Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord

Accueil > Actualités > Opinions • • jeudi 8 novembre 2018 à 18h19min
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord

Après la publication de l’article « Ouagadougou : L’échangeur du Nord sera inauguré le 15 novembre », plusieurs fasonautes sont intervenus dans le forum pour s’en féliciter, attribuer la paternité de l’ouvrage à tel ou tel dirigeant. L’un de nos plus fidèles forumistes, Ka, appelle les uns et les autres à « cesser dire que tout ce qui se réalise au Burkina est dû à telle personnalité ». « Toutes ces réalisations sont la volonté du peuple burkinabè à travers ses décideurs et non à un seul homme nommé Blaise Compaoré, Zida, ou Roch Kaboré », soutient-il. Nous partageons avec vous l’intégralité de son commentaire.

A tous les intervenants sur l’annonce de l’inauguration de l’échangeur du Nord de la capitale, sachez qu’un grand projet comme l’infrastructure d’un pays n’est pas né d’un régime ou son représentant comme des ignorants veulent nous faire avaler. Alors cessez de dire que tout ce qui se réalise au Burkina est dû à telle personnalité. Même dans les pays plus développés que le nôtre, les réalisations sont attribués à l’effort du pays qui veut avancer : Je donnerai un seul exemple, ’’’la France ou le métro parisien, ou le périphérique étaient des projets imaginés dans les années 1800 et réalisés en 1900.

’’’ En tant que conseiller technique qui a connu des suggestions des projets par des techniciens de développement qui dormaient dans les tiroirs et repris petits a petits par des régimes arrivant dans notre pays, de Maurice Yaméogo à Roch Kaboré, je demande aux internautes bornés d’arrêter de berner le monde. Disons seulement que ce qui se développe de nos jours est l’effort du peuple Burkinabè et ses décideurs.

Des projets du régime S. Lamizana ont été repris par S. Zerbo, J.B Ouédraogo et révisés par le CNR de l’idéologue Thomas Sankara. Que ça soit le nouvel aéroport, le Périphérique dont la pierre a été posé par Roch Kaboré et le président Libérien, les échangeurs, des ingénieurs et techniciens de développement burkinabè et assistés par des coopérants ont travaillé sur ces projets pendant la révolution et qui dormaient dans des tiroirs.
Beaucoup de ces projets ont été repris par le front populaire et améliorés par l’équipe du CDP dont je faisais partie, avec le programme des 6 engagements promis pour les élections présidentiels de 1998.

Toutes les réalisations que nous voyons depuis 1998 ont été faits avec une bonne équipe composée de Simon Compaoré, Roch Kaboré, Salif Diallo, Bognessan Arsène YE, Pierre Tapsoba, Naboho Kanidoua, et autres, plus nous les conseillers techniques au développement autour d’un représentant de Blaise Compaoré appelé ’’une équipe de bâtisseurs’’. Des projets d’autres régimes et surtout de la de la révolution qui moisissaient dans les tiroirs ont été repris par chaque équipe arrivant au pouvoir.

Je me rappelle que le projet de Ouaga 2000, un projet qui tenait beaucoup au représentant Blaise Compaoré, nous a donné nous les conseillers techniques au développement des insomnies, mais voilà un Ouaga 2000 réalisé, comme ces échangeurs, et le périphérique de la capitale en gestation.

Toutes ces réalisations sont la volonté du peuple burkinabè à travers ses décideurs et non à un seul homme nommé Blaise Compaoré, Zida, ou Roch Kaboré. Ces réalisations viennent de vous et moi et de nos décideurs depuis notre indépendance.

Dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection. Ni Blaise Compaoré, ni Zida, ni Roch Kaboré n’a travaillé plus que les techniciens et le peuple burkinabè pour cette réalisation. Alors Bravo au Burkina et son peuple pour ce qui se réalise.

Ka

Messages

  • Ka ecrit cet article parce que visiblement la paternité de de l’ouvrage ne revient pas a ceux qu’il supporte. Vu le debut des travaux il est impossible de faire l’étude du projet avoir les financements et finir le projet en 2018 sans que tout cela ait commencé il y’a longtemps. Parce que meme ceux qui sont aux affaires aujourd’hui ne ratent une occasion pour se vanter de leurs réalisations a commencer par Simon.
    Très souvent Ka n’est pas très coherent dans ses prises de positions partiales partielle et parcellaires.
    Il ’ya une paternité meme si l’ouvrage appartient a tous.

    • Avant l’échangeur du Nord, il y a eu celui de Ouaga 2000, ouvert en 2008, celui de l’Ouest ouvert en 2010 et celui de l’Est ouvert en 2012 et comme une suite logique celui du nord qui ouvre 2018. Tout semble montrer que l’idée vient du meme gars. A Cesar ce qui est a Cesar.

  • Je voudrai ici remercié toute l’équipe de Lefaso.net d’être à l’écoute des internautes pour le bonheur des lectrices et lecteurs depuis 15 ans et quelques jours. Je fais partie des internautes de bonne foi qui tire à bout portant la vérité sur les sujets qui vont pour peuple et le développement du pays, si cela est un talent, je l’accepte.

    Le problème dans ce forum de Lefaso.net très enrichissant, c’est que lorsque tu dénonces les choses avec sincérité, il se trouve des internautes partisans pour dire que c’est parce que tu n’aimes pas l’ancien régime, et se découle pour le nouveau, ce qui n’est pas le cas de Kayouré et Ka pour les intimes, car je tire a bout portant ma vérité sur l’ancien régime comme le nouveau régime.

    Ici, ce n’est pas une question de prendre partis : dans les années 1970 nous les jeunes cadres revenus de nos études de l’Europe ou des Etats Unis, se demandaient si L’Afrique peut sauter des étapes pour accélérer son développement et s’imposer comme le royaume de l’innovation ? Cette question est au moins aussi vieille que l’iPhone 1, et nous permettait seulement de suggérer des projets à nos décideurs qui n’avaient pas des moyens de les réalisés, mais prenaient actes en les mettant dans les tiroirs. Vivre à Paris ou a New-York ou Moscou en tant qu’étudiant Africain dans les années 1970 et voir le développement de l’infrastructure, on veut aussi le faire chez soi. Nous avions eu les idées a l’époque, et ces idées qui sont devenus des projets et réalisés, n’appartiennent pas à un individu, mais a un pays, a un peuple. Voilà le fond de ma critique fondée.

    Les échangeurs, Ouaga 2000, les ponts même si nous ne sommes pas au bord de la Lagune Ebrié, nous les avions vu et étudié a Paris ou à New-York quand on marchait dessus avec nos sandwichs, ou le ganyoré. On rêvait de les réaliser a Ouagadougou, à BOBO a Koudougou, mais il faut des moyens. Sans donné des détails, je connais des projets proposés par des experts Burkinabé de développement qui se réalisent de nos jours, mais ces projet appartiennent au peuple Burkinabé et le pays, et non à SOME ou a Sawadogo. D’ailleurs pour éviter ces querelles de paternité des réalisations des projets, l’idéologue Thomas Sankara avait voulu que le pouvoir soit au peuple, et tout dont on réalise pour le développement du pays n’appartienne à personne, mais au peuple.

  • Il faut cas même rendre à César ce qui est à César. Même si un projet a été pensé par un individu X il faut reconnaître le mérite de l’individu Y qui l’aurait réalisé.
    Exemple : nous entendons certaines langues dire que la route de Solenzo est goudronnée sur papier (projet des President Lamizana ? Saye Zerbo ? JBO ? Sankara ou BC ? On ne saurait le dire). Elle sera peut être réalisée en 2019 (cf. Presse du mois de juin dernier). Si elle venait à être effectivement bitumée et être une réalité il faudrait cas même le mettre à l’actif de RMCK car de "goudronnée sur papier" elle passerait à "goudronnée" tout simplement.

  • KA, je sens la joie de voir des rêves et des projets se réaliser et c’est votre droit surtout quand on a eu l’occasion de vivre à l’extérieur et qu’on souhaite le développement chez soi à l’image de ces dits pays. Savourez ce Bonheur.
    D’une manière générale, le Burkinabè doit comprendre que ce n’est pas toutes les personnes qui ont eu à travailler avec l’ancien régime qui sont mauvaises. Il y avait des technocrates et il n’ y aura toujours qui proposeront des idées et projets de développement sans pour autant souhaiter piller le peuple.
    Merci KA et compagnie pour votre contribution et faites encore mieux en étant des mentors pour la.nouvelle génération quelque soit leur bord politique.

  • Il est très facile de se cacher derriere un clavier et faire le courageux. Quelqu’un qui ne signe meme pas son vrai nom sur un article qu’il publie ne merite meme pas d’etre lu. Il y’a des gars couillus qui mettent leurs photos sur leurs articles et repondent aux internautes mais certaines chiffes moles de cachent derriere un pseudonyme (Kaka) pour donner des lecons. Quand il s’agit de commentaires passe encore, mais tout un article et le gars garde toujours l’anonymas ; c’est qu’il n’a pas le courage de ses opinions.
    Meme un gars comme Paul Kéré peut-etre fier et a plus de merite parce lui au moins prend la responsabilite de ce qu’il dit meme si on l’insulte.
    Ka le trouillard revoit ta copie et ose prendre la responsabilité de tes dires. Met une petite photo de toi et on verra qui est qui
    Je prends les paris, ce gars n’as pas les c’lles pourle faire.
    Oui moi j’ai fait un commentaire pas un article publié sur le faso.net

    • C’est un commentaire qu’il fait sur un article que lefaso.net a publier.
      lisez bien l’introduction.
      De mon point de vu je pense que sa vision est bonne.
      Evitons la divisions entre nous frères Burkinabè.
      De toutes les façons que ce soit un projet de l’ex président Blaise Compaore ou du président Rock Marc Christian Kabore c’est le Burkina Faso qui gagne.

    • Moi, Kéré, en 15 ans d’existence du Fasonet je n’ai jamais rencontré sur ce forum un internaute comme "Couillu". Je voudrais vous témoigner de ma gratitude et dire que pour une fois, un internaute a exprimé avec beaucoup de pédagogie ce que je n’ai jamais réussi à exprimer. S’il vous plaît que ceux qui mette des commentaires courts même dans la haine et les injures ne mettent pas leur identité.
      Cependant que ceux qui font des commentaires longs précisent leur identité en mettant une photo comme "Couillu" l’a indiqué.
      On verra qui est qui et qui a le nez tordu. Mort de riressss. Paul Kéré.

    • Paul Kéré, tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes pour se montrer : Peux-tu dire en toute franchise que depuis les 15 ans qui nous sommes sur les réseaux sociaux, tu n’es jamais venu avec un pseudo sur Lefaso.net pour denigrer ou critiquer sans fondement ? Surtout te mettre dans la majorité, ou dans l’opposition ? Il y eu un temps sur ce même forum, tu parlais de ta retrouvaille avec Dieu en nous donnant des leçons de la bible, si vraiment tu crois en Dieu, dit ici que tu n’es jamais venu sur Lefaso.net avec un pseudo ! Alors si c’est le cas, ne flattes pas à nos lecteurs, car ton vieux Ka assume son pseudo pour plusieurs raisons, car je tire a bout portant ma vérité sur tout le monde : La vérité qui rougit les yeux donc certaines personnes n’aiment pas.

  • Le peuple a toujours son représentant car pour négocier un projet tout le peuple ne peut pas se lever pour aller négocier. ça au moins nous le savons. La démocrate est le pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple mais il y a toujours un représentant qui représente le peuple et qui préside à sa destinée et c’est pourquoi dans tous les pays du monde on a soi un président, un roi, un prince....

  • Il faut quelque fois citer le nom de celui qui a eu l’idée, le concepteur. Par exemple, les Français savent que Eiffel est le concepteur de la Tour Eiffel, ils savent qui a construit les différents monuments historiques et les fabuleux châteaux dont celui de Versailles . C’est important pour l’histoire et la postérité. En Cote d’Ivoire on sait qui a construit la Basilique de Yamoussocro.Donc on doit savoir qui a eu l’idée de l’échangeur du nord.

  • De toute façons, que ce soit Blaise, Roch ou Zida, ils ont été élus par le peuple pour construire ce pays. C’est un devoir pour tout élu et cela reste ainsi. Ils ont obligation de nous faire avancer car nous contribuons tous pour cela et décidons ensemble. Blaise ne s’est pas levé seul pour dire voila je fais une route par çi, un CSPS par là !! nous avons tous contribué ! certains projets en gestation sous le pouvoir de Roch seront concrétisés par un autre régime et c’est la continuité. des projets de Sankara ont été achevés par Blaise après son assassinat crapuleux !! arrêtons ce débat stérile de paternité qui ne nous apporte rien. un échangeur de plus à notre actif, très bien !! Faisons-en bon usage et on avance pour d’autres réalisations !! notre Phileas Fog national doit aussi arrêter son tour du monde en 80 jours... pardon en 2 ans avec sa suite et concentrer nos maigres ressources à la réalisation de choses concrètes et visibles !!

  • Merci à tous pour votre engagement à réclamer la paternité des ouvrages. Pour ma part, toutes ces réalisations sont des projets de chaque burkinabè, qui devrait y trouver sa fierté, d’abord à travers son esprit de citoyenneté, qui exige un bon comportement vis à vis du sevice et des ouvrages publiques, mais aussi un engagement réel à travers le paiement des taxes et impôts. Payez vous vos taxes de résidences par exemple ?
    En plus, tout projet naît toujours de l’idée de quelqu’un, et une fois adoptée par le peuple à travers les représentations légales, il devient le projet du peuple, qui doit consentir des sacrifices pour sa concrétisation. De ce fait, aucune oeuvre ne peut être attribuée à un individu ou parti politique. Sinon, il va falloir discuter un jour de la paternité de notre chère patrie !

  • Cette guéguerre ne date pas d’hier mais ce depuis l’époque de la Rome antique.
    Quelle est la meilleure traduction française pour :

    Caesar pontem fecit.
    1. César FIT un pont.
    2. César FIT FAIRE un pont.

    Caesar pontem aedificare.
    1. César CONSTRUISIT un pont.
    2. César envoya des soldats pour construire un pont.

    Appel donc aux professeurs de langues.

  • J’aurais été édifié si la majorité des commentateurs de l’ouvrage trouvaient à redire sur la qualité technique ou les insuffisances de cet échangeur ! A lire tous ces commentaires, j’ai mal au cœur parce que c’est comme une malédiction touche nombre d’intellectuels de ce pays et les empêche de réfléchir sur le futur. L’échangeur est réalisé, c’est un acquis !! Notre préoccupation devrait être de savoir si toutes les normes techniques ont été respectées ou pas, qu’est-ce qu’il faut corriger et en tenir compte dans les projets en cours ou en étude sur tout le territoire national ! C’est vraiment une attitude de pauvre nègre arriéré que de se battre à tout moment pour juste attribuer la paternité de ceci ou de cela à Pierre ou à Paul. L’Histoire fera son travail avec ou sans tous ces gueulards qui ne savent rien faire de leurs dix doigts et sont toujours aptes à critiquer négativement sans proposer des solutions pour améliorer. On sait que certains sont déjà dans la campagne électorale de de 2020 mais ils ne paient pour attendre parce qu’en son temps, le peuple éternel du Burkina saura toujours sanctionner ou féliciter toutes les parties connues ou tapies dans l’ombre. Mettons-nous au travail et laissons tomber ces gamineries !
    PS : je demande par ailleurs à l’équipe de Faso.net d’éviter de faire des articles de ce genre qui n’apportent rien à la réflexion et donne du mauvais grain à moudre aux paresseux ! salutations

    • Personellement je n’ai pas les connaissances techniques pour dire si dans la construction de l’échangeur les normes sont respectées ni comment faire pour avoir les documents techniques pour meme le faire. Bigbalè comme tu es le plus intelligent de les internautes reunis, alors va verifier les normes et nous faire le bilan bientot sur le faso.net. Et s’il s’avère qu’il y’a des manquements tu les fera corriger.

    • C’est honnête de votre part de reconnaître vos limites dans cette science de la construction des échangeurs ! Alors, qui est le père ou la mère génitrice ne nous intéresse pas ! Cessez de nous pomper l’air avec des sujets aussi creux que ceux-là !

  • C’est le propre du Burkinabé post-insurrectionnel. Pour une infrastructure bâtie pour le bien de tous, on va faire palabres. Vraiment !!!

  • Aux internautes HUG, Saam, le capitaine, je confirme : Théoriquement les projets réalisés doivent appartenir à celui qi a eu l’idée ! Malheureusement dans le domaine de l’infrastructure et autres dont les idées ont été soumis aux décideurs qui accrédites ses experts pour les corrigés et ajoutés quelques rectifications avant de conclure et les réaliser, ces projet deviennent un projet de l’état selon une loi de notre constitution. Et l’état est autorisé de les donné le nom qu’il veut, comme le métro parisien, ou le périphérique. A cause de ces lois que les initiateurs des projets ne peuvent pas demander des brevets à leurs noms dès que ce projet ont été concrétisé et réalisés par l’état. Ce sont les règles de la mondialisation dans un système de la domination. Sinon l’Hôpital Blaise Compaoré devait revenir au nom de notre premier ambassadeur à Taiwan qui a tout fait pour que ce projet se réalise, pendant ce temps, Blaise Compaoré dormait tranquillement dans son palais. Ainsi va le monde. Quand a la Tour Effel, c’est un monument réalisés par un individu sans l’appui de qui que ça soit, et mérite de porter le nom de l’initiateur et aussi et aussi qui est réalisateur.

    Quant aux internautes haineux qui me dénigrent gratuitement, en disant que je suis derrière un clavier sans me présenter, c’est à cause d’eux que tout le monde vienne avec des pseudos sur les réseaux sociaux. Je suis venus sur les réseaux sociaux avec mon nom, mon adresse et mon Em. Mais de 2004 à 2005, les internautes manipulateurs avec des pseudos, et un régime de répression mafieux qui ne voulait pas savoir qu’est-ce que c’est la vérité, ont obligé tout le monde à s’exprimer avec un pseudo. Quant à Paul Kéré qui découlait pour Blaise Compaoré, et voulait être sénateur ou Consul en France, il n’avait rien à craindre de la répression du régime Compaoré, c’est pourquoi il se pavanait sur les réseaux sociaux avec nom et titre : Tant dis que les éléments du RSP a l’époque visitaient les bureaux des sites des réseaux sociaux pour trouver nos IP, nous les internautes de bonne foi qui demandaient à Blaise Compaoré de ne pas toucher l’article 37, ni un sénat coûteux. Et comme disait mon ami l’historien l’internaute ‘’SOME’’’, s’ils veulent nous trouver, ils savent où nous sommes avec nos critiques fondées sur la vérité et des argumentations solides. Que tout le monde sache que Ka est venu sur les sites des réseaux sociaux avec son nom propre nom et son titre, comme je ne suis plus à présenter dans la presse écrite. Merci a toutes et a tous les internautes de bonne foi de me lire.

    A l’internaute ’’’Bigbéla :’’’ tout dont tu avances sont objectifs et constructifs pour faire avancer le pays. Mais remercions et encourageons aussi l’équipe de Lefaso.net de nous proposer avec intelligence des sujets comme celui-ci, pour que toi et moi, ou toutes ou tous, celles ou ceux qui veulent rentrer dans le débats avec objectifs concrets qui vont pour faire avance notre pays le fassent, comme tu vis de vider ce que tu veux. mets toi a l’idée que le métier que font les journalistes de Lefaso.net n’est pas donner a tout le monde : Car être journaliste, ce n’est pas voir le droit de dire ou d’écrire n’importe quoi. Cela impose une attitude particulière vis-à-vis de l’information, qu’il ne faut surtout pas confondre avec la communication comme tu veux qu’ils fassent. .

    • Ka on te demande de juste signer ton vrai nom sinon tout ce que tu dit c’est du pipo. Habaaaa !! tu ecrit un article et tu dis c’est KA qui a ecrit. Mais c’est qui KA ? Inconnu au registre. Inconnu au Bataillon. Demain tout le monde peux signer Ka et on va ou ?
      Ensuite tu viendra dire que c’est n’est pas toi ou pire prendre le credit et dire que c’est toi. Les commentaire avec pseudonyme oui, les article non signés NON !

    • Ka quand tu fais un commentaire faut pas monopoliser l’espace en ecrivant beaucoup pour ne rien dire. Soit bref si tu veux etre lu et laisse la place aux autres. Quand tes commentaires sont trop longs je ne les lis pas.

    • Akaka et Aya qui est la même personne : Vous me faites rigoler, Toi qui change du pseudo pour berner le peuple Burkinabé, et veut mon idendité je ne sais pas pourquoi, si tu ne veux plus lire Ka, personne ne te le demande. Comme je dis souvent dans mes critiques fondées, ‘’’des personnes comme toi sont toujours allègrement dans le virtuel, par ce que vous aviez échoué dans le monde réel, comme ça, si on ne voit rien, on n’aura rien à vous reprocher.

  • Trop de bla bla Blaise Compaore est au moins celui qui a initie ce projet......Et même décroché le financement contrairement aux mauvaises langues qui pensent à Juda... papou même le sais arrêter de bla blater et chercher pour vous...Bande de malo

  • Merci à l’internaute Wendingoudi Sawadogo : Tu viens de nous donner une belle analyse, impartiale et simplement citoyenne. Je retiens ta merveilleuse phrase "Pour ma part, toutes ces réalisations sont des projets de chaque burkinabè, qui devrait y trouver sa fierté.’’ Cette phrase nous interpelle a toutes et a tous que nous sommes impliqué pour faire avancer le pays et non compter sur un seul individu.

  • "soyons sérieux : en Afrique, lorsque vous démarrez un projet, il vous faut au moins un an pour trouver les financements, six mois pour réaliser les études de faisabilité, etc. Il est à peine lancé que votre mandat est terminé. Voilà pourquoi tant de projets n’aboutissent jamais. Prôner la limitation des mandats en Afrique, c’est prôner l’instabilité." a t-il déclaré

  • Ka, je ne vous connais pas mais je vous SUPPORTE à 100 % sur votre droit FONDAMENTAL à l’anonymat car c’est aussi une forme de liberté d’expression et de respect de votre vie privée, ça n’a absolument rien à voir avec le courage, alors je vous encourage à continuer d’apporter vos contributions.

    • Merci Zimm : Je suis très touché pour tes encouragements. Malheureusement le malheur du forum de Lefaso.net très enrichissant vient de ce que nos intellectuels à défaut d’être dépositaires de la vérité, n’ont même pas l’humilité d’en être assoiffés ; et ainsi faisant ils servent comme des agents de marketing payés pour fabriquer des vérités qui les éloignen de la réalité. Que je signe mon nom ou pas, il suffit simplement que ce que j’apporte comme contribution soit constructive. Mais ceux qui veulent m’obligé de signer mon nom, ne s’intéressent pas à mes critiques fondées sur des argumentations solides, ils ont d’autres projets en tête que je ne leur donnera pas l’occasion, car, ils doivent savoir que l’ère Compaoré est un passé, et que le Burkina veut avancer dans la sincérité sans des magouilles et des tripatouillages ni des crimes gratuits.

  • A priori, cette polémique est inutile et contre productive.. Tout ce qui se fait l’est par et au nom de chaque Burkinabé. Si tout le monde le comprend ainsi, il n’y a rien à redire.

    Seulement, jusqu’à un passé récent, beaucoup affirmaient haut et fort que ce pays a commencé le 4 août 1983, et qu’avant, c’était maïs.

    Nul ne peut nier les avancées majeures faites par la révolution Burkinabé. Mais rentrer dans la tété de tout le monde qu’auparavant, c’était le néant, c’est un peu fort de café, et c’est nier le travail considérable de nos aînés, qui était moins outillés que nous en terme de formation et de moyen. Ils ont tout de mémé laissé un socle qui a servi de base à la révolution.

    Acceptons définitivement que nous sommes tous comptables des avancées mais aussi des tares de ce pays. La réconciliation s’en trouvera mieux pour notre bonheur à tous

    • Merci pour ton analyse fine et subtile d’intellectuel averti. Oui nous ne devions pas oublier l’histoire de notre cher pays avec les premiers décideurs comme Ouézin Coulibaly et autres qui ont été les vrais racines de la Haute –Volta en développement après 1896-97, le début de la conquêtes de notre territoire avec la mission Voulet Chamoine, jusqu’à la création de notre vraie patrie en 1919, dont ces décideurs ont pris leurs responsabilités en main. Les O. Coulibaly et autres devaient même dans leur tombe, revendiquer la paternité de tout ce qui se réalise dans notre pays : Mais voilà qu’ils sont aujourd’hui des anonymes, et le pays reste et avance.

      Oui je confirme : La révolution d’août 1983 était une révolution qui présentait un double caractère, ‘’elle était une révolution démocratique et populaire dont chacun a apporté sa petite pierre pour des objectifs concrets, dont plusieurs idées se développent aujourd’hui en vrais projets de développement. Ces développements ne sont pas faits par Thomas Sankara l’idéologue, ni Blaise Compaoré l’introverti, ou le président Roch Kaboré au cœur d’ange, mais faits par le peuple. Encore une fois, merci de ta brillante contribution.

  • Comme j’ai l’habitude de le dire sur ce forum : ‘’’L’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser.’’’’ Si un jour toi AK, alias kaka, alias Couillu, allias Choco, alias Aya, si tu t’arrêtes de manipuler le monde avec tes multiple pseudos et venir sur le forum avec ton vrai nom et ton titre et demander à Ka de vérifier et de venir avec mon propre nom que plusieurs de mes lecteurs connaissent déjà, je le ferai. Mais demander à une personne de faire ce que toi-même tu n’es pas capable de le faire, c’est d’être un idiot.

    Les internautes manipulateurs comme toi avec plusieurs pseudos n’ont qu’un seul but, déraciné sur le forum la vérité des internautes de bonne foi : C’est pour cette raison que toi AKA allias……qui, après l’insurrection, est sur mes analyses surtout quand je dis la vérité sur ton Blaise Compaoré, tu guette, piége, ment à gogo, et après tu y vas de ta tromperie, de tes mensonges pour empêcher les autres de voir la réalité. S’il te plaît, arrête ce jeu mortel, et laisse Ka apporter ses contributions a la vraie jeunesse assoiffée du passé, le présent, la vérité, pour construire un Burkina meilleur.

    Si tu as remarqué, je dis que le web est un immense défouloir pour des internautes bornés et rêveurs qui veulent vomir sur des autres leurs haines sans raison. Qui sait si Paul Kéré ne vient pas sur ce forum avec un autre pseudo pour tarauder d’autres ? Pose-toi la question avant d’attaquer a Ka que tu désires être en faisant tout pour accaparer son pseudo avec Ak, kaka, et j’en passe.

    Si ce que j’apporte comme contribution au forum de Lefaso.net n’est pas pour faire avancer notre pays dans la réalité, corrige-moi. Si ce n’est pas le cas tu la fermes. Je signerai mon nom sur mes analyses fondées sur des argumentations solides dans la vérité, si toutes et tous les internautes signent aussi leur nom. Pour l’instant je sais que ceux dont je critique comme ton mentor Blaise Compaoré, ou ceux dont je gratifie, connaissent qui je suis à travers ce que je dis. Quand à toi qui veux me connaître sans raison, tu n’auras aucune occasion.

    Conclusion : Si tu ne veux plus lire mes contributions par ce que je ne signe pas mon nom, ça tombe bien : ‘’’elles ne sont pas "people" mais conceptuellement structurés et s’adressent à un public d’un certain niveau intellectuel et moral auquel toi tu n’appartiens manifestement pas. Tu n’es pas obligé de les lire. Encore une fois, tiens-toi donc à distance de mes contributions. Car, des lecteurs et de lectrices plus outillés moralement et intellectuellement me lisent sur les réseaux sociaux depuis plus de dix ans, merci de ta compréhension.

  • Nous savons bien que des gens ont pris 27ans pour étud ier des projets et demandaient au peuple de leur accorder 27 autres années pour les réaliser. Le peuple a dit non ! Vous avez le droit de vous attribuer ce que vous avez pris 27ans pour étudier. Dites nous quand vous aurez fini avec votre programme pour qu’on puisse voir le programme de l’autre. En attendant c’est le peuple burkinabé qui gagne. Au boulot ! Au boulot ! Au boulot !

  • Ka de nouveau continuez à apporter vos Belles contributions comme vous le souhaitez ne vous fâchez pas, ne basculez pas dans des attaques personnelles, ces points appartiennent à ceux qui ont intellectuellement perdu les débats ( si ce mot débat s’applique à eux...)

    • Merci Zimm de me libre : Depuis la création de Lefaso.net en 2003 suivis d’autres sites, j’ai toujours apporté aux lectrices et les lecteurs des forums mes critiques et auto critiques fondées sur mes vécus pour construire le présent avec le passé par une jeunesse qui a dit que ‘’’rien ne sera plus comme avant.’’’ A travers mes critiques sur la vérité, beaucoup qui sont concernés savent qui est Ka : Car, exister véritablement comme être humain, c’est vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal. Et le mien est voué à aider au développement de mon pays pour des générations à venir, c’est pourquoi durant toutes mes activités de cadres, j’ai été neutre en découlant pour tout régime qui voulait faire avancer le pays que nous aimons tous. Zimm, qui que tu sois, encore une fois merci de me lire, et continu.

  • Mon honorable Webmaster, comme je le dis souvent, la vérité rougit les yeux mais ne les cassent pas. ‘’Quand on provoque gratuitement le vieux Ka, ça ne passe pas. Le jeune avocat Paul Kéré et le vieux Ka est une vieille histoire, et il sait très bien que ce que je dis est la vérité, car il arrive qu’il vienne en pseudo sur Lefaso.net pour insulter ou dénigrer les autres.

    C’est pourquoi je confirme qu’aller à la messe tous les dimanches ne vous prépare pas malheureusement à être un bon croyant. Se pavaner avec son nom sur les réseaux sociaux ne vous fait pas un honnête internaute. Je voudrai ici dire à mon jeune avocat que j’attendais sa réponse : Comme cette réponse ne vienne pas et qu’on me provoque inutilement, je voudrai dire à Paul Kéré et un jeune partisan de l’ancien régime avec ses multiples pseudos qui m’en veux a mort pour ma vérité et qui m’accuse de ne pas signer mon nom, qu’ils sachent que beaucoup me connaissent à travers mes écris. C’est comme une dame Burkinabé marié à un Suisse qui m’accusait à travers ma page FACEBOOK, pourquoi je parle que des deux Burkinabé en Suisse ? Pourtant il y en a énormément des Burkinabé qui y sont. Ce que cette dame qui m’a reconnu par mes critiques fondées jusqu’à trouver ma page FACEBOOK , c’est qu’à travers mes critiques fondées, beaucoup me reconnaissent plus que si je signais mon nom propre comme un certain partisan Paul Kéré.

    Je relate toujours dans mes critiques fondées mes vécus et de ce que je connais, comme ces deux Burkinabé en Suisse le feu Henri Wandaogo et de Sibiri Georges Kaboré qui m’ont raconté comment ils sont atterris en Suisse dans les années 60 : le feu Henri Wandaogo grâce au père blanc missionnaire catholique, et Sibiri Georges Kaboré par la mission protestante de Dupret dont son oncle, était influent dans cette mission par force d’être un grand entrepreneur du pays. Surtout le grand technicien en programmation de machines industrielles Sibiri Georges Kaboré a beaucoup fait pour son pays, et ce ne sont pas les responsables de l’atelier mécanique du Génie militaire avec ses premières machine avec des commandes numériques qui me diront le contraire. D’ailleurs S. Georges kaboré a été décoré par l’état Burkinabépour ses actions.

    J’aborde les sujets que je connais, et si ces deux personnes lisaient mes critiques, elles sauront qui je suis car elles me connaissent. C’est ça l’importance, et non se pavanait sur les réseaux sociaux avec son nom dont 99% viennent avec des pseudos pour se défouler et berner le monde. Exemple Si je soutiens Kemi Seba pour son combat pour que le continent aie sa monnaie, c’est que si aujourd’hui on demandait a Bila Kaboré cosignataire des accords entre la France et ses colonies d’Afrique sur le franc CFA, il nous dira que le temps change comme cet échangeur, et que le franc CFA doit changer.
    J’aborde des sujets dont je maîtrise et en citant des témoins qui peuvent me reconnaître, et me contredire ou de se taire sur ma vérité. Alors mon cher Paul Kéré, sur le net de nos jours dont plusieurs personnes utilisent des pseudos, n’est pas vraiment un crime.

  • Himm !
    La liberté d’expression nous égare.
    Moi je ne suis pas un fervent des forums, mais j’ai toujours beaucoup de peine à les lire.

    J’invite tous les intervenants dans les forums à rehausser le niveau des interventions, à dépasser le cap partisant, pour mener des réflexion et faire des propositions constructives comme ce monsieur vient de le faire.

    Qui feront de notre nation une nation forte et prospère.

    Notre nation a besoins de tous ses fils et filles pour se bâtir, nous avons besoins d’une nation forte et cela est possible pour peu que les fils et filles se mettent ensemble la main dans la main la construction.

    les uns et les autres ont besoins de mettre de l’eau dans leur vin afin de faciliter l’oeuvre.

    Cette nation en feu n’arrangera ni l’un ni l’autre. c’est le peuple Burkinabé qui fera les frais, ce sont les famille burkinabé qui seront dechirées, et dans le deuil, c’est notre economie qui tombera.

    Au nom de la nation, que chacun pense aimer, regardons ensemble vers l’avenir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Renaissance de l’institut des peuples noirs : Aux origines du projet
Hausse du prix du carburant : Le Burkina s’enfonce inexorablement dans la crise, selon Ablassé Ouédraogo
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
Livre-témoignage de Yacouba Isaac ZIDA : « Une boîte d’allumettes mouillées » selon Lengha Fils
Gestion de la Transition au Burkina : Coris Bank International dément les allégations de Yacouba Isaac ZIDA
« Sauvons Air Burkina », le cri de cœur d’un citoyen
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés