Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous allez être un gagnant dans la vie, vous devez en permanence donner le meilleur de vous-même» Robert Kiyosaki

Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

Accueil > Actualités > Politique • • samedi 19 janvier 2019 à 00h31min
Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

Le premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a présenté, ce vendredi, 18 janvier 2019, sa démission et celle de son gouvernement au président du Faso. Les ministres sortants sont invités à expédier les affaires courantes, en attendant une nouvelle équipe gouvernementale, la quatrième du régime Kaboré.

Nommé le 7 janvier 2016 pour la première fois à la Primature (http://lefaso.net/spip.php?article69004), Paul Kaba Thiéba a connu une gouvernance qui n’a pas été du tout un long fleuve tranquille. ‘’Fouetté’’ de toute part, même au sein de sa propre famille politique. Il rend le tablier dans un des contextes les plus difficiles pour le pays, caractérisé par une situation sécuritaire critique et économique peu reluisante.

Depuis quelques jours déjà, des rumeurs persistantes annonçaient sa démission et la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale.

L’on souvient que dès le 13 janvier 2016, à la faveur de la conférence de presse qu’il a donnée sur son premier gouvernement, Paul Kaba Thiéba avait clairement affiché ses intentions en annonçant, entre autres, la mise en place d’un « code d’éthique et de bonne conduite » qui s’appliquera à tous les ministres, pour un changement afin de bâtir un Burkina meilleur qui réponde aux aspirations du peuple.

« On ne peut plus gouverner ce pays de la même façon (…). Aujourd’hui, nous avons besoin de dirigeants qui soient des patriotes. (…). Il faut mener un combat contre le sous-développement, l’injustice et la pauvreté. On ne peut pas nommer à des postes de responsabilité, des personnes qui n’ont pas la compétence pour mener les réformes qui sont attendues », avait-il décliné.

Ses visions stratégiques, il les avait résumées en trois points. Il s’agit de l’« impératif de bonne gouvernance », la « nécessité de mettre en œuvre des réformes économiques courageuses » et, enfin, « faire de sorte que tous les fruits de la croissance soient au service de la lutte contre les inégalités, pour la réduction de la fracture sociale ».

Lefaso.net


COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DU FASO

Le Premier Ministre Monsieur Paul Kaba THIEBA a présenté dans l’après-midi de ce vendredi 18 janvier 2019, sa démission ainsi que celle de son Gouvernement, au Président du Faso , Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE.
Le Président du Faso a accepté la démission du Premier Ministre ainsi que celle des Membres du Gouvernement.

Son Excellence Monsieur ROCH MARC CHRISTIAN KABORE exprime toute sa reconnaissance au Premier Ministre Paul Kaba THIEBA et à l’ensemble des Ministres pour leur engagement au service de la Nation.

En attendant la nomination d’un nouveau Premier Ministre et la mise en place d’un nouveau Gouvernement, le Premier Ministre et les Membres du Gouvernement sortants sont chargés d’expédier les affaires courantes.

Ouagadougou le 18 janvier 2019

La réaction de Paul Kaba THIEBA sur sa page Facebook (https://www.facebook.com/1733492463558808/posts/2261870910720958/)

"Ma mission à la tête du gouvernement s’achève. J’ai remis cet après-midi du vendredi 18 janvier 2019, ma démission ainsi que celle de mon gouvernement à Son Excellence le Président du Faso qui l’a acceptée. Je traduis toute ma reconnaissance au Président du Faso pour la confiance qui a été placée en ma modeste personne. Merci aux membres du gouvernement et à l’ensemble des collaborateurs du Premier ministère qui ont travaillé à mes côtés.

Merci aussi au Peuple burkinabè et à tous ceux qui nous ont accompagnés. Ma mission s’achève certes, mais je reste engagé dans ce combat collectif pour asseoir un développement durable de notre pays et assurer le bien-être de l’ensemble de ses filles et fils. Que Dieu bénisse notre cher pays le Burkina Faso".

Vos commentaires

  • Le 19 janvier à 00:24, par LAGUI ADAMA En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bon débarras mais la source des malheurs qui frappent le Faso depuis le terrorisme des 30-31 Octobre 2014 a une seule adresse et un seul nom c’est roch marc christian kaboré et son MPP de MALHEUR Vive le PEUPLE Vive LA DÉMOCRATIE Vive LE RESPECT INCONDITIONNEL DE LA CONSTITUTION Vive le CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 01:10, par alba En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    a notre chère frère patriote ,merci pour le courage et l’engagement qui ne t’ont jamais fait défaut. jamais un premier ministre n’a eu a gérer ,comme toi, autant de crises simultanées et sensible $ dans l’hostoir de ce pays. chaque chose a une fin. chapeau

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 11:57, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      C’est la demission de RMCK que le pays attendait dommage que c’est celle du premier ministre qui est obtenue.Mr PTK et sont gouvernement ne sont point responsables ce que vit le pays depuis 3 ans c’est plutot le triumvirat-1 qui ont precipite notre pays dans le declin a la fois economique et securitaire apres leur putsch des 30/31 oct. 2014.Conclusion : Notre combat est a la fois contre le terrorisme et les oligarques anti-patrie symbolises par le mpp,unir de Mr Benewende et OSC affiliees qui, a leur facon terrorise notre pays depuis 2014.

      Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 19:53, par Inside En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Alba peux-tu me dire en quoi il a été Patriote ? A 56 ans il n’avait toujours pas une seule parcelle ne serait-ce que dans son village. Ce qui veut dire que ses propres enfants n’avait probablement jamais mis les pieds au Burkina. Arrêtons d’être dupe !

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 01:40, par Henriette kouassi En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bonjour à toutes et à tous. Paul Kaba, il a fallu le 7 Janvier 2016 pour te rendre compte que le Burkina avait besoin de toi ?Plus de 15 ans loin de la Boucle du Mouhoun sans une case ronde de tes...En plus tu dis merci aussi au Peuple.....Tu travaillais donc pour qui ?OK !le temps nous dira qui tu es vraiment.
    Bonne chance au Burkina Faso. Que Dieu éveille la conscience des Africains.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 02:18, par Le Sage En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Que dire d’une telle démission tant attendue ? Pendant 3 ans, nous avons eu à faire à des imposteurs qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, qui n’ont pas fait ce qu’ilsndisaie : points saillants.
    1. Arrogance du Ministre BOUGOUMA alors qu’il est actuellement visé par une enquête de l’AECE pour présomption de délit d’apparence !
    2. BOUDA Jean-Claude, la honte de ce gouvernement qui a construit une villa à Manga qui défie et nargue notre peuple. L’argent du fespaco et de la lutte contre le terrorisme ont dû être détournés à des fins personnelles outre l’inco Notoire de ce jouflu qui pue l’embourgeoisement subite.
    3. Paul KABA lui même qui a enfin une villa à Ouagadougou construite subitement en trois ans.
    Qu’avons-nous fait à Dieu pour mériter ces gouvernants cupides d’argent et n’ayant aucun patriotisme ?
    Nous attendons de voir la face hideuse du nouveau gouvernement. Si c’est Alpha BARRY, les peulh auront un maigre lot de consolation, mais pourra t-il redresser la barre en deux ans ?
    De plus, l’armée est actuellement divisée sur le commandement. Il fallait nommer Le Général Miningou au poste de Ministre de La Défense au lieu de CEMGA et nommer un autre militaire au Ministère de la sécurité en lieu et place de Clemence Pengedwende Sawadogo. Le pays est menacé et on nomme des vauriens à des postes clé de notre sécurité. Bref, il ne faut rien attendre de ce futur gouvernement car le Président RMCK n’a pas lui-même une vision claire de la direction du pays. Le Sage.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 16:44, par Le fils du pauvre En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Peux-tu nous dire en quoi le Ministre Bougouma est arrogant. Je ne l’ai jamais entendu mal parler à quelqu’un et dans toutes ses interventions. Donnes un seul exemple d’arrogance. J’ai plutôt entendu un homme humble qui a à cœur de bien remplir sa mission. Bougouma est l’un des meilleurs ministres de ce gouvernement sortant. Sous son impulsion beaucoup de travaux d’infrastructures ont vu le jour au Burkina. Ce n’est pas pour rien qu’il a été surnommé Bulldozer. C’est un fonceur, et les entreprises attributaires des marchés savent bien qu’il veille personnellement à la qualité des ouvrages et aux délais d’exécution. Si nous avions 5 autres ministres comme lui dans ce gouvernement, la face du Burkina allait changer en ces 3 années. De grâce soyez objectifs dans vos propos même si vous pouvez avoir des raisons personnelles pour ne pas aimer Bougouma. Pour ce qui est du délit d’apparence, attendons de voir les preuves. Dans ce pays on aime gâter le nom des gens pour rien.

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 04:06, par caca En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    On va changer les premiers ministres et de gouvernements, mais tant que les erreurs des 30 et 31 octobre 2014 n’ont été réparés, merci aux premiers de complaisances. J’espère que la prochaine fois c’est le PF qui rendra sa démission. Le burkinabé insurgé est devenu son propre malheur. Vous avez passer tout ce temps à humilier et insulter l’ancien Régime de tout, mais que retenir de votre gouvernance ?

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 14:00, par madi En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Je vois que caca, Henriette kouassi, Yako le soit disant sage et leur maître à penser LAGUI ADAMA dont le mentor n’est autre que le sinistre Blaise COMPAORE, n’ont pas dormi de la nuit espérant on ne sait quoi ! RMCK ne démissionnera pas comme vous le souhaitez ; il vous reste tout juste un an si vous pensez que vous pouvez avoir encore dans ce pays une quelconque onction du peuple : détrompez-vous , vous qui avez passé votre temps à endeuiller des familles de ce pays et qui continuez avec le concours des satans que vous avez hébergés et nourris aux frais du contribuable, le peuple ne voudra plus jamais de vous ; vs n’êtes plus au pouvoir pour continuer à truquer, tripatouiller les résultats des élections

      Répondre à ce message

      • Le 20 janvier à 08:37, par caca En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

        Internaute Madi, vous êtes hors sujet. Depuis le premier janvier 2019, le nombre de mort dépasse largement les crimes vous dénoncez de l’ère Compaoré. La tuerie de Orodara, Nafona et ailleurs vous les mettez sur le compte de qui ? Voyez vous que la police de MPP tue les citoyens révoltés.

        Répondre à ce message

        • Le 20 janvier à 16:40, par madi En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

          Intrernaute caca je peux te ressortir les cadavres qui sont dans vos placards : tuerie de Kaya Navio, tuerie d’officiers valeureux à Koudougou, massacres de militaires à Bobo et bien d’autres massacres et comme je le dis lses morts enregistrés depuis janvier 2019 comme tu le dis peuvent toujours être mis sur le compte de Blaise COMPAORE dans la mesure où c’est ceux avec lesquels il a pactisé qui continuent ses oeuvres ; mais quoiqu’il en soit le BF sortira vainqueur même avec un lourd tribut à payer

          Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 06:00, par Yiriba En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Prions pour que le Président ait le courage et la chance de choisir cette femme ou homme de terrain, qui à son tour va s’entourer de personnes responsables, d’actions, de fermeté dans les prises de décisions et aussi justes. Le pays a besoin des gens d’autorité qui sont prêts à mettre leur siège en jeux pour accomplir des choses essentielles. Le peuple n’abandonnera pas une équipe gouvernante qui se fixe des objectifs simples, réalisables, mesurables, atteignables dans son mandat. La compétence ne doit plus se mesurer aux diplômes ni dans la réussite au secteur privé, ni à l’international ou dans des projets majeurs . C’est plutôt dans la capacité de l’individu de sortir des bureaux et d’aller sur le terrain pour participer, fixer et mesurer les résultats attendus dans son ministère. C’est aussi des dirigeants impatients et engagés à finir avec la médiocrité du fonctionnement des services publiques, de finir avec la gangrène de la corruption, des per- diems, des voyages, de finir avec la passivité et le laisser-faire de ces personnes qui ne retournent plus les services attendus à l’état et aux citoyens. Puisse Dieu aide le PF à tomber sur ces bonnes graines pour le bonheur du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 06:35, par Tony En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Il est vrai que la compétence de Kaba était souvent remise en cause mais il faut reconnaître qu’il n’avait pas une grande marge de manœuvre le pauvre. Permettre qu’un ministre tienne tête au premier ministre parce qu’il a été imposé n’a pas aidé Kaba. De même imposé un ministre comme Dabilgou aux mœurs doutieuses et ministre de Blaise jusqu’à la fin n’a pas aidé le peuple à avoir une image autre que celle d’un gouvernement de Blaise. J’espeare que Roch prendra toute la mesure de la situation et qu’il exercercera son devoir d’ingratitude vis à vis de ses alliés d’hier, de ces copains et de ses coquins. Vivement qu’il prenne les choses, autrement les Burkinabé garderont de lui l’image d’un président sous lequel le pays a connu sa plus grande décadence, celle du président le plus incompétent de l’histoire du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:24, par RAZOUGOU En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Pour moi, on n’a jamais eu un premier ministre aussi piètre. Incapable de répondre aux besoins du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:28, par RAZOUGOU En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Pour moi, on n’a jamais eu un premier ministre aussi piètre. Incapable de répondre aux besoins du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:41, par Le financier En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    A Roch et aux conseillers occultes qui gravitent autout de lui : le temps du partage de gateau est revolu maintenant. S’il vous plait constituez un gouvernement d’hommes et femmes qui le meritent er qui peuvent faire le job. Nous vous en prions Mr le PR.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:43, par lucky En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Vraiment, ce Monsieur a profité de nous. Plus de 15 ans de service que certains diront bien payé, il n’a jamais songé faire une case dans son pays natal. Moins de 3 ans de 1er ministre, il fait un château, ça peut être son argent mais la coïncidence est troublante. Ce Monsieur n’a jamais été un patriote, c’est un profiteur. Que son excellence ait la vigilance de ne pas nous amener un pareil monsieur

    Répondre à ce message

    • Le 19 janvier à 20:31, par L’Autre Africain En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Ne conseillez pas Roch, laissez le, il répondra de ses propres turpitudes ! Qu’il aille nous débusquer encore d’autres soit disant, oiseaux rares qui vont venir semer le bordel et s’en aller. Je l’ai toujours dit et je l’assume, quelqu’un qui avait les moyens de construire dans son pays et qui a préféré le faire dans d’autres pays sauf le sien, ne saurait être premier ministre de ce même pays : il manque de considération pour sa patrie.

      Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 20:12, par Inside En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      lucky,
      Je partage à 100% ton avis. Quand on aime son Pays, même si on s’expatrie, on songe à construire au moins une case. A 56 ans, il n’avait pas une seule parcelle dans son village. Qu’il aille donc se reposer dans sa LonDon natale où il pris le soins d’acheter un appartement. Je reste convaincu que son échec tiens du fait qu’il n’a jamais véritablement aimé son Pays d’origine. Quant on renie son Pays, alors celui-ci vous vomis.
      Que ses ancêtres, les anglais le bénisse.

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 07:43, par R. Koné San En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Grand merci pour le gros travail abattu dans un contexte socio-politico-économique national et international particulièrement difficile. Cependant, seuls les Burkinabè qui auront réussi à émerger de la mer de la subjectivité et de la haine primaire bassement politique, reconnaîtront la qualité de ton travail (certes perfectible parce que humain). Petit Samo, félicitations !!! Félicitations à toutes tes équipes. Fais fi des critiques irresponsables. Tes successeurs essuieront les mêmes critiques quel que soit le PF, surtout de la part des experts en lutte confortablement assis dans la loge des spectateurs. Les petits pas sûrs dans la bonne direction font les grands progrès. Merci encore !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:03, par MBAFO En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Kôrô ROCK,un conseil:oublie le mandat de 2020 et forme un gouvernement d union meme avec DJIBI ou GOLF sans honte.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:05, par Lool En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Adizatou Rosine sera un premier ministre de poigne pour redresser la barque Burkina. Il faut mettre le cap de la gouvernance à gauche. Tous les ministres affairistes doivent être balayés.

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 09:18, par TIENFO En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Le mieux que Rosine Sori Coulibaly puisse espérer c’est de conserver son poste. Sinon, elle est une partante potentielle malgré le semblant de 18/20 de ses admirateurs et admiratrices. Il lui manque une qualité essentielle : le management des hommes. En politique on n’en fait pas à sa tête. Son péché : elle a trop confondu les mesures populaires et les mesures populistes. Il lui manque le principe de l’éducation par l’exemple.

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:27, par Elda En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bon pas pour Rock. Mais il ne suffit pas de changer de gouvernement seulement mais de faire des changements profonds aux postes cles dans les miniteres et institutions pour espérer voir une gouvernance virtueuse et fructueuse.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:27, par Sidbala En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Je pense que tous les griots de roch et de son fameux MPP vont comprendre si non, on maintenant compris que le régime actuel est un regroupement de tous les médiocres de notre pays. Ce sont des gens sans scrupule, indignes qui n’ont aucun respect pour le peuple partant du pays tout entier.

    Quand on prend le pouvoir dans le sens de se venger, alors on ne commettra rien que des bêtises si non des animosités. Depuis l’arrivée de ces mécréants diables parmi les diables démons parmi les démons, le pays a vu beaucoup de sang de ses fils versé, dans toute l’histoire récente de ce pays personne n’avait vu ou entendu parler.

    Des gens dun certain âge comme Simon compaore tout puissant devant le tout puissant, a osé avec d’autres personnes donner tous les moyens nécessaires a des enfants de ce pays de brûler le même pays, que dieu fasse ce qui est juste à leur égard.

    Roch dans son subconscient sait pertinemment qu’il ne peut pas diriger ce pays et par orgueil ,nous à conduit a la porte de non retour, avec des crimes de sang, des crimes économiques et une crise sociale jamais égalées dans ce pays, chacun en aura sa part ici bas avant....
    Et tout ça pourquoi ? Vu ce que l’on vit aujourd’hui c’est la question que l’on se pose, si vraiment le changement tant attendu par tous est ce que l’on a aujourd’hui ça ne valait pas la penne de bouleverser ce pays sens dessus dessous.

    Aujourd’hui toutes les victimes du 30 et 31 octobre sont là inconsolables, du 15 septembre sont la inconsolables, les victimes du terrorisme directe sont la inconsolables et tout le pays est dans le chaos, parce que l’horizon est sombre, tous les efforts sont consentis pour face à une situation que l’on pouvait eviter avec seulement un minimum de bon sens.
    En tout cas ce ni le changement de gouvernement, ni l’achat massive d’armes de guerre qui pourront résoudre le problème de ce pays, c’est seulement l’esprit du vivre ensemble, le pardon, la tolérance et le respect des uns et des autres.

    Toute la structure sociale de la nation à été dementelée, il faut la reconstruire et comment ?.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:33, par Le Forgeron En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bonjour,

    Je propose trois noms pour le poste de Premier Ministre si cela est possible.
    - Sakandé BALA Alassane pour sa logique et patriotisme.
    - Sougalo Ouattara (ancien président de l’AN ,ancien Ministre de la fonction Publique) pour son travail et sa vision sur l’évolution technologique. Laisser cet homme est une perte pour la Nation Burkinabè.
    - BISIRIMA (Ancien president de Millennium Challenge Account (MCA) ) pour sa bonne gestion de Projet.

    Pardon laisser Madame ROSINE COULIBALY terminer sa mission au Ministère de l’Economie et des finances car le lièvre qu’elle a levé est hors norme. Et une autre personne risque de ne pas pouvoir le poursuivre.

    Que DIEU protège le Burkina et que la PAIX revienne pour nous tous.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:38, par Le silencieux En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Après des années d’enrichissement, il faut abandonner la barraque à temps pour ne pas se faire prendre directement . Ouf ! A qui le tour ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:48, par Georgie En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Le ministre Alkassoum Maiga représente mieux la communauté peuhl du Burkina et est originaire du Sahel.L’autre est du Kourwéogo et ne sait que frimer et brasser du vent.Sa jeunesse et inexpérience donne un profil bas à la diplomatie burkinabè.Il tente de porter un chapeau pour se donner l’air d’une personne âgée afin de ne pas paraître comme un étudiant parmi les vétérans de la diplomatie à travers le monde.L’habit ne fait pas le moine.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 08:57, par Bougoumbarga En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    P. Kaba THIEBA s’en va comme il est venu. Suite logique des, c’est. A son arrivée (Janvier 2016), il avait pris des engagements ; de bonne foi en son temps, nous pouvons le convenir avec lui. Malheureusement, ces engagements n’ont été et ne sont restés qu’au stade de "promesses" simplement parce que des lectures théoriques qu’il faisait durant tous ces temps lorsqu’il était dans la fraîcheurs de ses bureaux cossus ; lectures qui lui avaient permis, nous n’en doutons, de se faire une/des idées pouvant et devant amener notre Faso dans une autre sphère, celle du Développement. Cependant, on pourra retenir qu’il a manqué vraiment de "discernement" dans ses réactions pratiques.
    En effet,
    - Tout d’abord, il n’a pas compris que la Politique telle que pratiquée en Afrique en général et au Burkina Faso en particulier est loin d’être des plus catholiques. Faite de mensonges, d’usurpations, de jongleries, de tueries et de l’irresponsabilité, la politique en Afrique, en sus d’être sous dominance de "impérialisme internationale", est faîte d’égoïsme de la part des Acteurs. Tu rames à contre-courant et tu as de fortes chances de ne pas y faire de vieux os ;
    - Puis, il n’avait pas compris qu’une amitié d’où qu’elle soit n’est et ne sera qu’individuelle". Jamais elle ne sera généralisée. D’où la "mauvaise foi" dont il en fut certainement victime de la part de ceux qui l’ont côtoyé jour, nuit et en tout temps. D’où des actions devant lui empêcher de danser en rond qu’il a rencontré à tous les carrefours de ses actions durant ces trois années passées au créneau ;
    - Sûr de lui et surtout de ses connaissances Techniques de l’Economique et de la Finance, il a manqué de réalisme que de croire que des Livres et Bouquins par lui lus des années durant sur les bancs et dans les bureaux, ce qui s’y trouve ne saurait s’appliquer à nos réalités africaines, et pourquoi pas, burkinabé car, des "Algorithmes" qu’il a appris ou qu’il sait développer ne sont que "factis" pour ce qui est de l’Afrique. Oui ! ces algorithmes sont faits par et pour les blancs avec des visions "impérialistes", c’est-à-dire des bases de conception européennes et/ou américaines qui ne sauraient s’opposer aux africains dont la conception du "Développement", du "Bien-vivre" est différente des leurs.
    - Et, il n’a pas réalisé qu’en politique, tout n’est qu’utopie, subjectivisme et loin des réalités réalités. Et tout comme il doit le savoir, des "Prévisions" ne sauraient être des "Réalisations effectives". D’où le cas du transfuge amélioré de la SCADD qu’il a su mettre en place à travers le PNDES et qui devait marché s’il n’avait pas eu en face les saboteurs connus qui, malgré qu’ils savent comment les choses se passaient en la matière, ont profité de sa méconnaissance du terrain politique et de sa naïveté, pour saboter ses actions en infiltrant négativement le Social du pays afin qu’il ne puisse danser en rond.
    - Enfin, il a perdu de vue le fait que très absent du pays, il n’a dans les réalités, aucune assise, aucune surface géographique politique sur quoi jouer/faire de la politique. Il s’est limité à la "Politique estudiantine" dont les pratiques recommandées ne sont que théoriques et mal adaptées. Militer au sein d’Organisations estudiantines ne suffit pas pour diriger un Premier Ministère, un Pays.
    Autrement dit, il a fait son devoir et remplir sa part de boulot. Il a fait ce qu’il peut.
    Aussi, on est en devoir de le féliciter pour ce qu’il a fait comme travail que certainement bon nombre des "Critiques" ne sauront le faire, n’en déplaise à ces personnes ci-après visées.
    Il reviendra à notre avis, qu’au vu de ces expériences vécues auxquelles s’ajoutent les expériences politiques par lui acquises par le passé et ce pendant les 27 années du Pouvoir "Blaise Compaoré" au Président Roch MC. KABORE de tirer "leçons" de tout çà et de se ressaisir en remplaçant ce Gouvernement partant, sinon démissionné par un vrai Gouvernement de Travailleurs, de Techniciens et surtout de réels Patriotes qui devraient se transcender pour se mettre au-dessus des gourmandises égoïstes pour vraiment servir la Nation.
    Bon vent donc à Paul Kaba Thiéba qui pourra revenir plus tard sur la scène politique si cela le chante.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 09:34, par Wangram En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Le petit Samo et son équipe ont fait de leur mieux. Certes, ils ont eu des insuffisances mais reconnaissons qu’ils ont tout de même travaillé. Espérons que la nouvelle équipe viendra avec plus de dynamisme et de vision pour sortir le pays du bourbier. Il suffit de redresser la situation sécuritaire et les voyants redeviendront favorables. Et pour la situation sécuritaire, ce n’est pas impossible, il suffit d’être dans une logique de guerre et développer une bonne tactique. A cet effet il faudra des hommes qu’il faut à la tête de la sécurité et de l’armée.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:07, par El_monstro En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Et pourtant il était assez simple de diriger ce Burkina Post insurrectionnel. Le programme ? inutile de l’écrire, il suffisait de ne pas faire tout ce que Blaise et son CDP faisaient :
    - Assassinat des gens : Je mets fin
    - Mouta mouta : Je mets fin
    - Népotisme : je mets fin
    - Favoritisme : je mets fin
    - Chefs traditionnels dans la politique : je mets fin
    - Etc....
    Voila tout ce que souhaitait le peuple. Si j’ai un 2em mandat, je pourrais prendre le risque d’écrire mon vrai programme.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:32, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Les malheurs du Burkina ont commencé depuis le 15 Octobre 1987 et non les 30-31 Octobre 2014. Pour qu’il y ait un véritable changement il faille un renouvellement de la classe politique avec une nouvelle génération. Je ne parle pas des gens qui ont cotoyé les diables et leurs disciples (clics des Eddie & Co.).

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:42, par Kaboré En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bonne continuation Mr Paul kaba,
    Que le Burkina avance pour le bonheur de nous tous mais personnellement,j’ai aimé ta personnalité.tu n’es nullement responsable de ce qu’on vit depuis un bon moment et personne d’autre à part la solidarité entre nous tous ne pourra faire quelque chose.pourquoi ?parce que bon nombre de terroristes qui attaquent le Burkina sont des burkinabè et donc comment puisse lutter contre ce fléau alors que l’ennemi est à côté,dort et se réveille avec toi tous les jours.
    Que Dieu veille sur le Burkina,amine

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 10:55, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    La première mesure c’est de fermer les frontières pour qu’aucun des ministres ne sorte. Nous avons beaucoup de choses à demander à ces Sieurs et Dames. C’est trop facile de foutre le pays dans la merde du PNDES et de fuir aller se la couler douce à l’extérieur où ils ont construit. Nom d’un Duc !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:00, par Razambwende En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Cette démission devait se faire depuis longtemps avec une longue liste de morts qu’il traine sur son dos car en tant que premier ministre il n’a pas pu protéger et défendre la vie des Burkinabè contre les terroristes. Lui et son gouvernement ont une responsabilité passive dans cette tuerie qui ne fini pas depuis 2016. SEM le président du Faso, un conseil : nommer un bon militaire comme Ministre de la défense et un autre comme ministre de la sécurité car nous sommes fatigué d’un terrorisme recrurent que vos ministres civils mange mil sont à bout de stratégies pour les vaincre. Mettez celui qu’il faut à la place qu’il faut et la victoire sera certaine. SEM Roch Marc Christian Kaboré, écoute le peuple et non les saprophytes sangsues qui pilulent à ton alentour car ils risquent de te créer la même situation que celle vécu par Blaise Compaoré. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:07, par Orion En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Alpha Barry fera un bon PM mais il faut qu’il évite de mettre des amis, des cousins et autres ici et là qui vont ternir son image

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:10, par BURKINA NOOMA En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Soyons reconnaissant, il a fait ce qu’il pouvait, il y avait trop d’adversité, ceux qui ne font que parler du coté negatif, c’est pas sûr que si ils étais à sa place ils feront mieux. Il ya eu des hauts et des bas , ce que nous avons comme proposition nous pouvons les faire pour que notre pays avance, courage au premier ministre sortant, que Dieu le benisse !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:39, par Tientigui En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Ce le ROcho qui devait demissionner parce que lui meme na pas une vision nette du developpement. Il ne sait pas ce que c’est. Il est dit que vers la fin du monde, les responsabilites seront confiees a des personnes qui n’en sont pas digne. Et c’est le cas au faso actuellement. Quallah nous protege.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:41, par ELKABOR En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    J’espère qu’avant de démissionner avez remboursé les 20 millions de francs que vous avez laisser perdre par votre aide camp lors d’une de vos missions. Bonne chance à vous dans le Mouta-Mouta Land !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 11:57, par Dedegueba Sanon En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Je vois vois que les anciens " camarades" du CDP ou de l’ancien régime métamorphosés en MPP, ou non se " tirent" dessus à la faveur de cette démission du gouvernement. Le problème est que les tares évoqués sont un héritage collectif de la même bande. Donc c’est toujours le peuple qui trinque. Sinon des premiers ministres parachutés, des "ministres familles", des ministres cancres et autres nous en avons connus, mieux certains ( Djiby) même nous ont nargué en disant donner deux cent milles comme argent de poche à leurs progénitures. Un " ex premier ministre " avait dit à son successeur qu’il ne" connaissait pas l’argent," c’est pourquoi il faisait du bruit sur la cantine de Guiro. D’ailleurs ce même Guiro fut élu maire de son patelin, malgré cette casserole. Et je passe sous silence les nombreuses obstructions judiciaires, sans compter tous les secteurs économiques du pays sous le contrôle d’une famille et ses alliés. C’est Kouanda qui sans le vouloir nous a fait comprendre que tout notre problème c’était cette classe politique qui a échoué et qui refuse de lâcher prise. Donc tirer à boulet rouge sur Kaba comme si vous fûtes meilleurs ou auriez fait mieux si c’était vous me parait indécent. En vérité seul Sankara y croyait, les autres : un ramassis d’opportunistes égoïstes qui ne pensaient qu’à leurs ventres.
    Donc " rentrez vous dedans", cela vous regarde, nous n’aurons pour notre part notre salut que si toute votre famille de politiciens égoïstes disparaissait de notre échiquier politique. Mais cela passe malheureusement par une jeunesse qui refuse de prendre des raccourcis, de se faire acheter par des miettes, et qui accepte gagner sa pitance " à la sueur de son front". Il faut pour cela, juste aimer son pays et " jouer collectif ".

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 12:20, par Marco Kambou En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    et il nous avait promis un gouvernement impavide !! sa lettre de démission est trop louche.la vérité viendra un jour nous départager.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:13, par Samy En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Mes remerciements à Mr Paul KabaTHIEBA pour le travail abattu dans dans un contexte quand même très difficile. Je demande à Mr le président de penser au moment de former le nouveau gouvernement aux doléances des syndicalistes :
    - Reduction du nombre de ministères ( ministère des affaires étrangères et celui des Burkinabè de l’extérieur doivent fusionner ; suppression pure et simple du ministère f’Etat et du poste de haut representant du chef de l’Etat......)
    - Nommer de vrais spécialistes à la tête des ministères de la défense et de la sécurité.
    Ultérieurement, Mr KABORE devrait revoir les institutions non indispensables mais trop budjetivores comme le CES, le médiateur du Faso.....
    Voilà des signaux forts que le président peut lancer pour montrer aux syndicats sa volonté de reduire le train de vie de l’Etat, sinon la trêve sociale qu’il demande sera difficile à négocier.
    Bon vent à notre chère patrie

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:44, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    En parcourant avec attention toutes les critiques de mes amis les internautes bien avertis de cette démission du gouvernement Kaba, et qui demandent le changement radicale avec du neuf, je dis ici bravo au 98% qui ont compris, ou ont été témoins de l’histoire de la mal gouvernance de notre pays dû à un seul poison qui sont les présidents qui se font s’entouré de leurs famille, des amis, qui ne font que de le gratter le dos. ‘’’C’est à cause de ce poison, qui sont des amis, la famille, les mauvais conseillers au boubou blanc, mais noir de cœur autour du président, qui embourbe la mal gouvernance, et que le Burkina va à reculons.

    Ces ministres amis et famille autour du président comme l’humaniste au cœur d’ange qui est Roch Kaboré, ne font qu’a le caresser le dos, et sont incapables de se mobiliser autour d’aucun grand objectifs, et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels. Seulement ils en résultent qu’aux pillages systématiques, comme des villas aux prix du budget annuel de l’état Burkina, construites dans leur village ou à Ouaga 2000, sans oublier d’autres ministres "hommes d’affaires", mercenaires et aventuriers véreux, qui profitent de leurs titres, et détournent les investisseurs pour leurs propres profits.

    Oui mes chers amis internautes de bonne foi, vous aviez raison de dénoncer ce qui ne va pas, et qui retarde l’avancer de notre pays, comme un président qui se focalise que sur ses amis et famille, oubliant qu’il est élu par le peuple, et doit faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès. Je suis contre les internautes qui sont là ce matin, ou depuis hier au soir à dénigrer sans des solutions. Je suis pour les 98% de mes amis internautes de bonne foi qui dénoncent leurs mécontentements d’une équipe formée par favoritisme pour arnaquer le peuple : Et pour moi, ‘’’dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection et qui n’est pas à la porter de tout le monde.’’’

    Tout mon souhait est que le premier Burkinabé qui est Roch Kaboré, avant de former un gouvernement avec du neuf pour 2019, prenne le temps de lire mes amis les internautes de bonne foi qui représentent les plus de 50% du peuple Burkinabé qui l’ont élu, avant de nommer les uns et les autres. Cela s’appellerai un président qui écoute son peuple. Car, un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir face à un peuple averti comme celui du Burkina.

    Souhaitons que le président Roch Kaboré sautera l’étape des nominations par favoritisme d’amis et famille, en s’autorisant de choisir des élus de tous bords politique, compétents et honnêtes avec un suivi permanant à mettre en œuvre des grands projets en faveur de toutes les régions, et encadrer la jeunesse pour le progrès de notre pays et le bonheur des Burkinabé, sans ‘’’exclusive."

    Conclusion : Le vieux Ka demande au président du Faso de sauter l’étape, en oubliant les amis et la famille, et se tourner vers une équipe neuve et neutre pour gouverner le Burkina de 2019 à 2020. Pour cela, au regard des quatre coins du pays (nord-sud- Ouest- Est), il existe plus de 2 millions d’intellectuels de bonne foi pour succéder aux ministres amis, famille, incompétents, et qui peuvent mieux faire. Être ministre compètent ne veut pas dire d’être super homme nationale, ou être frère ou cousin du président. La gestion d’un pays comme le nôtre en 2019 avec tous les problèmes sur le dos, recommande une gestion participative, l’amour du prochain et surtout en mettant en avant l’égalité des chances.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 07:07, par Mafoi En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Mon ami @Ka,l’espoir est permis mais à l’état actuel des choses je reste pessimiste quand bien même le président accède à tes doléances en nommant des ministres neufs car les mêmes causes produiront indubitablement les mêmes effets.En effet lorsque dans les années 90 Jacques Chirac faisait sa déclaration fracassante comme quoi l’Afrique n’était pas mure pour la démocratie,nous étions tous tombés sur lui à bras raccourcis.Avec le recul et en redevenant un tout petit peu lucide,on ne peut qu’être en phase avec son assertion si on prend le cas de notre pays où depuis 30 ans,démocratie=libertinage et le résultat est implacable,abominable à voir,à observer avec une population dévergondée,dépravée,désocialisée.Maintenant que faire ?Ce n’est certainement pas avec des changements de ministres que nous trouverons notre salut puisque le poisson "Burkina" est pourri de la tête jusqu’à la queue et pour que notre maison commune retrouve son lustre d’antan de vraiment de pays des hommes intègres,une des solutions possibles serait une dictature éclairée comme au Rwanda avec un certain Paul kagamé

      Répondre à ce message

      • Le 20 janvier à 15:57, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

        Mon ami Mafoi merci : Mais de fois il faut toujours essayer, car je sais que nos critiques sont lus a Kossyam par les conseillers, les chargés de mission, et ça se discute. C’est pourquoi je ne cesse depuis plus de dix ans sur les forums des sites de nos réseaux sociaux d’information, de dire, que ça soit à Blaise Compaoré qui s’était fait entouré des mauvais conseillers, et aujourd’hui Roch Kaboré qui suit sa trace avec un mauvais entourage, doit faire très attention à ceux et celles qui l’entourent au risque de se retrouve confronter un matin a un soulèvement populaire sans précèdent, comme le 31 Octobre 2014.

        Le problème de la mauvaise gouvernance de notre pays est dû à l’arrogance de ceux qui sont proches du président et crient comme des chiens sans faire attention au poids des mots, surtout prononcés devant un peuple qui prend à la lettre et au sens propre ce qu’il entend. ‘’’On a vu les phrases comme tu fais on te fait sans problème : Ou le Burkina est ma natte, je la plie comme je le veux. Où je suis le petit frère du président je tue qui je veux, même les faire cramer dans leurs voitures.’’’

        Mafoi, c’est pourquoi avec ma critique suivi de ma doléance, je voudrai faire savoir a notre frère le président du Faso, quand on sort d’une situation telle que nous l’avons connu avec un président qui avait mis sa confiance a un petit frère et un mauvais entourage, et qui était obligé de fuir la queue sous les jambes un midi avant le repas, on ne s’amuse pas a refaire les mêmes erreurs.

        Oui mon ami Mafoi, tu as complétement raison : Après notre révolution inachevée d’Aout 1983 "la société Burkinabé a poussé l’idée de liberté à un degré intolérable" : Voilà le fond du problème. Et ici, émettant une opinion personnelle en ayant travaillé avec les deux personnages, l’un en tant que président, et l’autre responsable du parti au pouvoir, je peux dire aujourd’hui 20 Janvier 2019 que l’Afrique est malade de ses intellectuels. ‘’’’Lorsqu’ils ont le pouvoir dans les mains, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé. Lorsqu’ils ont le fauteuil présidentiel, ils mettent leurs savoirs faire et leur dignité dans des toilettes et deviennent que des ignobles courtisans : Et leur politique pour le pays se caractérise le vide idéologique insondable, qui laisse place aux pratiques les plus douteuses : tribalisme, banditisme, exclusion, mafias, autocélébration, autosatisfaction... et impunité totale organisée.

        Oui mon ami Mafoi, nos dirigeants qui ne se rappellent pas du passé, sont condamnés a le répéter. Et c’est ce qui se passe exactement dans notre Faso. Nous vivons dans un éternel recommencement, malgré tout ce que nous avions vécu dans le passé, nous faisons toujours les mêmes erreurs comme si ces problèmes n’avaient jamais existés avec Blaise Compaoré ou Maurice Yaméogo avec leurs ministres frères et cousins qui se prenaient pour des dieux sur terre et qui ont causé leur chute brutal.

        Conclusion : Si le président Roch Kaboré n’écoute pas le peuple qui veut du neuf, nous serons a la case du départ, car tous ceux qui l’entourent, qu’ils soient ministres, conseillers spéciales, tous ces politiciens d’appareil a 98% ont fait sur le terrain des réalités concrètes la preuve de leur incompétence et de leur mauvaise gouvernance.

        Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 13:58, par Le Juste En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Félicitations à vous M. le Premier Ministre ;
    Merci d’avoir accepté de conduire le navire Gouvernemental dans un contexte post-insurrectionnel où les burkinabés sont devenus experts dans tous les domaines et attendent de voir tout, maintenant et toute de suite !
    Malheureusement, tu n’as pas eu les coudées franches pour piloter le navire comme tu l’entendais (conformément à tes intentions annoncées lors de ta prise de fonction).
    Encore merci d’avoir enfin eu le courage de vous libérer de ce rôle de marionnette appelé Premier Ministre que vous incarniez, jusque là.
    Félicitations et bon vent pour la suite !
    Que Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:01, par sursaut national En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    3 ans de perdu ! il en reste 2 pour finir cette transition. Le MPP est l’envers de la médaille CDP. Je demande à Rock de se sacrifier pour les 2 ans qui restent pour finir la transition dans ce pays. 2020 doit permettre l’émergence d’une nouvelle génération plus intègre aux manettes de ce pays. Rock doit avoir le courage de balayer tous ces has been qui l’ont accompagné plus assoiffé de champagne et autres chairs.... Je lui demande de taper sur la table pour arrêter la mauvais gouvernance avec son prochain gouvernement. Et, qu’il porte plainte pour tous ceux/celles qui se sont enrichi illicitement ces 3 dernières années et, les 27 années antérieures... y compris ces sinistres qui se sont tapés des palais ! S’il le fait, tout le monde lui sera reconnaissant. Il n’a même pas besoin de se représenter en 2020. Il aura tous les honneurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 14:20, par Un fils du Faso En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Le Rocco, enfin te voilà avec une nouvelle chance de rebondir. Je sais que tu as bien lu le dernier sondage sur ta gouvernance. Il faudra le relire pour en tirer leçon. Le peuple a besoin d’un vrai changement. Il a besoin que tu puises parmi les indépendants (es) comme le sondage l’a si bien révélé parce qu’il a marre de la classe politique actuelle (affairiste, corrompue et corruptrice, népotiste, bourgeoise, apatride, arrogante, impunie, mondaine). Pour ce faire, je te conseille ceci :
    - 1. Nomme un premier ministre indépendant, intègre et compétent (il y en a partout dans l’administration publique) et de poigne qui connaît les rouages de l’administration publique.
    - 2. Fais maintenir Rosine au poste de MINEFID pour son intégrité, sa poigne et sa compétence ;
    - 3. Fais nommer des ministres indépendants intègres et compétents (il y en a partout dans l’administration publique) qui connaissent les rouages de l’administration et de leur ministère ;
    - 4. Fais fonctionner les conseils de discipline dans l’administration ;
    - 5. Donne les moyens à l’ASCE-LC de travailler ;
    - 6. Fais arrêter l’impunité : fais mettre en oeuvre les recommandations de l’ASCE-LC en sanctionnant administrativement ceux qui se sont montrés auteur de mauvaise gestion ou de malversations diverses ;
    - 7. Fais nommer des militaires ou des gendarmes intègres au poste de gouverneur, de hauts-com et de préfets (compte-tenu de la circonstance terroriste) ;
    - 8. Fais revenir Kwamé Lougué ou le lion du Boulkiemdé (Boukary KABORE de l’ex BIA de Koudougou) pour nommer ministre de la défense ;
    - 9. Mets à la retraite anticipée tous les gradés militaires ventripotents, affairistes et corrompus ;
    - 10. Fais auditer les commandes d’armes effectuées entre 2016 et 2018 et fais punir les auteurs de malversation
    - 11. Fais auditer l’armement actuel disponible, ce qui te permettra de connaître la vraie force de frappe de l’armée en vue de palier les vraies insuffisances ;
    - 12. Cesse de préparer les élections de 2020 avec tes bitumages tout azimut de voies et affecte les milliards y afférents à l’achat de vraies armes de guerre (hélico de combat adéquats, chars anti-mines de pointe, kalachs, AK47, munitions, etc...) ;
    - 13. Nomme de jeunes officiers intègres, compétents, courageux et patriotes à la tête de nos régions militaires (il y en a assez dans l’armée et d’autres l’ont montré lors du putsch manqué de septembre 2015) ;
    - 14. Fais revenir nos militaires qui sont ailleurs dans les différents bataillons onusiens et affecte-les dans les différentes régions militaires concernées par les attaques terroristes afin qu’ils encadrent de jeunes recrues que tu vas prélever dans les zones concernées par les attaques terroristes (ces jeunes seront fournis par les chefs des localités concernées et leurs parents directs qui répondront de leurs actes en cas de dérapage sérieux ou en cas de reconversion en terroriste).
    - 15. Rejoindre les terroristes chez eux et les mater en ratissant les localités concernées par les attaques et leurs localités voisines.

    ET VOILA LA PAIX ET LA SÉCURITÉ REVENUES ET LE DÉVELOPPEMENT DU FASO ASSURE A TRAVERS TON PNDES...ET... MÊME TA RÉÉLECTION !!!

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 08:12, par Le Forgeron En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Merci beaucoup "un fils du Faso". Tu as bien vu.
      Du même coup il faut écarter l’intervention de l’Armée Française sur notre sol. Payer des drones sofistiqués. Mettre l’avion qui est posé à l’aéroport en marche pour la détection et le renseignement.

      Si l’Armée peut donnser le coût d’un vrai avion de combat (comme ce que les français utilisent pour nous aider) à la population , je suis presque sûr que des bonnes volontés Burkinabè vont contribuer à son acquisition. ex : 10 000 CFA X 10 000 000 = 10 000 000 000 FCFA. Donc ce n’est pas le prix de cet Avion qui manquera au Burkina.

      Cordialement,

      Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 11:37, par Gwandba En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Fils du Faso j’espère de tout cœur que votre écrit arrivera à chez Rock car il est d’une pertinence qui crève les yeux. Rien à ajouter. merci pour votre contribution.

      Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 10:38, par Kiriki En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Merci labas ils du Faso. Jajoute a ta liste : ejecte les yeux fermés les catastrophes humaines du genre Eric Tassouma dit buldozers. La situation actuelle n a pas besoin des boulets comme celui là

      Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 11:39, par Mité En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      Bravooo, "un fils du Faso" ! Très bonne analyse. Il faut que le PF prenne tes suggétion au sérieux. Moi j’allais proposer :
      - Premier ministre : Simon COMPAORE (il n’a qu’à prendre sa chose en tant que homme d’Etat connaissant le terrain politique et ce qui les attend s’ils échouent) ;
      - Ministre de la défense : Bêbrigda Mathieu OUEDRAOGO (c’est un pur produit du MPP. Les militaires disent que c’est un homme de poigne, un dur et un militaire dans une peau de civil) ;
      - Ministre de la sécurité : Auguste Dénise BARRY (il faut que commence la réconciliation des coeurs et le vrai pardon) ;
      - Ministre des finances : Rosine Sory Coulibaly ;
      - Ministre de l’agriculture et de l’eau : Gnouga le chat ;
      - Ministre des infrastructures : Eric Bougma le bosseur fonceur.
      Le reste des ministres : à changer rapidement.
      Nan laara, an sara !!!

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:19, par ASA En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Le contexte était si difficile pour ce monsieur. Il a aussi payé les erreurs du président qui a accédé à la requête des magistrats.
    Il faut balayer tous les ministre incompétent.
    Maintenir Adizatou Rosine au MINEFID. Éjecter le ministre de la défense et autres.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:36, par le Savant En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    s’il vous plaît qui peut me dire le pourquoi de cette démission ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 06:36, par Gnongre paré En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

      De cette démission, vous aimeriez en savoir pourquoi ? Ce n’est point une nouveauté ni une surprise qui peut et doit choquer. Elle est et reste dans la logique d’une Gestion Gouvernementale. Oui que durant un mandat et ce, pour donner une chance à l’occupant du Siège de Président de préparer sa propres succession. Dans les pratiques connues, les choses se passent ainsi qu’il suit. Durant un Mandat Présidentiel, il doit y avoir plusieurs Gouvernements, trois (3) au plus que sont : i)-au sortir d’une victoire électorale, le 1er Gouvernement appelé "Gouvernement de Récompense". Ceux nommés dans ce Gouvernement sont des amis, des camarades qui ont mouillé le maillot pour aider le Président à réussir son Election. Estimant que ces derniers méritent d’être remerciés pour cela tout est fait pour les aider à s’enrichir, les aider à détourner, voler et s’enrichir dans une totale impunité. Ce Gouvernement vit tout au plus trois (3) années ; ii)-Puis intervient un 2nd Gouvernement qu’on pourra appeler "Gouvernement de Travail". Les membres de ce deuxième gouvernement auront deux (2) rôles à jouer. Tout d’abord, parachever le/les Programmes de son prédécesseur, puis, réfléchir au réel Programme du Président qu’il pense appliquer par la suite. Ce sont les réels bosseurs dans un Gouvernement qui ne survivent qu’au plus deux (2) années ; iii)-le 3ème Gouvernement enfin qu’on appellera "Gouvernement de choc, Gouvernement de combat" qui aura la durée de vie la plus courte (1 an = 12 mois au plus) se composera des intrépides du Pouvoir, les va-t-en guerre, les tricheurs etc. etc.. Ses membres auront la charge de tout faire pour que le Président et son Parti réussisse accèdent au Mandat suivant pour, engager et étaler enfin son propre Programme qu’il n’aura pas le temps de terminer car pour un Programme de Développement qui se veut sérieux, il doit être programmé pour au moins 5 ans et c’est pourquoi on entend à tout moment le terme "Programme Quinquennal". Voilà sommairement expliquer selon notre compréhension des choses, la réponse à votre questionnement.

      Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:40, par daôuda gnany En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    merci pur la démission ya longtem kon atendai xa.kil parte mem avek ses foutus plan de pndes.le président roch doit savoir fair ses choix paske actuelemen le pays a besoin dhommes fort et de fortes institution

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:46, par Tony En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Il est vrai que la compétence de Kaba était souvent remise en cause mais il faut reconnaître qu’il n’avait pas une grande marge de manœuvre le pauvre. Permettre qu’un ministre tienne tête au premier ministre parce qu’il a été imposé n’a pas aidé Kaba. De même imposé un ministre comme Dabilgou aux mœurs doutieuses et ministre de Blaise jusqu’à la fin n’a pas aidé le peuple à avoir une image autre que celle d’un gouvernement de Blaise. J’espeare que Roch prendra toute la mesure de la situation et qu’il exercercera son devoir d’ingratitude vis à vis de ses alliés d’hier, de ces copains et de ses coquins. Vivement qu’il prenne les choses, autrement les Burkinabé garderont de lui l’image d’un président sous lequel le pays a connu sa plus grande décadence, celle du président le plus incompétent de l’histoire du pays.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:52, par Togs siida En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Félicitations au grand-frère. Il avait accepté de rentrer pour contribuer à bâtir le pays et il a fait ce qu’il pouvait au milieu de beaucoup d’adversite. Tout homme et toute oeuvre humaine ont des mérites qu’il faut honnêtement reconnaître tout en reconnaissant aussi les imperfections et ce qu’il faut améliorer. Au Burkina, la critique est souvent motivée par la jalousie et la rancoeur. Et elle détruit. Nous avons besoin d’une critique équilibrée et constructive.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:52, par Achille Kagambega En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Félicitations à lui.je pense qu ’il a fait ce qu’il pouvait pour le bien-être de l ensemble des fils et filles du Burkina.vu le contexte sécuritaire du pays qui se dégrade du progressivement,étant un vrai patriote,naturellement il doit rendre le tablier pour faire place à une autre personne qui continuera la lutte.les burkinabè Lui sont reconnaissants.bon vent à lui.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 15:53, par le Savant En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    s’il vous plaît qui peut me dire le pourquoi de cette démission ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 16:14, par ASA En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    "Pardon laisser Madame ROSINE COULIBALY terminer sa mission au Ministère de l’Economie et des finances car le lièvre qu’elle a levé est hors norme. Et une autre personne risque de ne pas pouvoir le poursuivre". (Le forgeron)
    C’est bien vu. Les burkinabè sont très féodaux. ils accepterons difficilement une femme premier ministre

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 16:54, par DRIS En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Les ministères où il convient de changer :défense,sécurité,habitat,agriculture,affaires étrangères,jeunesse,communication....

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 17:32, par Merci En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Je vois en ce Monsieur, un patriote qui a essayé de faire changer les choses (le seul biais est qu’il n’avait pas de case ronde dans son propre village). Mais quel que soit ta connaissance technique et ta soif du changement, tu ne peux rien faire dans un système si pourri. Il fut nommé à un moment où le pays avait dejà trois présidents (RSS). En vérité, ce Monsieur n’a jamais eu une vrai marge de manoeuvre, avec les Simon et autres politiciens et épaves politiques de carrières qui gravitent autour. Je lui en veut de n’avoir pas démitionner plus tôt, pour sauver son honneur.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 17:35, par OCy En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Mr Le premier Ministre, je suis personnellement satisfait de vous et de votre équipe. Il y a beaucoup d’utopistes au B.F. Ils pensent que le développement d’un pays c’est l’affaire du P.F et des ministres. Ce sont que des rêveurs ambulants dont beaucoup d’entre eux à travers les médias n’ont que la critiques facile et même osent vous enseigner sur tout. Les jaloux, méchants et gourmands ont pensé vous faire du tord alors que c’est le développement du pays qui est impacté. Merci à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 18:28, par Adakalan En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Je pense qu’il a fait ce qu’il pouvait et il a pris une décision courageuse. D’autre a sa place allait s’assoir et la suite vous la connaissez.
    Aujourd’hui le problème du Burkina est la vieille classe politique qu’il faut balayer avec leur grosse théorie d’allure néocoloniale et sont déconnectés des réalités actuelles. Toute cette bagarre se déroule entre les éléments de cette vieille classe politique.Il existe des agents qui ont été incompétent a l’ussi de 3ans.Il y a n’en après 27 ans d’incompétence notoire ont pense qu’on avait toujours besoins d’eux. Que chacun privilégie l’intérêt national au profit des intérêt égoïste. Bonne chance au gouvernement avenir

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 19:10, par KLADJOU En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Merci au Gouvernement de Paul Kaba Thiéba même si son bilan est somme toute mitigé. Mais il est évident que vous n’avez pas bénéficié des conditions idéales pour mener à bien votre tâche surtout que vous n’étiez même pas membre du MMP au départ. Mais votre compétence et celle de Rossine Sorry Coulibaly qui cherchait à démissionné déjà depuis longtemps sont indéniables. Vous pouvez être fière d’avoir servi avec talent, abnégation et dévouement votre pays. Laisser les oiseaux de mauvais augure continuer leur sport favori : calomnie dénigrement injures grotesques !
    Bon vent à vous

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 20:56, par lejysticiet En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Les ministres gèrent les affaires courantes au lieu des secrétaires généraux ouh pas le temps de vider les choses car autrefois ce sont lesSG qui géraient çà vraiment je comprend maintenant sue ne pouvions rien attendre car ils sont tous ma pour manager

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 21:31, par Passakziri En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Demission trop tardive !! elle aurait dû survenir deux ans plus tôt.
    Malgré tout, bonne chance et beaucoup de succès ou que votre avenir vous mènera.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 19 janvier à 22:05, par Barkbiga En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Vu ce que Le Ministre des infrastructures à fait à la tête du ministère ne mérite plus un poste dans le gouvernement. Vraiment le régionalisme, le favoritisme, l’imposition d’entreprise incompétentes dont les patrons ne connaissent rien du domaine et qui ne respectent pas le personnel. La mauvaise exécution des travaux bref. Le peuple ne veux plus voir ce Mr dans un quelconque gouvernement et ceux pour le bien des marchés publics.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 01:00, par Au Service Du Burkina En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    " Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde, au Burkina Faso"
    C’est triste de voir et d’entendre ce qui se passe actuellement au Burkina Faso : notre cher beau pays. Une fois, pays des hommes intègres et hospitaliers pour l’accueil chaleureux a travers sa diversité culturelle mais aujourd’hui la cible et le foyer du terrorisme et de l’insécurité de tout genre. Même les étrangers qui viennent de bonne foie avec leur bon coeur pour nous aider par le véhicule du volontariat ne sont pas en sécurité chez nous !
    Quand meme, ce n’est pas sérieux !
    C’est très facile de pointer le doigt, la question demeure :
    Qu’est-ce qui nous ai arrivé ?
    Ou est notre sense de valeur humaine ?
    Quest qui a causé tout cela / Quelle est la cause de tout cela ?
    Ne nous leurrons pas : AUCUN pays ne peut aspirer au développement s’il n’ya pas de paix, de securite et de stabilite.
    Prions pour la stabilité au Burkina Faso

    Tout le monde pense à changer le monde, mais personne ne songe à se changer
    Au Service Du Burkina
    servirlesburkinabe@gmail.com

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 07:24, par Le sage En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Paul a démissionné ainsi que son gouvernement,... En le blâmant on lui fait du mal bien qu’on ne peut affirmer avec certitude qu’ils ont pillé nos ressources financières...je ne suis pas de son côté mais diriger un pays n’est pas facile comme on le pense mes chères frères et soeurs du BF... Ne nous focalisons pas a présent sur ce qu’ils ont fait visons un meilleur nouveau gouvernement non corrompu, là a l’écoute des attentes de la population,..... Sans plus trop parler nous demandons à Rock de bien vouloir présenter et demander le nouveau gouvernement à la population afin d’avoir notre avis pour un Burkina de paix ,de sécurité, de cohésion sociale, car nous voulons des dirigeants leaderships

    Que Dieu protège mon très cher pays le Burkina Faso «  »

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 09:12, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Merci au Web : Grace au web, les printemps arabes et Burkinabé ont instauré des racines des alternances politique pour l’avenir de la nouvelle génération et contre les présidents s prédateurs qui, pour s’éterniser au pouvoir sans partage, se font entouré des familles ministres, des amis incompétents, et des mauvais conseillers aux boubous et babouches blancs au cœur noir. Merci aux internautes de bonne foi qui demandent au président Roch Kaboré d’écouter le choix du peuple pour un gouvernement avec une équipe neutre et compétente venant de tous les horizons sans le favoritisme pour les amis et familles.

    Et je pense que son excellence Roch Kaboré va se réveiller en nommant les membres du prochain gouvernement qui dépendra de sa survie du président du Faso élu démocratiquement. Car, ceux qui ne se souviennent pas du passé, sont condamnés a le répéter éternellement dans notre pays. L’histoire retiendra que presque tous les présidents du Faso depuis son indépendance ont été chassés par des soulèvements populaires, ou par des coups d’état à cause des gouvernances en famille et amis qui prennent le peuple en otage par leurs égoïsmes. ‘’’’De Maurice Yaméogo a Blaise Compaoré, les familles et les amis, ainsi que les mauvais conseillers ont causé leur chute.’’’’ Et je pense que Roch Kaboré et ses amis me lisent, ainsi qu’à toutes et tous les internautes de bonne foi, et va écouter nos cries : Car, un régime qui refuse d’entendre les critiques, et, pire, qui les fait taire par tous les moyens possibles et imaginables, n’a aucun avenir face à un peuple averti comme celui du Burkina.

    Souhaitons que le président Roch Kaboré aura le courage de sauter l’étape des nominations par favoritisme d’amis et famille, en s’autorisant de choisir des élus de tous bords politique, compétents et honnêtes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:57, par En vérité En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Il serait bon de nommer Adizatou Rosine au poste de premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 10:03, par Mogo ba En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Bien parlé, internaute "un fils du Faso". Je ne savait pas qu’il y avait toujours des gens intéligents comme ça au Faso qui peuvent faire des propositions pertinantes au PF.
    PF Roc, il faut bien lire les internautes dêh ! M’bon !
    Moi je voudrait ajouter à ce que "un fils du Faso" a dit une petite proposition :
    - Nommer Luc Marius IBRIGA comme Premier ministre ;
    - nommer Chrisostome Zougmoré du MBDHP comme ministre de la défense ;
    - nommer Bassolma de la CGT-B comme ministre de la sécurité.
    - maintenir Rosine au poste de ministre des finances.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 10:26, par Nikiema En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    PAUL KABA THIEBA : LE MINISTRE LE PLUS NUL DE TOUTE L’HISTOIRE DU BURKINA

    Un Premier Ministre par défaut

    En examinant la conduite des affaires gouvernementales à la lumière des conditions de la désignation du Premier ministre en Janvier 2016, l’opinion publique burkinabé a acquis la nette certitude que ce dernier a été choisi par défaut. La décision s’est portée sur lui au terme de longs atermoiements ; d’autres noms avaient circulés, portés par les différentes chapelles du MPP.
    C’est donc un choix dicté par le souci de respecter un équilibre de pouvoirs au sein du régime. Or, l’expérience politique enseigne, que lorsqu’on agit de la sorte, on choisit un petit commun dénominateur dont la principale vertu, c’est de ne déranger personne. C’est exactement ce qui se passe. Le trio RSS a donc fait le choix délibéré de confier cette responsabilité à quelqu’un qui ne ferait pas de l’ombre à qui ce soit. C’est donc un choix par défaut.De plus, ce choix s’est porté sur quelqu’un qui ne connait pas son propre pays, toute chose qui a un impact négatif sur l’action gouvernementale.

    Un Premier ministre qui ne connait pas son pays :

    C’est la grande singularité de la décision du trio RSS en nommant leur Premier ministre. Cette méconnaissance est évidente sur trois plans :
     au plan de l’histoire politique récente et de l’histoire du parti au pouvoir, le MPP,
     au plan des politiques publiques,
     et au plan des arcanes de l’administration
    L’histoire récente du Burkina Faso, c’est celle qui a conduit à l’insurrection. Elle est très riche d’enseignements. Et l’action du premier Gouvernement post insurrectionnel était supposé donner une réponse rapide aux aspirations des insurgés. Au sein du MPP, les cadres qui ont battu le pavé, humé les gaz lacrymogènes et parcouru les provinces pour arracher la victoire, s’attendaient sans doute à ce que le choix se porte sur l’un d’entre eux. Leur déception fut grande et partant de là, leur foi en leur propre régime a pris un coup.

    La désignation du Premier ministre a constitué une blessure politique à l’intérieur du MPP, et la plaie est loin d’être cicatrisée Or, le premier et principal soutien d’un chef de Gouvernement, c’est le parti au pouvoir. N’ayant aucune affinité avec le parti supposé le soutenir, n’ayant pas de services « d’insurgé » à faire valoir aux yeux de tous ceux qui ont risqué leur vie lors des tumultes politiques récents, le Premier ministre se trouve confronté à un sérieux problème de légitimité dans l’opinion et dans son propre camp.

    Au sein du MPP, le Premier ministre est vu comme une sorte d’ouvrier de la 25ème heure qui est venu prendre le bénéfice du travail fait par les autres. A cela s’ajoute le fait que depuis trois décennies, il ne connait le Burkina Faso qu’à l’occasion de séjours pour réunions de travail, vacances, ou pour événements sociaux. Dans ces circonstances, comment bâtir le réseau sociopolitique dont on il a forcément besoin en tant que Premier ministre pour naviguer dans une mare à caïmans comme la majorité actuelle ?

    Un Premier ministre frappé d’une faiblesse d’autorité personnelle :
    Première conséquence des considérations évoquées plus haut, c’est le manque évident d’autorité du Premier ministre. Comment peut-il commander des ministres qui ont plus de légitimité politique que lui ? On le constate au quotidien dans la coordination de l’action gouvernementale et à travers plusieurs affaires emblématiques (CAMEG, Tablettes, Détournements de fonds et de véhicules, communication gouvernementale sur les attaques terroristes, etc.)
    Une deuxième conséquence, c’est que le Président du Faso se trouve être à la fois président et Premier Ministre. Dans une démocratie normale, le Premier ministre est au four et au moulin, monte en première ligne et sert de fusible au Président. Là, c’est plutôt le Président qui s’égosille, explique et défend son bilan, pendant que son PM est muet.

    Un Premier Ministre sans expérience en matière de politiques publiques :
    Les Burkinabè ont constaté, lors de sa Déclaration de politique générale, que ce nouveau PM ne connait pas les politiques publiques mises en place dans notre pays. Pire, en émaillant son discours de références extérieures notamment du Sénégal où il a séjourné deux décennies, il a donné l’impression manifeste de ne pas connaître les réalités du Burkina Faso. Cela implique que son temps d’apprentissage sera long.

    Un premier ministre qui ne connait pas l’administration
    A la méconnaissance des politiques publiques de développement, s’ajoute une méconnaissance de l’Administration, toute chose qui en fait forcément un jouet aux mains des autres. En effet, le Premier ministre ne connait pas les cadres de son Administration, et comme son travail fait l’objet d’un sabotage méthodique du MPP, il est visiblement condamné à l’échec. La tâche du Premier ministre est singulièrement compliquée par le profil des membres de son gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 11:43, par sidbala En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Si le président prend le risque de former un gouvernements de doctorats, il n’aura que ses yeux pour pleurer. Au stade où nous sommes nous avons besoin de grands commis ayant une science de l’administration et qui savent quel levier actionner pour faire avancer les choses. S’il persiste avec les jeunes doctorats, bonjour la débandade

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 12:32, par Sacksida En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    D’accord, avec Un Burkinabè que les malheurs de ce pays ont commencé depuis le 15 octobre 1987, où des « opportunistes politiques » ont contribué au lâche assassinat du « père de la révolution burkinabè » dont la politique économique, sociale et culturelle défendait clairement l’émancipation véritable et indépendante du peuple Burkinabè ainsi que des peuples africains. Cependant, si la question du renouvellement de notre classe politique se pose aujourd’hui, force est de constater que la jeunesse en général qui n’a pas été formée sur le plan idéologique, politique progressiste et sur des valeurs d’intégrité, peut-elle constituée une « Alternative Crédible », après les trente années des régimes de « démission et de laisser-aller » de Blaise Compaoré qui ont détruit nos valeurs cardinales d’intégrité, de probité, d’abnégation et de courage de notre société et pour résister aux mauvaises pratiques tant décriée ? Dans tous les cas, le prochain gouvernement s’il veut réussir devrait être constitué d’hommes et de femmes très compétents ayant le sens de l’intégrité et du service des intérêts du peuple Burkinabè. Quant au Futur Premier Ministre, il est très important qu’il soit un Homme Assez Jeune et doté de compétences multidimensionnelles : Macro économiste, Politique Publique, Politique des Projets économique et sociaux, Admiration de l’Etat, Dynamique, des ambitions pour le Burkina Faso et ayant des capacités de négociations ainsi que des relations avec des organisations internationales ou communautaires etc. Car, les grands défis sécuritaires, économiques et sociaux sont permanents qui nécessitent un engagement fort et continu des cadres dirigeants du Burkina Faso. Que Dieu aide et protège ma patrie. Courage et Salut !

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 13:47, par OCy En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    J’ai entendu le général autoproclamé Basolmar B. dire qu’il n’a demandé à personne de démissionner ... et a parler d’engagement à tenir et de respect de la parole donnée. En faite ce ne sont pas des engagements que le gouvernement prend avec les syndicats. Lorsqu’on a en face un bandit ou un terroriste qui menace de te blesser ou de te tuer qu’est ce qu’on fait ? on ne peut que faire des promesses même si c’est très difficile. Les autorités ont été terrorisé et par peur ils font des promesses pour avoir un temps soit peut la paix. Si Basolmar B. était patriote comme il veut le faire croire en dehors de la loi 081, on pouvait sursoir à toute les revendications pour au moins 5 ans après l’insurrection et permettre aux nouvelles autorités de relancer le pays surtout avec la nouvelle donne de l’insécurité. Pair ailleurs, j’avais écris sur le faso.net en octobre 2016 lors de la grève de la presse publique que la sécurité était une priorité majeure et personne ne m’a pris au sérieux. Il y a les archives du faso.net et je dis bien sur la page de la grève des agents de la presse publique. Le autorités ont été doublement terrorisés. Merci encore chers Ministres

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 16:08, par jan jan En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    J’espère qu’une certaine dame qui se plaignait que son poste ministériel faisait qu’elle ne pouvait pas s’occuper de ses enfants, ne sera pas reconduit dans un poste ministériel pour la paix de son ménage.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 17:57, par Inside En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Mr Paul Kaba, à 56 ans tu n’avais pas un seul bout de terrain chez toi au Faso. Jusque là, je me demande toujours comment on a pu accepté ça ?
    Comme l’a si bien dit Bado, nous sommes un peuple de Mouton. Il n’y a qu’un mouton qui peut mourrir (16 & 17 sept) pour qu’il Lion quitte Londre pour venir manger.
    Je connais des balayeurs de rues en Europe, ils ont tous un lopin de terre ici au Faso.
    Mr Paul Kaba, vous pourrez maintenant aller vous reposer dans votre LonDon natale !

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 10:16, par Lesgbè En réponse à : Burkina Faso : Paul Kaba Thiéba démissionne après trois ans à la primature

    Paul Kaba Thieba est venu avec de bonnes intentions mais comme toujours, les tares qui caractérisent la vie politique et administrative de ce pays l’ont rattrapé. Un exemple très simple : tu nommes un Ministre pour diriger un département ministériel, il s’entoure des gens de sa famille, de sa région et vous voulez que le travail soit bien fait ! Impossible ! Le copinage, la nomination des courtisans, des "bon-petits" et des lèches-bottes a continué malgré son arrivée et le résultat ne surprend guère ! Si le nouveau premier ministre n’extirpe pas de son gouvernement ces ministres spécialistes de la mise en place des clans familiaux et régionaux, il ne fera pas mieux que Paul Kaba Thieba

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Présidentielle 2020 : Des jeunes appellent à la candidature de Yacouba Isaac Zida
Présidentielle de 2020 : Kadré Désiré Ouédraogo annonce les couleurs
Politique nationale : La NAFA attire l’attention du pouvoir sur l’état de santé de Djibrill Bassolé
Vie politique nationale : Le MPP célèbre ses cinq ans d’existence
San Traoré, maire de Kourinion : « Le niveau central a accaparé de nombreuses prérogatives dévolues aux communes »
Assemblée nationale : Alassane Sakandé promet un siège flambant neuf pour le Chef de file de l’opposition
Vœux de l’UPC : Le PPR répond aux « propos démagogiques » de Zéphirin Diabré
Coopération canado-burkinabè : L’ambassadeur Edmond R. Dejon Wega reçu en audience par le porte-parole de l’opposition
UPC : Zéphirin Diabré annonce une tournée dans les 45 provinces
« Jamais dans l’histoire de notre pays, un régime n’a versé la figure du Burkina par terre comme le fait le régime actuel » (Zéphirin Diabré, président de l’UPC)
Gouvernement : Les cadres des secteurs de l’emploi et de la formation professionnelle demandent un ministère plein
Assemblée nationale : Bientôt 100 étudiants en stage rémunéré au parlement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés