelligents que les Burkinabé ? Non ! Pour ma patrie, nous vaincrons. Salut !

  • si c’est pour aider le pays, il n y a pas que le carburant. Et l’or que vous laisser pillé par les étrangers ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 14 novembre 2018
Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 08 novembre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 25 octobre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 octobre 2018
Le conseil du mercredi 17 octobre 2018 : adoption du projet de renforcement des sciences de la sante visant à améliorer la qualité de l’utilisation des services de santé au Burkina Faso
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 octobre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 03 Octobre 2018
Point du Conseil des ministres du 3 octobre 2018 : Le gouvernement annonce des offices œcuméniques sur toute l’étendue du territoire burkinabè
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 septembre 2018
Conseil des ministres : Des mesures en vue pour soutenir les victimes du terrorisme
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 19 septembre 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés