Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Formalités des entreprises : Un nouveau bureau dédié aux professionnels du droit

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • lundi 11 février 2019 à 23h20min
Formalités des entreprises : Un nouveau bureau dédié aux professionnels du  droit

De 2 000 dossiers à son ouverture en 2006, le Centre de formalités des entreprises (CEFORE) de Ouagadougou a enregistré 8332 dossiers en 2018. Cette hausse de 416% en 13 ans d’activités montre l’ampleur des besoins et la nécessité de déconcentrer les activités de ce centre. C’est dans ce cadre que la Maison de l’entreprise et la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina ont décidé de l’ouverture d’un nouveau bureau des CEFORE au profit des promoteurs de la région du Centre. Le lancement officiel des activités dudit bureau a eu lieu, le8 février 2019, à Ouagadougou.

Permettre aux opérateurs économiques d’accomplir en un même lieu, devant un seul interlocuteur, les formalités et les déclarations d’entreprises. Telle est la mission principale assignée aux Centres de formalités des entreprises (CEFORE). Et les opérateurs économiques de la région du Centre et leurs mandataires attitrés n’auront plus besoin de passer plusieurs heures devant le guichet du siège de la Maison de l’entreprise pour déposer leurs dossiers. Ils pourront désormais accomplir toutes les formalités nécessaires au démarrage de leurs activités dans les locaux de la Délégation consulaire régionale (DCR) du Centre.

Moussa Traoré présentant les différentes prestations fournies dans ce guichet

Mais, il convient de préciser que ce bureau est dédié aux professionnels du droit qui en avaient exprimé le vœu de disposer d’un guichet spécial. « C’est sur requête des ordres professionnels qu’on a voulu déconcentrer pour que les formalités puissent se tenir en un seul lieu, en un temps record, en économisant en temps et en efficacité dans le traitement des dossiers. Donc, l’objectif c’est de se rapprocher davantage des usagers, les ordres professionnels en particulier », a précisé Moussa Traoré, le président du comité de gestion des CEFORE.

les hommes d’affaires fortement mobilisés pour l’occasion

Représenté par le président de l’Ordre des notaires du Burkina, Me Martin Ouédraogo, les professionnels du droit n’ont pas manqué d’exprimer leurs sentiments de gratitude envers la Maison de l’entreprise et la Chambre consulaire, en particulier la délégation régionale du Centre pour l’ouverture de ce guichet.

« Vous ne savez pas le temps que nous perdions à l’ancien CEFORE quand nous étions confondus avec les promoteurs. Pourtant, il est important qu’en affaires, nous gagnions du temps. Si vous partez le matin pour avoir un registre le soir, même dans notre classement Doing business, ça prend un coup », a-t-il rappelé.

les locaux du guichet CEFORE dédié aux professionnels de droit

A l’instar des quatorze centres déjà fonctionnels, ce bureau CEFORE de la région du Centre facilitera la délivrance des documents nécessaires au démarrage des activités des entreprises que sont le registre du commerce et du crédit mobilier, le certificat d’immatriculation à l’identifiant financier unique, le certificat d’immatriculation aux services de sécurité sociale, la carte professionnelle de commerçant.

« L’ouverture d’un bureau CEFORE spécialisé dans notre DCR, en complément des services déjà existants à la MEBF, est une volonté manifeste du monde des affaires de renforcer le partenariat avec les professionnels du droit qui assistent au quotidien les acteurs économiques dans diverses procédures administratives. Je voudrais inviter les acteurs économiques à profiter pleinement de cet outil pour optimiser leurs activités », a confié Hamidou Ouédraogo, le Président de la Délégation consulaire régionale du Centre.

une vue des participants

Aux chargés d’immatriculation des entreprises, le président du comité de gestion des CEFORE les a exhortés à prendre conscience de l’importance de leur mission qui doit faire de ce bureau, un centre de référence pour les affaires et les investissements. « C’est sur vous que repose la charge de faire respecter les délais légaux », a insisté Moussa Traoré.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11 Décembre à Tenkodogo : Des investissements d’au moins 30 milliards de FCFA attendus
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
Grève du SYNTSHA : « Nous estimons qu’il faut interpeller le gouvernement à beaucoup plus de sérieux », selon Pissyamba Ouédraogo, SG du SYNTSHA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés