Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 19 mars 2019 à 13h54min
Insécurité et protection des droits des enfants : L’UFC-Dori outille les formateurs religieux

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé, le 16 mars 2019 dans la capitale de la région du Sahel, une formation au profit des formateurs religieux, en l’occurrence les catéchistes et ceux qui expérimentent l’éducation religieuse jumelée à l’apprentissage professionnel. La formation a porté sur les droits de l’enfant.

L’installation progressive des mouvements terroristes avec des ramifications nationales et internationales a créé une grande tension sécuritaire au Burkina Faso, en particulier dans la région du Sahel. Ces mouvements terroristes ont fragilisé les conditions d’existence des populations.

Conséquence, des mouvements internes et des déplacements de populations sont constatés. Ces déplacements de populations ont des impacts sur le cursus scolaire des enfants. A côté du système dit classique, l’enseignement religieux occupe une place importante dans le système éducatif au Burkina et en particulier dans la région du Sahel. Ce système d’enseignement est parfois confronté à des difficultés qui rendent les conditions d’apprentissage difficiles pour les apprenants.

Par exemple, des parents confient leurs enfants au maître coranique sans le moindre soutien. C’est ainsi que ces élèves (coraniques) se livrent, pour la plupart, à la mendicité.

Cet atelier régional des formateurs religieux a ainsi pour objectif d’aider la population du Sahel à faire face à ce problème. Les participants (maîtres coraniques, catéchistes et formateurs professionnels) venus des quatre provinces de la région, ont eu droit à une communication sur les droits des enfants et le rôle du formateur religieux dans la protection de ces droits dans un contexte d’insécurité au Sahel.

Pour le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori, Rella Bonégo, l’atelier entre en droite ligne des objectifs du projet dénommé « Agir ensemble pour une coexistence pacifique dans un environnement mieux sécurisé au Sahel. » Et par cette rencontre, l’UFC-Dori, avec l’appui de ses partenaires, entend contribuer à la construction d’une paix durable par la promotion des valeurs essentielles au vivre-ensemble et à l’amélioration de la sécurité. Rella Bonégo a par ailleurs indiqué qu’une vingtaine d’enfants ont été mis en apprentissage par l’UFC-Dori dans les métiers de la mécanique, de l’électricité, de la couture et de la soudure, à Sebba, Gorom Gorom, Djibo et Dori.

Pour le communicateur Kasoum Sakandé, par ailleurs directeur provincial en charge de l’Action sociale du Sahel, l’initiative de l’UFC-Dori est salutaire car beaucoup d’enfants issus des écoles religieuses se livrent à la mendicité. Au vu du contexte d’insécurité qui prévaut, il a demandé aux formateurs religieux d’avoir un regard plus accru sur les actions des élèves et de les encadrer ; toute chose qui pourrait permettre d’éviter les dérives.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CAMES : Accusés de manquements à l’éthique, des professeurs agrégés s’insurgent contre une « violation grave » de leurs droits
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.
11 Décembre à Tenkodogo : Des investissements d’au moins 30 milliards de FCFA attendus
Sabou : L’école de Zamsin a tourné la page des classes sous paillotes
Réconciliation nationale : Le HCRUN et le gouvernement accordent leurs violons
1ère édition de la Semaine de l’entrepreneuriat Une plateforme pour se former, s’informer et se motiver à entreprendre
Concours de « promotion de la langue française et des langues nationales » : Les lauréats de la 20e édition reçoivent leurs prix
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
Grève du SYNTSHA : « Nous estimons qu’il faut interpeller le gouvernement à beaucoup plus de sérieux », selon Pissyamba Ouédraogo, SG du SYNTSHA
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés