Accueil > ... > Forum 834427

qui veut la tête du général Bassolé (vol 1)

5 octobre 2015, 16:44, par ben said julius topan

QUI VEUT LA TÊTE DU GENERAL BASSOLE (vol 1)
Ma lecture des quotidiens du jour ne m’a rien révélé ;
Pire par l’analyse des faits, j’abouti par déduction sur une violence sur ce cache mal.
Les manières lapidaires des communiqués du gouvernement en disent long sur les réels motifs de l’arrestation du général.
Est-ce les points de vue du Général Djibrill BASSOLE qui ont fini de nourrir cette haine farouche de la transition ?
Qu’à cela ne tienne, de telles accusations faites dans les conditions dont a usé la transition sont attentatoire aux droits d’un citoyen ordinaire, encore plus s’agissant d’un Général de la gendarmerie.
Tout compte fait, chacun de nous se doit d’agir dans le cadre de la république, et mieux avec tact.
Ou allons-nous avec de tels comportements aux antipodes des principes de la nation.
La gestion du pouvoir d’Etat n’est nullement dirigé par le droit subjectif, c’est-à –dire par des considérations personnelles alimentées par le rapport de force.
Si cela s’avère être le cas pour la transition, c’est grave, alors même très grave car cette période de la vie de notre nation est basée sur un consensus et non sur une élection démocratique qui conforterait la légitimité des autorités de la transition.
Ce consensus impose de se limiter exclusivement au respect du droit objectif.
Soyons vigilent, très vigilent !!!
Aujourd’hui c’est autrui ; Qui sera le prochain !!!
Ben Said Julius TOPAN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés