Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quand la mémoire va chercher du bois mort, elle ramène le fagot qui lui plaît. Birago Diop» 

Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • • dimanche 13 janvier 2019 à 09h30min
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus

Pour la deuxième année consécutive, le personnel de l’Institut national des sciences des sociétés (INSS), sur la base de contributions volontaires, a célébré l’excellence des chercheurs, le 11 janvier 2019 à Ouagadougou. A l’occasion, un vibrant hommage a été rendu aux hommes qui ont, durant leur vie professionnelle, apporté une contribution inestimable au Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) et à l’INSS en particulier, dont le Dr Oger Kaboré, les Pr Jean-Baptiste Ouédraogo et Domba Jean-Marc Palm.

Faire en sorte que leurs actions servent d’exemple et fasse tache d’huile. C’est le sens que les organisateurs donnent à la Journée de l’excellence. La communauté des chercheurs, partenaires, parents et amis se sont mobilisés pour célébrer cette fête solennelle avec les récipiendaires.

Cette année, en plus des nouveaux docteurs et masters, le directeur adjoint chargé des programmes de l’INSS, Roger Zerbo, a remporté le premier prix national d’excellence dans la catégorie des sciences de l’homme et de la société, lors de la première édition du Prix de l’excellence en recherche scientifique au Burkina Faso.

Aussi, le flambeau de l’institut a été porté haut avec le prix d’honneur pour le développement du numérique au Burkina Faso. Lequel prix a été remporté par le premier communicologue maison, Dr Cyriaque Paré, à l’occasion de la 14e Nuit des Gambré. Notons par ailleurs qu’il est actuellement l’animateur du nouveau site web de l’institut (www.inss.gov.bf).

Satisfait de ces résultats, le directeur de l’institut, Dr Ludovic Kibora, a exprimé sa joie. « Je suis très heureux d’être avec vous aujourd’hui pour la célébration de l’excellence des chercheurs de l’INSS. Ce jour est important pour nous, car ces distinctions sont un accomplissement, une réussite et je vous félicite pour cette belle étape qui, nous l’espérons, laissera des traces positives dans votre vie ici ou ailleurs », a-t-il signifié.

A l’en croire, ces succès viennent consolider l’image d’excellence qui colle à la vision de l’INSS telle que exprimée dans le plan stratégique. Toutefois, d’énormes défis restent à relever en 2019. Il s’agit, selon Dr Kibora, « de faire en sorte que tous ceux qui sont inscrits pour obtenir la liste d’aptitude de CAMES puissent être retenus ». L’engouement des chercheurs au concours « Prix de l’excellence » est aussi un défi à relever.

Par la voix de Dr Alain Ouédraogo, les lauréats ont traduit leur reconnaissance au directeur de l’institut pour son soutien financier et moral. Ils ont aussi adressé leurs remerciements au Pr Moustapha Gomgnigou et à toute son équipe qui n’ont ménagé aucun effort pour encadrer tous les candidats de la session 2018.

L’INSS valorise trois pionniers de la recherche

Au cours de la deuxième édition de la Journée de l’excellence, la riche contribution des chercheurs retraités que sont Dr Oger Kaboré, Pr Jean-Baptiste Ouédraogo et Pr Domba Jean-Marc Palm a été saluée. « Nous sommes sensibles à l’hommage que vous nous rendez. Si nous ne sommes plus dans la maison, nous sommes toujours de la maison ! Et malgré la séparation physique, nous, vos devanciers admis à la retraite, demeurons des membres de la famille de l’INSS. Nous sommes partis, mais sachez qu’une part de chacun de nous reste attachée à cette maison que nous avons servie de notre mieux », a déclaré le doyen des retraités, Dr Oger Kaboré.

Il a en outre saisi l’occasion de la présente cérémonie pour féliciter ses jeunes collègues qui ont gravi les échelons du CAMES, tout comme les lauréats des prix spéciaux. « Nous sommes fiers de vous et vous encourageons à garder le cap et à engranger d’autres succès pour l’honneur de l’INSS, en particulier », a ajouté Dr Kaboré.

De son côté, le délégué général adjoint chargé de la recherche et de la coopération du CRNST, Dr Oumar Sanogo, a félicité l’ensemble des lauréats et des chercheurs, ainsi que les personnels admis à la retraite. Aussi, il a exprimé ses remerciements aux doyens qui ont su préparer les jeunes et leur passer le flambeau pour que vive le CNRST.

Au cours de la célébration, le Dr Oger Kaboré, musicologue et musicien célèbre, récemment admis à la retraite, a remis à l’INSS où il a servi pendant plusieurs décennies, son fond documentaire constitué, entre autres, d’ouvrages technologiques, de littérature orale, de mémoires, de thèses.

En rappel, la vision de l’INSS à l’horizon 2025 est d’être « un pôle de référence en matière de recherche en sciences de l’homme et de la société au Burkina Faso ».
Pour aller vers cette vision, l’institut a mis en œuvre un certain nombre d’activités courant l’année 2018, parmi lesquelles des séminaires et ateliers scientifiques.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Innovation : Etudiant en droit, Jonathan Ouédraogo invente du carburant à base d’huile usagée de moteur
Education à la paix : Marceline Yaméogo suggère l’instauration de la « gouvernance scolaire » dans les écoles
Master II en Topographie et Systèmes d’information géographique : Neysa, première femme diplômée de l’ESUP-Jeunesse
Institut national des sciences des sociétés (INSS) : Les mérites des chercheurs reconnus
Repenser le système de vulgarisation au Burkina Faso pour favoriser l’adoption des innovations agricoles
Plateforme d’innovation-Lait de Banfora : un outil de développement local au Burkina Faso
Soutenance de Thèse Université Nazi Boni : Ida Ouèbounga Bénagabou, désormais Docteur en développement rural
Recherche scientifique : Des physiciens burkinabè peaufinent leurs projets
Soutenance de thèse : Diane Horélie PALGO Docteur en droit de l’Université de Bourgogne Franche-Comté (France)
Education et développement des collectivités territoriales au Burkina Faso : La nécessaire prise en compte des potentialités locales
Nuit de l’excellence de la recherche scientifique : Les meilleurs scientifiques burkinabè honorés
Agrégation du CAMES : Une quarantaine de candidats se préparent au concours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés