Accueil > ... > Forum 1245716

Bavures des koglwéogos à Karangasso Vigué : Le chef des Dozos, Ali Konaté appelle à l’ordre

5 février 2018, 09:53, par goulgoulé

Merci Pigeon vert pour cette analyse que la plupart des Mossi refusent de voir ou de constater. Tous ces Mossi, qui pour un oui ou non aiment clamer " On est majoritaire" son t totalement ignorants de l’histoire de cette partie de l’Afrique, tout en validant ou perpétuant l’esprit colonial qui dans sa conquête à favoriser cette situation, pour affaiblir l’empire Manding et le démanteler entre trois pays. Avant la guerre en Côte d’Ivoire, les Mossi avaient une puissance de feu inégalée, allant même jusqu’à mater au coeur de Bobo certains résistants. Dans l’aveuglement de l’ex puissance coloniale de faire tomber Gbabo, ils ont crée une alliance entre les Mossi et les Dioulas pour atteindre leur objectifs de garder le contrôle sur leur ex colonies, avec toujours la collaboration des valets locaux, comme aimait dire Thomas Sankara. Cette guerre sanglante, a permit de donner une puissance de feu aux Dioulas, qui pour la première fois, se sont tous mobilisés (Burkina, Mali, Côte d’Ivoire)face à un présumé ennemie,

Si le Mogho Naba ne sensibilise pas ses sujets sur cette nouvelle donne, afin d’éviter d’autres bavures, la situation pourra rapidement dégénérer d’abord au Burkina avec un conflit "Koglwéogo-Dozo", ensuite "Mossi contre Dioula’, et se propager rapidement en Côte d’Ivoire où des Ivoiriens attendent patiemment une belle occasion pour régler leur comptes.

Nayanka Bell, est aujourd’hui victime selon ses témoignages, d’une spoliation de ses terres par un Mossi et cela a un peu envenimé l’atmosphère à la lecture des interventions sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette influence de plus en plus récurrente. Moi même qui vous écrit, j’ai été aussi victime de la spoliation de la parcelle de ma mère au secteur 24 de Bobo par un Mossi, qui malgré les preuves que j’ai apporté à la justice, les a totalement ignorées... Bref !

Ces dérapages ou arrogances de certains Mossi, sous le silence complice du Mogho Naba, est il le signe d’une prochaine décadence ? Le royaume Mossi a t il entamé son déclin après avoir atteint son apogée ?
De même qu’à une loi injuste, nul n’est ténu d’obéir, on dira "A une justice injuste, ou une autorité injuste, nul n’est tenu d’obéir".

Malcom disait " Si nous n’apprenons pas à vivre ensemble en intelligence, alors nous mourront tous comme des idiots".

Si mon message passe, ça voudra dire qu’il y encore moyen de communiquer dans ce pays pour trouver des solutions viables.
Si mon message est censuré, ça voudra dire que les espaces de liberté qui nous restent sont pris en otage. Alors bienvenu à la chienlit !
Artistiquement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés