Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La véritable cause de nos malheurs actuels est l’étonnante médiocrité qui égalisе tοus lеs individus. Si un hοmmе dе géniе раrаissаit, il sеrаit lе mаîtrе.» Joseph-Alexandre de Ségur

Haut Conseil du dialogue social : Le Plan d’action stratégique soumis à une session extraordinaire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par O.L • mardi 19 février 2019 à 19h30min
Haut Conseil du dialogue social : Le Plan d’action stratégique soumis à une session extraordinaire

C’est dans un contexte de troubles sociaux, de défis sécuritaires et économiques, dans lequel il entend jouer sa pleine partition pour un climat de paix et de progrès social, que le Haut conseil du dialogue social (HCDS) a ouvert ce mardi, 19 février 2019 à son siège à Ouagadougou, sa première session extraordinaire de l’année 2019. Cette parenthèse vise à examiner et adopter le plan d’action stratégique de l’institution.

Selon son président, Pr Domba Jean-Pierre Palm, ce moment se veut un ’’tournant décisif" dans la vie du HCDS. « Principal instrument de promotion du dialogue social, le Haut conseil du dialogue social entend dérouler sa mission pour instaurer les conditions de développement de notre pays. Cet objectif cher à notre institution ne saurait être une réalité sans une prise de mesures indispensables et nécessaires à sa bonne marche », a expliqué le président, justifiant l’impératif pour son institution de se doter d’instruments de pilotage, dont le plan d’action stratégique. Selon les responsables du HCDS, c’est par cet instrument que l’institution entend déployer ses mécanismes d’intervention sur le terrain et contribuer à l’avènement d’un climat de paix durable et de quiétude.

« Le Haut Conseil du dialogue social entend ainsi jouer sa partition en complémentarité, en harmonie et en synergie avec les autres institutions de la place, qui interviennent dans le domaine de la cohésion sociale. Le plan d’action fixe, oriente et guide nos actions sur le terrain politique, économique et social », soutient M. Palm, précisant que ce référentiel court de 2018 à 2021.

Malgré les difficultés, l’institution bouge. « Nous ne sommes pas dans les gesticulations, il faut bouger en fonction de principes et d’axes clairs, avec des objectifs précis que nous devons atteindre. Pour ce faire, il faut qu’on adopte un certain nombre d’instruments … », explique Pr Palm, informant au passage que des attaches sont en train d’être prises avec les organisations similaires dans la perspective d’une synergie d’actions pour un climat social serein. L’institution prévoit également d’établir une carte des risques ; ce qui permet d’anticiper sur certaines difficultés.

Officiellement installé en mai 2018, le Haut conseil du dialogue social se veut une force de propositions à l’autorité. Selon ses responsables, l’institution a déjà contribué au dénouement de plusieurs situations de crise, dont celle des transporteurs routiers suite à l’augmentation du prix du carburant.
L’adoption du plan d’action stratégique devra donc permettre à l’institution de répondre diligemment et efficacement aux besoins sur le terrain pour le bonheur de la société Burkinabè.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Les vendeurs de pièces détachées demandent la suppression de la Brigade mobile du commerce
Agence Générale de Recrutement de l’Etat : Des nouveaux directeurs officiellement installés dans leurs fonctions
Energie : La SONABEL tient ses 1ères journées portes ouvertes
Message de Mme le Ministre de la Santé à l’occasion, de la journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose (JMT) 2019
Radicalisation et extrémisme violent : Des jeunes de diverses confessions religieuses abordent la question
CASEM du ministère de l’Enseignement supérieur : Les participants militent pour la sécurisation des temples du savoir
Commune de Ouagadougou : Du matériel pour accroître l’offre de services en planification familiale
Logements sociaux : Des attributaires de Bassinko recoivent les clés de leurs maisons
Ganzourgou : Des infrastructures inaugurées au profit des producteurs de Salogo
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO
Recette de la semaine : Poulet au rabilé
Développement local : Le projet Tuuma pour booster l’employabilité des jeunes et des femmes dans cinq régions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés