Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité. Martin Luther King » 

Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Marcus Kouaman • jeudi 6 décembre 2018 à 23h55min
Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

L’audition du général Gilbert Diendéré s’est poursuivie devant le tribunal militaire, ce mercredi 5 décembre 2018. Ce 7e jour à la barre n’a pas été de tout repos, tant les avocats des parties civiles ont continué à assaillir l’accusé de questions.

Ce qui a retenu l’attention de plus d’un en cette journée est la passe d’armes entre le général Diendéré et l’un des avocats des parties civiles, Me Guy Hervé Kam. S’adressant à l’accusé et à sa défense, Me Kam a voulu conforter l’instruction en disant que le dossier a été instruit selon les règles de la procédure. « De quel droit vous vous prévalez d’évaluer le parquet ou le juge d’instruction ? », lance le général Diendéré à son interlocuteur, en précisant que chacun doit rester dans son rôle.

Et l’avocat de répliquer à son vis-à-vis qu’il se prévaut des prérogatives que lui confère le Code de procédure pénale. S’en est suivi un dialogue de sourds entre les deux hommes au point où l’accusé a décidé de ne plus répondre aux questions de l’avocat, car gêné. Le général Diendéré dit être gêné parce qu’il n’arrive pas à faire la différence entre Me Kam, l’avocat des parties civiles ; et monsieur Kam, porte-parole du mouvement Balai citoyen.

On se rappelle qu’au début de son audition, la semaine dernière, l’officier général avait ouvertement accusé des organisations de la société civile, dont le Balai citoyen, d’avoir pris 50 millions de francs CFA du RSP et d’avoir aidé le lieutenant-colonel Isaac Zida à faire un coup d’Etat lors de l’insurrection d’octobre 2014. Chose qu’il a répétée. L’accusé est allé plus loin en accusant l’avocat d’avoir pris 100 millions de francs CFA.

Me Kam tombe des nues et laisse entrevoir son indignation. Il dit comprendre pourquoi le président Blaise Compaoré a été surpris par l’insurrection, précipitant sa fuite avant la prière du vendredi. Pour lui, si c’est cet officier général que l’on qualifie de mieux renseigné de l’Afrique de l’Ouest qui se tient ainsi devant lui et tient de tels propos sans la moindre preuve, il est plausible que le président Compaoré dormait sur de faux renseignements.

A sa suite, d’autres avocats, dont Me Awa Sawadogo, avocate des parties civiles, ont posé des questions de compréhension au général Diendéré. « Comment étaient organisées les rencontres pour que tous ces communiqués soient publiés ? », demande l’avocate. Réponse du berger à la bergère : « On n’a pas besoin de réunir du monde pour cela. Même une seule personne peut rédiger des communiqués ». Me Sawadogo est revenue sur les 85 millions de francs CFA d’encouragement que le général aurait remis aux soldats de l’ex-RSP.

L’avocate veut mieux comprendre la provenance de cet argent car, devant la barre, l’accusé a laissé entendre que cela provenait d’un crédit bancaire alors que dans les procès-verbaux d’interrogatoire, il affirmait que cet argent venait de la Côte d’Ivoire, de ses amis. Le général demande à l’avocate de s’en tenir à ce qu’il a dit à la barre, c’est-à-dire que l’argent vient d’un prêt bancaire et il peut produire les documents attestant de ce prêt.

L’interrogatoire du général Diendéré se poursuit le vendredi 7 décembre 2018.

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 6 décembre à 21:25, par salou En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Aux avocats des parties civiles, concentrez vous sur les faits. Pas de commentaires.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 21:51, par Amadoum En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Le general Diendere ne semble pas prendre ces assises au serieux. Mais il semble oublier que tout le mythe qui entourait sa personne s’est evaporee et maintenant il est en train d’essayer de s’accrocher a tout ce qui reste ; mais malheureusement, le masque est deja tombe.
    Il ferait mieux de repondre aux questions !

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre à 23:41, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    « L’avocate veut mieux comprendre la provenance de cet argent car, devant la barre, l’accusé a laissé entendre que cela provenait d’un crédit bancaire alors que dans les procès-verbaux d’interrogatoire, il affirmait que cet argent venait de la Côte d’Ivoire, de ses amis. Le général demande à l’avocate de s’en tenir à ce qu’il a dit à la barre, c’est-à-dire que l’argent vient d’un prêt bancaire et il peut produire les documents attestant de ce prêt. » eh haya ! quelle version croire ? demain il nous dira de croire quelle version ? on dit et on se dedit, telle une girouette au gre du vent des evenements
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 00:28, par fils du pays En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    le general se defend comme un eleve de CM2. Il dit qu’il n’y est pour rien et pourtant c’est lui qui prend des prets bancaires pour les gens du rsp.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 01:19, par L’ANGE DE LA MORT En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    # SI ON VEUT LA VRAI JUSTICE DANS CE PAYS LA ON DOIT ÉCOUTER TOUT LE MONDE

    # GUY HERVE KAM CACHE OU ESSAI DE CACHER BEAUCOUP DE CHOSES "IL Y A ANGUILLE SOUS ROCHE" PARCE QUE SI GOLF ÉTAIT BÊTE IL N ALLAIT POINT DURER ENVIRON 3 DÉCENNIES EN HAUT LIEU

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre à 08:21, par yamambala En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      Mon ami L’ANGE DE LA MORT, GOLF n’était pas bête mais il était lâche, froussard et sanguinaire. leurs pouvoirs a duré 3 décennies parce qu’ils ont lâchement assassiné TOUS ceux qui pouvaient menacer leurs pouvoirs.
      Remarquez que partout dans le monde, les autorités les plus sanguinaires sont souvent les plus lâches, les plus fourbes ; ce sont des personnes sans personnalités réelles, l’honneur et la dignité ne figurent pas dans leurs vocabulaires, malheur à l’innocent qui est soupçonné de comploter contre eux et tu es "expédié" à 3m sous terre.

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 01:41, par Un Burkinabê En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    85 millions comme prêt bancaire.
    Quelle banque a t-elle fait un tel prêt ? Combien touche un Général pour que la banque puisse octroyer un si gros prêt à moins que le Gal n’est présenté autre garantie en dehors de sa quotité cécible ? Quelle raison a t-elle porté sa demande de prêt pour être approuvée en un si court delais ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 01:42, par Alex En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Je ne défend pas Me Kam, ni les OSC qui était avec Zisa au camp Guillaume. Mais comment Diendéré sait-il que ce jour, devant tant de monde, Zida a pu remettre de l’argent aux OSC ? Je suis très déçu des déclarations de Diendéré car je m’attendais à plus sérieux que cela pour que la lumière jaillissent. Diendéré n’arrive pas à comprendre que les arguments fallacieux utilisés par son mentor qui consistaient à ne jamais être responsable de quoi que ce soit quand il s’agit du mal, sont dépassés. Il doit s’estimer heureux d’être si à l’aise devant un tribunal pour s’expliquer. Quand ils avaient le pouvoir, ils n’ont pas donné cette chance à d’autres d’en faire autant. Il faut accepter que le Burkina est devenu doux. C’est pourquoi n’importe qui tue et vient parler mal devant un tribunal. Mais c’est une belle leçon de civilisation qui est entrain de leur être enseigner. Dieu fera le reste. Jurons que c’est ce général félon et frileux qui nous mystifiait tant alors qu’il est incapable de dire la moindre vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 03:07, par AMADOU En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    La sanction divine à commencé. C’est dans les propres logiques du général qu’il va subir et assumer. Tous les gains qu’il a eu sera comme un château de sable. S’il a une conscience tous les cadavres de Thomas a Henri vont le hanter. C’est pour Blaise et sa famille qu’il a oeuvré. Où sont les multiples châteaux et centaines de parcelles ? Tout se paye ici bas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 05:15, par Alexio En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Le general le plus mystifier de l Afrique de l Ouest vit toujours dans son passe d arroganse et de zele.

    Une obstruction a la justice est malheureusement constater par ses jeux de mots de notre General manipulateur en herbe.

    Ces petits test jurisprudentiels de memorisation l effraie, parce que les contradiction vont l amener au plancher du ridicule.

    Il defend ce deficit memoire.Cette maniere insolante est une tactique pour trainer le cours de la procedure penale en mettant au-dessus de la loi.

    Il se croit toujours en caserne ou il manipulait et abuser ses lacrous. Lheure de la verite est venue sans sortie. Toutes les portes sont fermees.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 05:23, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    "golf est incompétent !je comprend pourquoi l insurrection a fait fuir Blaise !et c est aussi pourquoi ne croyez pas a cette histoire de cinquante millions !encore moins a celle de 100 millions qui m incrimine davantage !"ainsi se défend l avocat du balai citoyen !mais tout de même cher maitre,la probabilité qu un "menteur dupe" dise une fois la vérité est elle selon votre logique toujours nulle pour autant que cela vous incrimine ?la certitude que le présumé témoin dont parle golf ne soit jamais appelé a la barre vous rassérène t elle ?allez vous désormais vous battre pour la manifestation de l entière vérité ou pour la condamnation inconditionnelle et par vengeance du général ?

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre à 10:37, par kwiliga En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      Chaque chose en son temps, cher yelmingaan. L’avenir nous apprendra sans doute s’il y a lieu d’inquiéter Me Kam.
      Mais pour l’instant, ce n’est pas de lui qu’il s’agit. Ne réagissez pas comme le Gnal Diendere et ne tombez pas dans le système de plaidoirie de celui qui, n’ayant rien à apporter pour sa propre défense, se met à renvoyer des accusations sur les autres.
      C’est vraiment puéril, de la part d’une "grande personne".
      J’aimerais rajouter une suggestion aux rédacteurs de "lefaso.net" : essayez de présenter une photo où le Gnal apparait moins réjoui. ça entretient mes aprioris négatifs à son égard.

      Répondre à ce message

    • Le 7 décembre à 13:31, par SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      mon cher yelminga etc est ce que tu sais meme de quoi tu parles ? Cette tactique defense de ton general (de paille) qui n’a aucune intelligence des choses, c’est que celle de celui qui est aux abois et tente par tous les moyens de faire diversion alors qu’il sait bien ou plutot parce qu’il sait bien qu’il n’aura aucune issue car tous les faits absolument tous les faits l’incriminent. Toi qui affirmes que Me Kam ne sera pas appelé a la barre, pourquoi djendjere refuse de repondre Il a là l’occasion d’enfoncer cet avocat pour le deculotter et l’inculper Pourquoi il refuse parler. Il ne suffit pas de suggerer et lancer des rumeurs, des insinuations etc bref de l’intox pour esperer s’en sortir. defends ton camps c’est ton droit, mais objectivement selon les faits objectifs on est en droit pas dans les commerages manipulateurs. Merite ton pseudo ; un minimum de verité ferait du bien
      SOME
      yelmion saa blan

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 06:14, par Seydou En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Et dire qu’à un moment donné, j’ai eu de l’admiration pour ce « Général ». J’ai la conviction aujourd’hui que c’est un grand menteur, un manipulateur d’hommes. Je comprends comment il a pu manipuler ses soldats jusqu’à tuer SANKARA, Henri ZONGO, Jean-Baptiste LINGANI, etc. Tout ce qu’il a raconté à la barre n’est que mensonges.
    Ce « Général » là, ne mérite aucune clémence de la part du tribunal. Il doit être dégradé au rang de soldat, puis exclu de l’armée. A défaut de la peine de mort, il doit écopé de la prison à vie.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 07:29, par sidbala En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Ce que je ne comprends comment se fait il que kam quitte le procès pendant plus de dix jours et revienne seulement au moment ou le parquet donnait la parole aux avocats de la partie civile.
    Là ou le bas blesse il pose des questions qui ramènent le procès une semaine en arrière.
    Ce qui le veut savoir a déjà été dit par l’accusé.
    En tout c’est au Burkina que l’on peut voir çà kam est porte parole de balai citoyen et avocat de la partie civil c’est le Faso.
    A ce rythme les victimes ne sauront pas la vérité car ce les bourreaux qui jugent les présumés coupables. Es ce que les morts seront satisfaits parce que ce sont les coupables qui cris au secours.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 07:44, par Le combattant En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    La fin du régime MPP dans les mois a venir mettra a nu toutes les manœuvres qui ont conduit le pays la où nous en sommes.
    Salif est mort avec ses secrets mais ceux qui vivent toujours nous diront ce qui c’est passé le 30 et 31 octobre 2014.
    Je suis convaincu que le procès de l’insurrection ne va jamais se dérouler avec ce régime.
    Mais nous veillerons ce que les kam et compagnies ne fuient pas parce que ce sont eux les tueurs de l’insurrection et du coup d’État du 15.
    Ils vont rendre gorge tous ces voyous ces faux artistes qui ont échoués et par méchante ont tiré tout le pays en bas.
    Nous allons les régler les comptes nous avons tout le temps pour attendre.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:07, par wonderman En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Ce que je ne comprends pas, le général a combien comme salaire pour avoir un crédit de ce montant ?ou a t il garanti un bien ? puisqu’ils ont tout dans ce pays ,( les biens pillés au peuple)

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:10, par Ka En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Monsieur Gilbert Diendéré, en refusant de dire la vérité aux avocats des parents de vos victimes, surtout à l’avocate madame Sawadogo qui a bien remarqué vos mensonges entre les 85 millions venant de la Cote d’Ivoire selon votre première déclaration, et mentir ensuite que cela vienne d’un prêt bancaire, ou mettez-vous les règles d’un bon soldat qui sont la discipline, la sincérité, l’intelligence, entre autres, qui sont des qualités d’un bon militaire, et doivent être mis en avant le sens de l’honneur, la probité, le professionnalisme et le comportement, et tout manquement doit être sanctionné selon la gravité des faits, surtout vous qui se dit haut gradé et donne des ordres ? Vous les aviez enseigné aux nouveaux recrus, même donné des cours d’initiation de la discipline de l’armé a votre ami Paul Kéré : Que penseront tout ce monde de vos mensonges devant le tribunal ?

    Arrêtez ce cinéma et répondez les questions des avocats, pour que les juges sachent la vérité et sauver ceux qui vous ont obéï pour ce minable coup d’état, surtout que la justice soit dite pour les coupables qui ont tué nos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:18, par TANGA En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Ce maître Guy machin là, Est ce que on peut être OSC et avocat de la partie civile, puisque les OSC ont leur part de responsabilité pour les dégâts. Ce n’est pas par ce que Golf est à la barre que vous êtes disculpés.
    Chers tous, même n’étant pro personne, il faut reconnaitre que ce jugement est égale à celui que les DALTONS ont eu à faire à de présumés bandits car des acteurs majeurs ne sont pas à la barre, des témoins majeurs ne sont pas écouter, des bruleurs sont avocats, la grande muette la ferme totalement alors qu’elle l’avait ouverte par deux fois.
    Faisons attention car l’histoire nous jugera ; pire il me semble que nous allons vers une aventure sans retour et si tel est le cas, nous n’avons pas d’avenir.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre à 12:15, par Ya Quoi En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      TANGA, Arrêtez un peu vos délires : ce ne sont pas les OSC que l’on juge en ce moment, auquel cas KAM aurait en effet été juge et partie si je peux dire ! Et aussi, demandez-vous quel est et était la position des avocats de la défense par rapport au putsch et à blaise compaoré, les Somé et autres

      Répondre à ce message

      • Le 7 décembre à 21:14, par Mak En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

        Le problème c’est que Me Kam est a la fois juge et parti.
        Il avaient dit dans le balai citoyen qu’ils ne prendrait pas de poste après l’insurrection hélas, Me Kam a pris un poste et nous nargue en disant que c’est pas rémunéré. En suite il a pris le contrat de la CEDEAO ou il a honteusement perdu tout en empochant des millions de l’Etat et en plus nous sommes condamné a payer la CEDEAO parce qu’il a perdu le procès .

        Répondre à ce message

    • Le 8 décembre à 09:11, par sidwaya En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      Bonjour
      Dommage que des gens manquent de sincérités. Mentir mentir mentir manipulateur. Je connais ce général depuis que j’étais étudiant première année en 1986. Il était Lt. C’est certains qui sont nés après les années 90 qui se trompent lourdement en défendant ce général en carton. Il a belle et bien manipulé les sous/off pour qu’ils fassent le coup en sep 2015. Attendez les confrontations entre les militaires vous verrez. Il croit qu’en vantant les mérites du RSP les soldats reviendront sur leur propos au moment des confrontations.

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:24, par TANGA En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Ce maître Guy machin là, Est ce que on peut être OSC et avocat de la partie civile, puisque les OSC ont leur part de responsabilité pour les dégâts. Ce n’est pas par ce que Golf est à la barre que vous êtes disculpés.
    Chers tous, même n’étant pro personne, il faut reconnaitre que ce jugement est égale à celui que les DALTONS ont eu à faire à de présumés bandits car des acteurs majeurs ne sont pas à la barre, des témoins majeurs ne sont pas écouter, des bruleurs sont avocats, la grande muette la ferme totalement alors qu’elle l’avait ouverte par deux fois.
    Faisons attention car l’histoire nous jugera ; pire il me semble que nous allons vers une aventure sans retour et si tel est le cas, nous n’avons pas d’avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:48, par Nikien En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Héééeeeyyyyyiiiiii ! S"endetter à 85 millions de FCFA à une telle rapidité ?
    Plus grave, le Gl qui dit ne pas être responsable du putsch s’endette pour motiver des soldats sensés être à l’origine du coup par leur mouvement d’humeur ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 08:54, par yisso En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    chers internautes, sachons raison gardée, ce que je ne comprends pas, c’est que le général dit que la personne qui a remis les 100 millions à maître est prêt à témoigner et qu’il a les preuves de ce qu’il avance, KAM ne dit pas ok qu’il vienne . la réponse de KAM semble être du dilatoire (...) on peut vérifier s’il y a des traces des 100 millions sur mes comptes bancaires(...) c’est vraiment insulter l’intelligence des burkinabé, si c’était le cas, GUIRO n’allait pas déposer de l’argent dans des cantines ; des ministres n’allaient jamais cacher de l’argent dans des cousins à la merci des dames de ménages etc. aujourd’hui tout se capte par des téléphones portables. Wait and see

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 09:09, par le penseur En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Il faut être mentalement tordu pour défendre et soutenir ce général.Il ment.il est arrogant.Il est est irrespectueux.et pense a tord qu’il est craint.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 09:17, par le penseur En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    quand on suit l’objectif du général c’est qu’a la fin du procès on ai un pays divisé.Une armée divisée.des osc fragilisées .déjà des esprits amoindris ont commencés a voir en le général un diseur de vérité.S’il ya un seul burkinabé qui ne se connait pas c’est bien Gilbert diendere.il ya vraiment une inadequation entre son age et son intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 09:19, par naba En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Heureusement que le net est là car même les médias jouent le jeu de Diendéré. En effet, après tous ces mots des avocats, certains journaux n’ont rien trouvé de mieux que de titrer "Diendéré demande pardon"

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 10:00, par zamer En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    CE QUI EST SUR ET VISIBLES LES COUP DETATEURS NE SONT PLUS EXÉCUTÉS COMME AVANT( henri zongo ?BOUKARY LINGANI ? DIDIER TIENDREBEOGO ?) ET MEME DAUTRES MAMADOU SAWADOGO NIEZIN BADEMBIE CLEMENT OUMAROU OUEDRAOGO OTIS OUEDRAOGO THOMAS SANKARA ; ; ; ; ; ;AIE AIE AIE.....

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 10:09, par le dur En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    le combattant en attendant c’est le poltron de général en carton qui est à la barre pour qu’il dise au moins un jour la vérité
    sinon pour ce qui concerne l’insurrection le mémé général en carton sortira pour revenir répondre encore
    la prise de pouvoir de ZIDA qui l’a orchestré mais c’est bien le general pour eviter que NABERE prenne le pouvoir et comme ZIDA c’est son bon petit il allait le manipuler à souhait mais malheuresemnt ZIDA s’est émancipé de lui c’est qui le fait mal et qui l’a pousser à faire le coup d’etat le plus bête du monde et ça continue de le faire mal

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 10:24, par Rimsida Yacouba Ouedraogo En réponse à : Proc\xe8s du putsch du CND : Des empoignades entre le g\xe9n\xe9ral Diend\xe9r\xe9 et Me Guy Herv\xe9 Kam

    Si on veut être Clément avec le général, on lui retir ses galons, et il rejoint l’armée dans la division la plus basse...et il nous aide à défendre le pays des hommes intègres. Sinon la peine serait prison à perpétuité..ou 30 ans avec sursis sans cela les burkinabè n’ont pas couilles

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 12:56, par Neekre En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Maître Guy Hervé Kam, je sias que vous n’êtes pas homme à vous decourager, mais je voudrais vous feliciter et vous encourager. Mes encouragements vont aussi à Smockey (le fils de sa maman, la Blanche du Collectif) et à Samsk le Jah.
    Dieu seul sait que si vous vouliez 500 millions, vous pourrez bien l’avoir avec la galaxie Compaoré au temps ou le pouvoir vacillait du fait de la polemique de l’article 37.
    Je ne crois pas un seul moment que vous avez pris de l’argent pour être avec les insurgés.
    De mon analyse, parmi les plus virulents contre Maitre Kam et le Balai, il y a plusieurs groups differents, mais unis à l’occasion dans leur volonté de discrediter le balai citoyen :
    - Il y a ces individus appartenant au CDP, RSP et à l’Ex majorité presidentielle qui ne digère par la perte du pouvoir dont on sait que le balai a été un acteur majeur et essentiel. Il faut donc regler les comptes à ceux qui leur ont tenu tête.
    - il y a des individus de la mouvance PCRViste offusqués du fait que dans la bataille de la lute contre l’insurrection, ils se sont fait volés la vedette par les OSC dont le balai citoyen. Tout le monde sait le role qu’a joué et continuera de jouer cette mouvance dans les luttes politiques et syndicales de notre pays. Cette mouvance ayant fait une analyse qui n’était pas en ligne avec les aspirations du peuple à un moment T a laissé le champ libre aux OSC et principalement au balai citoyen. Ce pan de l’histoire créé un malaise et des individus n’hesitent pas a s’acharner sur Me Kam sur les reseau sociaux juste pour cette raison.
    - il y a le groupe des honnêtes gens qui croient aux allegations a cause de cette campagne mediatique car dissent-ils n’y a pas de fumée sans feu.
    Mais dis donc, des villas et comptes bancaires au Faso et à l’exterieur, personne jusqu’a aujourdhui n’apporte la moindre preuve. Soyons intelligents.
    Courage Me Kam. C’est ainsi quand on est un leader mais restez droit, c’est Dieu qui recompensera.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 13:27, par au_nom_du_peuple En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Crimes, crimes, que des crimes. Diendere un criminal, bali citoyen des criminels aussi car tous ont agi au nom du peuple et ont utilise l’argent du peuple pour leur sale besogne.

    Sans argent pas de movement alors d’ou vient l’argent des militaires et des soit-disant OSC ? qui finance qui ? Que toute la lumiere soit faite !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 15:34, par Kunibè SOME En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Humm ! Quelle que soit la longueur de la nuit, le jour finit par se lever. Tôt ou tard la vérité se saura des faits reprochés à Maître KAM par plusieurs personnes qu’il continue de nier chaque fois.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre à 17:21, par Ya Quoi En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

      K SOME, vous voulez donc qu’il avoue des millions qu’il n’a jamais perçus ? Dépêchez-vous plutôt de porter plainte contre KAM avec vos preuves, c’est simple. C’est curieux au Burkina, un soi-disant Général nie tout ce qu’il a fait en plein jour, et que même les aveugles ont vu ; et pendant ce temps on demande a un vaillant citoyen et patriote comme KAM d’avouer des sommes qu’il n’a pas perçues (personne du moins n’en a jamais apporté les preuves jusque là)

      Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 16:11, par soro En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    En tout cas Me Kam et le balai citoyen ont a reçu de l’argent de l’organisation de George Soro pour faire ce qu’ils ont fait au burkina. Il ne peuvent le nier.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 16:34, par SOME le cyclonnier En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Vraiment de tels propos du general, on est confus sur ce fameux coup d,etat qu’on pensais que le golf( diendere) etait le pere, mais il entraine de nier les faits. Vraiment personnellement je suis confus.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 16:58, par Aemed En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Dans tout cela pourquoi on interpelle pas à Sieur Zida pour un éclaicissement des faits ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 17:25, par Le combattant En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Le balai citoyen est un regroupement d’escrocs de voleurs de bandits de gens d’une éducation et d’une moralité très très douteuse.
    Les prétendus intellectuels qui s’y retrouvent ne le sont vraiment pas et on aura l’occasion de passer au peigne fin leur cursus pour davantage les démasquer.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 20:49, par jeunedame seret En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Hummm …. Quelle self-torture ! Quel régime ! Diendéré a peine à dire facilement la vérité parce que le pouvoir MPP est là. Et il se sacrifie pour protéger les grands hommes du pouvoir jusqu’en 2020. Mais on y arrivera.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 21:26, par Waii En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    S’il y’a quelqu’un qui a bien bouffé parmis les gars du balai citoyen, c’est bien Me Kam. Il a encore de des miette sur son menton et sa bouche.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre à 21:26, par Waii En réponse à : Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam

    Demandez a Me Kam qui est George Sorros ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du coup d’Etat : « Je ne tape jamais en dessous de la ceinture », lance le commandant Alioune Zanré à Me Jean Yaovi Dégli
Procès du putsch du CND : "Michel Kafando a laissé le loup rentrer dans la bergerie", selon Me Mamadou Sombié, avocat de la Défense
Procès du putsch du CND : "Si le coup d’État était préparé, je n’aurais plus besoin de convoquer la hiérarchie militaire", dixit Diendéré
Procès du putsch du CND : "La seule vérité, c’est Dieu qui la détient", selon Me Jean Yaovi Dégli (Défense)
Procès du putsch du CND : Faire un coup d’Etat pour en empêcher un, pour la démocratie !
Burkina : Les gens [terroristes] sont rentrés chez nous suite à la dissolution du RSP (Diendéré)
Dissolution du RSP : Le président Kafando devait respecter sa parole donnée, reproche Gilbert Diendéré
Procès du putsch du CND : Ceux [terroristes] qui venaient ici, continuent de venir aujourd’hui, selon Diendéré
Procès du putsch du CND : Des empoignades entre le général Diendéré et Me Guy Hervé Kam
Procès du putsch du CND : Enfin les avocats des parties civiles parlent
Audition de Diendéré : Les incohérences décelées par la partie civile
Procès du putsch du CND : Le message accablant du général Zagré aux chefs militaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés