Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Collectivités locales : Bientôt une académie de formation pour les cadres, à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Jacques Théodore Balima • vendredi 7 décembre 2018 à 13h30min
Collectivités locales : Bientôt une académie de formation pour les cadres, à Ouagadougou

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry ; et Jean Pierre Elong Mbassi, secrétaire général d’ALGA (African local government academy), ont paraphé un accord de siège pour l’académie des collectivités locales au Burkina Faso. Cette école permettra de former des cadres plus professionnels pour les collectivités.

Ouagadougou va abriter l’académie des collectivités. L’accord a été signé entre le premier responsable d’ALGA et le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry. L’académie va reprendre le site de l’ancien Centre international de formation des acteurs locaux (CIFAL). « Les ressources humaines sont un domaine important parce que l’Afrique est encore à un niveau où on a besoin de former les cadres, les personnels. Pour les collectivités locales, il est d’autant plus important que dans le cadre du Burkina, on est entré dans la communalisation intégrale. Mais il faut rendre tout cela effectif sur le terrain en termes de transfert de compétences, de ressources. Et c’est en cela qu’il est nécessaire d’avoir une telle académie, surtout dans notre cas, qui reprend une institution qui était déjà là. Cela permet à l’institution d’exister même si elle change de nom et de pouvoir être le pôle de formation de la région », a expliqué Alpha Barry.

L’académie va accueillir les cadres des mairies des pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale. Ce qui fera d’elle le pôle de formation de référence des agents des municipalités des deux régions. L’objectif de l’académie, à terme, est, selon Jean Pierre Elong Mbassi, secrétaire général d’ALGA (African local government academy), d’inciter les jeunes diplômés à travailler pour les collectivités locales. « Nous voulons que la volonté de travailler dans les collectivités locales soit une des premières options pour les jeunes. Nous voudrions aussi qu’il soit bon de devenir un employé de la collectivité locale autant que maintenant on se sent à l’aise de travailler à la Fonction publique », a-t-il indiqué.

Quatre modules pour commencer

Le coût du projet est estimé à 11 millions de francs CFA. Il permettra de former les cadres des collectivités locales dans quatre modules. Il s’agit de la section des secrétaires généraux, les gestionnaires financiers et les techniciens couramment appelés directeurs des services techniques.
Les apprenants recevront donc des formations certifiantes et l’accent sera mis sur les employés des mairies. L’académie naîtra des centres du CIFAL. L’expérience du Centre international de formation des acteurs locaux donne déjà une longueur d’avance en infrastructures.

« Nous attendons la décision des autorités. Sinon, en tant que CIFAL, nous sommes déjà prêts. Grâce à l’appui de la mairie de Ouagadougou, nous avons les infrastructures et du matériel de dernière génération en matière de formation. Je parle notamment d’une tablette interactive à laquelle peuvent se connecter 23 ordinateurs installés au Burkina ou en dehors », a rassuré Justin Somé, directeur de l’académie.

En rappel, ALGA est l’acronyme de « African local government academy ». Il est donc l’académie des collectivités locales africaines. Elle est basée au Maroc, à Rabat. Elle est une émanation de CGLUA qui est la Cité des gouvernements locaux unis d’Afrique qui, en soi, est la faîtière des collectivités en Afrique.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Brigade de gendarmerie de Kaya : Les élèves mobilisés pour l’érection d’une clôture
Pâques : 165 nouveaux baptisés pour la cathédrale de Ouagadougou
Ouargaye : La communauté yaana ne veut pas perdre sa culture
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Promotion de l’auto-emploi des jeunes : Le projet GLOFAS présenté à la population de Manga
10e édition du concours littéraire : Les lauréats reçoivent leurs prix
21e édition de la Journée nationale du paysan : L’état des préparatifs jugé satisfaisant
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11-Décembre 2019 à Tenkodogo : Au moins 30 milliards de francs à investir
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés