Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « En visite chez autrui, ouvrez les yeux, pas la bouche » Proverbe tanzanien

Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 1er février 2019 à 14h30min
Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février  2019

A la fin de leur assemblée générale tenue à Ouagadougou, du 14 au 18 janvier 2019, les évêques du Burkina Faso ont fait une déclaration dans laquelle ils s’inquiètent de la fragilisation du tissu social. En plus d’un appel aux autorités à faire la lumière sur le drame de Yirgou, ils demandent aux fils et filles de l’Eglise famille de Dieu de prier pour la paix durant tout le mois de février 2019.

Réunis en Assemblée ordinaire, nous vos évêques, à la fin de notre rencontre, faisons la déclaration suivante.

En réitérant nos vœux de bonne année à tous, nous relevons que depuis quelques années, la sécurité des personnes et des biens est fortement mise à mal au Burkina Faso. En effet, le pays a connu un nombre important d’attaques terroristes et un certain nombre de conflits intercommunautaires dont le dernier en date a marqué tous les esprits.

Ces événements qui n’ont épargné aucune région du territoire national ont occasionné des pertes en vies humaines dont celles de beaucoup de nos Forces de Défense et de Sécurité sans oublier les dégradations et destructions de biens publics et privés. Tout en exprimant notre douleur et notre compassion face à tout cela, nous, évêques du Burkina Faso, regrettons profondément et condamnons fermement les tristes et douloureux événements survenus à Toeni, à Yirgou et dans d’autres localités. Le cas de Yirgou qui est sans précédent dans l’histoire de notre cher pays, est révélateur d’un tissu social devenu fragile nonobstant la légendaire tradition d’un vivre ensemble heureux sans distinction aucune entre toutes les composantes de la nation burkinabè.

Rappelant le caractère sacré de la vie humaine (cf. Gn 1, 27 ; 2, 7) et dont aucune raison ne peut justifier la destruction, nous lançons un appel à tous et à chacun pour que soient sauvegardées, pendant qu’il est encore temps, les valeurs humaines inaliénables de fraternité, d’entente, de solidarité, de pardon, de paix et d’amour mutuel en vue de préserver la cohésion sociale sans laquelle aucun développement n’est possible.

C’est pourquoi nous lançons un appel confiant et pressant aux autorités du pays afin que toute la lumière soit faite pour situer les responsabilités et que justice soit rendue aux victimes.

Aux fils et filles de notre Eglise Famille de Dieu, nous demandons de prier pour la paix durant tout le mois de février 2019 à travers les actions suivantes :
• Le jeûne, la prière et l’adoration tous les vendredis
• Des messes votives pour la paix tous les samedis
• Une prière pour la paix à la fin de chaque Eucharistie : 1 Notre Père, 3 Je vous salue Marie, 1 gloire au Père…
• Le chapelet tous les jours dans les Communautés Chrétiennes de Base, familles et groupes

Toutes ces propositions qui visent à promouvoir les efforts communs pour la paix ne suppriment pas d’autres initiatives selon les circonstances et suivant l’appréciation des évêques diocésains.

Puisse Marie, Reine de la paix, nous accompagner sur le chemin de la paix véritable, don de Dieu et fruit des efforts des hommes.

Dieu bénisse le Burkina

Fait à Ouagadougou le 17 janvier 2019

Vos commentaires

  • Le 20 janvier à 10:11, par Yako En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Moi en chretien je vais prier.Cependant, j’estime que l’Eglise pouvait faire l’economie de toutes ces prieres individuelles et collectives si elle ne s’etait pas arrangee derriere le putsch/insurrection des 30 et 31 oct.2014 dont la situation actuelle du pays n’est que consequence de ce mauvais choix peu reflechi.C.a.d un changement brutal de regime sans tenir compte du contexte securitaire dans la sous-region.J’espere que le Monseigneur Ouedraogo demandera pardon au pays et a travers lui le prelat.Comme quoi chacun doit rester a sa place,jouer sur le double regitre spirituel et temporel ne peut qu’affaiblir le message chretien.Bonne et heureuse annee 2019.Que le Christ veille sur le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 10:43, par Achille Kagambega En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Les évêques sont à féliciter vivement.En effet cette communauté religieuse vient de pendre à bras le corps ces attaques terroristes persistantes qui font chaque jour des veuves et des orphelins aussi la fragilisation du tissu sociale. Il est impérieux de mon point de vue que les autres communautés aussi mettent la main à la pate pour une synergie de force afin de ramener de nouveau la quiétude dans tous les secteurs au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 12:16, par Oualass En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    belle initiative chers Évêques.Soyez richement bénis !

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 12:31, par Kinkinrga En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Il faut un sursaut de nos autorités religieuses. Saint Augustin Père de l’Eglise répondant aux drames qui secouaient son époque, les imputait lucidement aux hommes de son temps. Dieu n y est pour rien dans ces drames. Le royaume de Dieu est ailleurs. Donc les prières ne changeront jamais rien à la paix qui se détériore dans notre pays. Ces prières nous detournent de nos responsabilités en les imputant implicitement à Dieu.
    Or les facteurs de détérioration de la situation nationale sont connus :
    - Incompétence flagrate de gouvernement
    - Incompétence de nos chefs militaires avec des galons qui ne sont pas du tout mérités (donc formation et mode davancement à repenser)
    - décadence morale avec corruption généralisée y compris et surtout de l’appareil judiciaire. D’où promotion des moutons et brimade des gens compétents et honnêtes
    - Regions ou populations laissées pour compte, résultat d’une gestion prédatrice à court terme qui pousse des pans entiers de notre société a pactiser avec le diable
    - etc
    Bref ne nous endormons plus avec les prières qui arrangent bien les incompétents et corrompus au pouvoir. Poussons à l’action et au changement. Esperons que c’est dans cette perspective la dissolution du gouvernement Tieba qui aura brillé par son incompétence face à l’insécurité et à la corruption des institutions du pays.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 15:42, par jeunedame seret En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

      « Le royaume de Dieu est ailleurs. Donc les prières ne changeront jamais rien à la paix »…. c’est toi KINKIRGA qui n’a pas la foi. Il faut savoir que les évêques sont dans leur éthique et contribution cohérente. Et la prière change les esprits. Ceux qui pensent régulièrement à Dieu ont moins le courage de faire souffrir ou de tuer ; et plus envie de plaire à autrui en pensant à ses besoins. Dans la prière il y a toujours éducation.

      Répondre à ce message

      • Le 20 janvier à 19:20, par Kinkinrga En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

        En bon chrétien, je n’ai point attendu l’appel des évêques pour prier pour la paix. Mais il ne vous a peut-être pas échappé que le pape lui-même a appelé tous les chrétiens à plus d’engagement politique pour une meilleure société. La foi ne doit point être l’aveuglement. Observez le travail des évêques congolais à propos des élections dans leur pays. Ils ne se limitent pas à prier pour la paix.

        Ce que je dénonce au Burkina, c’est ce mouta mouta de l’Eglise qui entretient la confusion et ne permet pas aux bons fidèles de situer les responsabilités dans la crise profonde actuelle. Lorsque je lis l’empressement de certains à saluer le message des évêques, je comprends que c’est pas demain l’éveil des consciences à même de réarmer moralement et politiquement la nation. La génération actuelle de nos hommes et femmes politiques (quelques exceptions quand-même) n’augure rien de positif pour le Faso même s’il faut cultiver l’espoir d’un sursaut national.

        Répondre à ce message

        • Le 20 janvier à 22:49, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

          Kinkinga, je suis de ton avis : Quand on n’est croyant, la foi est une affaire strictement personnelle et chacun devrait s’accommoder de ses propres relations avec Dieu, ou la conception qu’il a de son ou de ses dieux, sans se laisser influencer par d’autres personnes, éventuellement manipulatrices. La demande de ces hommes de Dieu est classique et légitime. Mais nous sommes au XXie siècle, dominé par la technologie. On ne devrait plus se laisser guider aveuglement par d’autres manipulateurs. Que les gens soient belliqueux ou au contraire généreux et philanthropes, ils devraient assumer leurs actions et non chercher quelques fadaises mystiques pour justifier leurs actions ou leurs positions. Oui quand on est croyant, on n’a pas besoin d’attendre qu’on te dit de prier, on prie pour tout.

          Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:03, par Mechtilde Guirma En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    « Toutes ces propositions qui visent à promouvoir les efforts communs pour la paix ne suppriment pas d’autres initiatives selon les circonstances et suivant l’appréciation des évêques diocésains ».

    Merci très chers pères de l’Église. Nous n’oublierons pas non plus la prière, à Saint Michel Archange Prince de la Milice céleste, que Léon XIII après avoir entendu des voix discuter (il y a de cela un peu plus de cent 100 ans) composa immédiatement. Ici, au Canada, elle est dite après chaque messe. Ça ne sera pas du mimétisme mais bel et bien la marque de l’unité et de la solidarité de l’Église Universelle. Il serait aussi bon que chacun et chacune de nous, dans nos prières quotidiennes, nous ajoutons les noms de tous les Ancêtres fondateurs de notre Sainte Église, à commencer par Monseigneur Joany Thevenoud, de notre Saint Patron ou Sainte Patronne. Moi depuis bientôt trente ans déjà je n’ai jamais cessé d’invoquer Sainte Mechtilde de Hackeborn, une princesse allemande.

    Encore une fois, merci à nos pères de l’Église. Cette détermination amène déjà du baume dans nos cœurs.

    Que la Vierge de la rue du bac vous couvre de son manteau et que, comme le jour de la Pentecôte, vous soyez tous dispensés de la flamme de l’Esprit Saint qu’elle a porté et qu’elle porte toujours en son sein. Amiiina Yarabi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:23, par Bado En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Merci à l’Eglise pour cette initiative. Que tout le monde mette à la tâche. Car sans la paix les espoirs sont amoindrie. Avec la Prière Dieu entendra la voix de son peuple et Dieu ne restera sourd. Que les croyants de toute chrétienne se mettent à l’oeuvre et aussi nos frères musulmans dans les mosquées. Encore merci à l’ Église famille de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:31, par Paul Kéré En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Je ne souhaite pas m’exprimer sur le sujet parce qu’il est interdit de critiquer un homme choisi par Dieu, d’autant plus que Yako a déjà tout dit. L’heure viendra où chaque chrétien épris de paix et de liberté viole ce principe parce que les pères de l’église auront trahi leur sacerdoce. Espérons que ce jour n’arrivera jamais. Paul Kéré.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 13:51, par Zongo En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    QUE DIEU BENIS LE BURKINA FASO.MERCI À L’EGLISE POUR CETTE PENSEE POSITIVE

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:22, par Mirage En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Arrêter de nous berner avec ces histoires de prières. On sait où est le mal, il faut simplement agir. Dieu nous a tous donné pour être heureux, il faut que chacun de nous fasse sa part de choses.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:39, par Ka En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Au peuple Burkinabé et les internautes de bonne foi : Cet appel de prier pour notre pays est la bienvenue : Car, le Satan a élu domicile dans notre patrie bien aimée. Avec tous ces actes obscurantistes, nous avions intérêt à être soudés et abandonnés tous comportement non rassembleur. Quand à ces terroristes déguisés qui tuent leurs propres familles, sachent qu’il est écrit que Jésus viendra juger toute l’humanité. Il est le seul chemin qui mène vers le Père DIEU et la vie éternelle. C’est pour cela qu’il s’appelle aussi le Messie. Ainsi, les terroristes islamistes et Djihadistes sont assurés de se retrouver en enfer. Dieu est Amour et Paix ! Lorsqu’on à la foi on ne peut qu’agir ainsi comme ces honorables évêques nous recommandent de prier pour la paix dans le pays, surtout aller vers l’autre, offrir et partager. Que l’on soit chrétien, musulman ou juif et même d’autres religions (non monothéiste) la seule valeur est celle de la fraternité et cela se voit avec cette appel. Dieu est toujours à l’œuvre parmi nous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:46, par Peuple Insurgé En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Nos prières doivent s’accompagner d’efforts de droiture, de justice, d’équité et de dignité. Sinon y a rien on peut pour nous. Il faut que nos dirigeants revisitent Thomas Sankara. C’est l’unique solution actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 14:49, par Hussein En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Prier c’est bien, mais bien s’organiser et se former pour se défendre renforce la foi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 janvier à 20:22, par une dame En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    bonne initiavive chers Eveques. puisse le Seigneur venire à notre secour car nous sommes faibles et fatigués.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 01:04, par Sans rancune En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    HYPOCRISIE. LE PROBLÈME DU BURKINA EST CONNU : Rock et son mpp et vous le savez très bien. Dieu vous le rendra au centuple.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 08:08, par lepoignarf En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    S’il ya bien des gens qui aiment stigmatiser c’est bien ces hommes soit disant hommes de Dieu.Dans leur clergé ils fonctionnent toujours par affinités culturelles.Ce sont ceux qui leur sont proches qui tiennent les pistes clefs de leur diocèse économe secrétaire exécutif de locades.Ne les prenez pas au sérieux ces conneries leur vie est au antipodes de leur discours

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 09:07, par kouadio En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    En plus des prieres, il faut des actions pour le bien vivre ensemble. Le Clerge a accomapagne l’insurrection donc assume les acquis comme les incendies de biens de batiments et les morts qui nous hantent aujourd’hui et bien sur la fracture sociale. La corruption est galopante aussi. Donc il faut des actions et on attend le Clerge

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 09:32, par Koulpoko En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Je salue l’initiative des évêques du Burkina, cela me réconforte de savoir que l’Eglise est consciente que rien ne va dans ce pays et qu’il faudra prier pour demander la clémence de Dieu. L’Eglise devrait aussi voir avec ceux qui sont au pouvoir pour prôner la paix, le pardon et la tolérance. Nous devons désarmer nos cœurs et aller à la réconciliation cela urge. Il est dit dans le livre de Mathieu 5 : 23-24 "...Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande". Chers Evêques du Burkina nous avons entendus vos recommandations, mais pour que nos prières arrivent au Père il faut le pardon. Allez donc dire à ceux qui sèment la haine, la division pour pouvoir gouverner que nous avons besoin de Paix au Burkina et qu’ils doivent tout mettre en œuvre pour réconcilier les Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 10:08, par MIMI En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Que Dieu entende nos prières et qu’il benisse notre pays ! Et surtout pensons à la Consécration au Coeur Immaculé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 12:13, par catho En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    je suis catho et chaque matin à la messe une prière est dite pour le Burkina Faso. Comme les évêques le disent si bien : "la paix est un don de Dieu mais elle est aussi le fruit des efforts des hommes". Prier c’est fort bien mais que fait chaque Chrétien comme action ? Nos églises débordent, les temples sont remplis recto verso et les mosquées sont remplies dans les rues. Et avec toutes ces prières on voit ce qui nous arrive. Il est temps que nous agissions, que nous posions des actes concrets pour soutenir notre foi. La foi sans les actes ???? Chaque communauté catholique, protestante, musulmane, même ceux qui ne croient ni au diable ni au bon Dieu, chacun doit poser un geste. J’attends de "nos évêques" de recommander des actes concrets en plus de la prières. Autrement, nous serons encore là à plumer dans 100 ans si Dieu nous accorde longue vie avant la résurrection des corps

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 14:50, par GANDAOGO En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    belle initiative chers Évêques.Soyez richement bénis !
    Que DIEU exauce nos prières

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 15:25, par heii En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    quelle prière ? l’église catholique, la première richesse du pays, une mafia bien organisée (école, hôpitaux, micro finances (codec), filière riz (urduba) qui bénéficie des largesses en matière fiscale et autres Des politiciens cachés dans l’ombre qui tirent sur les ficelles mais la fin n’est pas loin, nous les autres religions n’allons plus se laisser faire. Allez prier seul

    Répondre à ce message

  • Le 21 janvier à 16:47, par Madelaine En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Merci aux évêques , je salue au passage l’ évêque de Bobo Monseigneur Anselme Titiama Sanou , un vrai sage. C’ est le seul grand évêque apolitique du pays. Mes respects mon père.
    Si vous les évêques jouez seulement votre rôle d’ homme d’ eglise, le pays ne serait pas aujourd’ hui divisé de la sorte . Vous avez applaudi le coup d’ état d’ octobre 2014, fait des messes pour remercier Dieu d’ avoir liberé le pays de Blaise Compaoré , fait votre choix de candidat à la prédientielle de 2015... Alors assumez ce qui nous arrive. Assumez ! Comme disait un d’ entre vous aux soldats du RSP : prenez vos responsabiltés .

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 08:17, par La vérité En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Vous perdez votre temps ! Ceux qui ont trahi Dieu et les saints demandement aujourd’hui la prière. Vous savez pourquoi l’Eglise catholique deconseil de prière pour leDiable ? Eh bien parcequ’il est déjà jugé ?
    Ce pays est déjà jugé !
    Je penses que beaucoup sont entrain de comprendre ! Ces hommes qui ont trahi Dieu et ont vendu leur âme au Diable vous demande la prière !
    Regardez aujourd’hui la configuration et les façades églises(st Camille par exemple) ! Mais vous avez la franc-maçonnerie ! Certains ont compris en parti tous ces évêques sont ils catholiques ?
    Pour le pays je dis simplement ceci : l’absence de vérité =absence de Dieu or Dieu règne par les bienfaits de sa présence ou Il règne par les méfaits de son absence.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 15:18, par le poignard En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Moi j’ai honte à la place de ces prelas ils sont pour la plus part corrompu à la recherche d’argent et d’honneur.Il ne sont pas du tout crédibles.Leurs prières ne peuvent en aucun cas émouvoir le cœur de Dieu,ni leur recommandation ,ils œuvrent pour satan Regarder au plus près leur vie ,ils ne sont pas des exemples de de vie.Tous sont corrompus pas un seul évêque de bien.Fouter nous la paix pharisiens des temps modernes destructeur du règne de Dieu

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 15:51, par le poignard En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    Voyez ces évêques ils sont encore passer à côté de la plaque en recommandant que la prière votive . Ça ne sert à rien de prier et d’agir comme un démon du désert.Dans tous les cas ce n’est pas étonnant pas d’eux.Ils auraient mieux fait de faire des propositions concrètes des gestes à poser.Organiser des conférences débats autours des valeurs chrétiennes et du vivre ensemble.Inviter les prêtres à prêcher sur le vivre ensemble des différentes communautés ethniques.

    Répondre à ce message

  • Le 22 janvier à 15:58, par le prophète En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays

    À l’attention des évêques organiser un pèlerinage national à yagma et inviter toutes les communautés ethniques du pays du pays à participer.Conference débats pour situer nos populations et amener les gens à comprendre que nous avons une histoire commune et que même si on n’a pas le même passé on pourrait avoir un avenir commun

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 12:00, par Nabiiga En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de 1er février 2019

    Faisons l’économie des prières et passons à l’acte. J’ai voyagé à travers le monde, je jure que je n’ai jamais vu un peuple qui prie comme les Africains. Ceux qui ont créé ces Dieux étrangers à qui nous prions et devant qui nous mettons nos problèmes ne lui font autant de confiance que nous qui l’avons accepté au grand dam de nos propres Dieu : Wen, wen nam etc. Nous tous, nous allons faire ce qui est demandé par l’église catholique, est-ce que la tuerie au nord vont cesser. A-t-on déjà consacré des semaines de jeunes et des prières pour la paix et la quiétude au pays ? Oui ! La situation a-t-elle changé ?

    La solution à nos problèmes à savoir, la misère, le sous-développement, l’insécurité, la faim et j’en passe, ne réside pas dans les prières et autres formes de paresse et franchement, une sacré perte du temps mais, et surtout, dans des actions concrètes digne de cette terre et non pas d’au-delà. Bref, les solutions se trouvent ici. Quelle foutaise de prière ? Qu’est-ce que les prières nous ont donnés sinon que la misère. Que le prélat appelle à la mobilisation générale de nous pour envahir le nord pour empêcher aider nos forces armées.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 14:46, par saam En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de 1er février 2019

    que ceux qui croient prient !
    ceux qui ne croient pas ne sont pas obligés !
    merci à l’église pour sa contribution à retrouver la paix !
    merci à toute la communauté musulmane pour l’effort de paix !!
    merci à tous ceux qui jeûnent et qui se retournent sincèrement vers leur Dieu pour la paix !!
    vous les terroristes, petits bandits sans couilles là, priez et jeûnez aussi pour vous libérer du Satan qui vous habite !!
    priez et jeûnez pour ceux que vous avez tué !!
    priez pour vous les exécutants et vos commanditaires car vos nuits sont hantées de fantômes !!! Priez car seul le mal enchaine mais le bien libère !!

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 16:49, par paix En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    Puisse le Seigneur exaucer nos prières et accorder la paix à notre Pays , la paix à tous les burkinabè

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 17:20, par ini En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    C’est leur façon à contribuer. Sachez que leurs armes c’est la prière. Vs voulez qu’ils contribuent comment ? Celui qui dit qu’une prière ne peut rien changer, c’est vraiment dommage de dire que prier Dieu et demander son aide ne peut rien changer. Dieu qui est au-dessus de tous.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 18:40, par El_monstro En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    Sans polémique, on peut juste souligner que chacun est dans son rôle. Et le rôle d’un curé c’est de prier. Mais entre nous, c’est plus profond que la prière. Voila des hordes de bandits qui viennent pour la plupart de pays voisins semer la mort et repartir tranquille chez eux. Donc comprenez que la prière n’y peux rien. Bâtissons une stratégie efficace de riposte de concert avec les pays voisins afin de leur rendre la vie difficile dans leur propre base. C’est cela notre véritable salut. Sinon le reste n’est qu’indentation trop subjective pour être notée.

    Répondre à ce message

  • Le 1er février à 22:50, par Le combattant En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    A la prochaine insurrection il faudra amener tous ces faux types en prison, ils se mêlent beaucoup des chose qui ne les regard.

    Ce sont eux qui savent gérer des foyers même sils n’en ont pas, il se mêlent de là politique.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février à 10:26, par koamsa En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    "nous lançons un appel confiant et pressant aux autorités du pays afin que toute la lumière soit faite pour situer les responsabilités et que justice soit rendue aux victimes". Voici le message pour ceux qui savent lire. Roch comme son MPP l’ont bien compris. S’ils jouent aux endormis, c’est un autre problème. En plus de cela, il est demandé aux chrétiens de prier ; ce qui est normal ! Mais bon, il y a ceux qui dorment pendant les homélies pour n’entendre que le mot de la fin. Ici, c’est le sommeil de ceux qui ne veulent pas voir !

    Répondre à ce message

  • Le 4 février à 13:51, par Konkobo Dieudonné En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    Bonjour à tous. Je pense que les critiques sont les bienvenues pour nous tous mais ceux qui ont des solutions pour résoudre une bonne fois l’insécurité qui sévit notre Burkina sont les bienvenues. Nous attendons tous des propositions concrètes de sorties de crises que vit notre Burkina. Les évêques ont donné les leurs et nous ? Prions et agissons de manière convenable à ne pas verser du sang encore. Maîtrisons nos pulsions personnelles par le jeûne’ ce qui nous fera des hommes paix et non de haines. Bonne journée à nous, que Dieu bénisse notre Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 6 février à 18:16, par elouss En réponse à : Burkina Faso : Les évêques recommandent un mois de prière pour la paix dans le pays à partir de ce 1er février 2019

    C’est une très belle initiative. Je suggère que chaque prière soit l’occasion de collecter de l’argent pour soutenir la guerre asymétrique qui nous est imposée. Les évêques rendront un double service par la prière et par les finances à la lutte patriotique de notre peuple.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité : Sept présumés délinquants dont un militaire radié dans les filets de la police
Education : Ouagadougou aura son lycée scientifique dans six mois
Haut Conseil du dialogue social : Le Plan d’action stratégique soumis à une session extraordinaire
Protection des défenseurs des droits humains : Des réflexions pour une meilleure application de la loi
Filière niébé : Le projet CLAPHI fait son bilan
Justice : Bientôt une politique pénale au Burkina Faso
Alimentation : Les bienfaits de la carotte
Flintlock 2019 : 2000 militaires pour des exercices antiterroristes au Burkina
Bobo-Dioulasso : Des opérateurs économiques s’imprègnent du Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO
Bitumage de la route Tougan-Ouahigouya : Le Fonds koweitien accorde 8 milliards de F CFA au Burkina
International business bank : Un nouveau siège pour traduire les grandes ambitions
Lotissement à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés