Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Tribunal de grande instance de Ouagadougou : Harouna Yoda remplace Maïza Sérémé au Parquet

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 24 mai 2019 à 23h41min
Tribunal de grande instance de Ouagadougou : Harouna Yoda remplace Maïza Sérémé au Parquet

Le Conseil supérieur de la magistrature a tenu, les 23 et 24 mai 2019 à son siège sis à Ouagadougou, sa deuxième session ordinaire au titre de l’année 2019.

Réuni autour des points de son ordre du jour, le Conseil, après en avoir délibéré conformément à la loi, a décidé de ce qui suit :
I- Sur le point des nominations

- Monsieur KONDE Mazobé Jean, matricule 30 119 D, magistrat de grade exceptionnel, 8ème échelon est nommé Premier Président de la Cour de cassation ;

- Monsieur KONOMBO Wanrègma Modeste, matricule 130 226 B, magistrat de grade exceptionnel, 2ème échelon, est nommé Avocat général près la Cour de cassation ;

- Monsieur OUATTARA Toa Dieudonné, matricule 30 089 W, magistrat de grade exceptionnel, 8ème échelon est nommé Commissaire du gouvernement du Conseil d’Etat ;

- Madame ILBOUDO/SAVADOGO Rassolguéssida Clémence, matricule 25 700 B, magistrat de grade exceptionnel, 7ème échelon est nommée Conseiller au Conseil d’Etat ;

- Monsieur DAO Moumounou, matricule 28 458 Z, inspecteur du Trésor, Catégorie A1, 1ère classe, 16ème échelon, est nommé Président de chambre à la Cour des comptes ;

- Monsieur KINDA Léger, matricule 130 211 M, magistrat de grade exceptionnel, 3ème échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur OUEDRAOGO Adama, matricule 130 231 J, magistrat de grade exceptionnel, 1er échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur TRAORE Kassoum, matricule 24 961 T, inspecteur des impôts, Catégorie A1, 1ère classe, 14ème échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur OUATTARA Bakankan, matricule 41 594 F, inspecteur des impôts, Catégorie A1, 1ère classe, 14ème échelon est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur SANKARA Alain, matricule 91 237 C, administrateur des services financiers, Catégorie A1, 1ère classe, 7ème échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;
- Monsieur DIALLO Amadou, matricule 37 210 F, administrateur des services financiers, Catégorie A1, 1ère classe, 9ème échelon est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur KOMPAORE Sidwayan Éric Alphonse, matricule 54 646 R, administrateur des services financiers, Catégorie A1, 1ère classe, 10ème échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur PARE Florent Désiré, matricule 50 041 P, inspecteur du trésor, Catégorie A1, 1ère classe, 11ème échelon, est nommé Conseiller à la Cour des comptes ;

- Madame KOMPAORE/TINDANO Lucie, matricule 41 580 D, inspecteur du Trésor, Catégorie A1, 1ère classe, 14ème échelon, est nommée Conseiller à la Cour des comptes ;

- Monsieur YODA Harouna, matricule 130 281 N, magistrat, 1er grade, 3ème échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ;

- Monsieur SIMPORE Mouni, matricule 130 441 M, magistrat, 2ème grade, 3ème échelon, est nommé Président du Tribunal de grande instance de Kongoussi, cumulativement Président du Tribunal administratif de Kongoussi ;

- Monsieur KOULIBALY Piè Bruno, matricule 130 449 D, magistrat, 2ème grade, 3ème échelon est nommé Président du Tribunal de grande instance de Manga, cumulativement Président du Tribunal administratif de Manga ;

- Monsieur KABORE Charles Le Bon, matricule 130 470 M, magistrat, 2ème grade, 3ème échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Manga, cumulativement Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Manga ;

- Monsieur IBRANGO Labara, matricule 130 510 F, magistrat, 2ème grade, 2ème échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Diébougou, cumulativement Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Diébougou ;

- Monsieur COMPAORE Cheik Alfa Boubakar, matricule 130 519 E, magistrat, 2ème grade, 1er échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Gaoua, cumulativement Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Gaoua ;

- Monsieur OUEDRAOGO Adama, matricule 130 485 Y, magistrat, 2ème grade, 3ème échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Yako, cumulativement Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Yako ;

- Monsieur SAGNAN Tondjoa, matricule 130 476 Y, magistrat, 2ème grade, 3ème échelon est nommé Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ziniaré, cumulativement Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Ziniaré ;

- Madame DOLI Ini Esther Benjamine, matricule 130 435 U, magistrat, 1er grade, 1er échelon, est nommée Commissaire du gouvernement du Tribunal administratif de Ouagadougou.

II- Sur le point des demandes d’avis :

Le Conseil soucieux de ne nullement perturber le fonctionnement des juridictions par des mises à dispositions qui portent atteinte à des effectifs déjà réduits et partant à la bonne administration de la justice, a émis six (06) avis favorables et un (01) avis défavorable à des demandes de mises à disposition de magistrats tant dans d’autres départements ministériels et structures rattachées que des affectations à la Chancellerie.

III- Sur le point des divers

Les divers ont portés sur plusieurs points parmi lesquels :

- La conférence des magistrats qui se tiendra du 27 au 29 mai 2019 à Ouagadougou ;
- La désignation par le Président du Conseil des deux membres devant composer la Commission chargée des enquêtes de moralité des auditeurs de justice ;
- L’audience solennelle de rentrée judiciaire 2019-2020, pilotée cette année par la Cour des comptes.

Contact SP-CSM :
Madame Victoria OUEDRAOGO/KIBORA, Secrétaire permanente du Conseil supérieur de la magistrature

Ouagadougou, le 24 mai 2019

Source : page Facebook du ministère de la Justice

Vos commentaires

  • Le 26 mai à 07:38, par Paul Kéré En réponse à : Tribunal de grande instance de Ouagadougou : Harouna Yoda remplace Maïza Sérémé au Parquet

    Monsieur YODA, votre calme, votre sérénité, mais surtout votre foi religieuse pieuse, doublée de votre abnégation au travail, seront certainement des qualités qui vous permettront d’exercer avec la plus grande aisance ces nouvelles fonctions. Je vous adresse donc, sans complaisance ni flagornerie, les sincères félicitations qui sied d’usage en pareille circonstance. Vous avez suffisamment côtoyé et travaillé aux côtés de cette grande Dame à qui vous avez succédé pour en connaître ses méthodes de travail qui vous seront très utiles. Ne faites confiance à personne qu’après avoir vérifié vous-même les éléments objectifs d’une procédure. Croyez-moi ce sera l’une des clés de votre réussite et de votre fulgurante ascension dans cette profession. Ce sera aussi et surtout le meilleur rempart et la meilleure protection contre toutes les forces maléfiques qui tenteront de vous déstabiliser. On n’occupe pas ce poste au hasard... Je ne sais pas si je suis bien placé pour vous prodiguer publiquement ces conseils au lieu de le faire à Komtoega ? Mais je le fais quand même afin que personne n’en ignore ! Bon vent à vous fidèle combattant de la droiture et de l’intégrité. Madame Maïza SÉRÉMÉ que je remercie du fond de mon cœur pour sa précieuse et professionnelle collaboration avec les avocats, (appelée certainement à de hautes fonctions) vous a déjà tracé le ou les sillons...Il ne reste plus qu’à..... suivre. Vous voilà félicité et prévenu. Paul KÉRÉ.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Développement local : L’arrondissement 10 de Ouagadougou fait appel à ses personnes ressources
Extrémisme violent au Burkina : La foi chrétienne sollicitée pour préserver le vivre-ensemble
International School of Ouagadougou : La cuvée 2019 vaut 18 “graduates”
Drame de Yirgou : Des OSC du Sahel dénoncent des lenteurs judiciaires
Colloque international d’hommage au Pr Salaka Sanou : Des propositions pour renforcer l’étude des cultures africaines
Infrastructures éducatives au Burkina : Les travaux de construction de 100 complexes scolaires lancés à Sandogo
Programme de développement des terres arides : Près de 41 000 bénéficiaires enregistrés au Burkina
Sécurité au travail : HSE Consulting ouvre ses portes à Bobo-Dioulasso
Réduction du travail des enfants : Résultats satisfaisants pour le projet CLEAR II
Promotion immobilière : Abdoul’ Service, lauréat du trophée Gifa d’or 2019
Enseignement supérieur : 115 lauréats du CAMES et du concours d’agrégation en médecine reçoivent leurs toges
Lutte contre le travail des enfants : Des conseillers municipaux outillés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés