Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

Accueil > Actualités > Opinions • • vendredi 9 novembre 2018 à 17h18min
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

Même Dieu Tout puissant qui a créé le monde laisse vivre ensemble les bons et les méchants. Et toi, simple mortel, tu ne peux supporter de cohabiter avec ton frère au prétexte qu’il ne prie pas dans la même chapelle que toi.

Toi, un simple humain, tu ne peux voir vivre ta soeur au prétexte qu’elle n’accepte pas de vivre selon les directives de ton imam.

Tu es aveuglé par les prêches de ton pasteur, au point de ne pas remarquer que le malfaiteur dont les exploits remplissent l’actualité est justement ton voisin de culte.

Tu es endoctriné par ton cher imam, au point de ne pas voir que le détourneur machiavélique dont parlent les médias, c’est justement celui qui a accompli le pèlerinage avec toi.

Plus désespérant encore, tu refuses de reconnaître que notre société africaine connaissait Dieu avant l’irruption de tes religions étrangères. Tu renies ta propre histoire, et ainsi donc tu refuses la réalité des faits qui dit clairement que l’arrivée de ces nouvelles croyances s’est accompagnée de crimes contre tes ancêtres. Et tu te tiens même prêt pour d’autres crimes contre ta propre société.

Tu rejettes ta propre culture, et tu traites tes propres ancêtres de "cafres" et bien d’autres qualificatifs tout aussi infamants.

Et c’est au nom de tout cela qu’on tue aujourd’hui des innocents. Des gens qui ne t’ont causé aucun tort. Des citoyens que tu ne connais même pas.

Pauvre Afrique, vraiment !

#Bon #Djouma, quand même !

Sayouba Traoré
Journaliste, écrivain

Vos commentaires

  • Le 9 novembre à 17:37, par Bigbalè En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Bien résumé et bien dit ; notre cher aîné Sayouba Traoré ! Quand des africains et même des Burkinabè veulent nous faire croire que nos « ancêtres » ne sont pas au paradis parce qu’ils n’ont pas vécu en chrétiens, musulmans, témoins de Jeovah, et autres.. je rigole !! Il n’est pas exclu que sans avoir vécu sous les préceptes de ces nouvelles religions, lesdits ancêtres aient vécu plus "proprement" que nous qui dormons dans les églises et les mosquées aux milles dénominations ! Alors, à défaut de faire mieux que nos parents en matière de foi en Dieu, eux qui savaient respecter la vie humaine et leurs semblables, on a intérêt à garder un profil bas car nous sommes encore nombreux (adeptes de nouvelles religions) à courir encore au village pour avoir recours aux mêmes ancêtres quand ça ne va pas. Le respect mutuel devrait être la règle universelle !

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 17:40, par Libre Penseur En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Ça fait plaisir d’entendre enfin des paroles sensées, nous ne serons et l’Afrique ne sera qu’en renouant avec son histoire depuis l’Egypte Ancienne.
    Ces religions étrangères sont un poison pour nous, c’est être un traître à la mémoire de ses ancêtres en les embrassant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 17:54, par Beau En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Propre M. Sayouba TRAORE, C’est tellement claire. Je crois que l’on peut milliter pour que ce texte soit affiche à l’entrée de toute les églises, toute les mosquées, tout les temples, les salles de spectacles, les amphithéatres de nos universités, bref partout où l’on sait qu’il peut y avoir une forte densité de la population humaine. Ha wai c’est vraiment propre, Monsieur Sayouba. Je vous tire mon chapeau.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 17:57, par Negblanc En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Hé oui mon cher Ami, vous avez mis le doigt sur notre vrai problème. Vouloir remplacer nos racines par celles des autres. Sans nos racines negres nous ne serons jamais rien. Sthefen Hawkins dans son livre posthumes sur les trous noirs (c’est en astrophysique et rien à voir avec la couleur de la peau) se réfère à une légende de l’ethnie Boshongo d’Afrique centrale pour illustrer son propos sur l’origne De l’univers. Ces mêmes sont traités de cafres, sauvages et autres incultes y compris nous les negres... reprenons nous il n’est jamais trop tard !

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 22:33, par jeunedame seret En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Il a mis le doigt sur votre vrai problème !! Et la vraie solution ? Graver seulement ce message aux devantures des lieux de culte comme le suggère internaute 3 ? La correction est-elle seulement dans la publication ?
      Merci Mr Traoré. À nous tous la méditation, à nous la guérison.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 18:50, par SIDPACOUNYE En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Merci Sayouba. Que Dieu nous éclaire et nous protège des Ignorants.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 19:01, par yambia En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    l’origine de la religion n’est pas le problème. c’est la vérité qui y est inscrite. si la religion de nos ancêtres ne peut pas répondre à nos problèmes du moment, elle sera caduque.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 12:03, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Lors du dernier SIAO le service de sécurité opérait des fouilles à l’entrée. Tu ne peux imaginer le nombre de gris-gris dans les sacs, les poches, et même dans les sous-vêtements. Et on vient soutenir ici que les religions africaines ne répondent pas aux besoins. Un peu de cohérence, ça ne fait de mal à personne.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 19:38, par TAPSOBA DESIRE En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Que dire de plus ? La religion perd doublement l’Afrique : d’abord on se repose trop sur Dieu , comptant sur son assistance pour nous sortir de la misère .Et maintenant ,on détruit l’édifice fragile que nous avons réussi à construire depuis des siècles au nom de la foi. Comme mon grand-frère Sayouba je dis " pauvre Afrique !"

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 19:41, par l’homme du nord En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    cher frère journaliste,attaquons l’hydre terroriste sans accuser la réligion en le taxant d’étrangère car il y a un prophète
    qui a été envoyé à toute l’humanité sans distinction de continent ni de pays.de surcroi si vous pensez que tout ce qui est étranger est a rejeter,detrompez-vous car vous mème vous êtes étranger là bas.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 05:24, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Mon frère, il faut accepter le réel. Ces religions sont bien étrangères. Tu ne peux nier ce simple constat. Ensuite, je te demande très humblement de bien vouloir relire mon texte, et de me montrer la virgule, le mot ou la phrase par lequel je dis que ces religions sont à rejeter. Ce serait un acte charitable de ta part, car tu aurais attiré mon attention sur une erreur. Enfin, crois moi, si cette erreur existe dans mon texte, si elle est même simplement suggérée, ce n’est pas intentionnel.

      Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 09:13, par DV En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Je me demande si l’internaute l’homme du nord a pris la peine de bien lire le teste du début à fin ? L’auteur parle du bon vivre ensemble que les religions devraient nous amener à pratiquer comme "aime ton prochain comme toi même ", il ne s’attaque pas à ta religion

      Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 12:06, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      L’homme du Nord, tu ne réponds pas à mon dernier post ? Ton silence aurait il un sens ?

      Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 12:46, par Figo En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      On va te montrer 2 ou 3 pays où toi nègre bon teint sera rejeté à l’entrée de la mosquée parce-que les croyants là bas vont te traiter de cafre. A leurs yeux, le Profète ( que son nom soit béni) n’est pas venu pour toi. Soit donc moins fanatique et modéré dans tes propos.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 20:29, par Neerwaya En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    C’est un des rares écrits les plus sensés et intelligents que j’a lu depuis très longtemps. Bravo cher frère. Si l’Afrique Noire est aliénée, dominée et piétinée c’est en grande partie à cause de ces religions qui nous anesthésiés. À t-on déjà vu des prophètes noirs, des apôtres noirs ? Même les anges et les saints sont tous blancs ou arabes. Ça veut tout dire. Revenons à nos valeurs, sinon rien ne changera.

    Autre chose, nos prénoms. Que veulent dire Paul, Mohamed, Jeanne ou Autres Safi. Alors que nous avons de prénoms africains magnifiques. Quand j’ai nommé ma fille Pougbila, même dans ma propre famille certains m’ont reproché d’avoir donné un prénom botanique.

    Pitiè de nous autres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 21:25, par Anka En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    En voici un intellectuel,un vrai, merci mon frère
    On se tue pour des religions étrangère, pour dès cultures étrangères comme si nous même ne sommes que des zombies.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 21:47, par SANOU En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Et les sacrifices humains des religions traditionnelles ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 03:28, par Tiénoufou En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Sanou, tout le monde ne faisait pas des sacrifices humains. Et les tueries en masse actuellement ? Les décapitations ? Ses actes sont-ils agrées par Dieu ? Pourquoi le fait-on ? Explique moi un peu pour que je puisse te suivre.

      Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 05:32, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Ces sacrifices humaine sont aujourd’hui condamnés par la loi. Allons plus loin, s’il te plait ! A-t-on jamais entendu qu’un tenant des religions africaines est allé commettre des attentats quelque part sur la planète Terre ? A-t-on appris qu’une religion africaine à traversé des mers sur un bateau ou traversé des déserts à dos de chameau pour aller conquérir des territoires et s’imposer par le sabre ou par le canon ? On peut multiplier les questions de ce genre, même si ce n’est pas l’objectif initial de mon écrit.

      Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 00:11, par Dave En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Les dieux de l’Orient ont submergé l’Afrique. Pourtant comme dit, l’Afrique connais bien Dieu écrits dans la table de son cœur. Et dommage que l’Afrique soit le plus grand importateur de religion. Bien vue Mr le journaliste. Réveillez-vous vous qui dormez dans les salles de religion en croyant que Dieu aimera une seule minorité qui fait sa volonté et rejettera tout les autres. Vraiment il faut être un drogué pour y croire ! Seule l’amour du prochain peut nous faire plaire à Dieu. L’enseignement du Christ.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 03:21, par Tiénoufou En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Qu’on m’explique un peu pourquoi doit-on tuer pour servir Dieu ? Le Dieu miséricordieux, plein d’amour, de paix, le Dieu compatissant etc.
    Et pour servir Satan que doit-on faire sauver ou tuer ?
    Un ami qui détruit mes maisons, qui tue mes animaux, qui décapite des enfants, est-il réellement un ami ?
    Et celui qui reconstruit mes maisons, qui traité mes enfants avec bcp d’amour, qui conduit mes animaux à l’abreuvoir qui est-il lui ?
    J’attends celui qui va éclairer ma lanterne

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 06:06, par Sitting bull En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Si on était resté authentique, qui va voler le bien de la communauté et dire le contraire ?
    Qui va mentir, regarder le procès du putch, qui a donc tiré sur les victimes ?
    Notre seule voie est notre culture .
    Merci Seydou !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 08:20, par Maurice YANKINI En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Mr Sayouba Traoré, le fond de vos dires est beau comme du Sayouba et la forme bien comme du Traoré.
    Mais là où le bât blesse, c’est que votre message n’est pas venu à son heure, selon moi. Pourquoi ? Parce que ça a l’effet du docteur après la mort.
    Par ailleurs, cher cousin Sayouba, des siècles avant vous et moi - mettons trois dans la machine à remonter le temps- vivaient nos ancêtres les plus ancestraux .
    C’était au temps des prénoms Gomtyga , Kélitigui, Yorian et autres Moussokorô, han !
    Mais lorsque le Toubab est arrivé, ce sont ceux-là mêmes que vous voulez qu’on chante les mérites et les louanges qui se sont livrés corps et âme à l’envahisseur. En faisant quoi ? Les uns ont trahi les autres, ceux-ci ont vendu ceux- là, les uns s’entre-tuaient même pour être ami avec le Toubab.
    Bref, nous n’allons pas renier nos ancêtres ou mettre tout notre passif sur leur dos, mais grâce à l’apport des religions abrahamiques, les rapports sociaux entre africains se sont considérablement améliorés.
    Cent ans avant Vous et moi on aurait plutôt parlé de fosse commune aux sorcières plutôt que de ’’ maison des sorcières’’ , quelque part à Ouagadougou.
    Monsieur Sayouba, je rappelle que c’est mon point de vue personnel . Je suis un des fidèles auditeurs de ’’ le 🐓 chante’’ sur les antennes RFI.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 10:16, par Kouka En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    J’adhère entièrement à ce qui a été dit dans ce texte. C’est un constat malheureux et il n’y a que l’africain que des gens venus d’ailleurs ont réussi à endoctriner avec ces religions dites révélées. Ils ont tenté la même chose avec les pays asiatiques mais ça n’a pas marché. Les asiatiques les ont refoulés avec la dernière énergie et ont conservé leur culture et leur croyances ancestrales. Mais peut’on les comparer aujourd’hui avec les pays africains ? Ces religions ne font qu’enrichir ceux qui les ont créé à travers des pèlerinages qui génèrent des milliards de dollars chaque année pour leur économie. Il faut que l’africain comprenne que l’ancêtre de l’homme moderne est africain. C’est suite à des mouvements de populations dues à des conditions climatiques difficiles que certains se sont retrouvés en Europe, Asie, Amérique et ont changé de couleur de Peau du fait du climat dans ces zones. L’Africain a connu Dieu avant ces gens. Ça me fait mal de voir que la religion qui est sensé unir les hommes a divisé les peuples et surtout les africains. Même dans les familles nucléaires des gens rejettent leur propre frère ou sœur sous prétexte qu’ils ne sont pas pieux. Des gens bannissent ou interdisent à leur propre fille de se marier à telle ou telle personne s’il il n’est pas de leur religion. C’est vraiment malheureux

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 12:39, par AMKOULLEL En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Cher aîné @Sayouba, bravo pour ton courage parcequ’il faut du courage pour évoquer nos adhésions à ces spiritualités étrangères à nos sociétés. C’est là, le VRAI problème de l’Afrique et des Africains. Tu peux mobiliser les Africains sur des questions politiques, sur des questions de justice, ils sont prêts à se monter au front. Mais dès que tu parle de la problématique de notre adhésion à des croyances et spiritualités étrangères à nous, des spiritualités qui ont nié notre humanité, violé et devasté notre spiritualité et fossoyé nos traditions, là tu risque de te faire lyncher, cher aîné. C’est la preuve que tant que nous n’aurons pas reglé cette question de notre spiritualité ancestrale, tous nos efforts sur la construction d’une Afrique meilleure et prospère, seront balayés par cette bourrasque et furie de ces spiritualités étrangères. La vérité, non les faits sont : nous sommes musulmans, chrétiens, ... aujourd’hui, c’est la preuve que nous avons été combattus et battus à un moment donné de notre histoire. Soit nous acceptons et intégrons cette défaite et continuons à humilier nos braves ancêtres chaque jour en bousculant dans mosquées, temples et églises.... en envoyant toutes nos énergies spirituelles à ceux qui sont, en réalité, nos pires bourreaux, soit nous prenons CONSCIENCE de qui nous sommes, conscience de notre potentiel, conscience de notre histoire. Après cette prise de conscience, l’étape suivante serait d’avoir du COURAGE, du courage de nous defaire de cette spiritualité étrangère, courage de nous désalliéner personnellement, individuellement, courage de s’affirmer sur tous les plans : se donner des noms de nos terroirs déjà serait un grand bon .... Je ne désespère point de l’avènement d’une l’Afrique authentique bientôt. Encore bravo cher aîné SAYOUBA.

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 19:42, par Tamou En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Grand merci à toi Sayouba, digne fils de l’Afrique !

    Des africains chrétiens ou musulmans, à bien y réfléchir, c’est le pire des racismes anti-africains, la forme la plus achevée de la négation de soi, portée, animée et entretenue aujourd’hui par des africains, et par là-même la pire des absurdités.

    Si Dieu existe et que nos ancêtres morts sont appélés par lui, auprès de lui, alors le meilleur intercesseur de chacun auprès de Dieu est son propre ancêtre. Eh oui, une religion n’est rien d’autre que le culte des ancêtres. C’est un fait humain et religieux fondamental, irréductible, indépassable, qu’on appelle ses ancêtres "prophètes", "saints", et que sais-je encore...

    Or Abraham, Moïse, Jesus, Mahomed et autres Bernadette Sibirou ne sont pas nos ancêtres à nous autres africains. Ce sont les ancêtres des juifs, des arabes, des européns. Alors soyons logiques un peu : au nom de quoi, les ancêtres des autres intercéderont-ils pour des africains au lieu de leurs propres descendants ? Pourquoi les arabes, les juifs, les européens ne devront-ils pas alors tirer fierté et orgueil contre nous africains du fait qu’il n’y a de Dieu que le leur, de religion que la leur, la meilleure, l’unique, la vraie ?

    Si nous autres africains nous ne sommes pas capables de voir une telle évidence, si nous ne faisons pas confiance à nos propres ancêtres, pire si nous avons honte d’eux, et leur préferons les ancêtres des autres comme intermédaires entre Dieu et nous, alors oui, nous sommes vraiment nés pour être les esclaves des autres, comme le croient fermement les juifs, les arabes, les européens.

    L’idée qu’on (individu ou peuple) est plus important que les autres, qu’on est supérieur aux autres et qu’on est prioritaire sur les autres pour se nourrir, se loger, se reproduire, est la base de toute vie. Et la religion est l’expression ultime de cette prérence de soi. Le judaïsme, le christiasnime, l’islam sont les expressions et les illustrations parfaites de cette préférence de soi, véritables délires ethnocentriques, consignés dans ces livres de mythologies (dignes de nos contes de nuit africains pour enfants), qu’on appelle Talmud, Coran ou Bible.

    C’est pourquoi l’apostasie est la pire des trahisons chez ces peuples, fanatiquement convaincus que Dieu les a fait supérieurs aux autres, et qu’elle y est punie systématiquement par la peine de mort. C’est aussi pourquoi l’intolérance, la violence, les guerres sont caractériques de cette region du monde, le Proche Orient, honteusement appélée "Terre Sainte". Tant la préférence de soi a atteint là-bas un tel niveau du ridicule... Notons qu’à l’inverse chez nous en Afrique, c’est le mépris de soi qui a atteint un niveau du ridicule. C’est moins glorieux.

    A ce propos, l’intervenant N°15 Maurice Yankini ("qui veut faire l’ange fait la bête !" (Pascal)) qui parle des sacrifices humains de nos ancêtres ne sait pas d’où vient :
    - 1) le "Prenez et mangez, ceci est mon corps, prenez et buvez, ceci est mon sang !" des catholiques.
    - 2) ni l’origine du rituel du sacrifice du mouton chez les juifs et les musulmans : Abraham/Ibrahim sacrifant une bébris à la place de son fils Isaac/Ismaël.
    Même quand nous sommes épargnés par l’imbécilité, nous succombons à l’ignorance. Serions-nous vraiment maudits ?

    Il faut avoir vécu dans les pays arabes et européens, pour réaliser le mépris que les arabes et les juifs vouent aux africains. Vue d’Europe, la ferveur chrétienne et musulane en Afrique est une honte pour l’afrique. Comment pouvons-nous trouver notre importance et notre salut dans ces ethnocentrismes des autres, qui nous excluent et nous mettent d’emblée à la périphérie de l’humanité ?

    Alors oui, Sayouba, Pauvre Afrique : tes enfants sont sans dignité ! Ils sont même incapables de se préférer aux autres...

    Vive l’Institut des Peuples Noirs (IPN) !

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre à 19:58, par Tiénoufou En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    L’internaute 13 attend toujours qu’on puisse éclairer sa lanterne.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre à 11:03, par Raogo En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Internautes 13 et 19, la réponse se trouve dans le coran et la bible. C’est une interprétation fanatique (ou erronée) du coran ou de la bible, n’en déplaise à ce qui vint protester ici. Les chrétiens pourraient tuer aussi au nom de Dieu (cf inquisition).

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre à 14:55, par Sheikhy En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Le texte mérite réflexion. Ce serait bien qu’un anthropologue remette les choses dans l’ordre. On veut faire passer les noirs pour des barbares. Mais les occidentaux ont été plus barbares et leur civilisation telle qu’on la connaît est assez récente. Il faut savoir que les religions dites importées sont un mélange et une synthèse de plusieurs croyances qui ont été recueillies y compris en Afrique. J’avais dit dans un post que l’africain était le plus proche de la nature et de Dieu. Mais il n’a pas jugé bon d’évoluer en utilisant les connaissances qu’il avait. Mais c’est vrai que l’épisode de la colonisation est la plus dramatique pour les africains. On a été pillé avec le concours de nos propres frères. On s’en ai pas remis.
    Il serait judicieux que quelqu’un sorte un livre sur le prénom africain des différentes ethnies. Cela accompagnera le Faso dan fani. On pourra revenir à nos prénoms botaniques.
    On a du boulot si on ne veut pas se perdre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre à 16:06, par Ka En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    ‘’’A’’’ l’internaute l’homme du Nord : Je rejoins au frère Sayouba Traoré pour ma petite contribution à cette analyse qui demande beaucoup de réflexion a la croyance panaché de prédétermination dans le continent Africain, dont je peux dire que les religions venus d’ailleurs ne sont que du copier-coller pour certaines personnes de mauvais foi, et ces religions resteront étrangères pour celles ou ceux dont les continuités des coutumes ont pris racine dès la naissance dans des familles traditionnelles dit Africaine, comme l’exemple de fouille a la SIAO dont on ne pouvait pas distingué qui est qui : C’est pourquoi on peut confirmer que mêmes ceux qui nous ont montré la voie de la croyance, ‘’’aller à la messe tous les dimanches ou a la mosquée tous les vendredi ne vous prépare pas (malheureusement) à lutter contre ceux qui pratiquent la sorcellerie, le maraboutage et les attaques et blocages du Satan." bien au contraire, ça prépare à les commettre, puisque à chaque semaine, ça "remet à zéro le compteur de péchés". De nos jours, pour être honnête ceux qui fréquentent assidument les mosquées et les églises ne le font que pour se donner bonne conscience et se faire pardonner toutes les horreurs qu’ils commettent à longueur de la semaine.

    Toutefois nous pouvons dire que les humains sont victimes des manipulations de Satan. J’en veux pour preuve la farouche opposition entre musulmans sunnites et shiites, pourtant ils font référence au même livre Saint le Coran. Je ne vois pas la nécessité pour DIEU d’avoir suscité une deuxième religion qui rivaliserait avec l’ordre divin qu’il a préalablement établit à travers les deux précédents livres qui sont la somme du cheminement de DIEU avec l’Homme depuis sa création. Durant plusieurs millénaires, il n’y a eu aucune force divine de cette nature. Et à peine 6 siècles après la Grâce qu’il a faite à l’Humanité par le sacrifice de Jésus sur la croix, c’est en ce moment que DIEU choisit de jeter de nouveaux troubles au sein des sa précieuse créature pour laquelle il a payé le prix le plus fort, du sang de son fils. Pourtant, tout le monde sait que DIEU est omniscient. Je confirme que pour le continent Africain, les religions sont venus d’ailleurs, et les continuités des coutumes restent les racines de la croyance Africaine.

    Répondre à ce message

  • Le 11 novembre à 16:11, par l’homme du nord En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    cher frère journaliste, je vous respecte dans le domaine du journalisme et pas dans la theologie.certains paragraphes de votre texte méritent reconnaissance et d’autres sont à revoir.sache que les termes comme "religion étrangère, nouvelle croyance" sont des calificatifs qui ne sont pas propre à la religion.De plus, sache que tous ce qui est
    accompagné de crime doit être rejetté selon la bonne morale.mon silence est dû au fait que je ne revient pas très vite sur lefasonet.

    Répondre à ce message

    • Le 12 novembre à 07:43, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      Homme du Nord. Cher frère. Je n’ai jamais eu et j’espère que je n’aurais jamais la prétention de produire un écrit sans reproche. Tout simplement parce que je suis un humain et que Dieu a créé l’homme avec des limites. Deuxième chose, ce écrit n’est pas un travail de journaliste mais la réflexion d’un citoyen. C’est pour cette raison qu’il y a la mention "opinions". Pour en revenir à notre propos La Mecque et Medine ne sont pas en Afrique. Rome n’est pas en Afrique. Ces religions sont étrangères. A moins que tu veuilles nier la géographie. Et je te redemande de bien vouloir me désigner la virgule, le mot ou la phrase par lequel je dis que ces religions sont à rejeter. Est-ce compliqué ?

      Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 09:00, par Tarsigué En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    « Le dessein fondamental qui anime la foi de Dieu et sa religion est de sauvegarder les intérêts du genre humain, de promouvoir son unité, de stimuler l’esprit d’amour et de fraternité parmi les hommes. ».

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 10:32, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    C’est quand même bizarre des croyants qui pensent qu’ils peuvent tuer comme ça des créatures de Dieu. Des créatures divines qui ne vous ont rien fait en plus. Drôles de croyants, vraiment !

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 13:09, par jeunedame seret En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    « Le vin est innocent ; l’ivrogne seul est coupable ». Prov russe. Et il continue d’exacerber et de publier sa culpabilité venturi saeculi

    Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 13:15, par l’homme du nord En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    l’Egypte où a vecu le prophête MOÙSSA n’est-il pas en afrique ?de plus,sache que le prophête MOHAMMAD a été envoyé aux mecquois et aux medinois mais aussi aux burkinabès ,aux français et à tout le monde.ceci est une vérité claire comme l’eau de roche dans le CORAN .aussi,toute bonne reflexion s’appuie sur une science dont on a la maîtrise.enfin,je ne parle pas de virgule,de mot ou de phrase mais d’une comprehension generale de certains paragrahes de votre ecrit.merci si vous voulez vraiment accepter la verité

    Répondre à ce message

    • Le 12 novembre à 16:03, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

      L’Égypte ? N’est ce pas un peu trop tire par les cheveux ? Vos réponses sont artificielles et vous le savez bien ! Quand à votre "compréhension generale" c’est une façon de faire dire aux autres ce que vous vous voulez entendre. Tout cela constitue une "vérité" bien singulière que vous cherchez à imposer aux autres. Ne vous étonnez pas si vos interlocuteurs ne se laissent pas abuser par vos procédés.

      Répondre à ce message

  • Le 12 novembre à 17:05, par le sage En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Les gens n’ont pas le même niveau de maturité et de culture, sinon le message de SAYOUBA est d’une importance universelle. Çà fait mal au cœur de voir des gens qui ont renié leurs parents, leurs proches pour des gourous aux intentions malveillantes ; qui tuent sans comprendre pourquoi : Vraiment PAUVRE AFRIQUE...........

    Répondre à ce message

  • Le 13 novembre à 13:45, par Nobila Ouédraogo En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Sayouba a tout à fait raison car les africiains sont les seuls au monde à mépriser leurs racines. Les autres peuples ont adapté la réligion à leur culture. Pourquoi pas nous ?
    N’en déplaisent aux intégristes la vision sectaire produira un effet de lassitude partout comme cela s’est produit en Europe.Par contre une réligion tolérante a tendance à se répandre. Les sacrifices humains en Afrique ? ils sont infimes comparés aux millions de morts enrégistrées pour imposer les réligions soit disant révélées.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 09:28, par BBR En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    j’avoue ne pas trop comprendre les uns et les autres, quand ils parlent de retour à la spiritualité africaine. Il faut qu’on définisse le contenu. C’est quoi ? c’est l’idolâtrie ? Tous les peuples à travers le monde ont pratiqué l’idolâtrie avant de la rejeter. je sais une seule chose, c’est que dans le glossaire africain, le nom de satan n’existe pas. seul dieu existe. si c’est faux que chacun essaie de voir dans sa langue, quel nom attribué à satan. la faiblesse des croyances africaines est la diversité. les initiations sont tellement locales, qu’il est difficile pour quelqu’un qui n’est pas initié à un fétiche de l’adorer. la force des envahisseurs est l’unicité de la croyance. ça devient tout de suite un facteur de mobilisation. pourquoi les détenteurs de ces religions refusent la prolifération d’autres religions ? les pays européens refusent l’islam sur ses terres, les arables ne tolèrent pas le christianisme chez eux. ici au BF c’est le komon qu’on va utiliser pour mobiliser tout le peuple africain ?
    la solution de l’Afrique, c’est l’absence de ces croyances. les gens utilisent ces pouvoirs pour s’éterniser à des postes même s’ils sont médiocres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 12:46, par paix En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    C’est bien de se préoccuper du sort de nos populations. Mais le terrain religieux est très glissant…. Les religions ne sont pas venues par des étrangers. Dieu a toujours œuvrer pour se réconcilier avec l’homme qu’il a crée. On parle de religieux révele. Mais c’est vers un même Dieu que tous les hommes se tournent. Si les Juifs sont le peuple choisi par Dieu s’était juste le moyen de se révéler aux hommes. L’Afrique a pris une part dans ce projet. Les descendants d’Abraham ont vécu 4 siècle en Afrique, Jésus le messie a trouve également refuge en Afrique avec ses parents quand il était bébé. Les musulmans cousins des Juifs econnaissent Jésus comme un prophète et qui doit revenir pardon si je me trompe. Ce Jésus a dit d’aller porter cette nouvelle a toute la terre. Car tous les hommes sont par la volonté de Dieu. Le christianisme n’est pas venu d’occident pour ceux qui connaissent l’histoire dans le livre des actes des apôtres, il y avait des gens venus a Jérusalem pour adorer il y avait des gens venus Ethiopie, Lybie…. Et l’un des éthiopiens serviteurs de la reine a reçu de Philipe le sens de ce qu’il lisait. Il fut l’un des premiers chrétiens en Afrique et plus tard Marc s’installa en Afrique et dans les premiers siècles les plus grande bibliothèque et les grands théologiens se trouvaient a Alexandrie en Egypte et en Tunisie. Avant que l’Europe ne devienne chrétienne, elle était compose de peuples barbares. Tout comme les pays africains et arabes. Seulement par la conquête, les acteurs des ces religions ont utilise des méthodes propre a eux et ont travaille a faire comprendre surtout aux noirs que la lumière vient d’eux.
    Aujourd’hui les africains sont plus proche de Dieu que bien de peuple. Car quand nous invoquons Dieu nous utilisons les termes appropries WENNAM différent des tinkouga qui représentent des dieux je prend le seul exemple des mossis même si je ne suis pas mossi. Aujourd’hui pour leur ventre beaucoup instrumentalise les peuples a leur fin.
    Œuvrons pour que chacun malgré sa religion se souvienne des valeurs morales africaines et notre respect pour le sacre et ses fanatiques de tout bord ne prospérerons pas.
    MERCI A L"AUTEUR QUI INTERPELLE. cependant aucune oeuvre humaine n’est parfaite mais l’intention est bonne
    c’est ramasse mais c’est une contribution

    Répondre à ce message

  • Le 14 novembre à 13:57, par Peuple Insurgé En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Le terrorisme n’émane pas d’une religion. Mais il utilise la religion. Nuances. Des bandes d’ignorants sont utilisées pour déstabiliser des Régions. Le vrai commanditaire se fiche de la religion. Déstabiliser les états pour accéder facilement aux ressources, couper l’herbe sous les pieds de ses concurrents que sont les pays émergeant. "le terrorisme c’est l’arme de l’ennemi", dixit Vladimir Poutine

    Répondre à ce message

  • Le 15 novembre à 22:31, par Neekre En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    J’ai vu cet article en retard, mais je me permets de reagir comme une bouteille qu’on jette à la mer esperant que le moderateur tombera dessus et me fera la grâce de publier ma reaction.
    Mon frère Sayouba, c’est passé la quarantaine que j’ai commence à me poser certaines questions sur cette histoire de religions revelées. Souvent, en analysant tout seul, j’ai les larmes aux yeux car je suis pessimiste sur notre avenir car nous sommes partis sur du faux. Et en lisant votre écrit, c’est encore la même émotion qui m’envahit. Au depart, je ne voyais rien de paradoxal. qu’il y ait des chretiens, musulmans, juifs ici en Afrique..... Mon intropection a commence face aux cas de fanatisme, fanatisme aussi bien du voisin de quartier ou encore de grands groupes politico-religieux. Je suis parvenu à la conclusion que quand nous parlons de colonisation,de neocoloniasme et de domination, l’exemple le plus parfait est l’introduction de ces religions dites revelées en Afrique. Seulement, les victimes sont à un tel niveau d’immersion qu’ils n’est plus possible pour eux de même poser certaines questions. Jomo Kenyatta avait dit : "Quand les Blancs sont arrives en Afrique, nous avions les terres et eux la Bible. Ils nous ont demandé de prier yeux fermés. Quand nous avons ouvert les yeux, eux avaient les terres et nous la bible. ça resume tout. Mes escales les Yarcés (qui ne sont rien d’autres que des colporteurs, et qui donc du fait de cette activité ont été parmi les premiers à être exposés à l’Islam) se ventent en disant qu’ils viendraient de la Mecque (quel complexe !). Et dans le même temps, mes mêmes esclaves sont reputes comme ayant des pouvoirs mystiques, surnaturel (le wack quoi). Comment on peut comprendre ce mélange ?
    Dans les villages reculés du Burkina, quand je rencontre ces dames emmitouflées dans une burka inetgrale noire sous un soleil de plomb de 45°, j’ai mal quand tout comme quand je vois ces vieilles dames assises dans les cabarets et dont la mode du moment est le port du pendatif (Croix). Comprennent-elles l’histoire de cette religion ou c’est juste un mouvement d’ensemble, l’effet de la pression sociale. Dans les pays d’origine de la chretienneté, rencontrent-on autant de porteurs de Croix hors mis les hommes d’église ?
    Felicitations aux chinois, japonais et autres birmans qui ont reussi à faire la resistance à conserver leurs croyances. Ce n’est pas étonnant qu’ils soient aujourdhui à ce niveau de developpement.
    Le sujet est intarissable grand frère Sayouba, mais je vais m’arrêter là. Mille merci pour ce courage.

    Répondre à ce message

  • Le 16 novembre à 15:11, par sylas En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    "Si la religion de tes ancêtres ne peut te changer, change de religion !" Où est le problème. Quand nous sommes dans des grandes écoles coloniales nous sommes les meilleurs qui occupons les tableaux d’honneur. Si nous revenons parmi les nôtres nous devenons mesquins, vantards et esclavagistes. N’accusons pas les religions parce qu’aucune religion n’a déclaré dans son livre sacré de tuer son prochain. Mais dites moi la sorcellerie en Afrique noire a été importée ou a t-elle une pratique ancestrale ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre à 16:03, par Sayouba Traoré En réponse à : L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »

    Mon cher frère Sylas. Je suis né dans une famille musulmane. J’ai fait l’école primaire et le collège dans des établissements protestants. J’ai fait le lycée dans un établissement de tendance catholique. Depuis de nombreuses années, je vis en Europe dans un univers chrétien. Quand je retourne au pays, j’evolue dans un climat islamique. Tout ça pour te dire que la religion à toujours accompagné ma vie. Mais rien dans tout ceci ne m’autorise à critiquer une religion. Relis attentivement mon texte et tu verras que je me garde de parler de sujet que je ne maîtrise pas. Il y a des prêtres pour cela. Il y a des pasteurs pour cela. Il y a des imams dont c’est le rôle. Toutefois, quand des gens viennent devant ma maison les armes à la main et tuent au nom d’Allah, lorsque des gens que je ne connais pas, des gens à qui je n’ai rien fait viennent nuitamment poser des bombes qui déchiquetent mes frères au nom d’Allah, que dois-je dire ? Que dois-je penser ? Que dois-je faire ? Me taire, parce que des gens comme toi risqueraient de m’accuser de critiquer leurs croyances ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tribune : De l’indépendance des pays africains, mais quelle indépendance ?
Burkinabè de tous les bords, vous êtes des anges
Burkina : Le PNDES selon l’homme d’affaires Salomon MBUTCHO
Renaissance de l’institut des peuples noirs : Aux origines du projet
Hausse du prix du carburant : Le Burkina s’enfonce inexorablement dans la crise, selon Ablassé Ouédraogo
L’humeur de Sayouba Traoré : « Pauvre Afrique ! »
Nos internautes ont du talent : Polémique sur la paternité de l’échangeur du nord
Tribune de Moussa ZERBO sur le besoin de grue dans la commune de Bobo-Dioulasso
La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)
« Mesdames et Messieurs, en vos titres et grades, tout protocole respecté », une aberration protocolaire selon l’Ambassadeur Mélégué Traoré
Situation Nationale au Burkina Faso : La Chefferie coutumière s’adresse au peuple
Francophones d’Afrique : « Speak english as well… and honi soit qui mal y pense ! »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés