Accueil > ... > Forum 638112

Ecrivez-nous

4 août 2014, 13:13, par konaté

Bejot,tout cela pour nous parler de l’effacité de la cellule de crise mise en place par Blaise. M. Bejot, la cellule a été efficace. Mais il ne pouvait en être autrement. Tout gouvernement normal, aurait entrepris une telle démarche. Le Burkina disposant les dernières informations sur le parcours de l’avion, était déjà en avance sur tous les pays concernés. Bejot, si tu veux finir par étaler une fois de plus la médiocrité des services maliens et des maliens, car c’est de cela qu’il doit s’agir, c’est du déjà entendu. Mais je te rappelle que tout ce que toi et autres associés ont entrepris contre le Mali finiront par échouer. Comme le dit Magic système dans une de ses chansons, si tu tapes dans mon dos, je vais taper dans ton ventre. Je ne parle pas du ventre des burkinabè, car je ne m’imagine pas et je n’en suis pas capable, je parle plutôt du ventre de l’association des criminels qui existe en Afrique de l’Ouest depuis la guerre du Libéria. Bejot, ces articles semblent être les derniers pour toi, car les burkinabè sont décidés à bouter ton mentor. Cela se voit à travers ton manque d’inspiration. Pour revenir au crash, j’informe l’opinion publique burkinabe qu’en réalité le Gouvernement malien n’a rien entrepris pour empêcher le déroulement normal de la recherche de l’épave sur son sol et encore mieux ne voyait aucune utilité d’être en concurrence avec le Burkina qui disposait déjà les éléments importants pour localiser la zone du crash. Pour cause, c’est le gouvernement malien qui autorisé l’équipe de recherche du Burkina à survoler son territoire. Certains se bornent à ironiser IBK comme quoi il a donné des infos erronées sur le lieu du crash. IBK lui même n’a pas manqué d’ironiser les ironies. Voilà ce qui s’est réellement passé ce jour là. IBK rassuré que de l’autre côté les burkinabè sont le terrain, s’est consacré à rencontrer les forces vives maliennes, comme elles l’avaient exigé, sur la rencontre d’Alger entre le Gouvernement du Mali et les groupes armés. C’est lors de cette rencontre que, l’actualité obligeant, il a dit : "selon des informations l’épave de l’avion a été trouvée à Aguel Hoc, vers la frontière algérienne". Cette déclaration a été reprise par l’agence REUTERS et par beaucoup de medias du monde. Mais le hic est qu’elle n’a pas été traitée. Ce qui est rare au niveau de cette agence qui est réputée être fiable. Mais dans cette affaire, ce qui nous reste à faire, c’est de prier pour le repos l’âme des disparus. Amen !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés