Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Crise à Yirgou : La Commission nationale des droits humains à la recherche de solutions urgentes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Nicole Ouédraogo • jeudi 10 janvier 2019 à 23h16min
Crise à Yirgou : La Commission nationale des droits humains à la recherche de solutions urgentes

La situation sécuritaire nationale et les évènements survenus récemment à Yirgou inquiètent plus d’un. Ces questions étaient au cœur d’une rencontre de concertation entre la Commission nationale des droits humains (CNDH) et des Organisations de la société civile (OSC), ce jeudi 10 janvier 2019 à Ouagadougou.

« Suite au contexte national marqué par la situation à Yirgou et certains évènements liés aux attaques terroristes, on a jugé bon de fédérer les interventions. Les réactions viennent de partout. On interpelle le gouvernement, on fait des déclarations, mais en termes de réponses concrètes sur le terrain, qu’est-ce qu’il faut envisager ? », s’est interrogé, d’entrée de jeu, le président du CNDH, Kalifa Yemboado Rodrigue Namoano.

D’où la présente rencontre initiée par le Commission nationale des droits humains (CNDH), en vue de recueillir l’analyse de l’ensemble des acteurs des droits humains, d’identifier les actions urgentes à mettre en œuvre pour contribuer à la résolution de la situation à Yirgou. Il s’agira également de définir les axes pour une meilleure protection des droits humains dans le contexte sécuritaire actuel et de formuler des recommandations pour mettre fin aux violations et atteintes aux droits humains.

La mise en œuvre de ces recommandations, selon Rodrigue Namoano, va impliquer l’ensemble des acteurs des droits humains en termes de sensibilisation et d’information des populations, mais aussi en termes de prévention de ces conflits. « Cela se fera avec l’implication d’autres institutions telles que le HCRUN qui est un partenaire clé dans la résolution de ces genres de conflits », a-t-il soutenu.

Rodrigue Namoano a en outre indiqué qu’un projet sera mis en œuvre à la suite de cette rencontre. Ledit projet, selon lui, devra porter sur deux volets, à savoir un projet prévention et un volet protection des victimes et des témoins. La CNDH envisage par ailleurs une sortie à Yirgou pour constater les faits sur le terrain.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Moussa Thiombiano alias Django, responsable des Koglwéogo de l’Est : « Le ministère de la Sécurité n’a pas joué son rôle … »
Mgr Pierhierge Debernardi : « L’avenir de l’Eglise, c’est l’Afrique »
Filière anacarde : Les producteurs plaident leur cause au Premier ministère
Education au Burkina : « Presque 100 000 enfants ne vont plus à l’école », soutient Anne Vincent, représentante de l’UNICEF
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays
Marche de protestation contre les violences à Yirgou : Le collectif contre l’impunité et la stigmatisation des communautés demande justice pour les victimes
Répression d’une manifestation d’élèves à Dori : La section MBDHP du Séno exprime son désarroi
Conseil supérieur de la magistrature : Des magistrats à l’école de la communication institutionnelle
Vœux de nouvel an : L’Union des forces démocratiques du Burkina souhaite une année de paix aux Burkinabè
Région des Haut-Bassins : Un affrontement entre la police et des jeunes fait cinq morts et huit blessés à Orodara
Ecoles fermées pour cause d’insécurité au Burkina : Après les régions du Sahel et de l’Est, le tour de la Boucle du Mouhoun
Suspension des évaluations dans les établissements publics : Les élèves appellent à sauver l’année scolaire en cours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés