Accueil > Actualités > Opinions

Dernier ajout : 24 novembre.

Macron honore le Peuple burkinabè de l’amitié du Peuple français !

 vendredi 24 novembre 2017

Dans la vie des nations, certains évènement nous interpellent et invitent à faire preuve d’un sens élevé de sursaut patriotique. Je sais par avance que mon propos ne plaira pas forcément à une catégorie de citoyens burkinabè mais je n’ai pas pour habitude d’écrire pour plaire à des individus. Je me laisse guider exclusivement par le sens de l’intérêt général. Au-delà de nos intérêts égoïstes, l’intérêt de la patrie doit à tout moment être placé au-dessus de tout.
Dans quelques jours, nous recevrons un hôte (...)

Recrutement d’assistants et de chercheurs : À quand une université nouvelle au Burkina Faso ?

 mercredi 22 novembre 2017

Ceci est ce qu’il convient d’appeler un coup de gueule attribuable au « recrutement d’assistants et de chercheurs au profit des institutions publiques d’enseignement supérieur et de recherche ». Il concerne donc le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. J’espère que des compatriotes complèteront d’une manière ou d’une autre ce témoignage d’un citoyen en colère.
Mon opinion est particulièrement fondée sur des échanges avec des candidats potentiels et des (...)

Traite de noirs en Libye : Extirper le mal à la racine

 mercredi 22 novembre 2017

A travers la réflexion ci-après, Karim Traoré apporte sa contribution au débat sur la résurgence de l’esclavage en Libye.
La diffusion par CNN, un média occidental, des images surréalistes de vente aux enchères de migrants noirs en Libye a enflammé les réseaux sociaux et la presse en Afrique. Chefs d’Etats, artistes, footballeurs, journalistes, chacun rivalise d’indignation et de déclaration de condamnation. Le Président du Faso, Rock M.C. KABORE a rappelé son ambassadeur en Lybie pour consultation (...)

Résurgence de l’esclavagisme en Libye : « Une offense à la mémoire collective des peuples noirs » selon Ibrahim Sawadogo

 lundi 20 novembre 2017

La réflexion suivante est l’œuvre d’un spécialiste des relations internationales sur la révélation de vente de Noirs comme esclaves en Libye. Tout en condamnant sans concession cette pratique qui exhume le passé douloureux de l’Afrique concernant les 300 ans de traite négrière, l’auteur interpelle la responsabilité des chefs d’Etat africains incapables de répondre aux besoins de sécurité des citoyens et d’assurer la libre circulation des biens et des personnes.
C’est l’humanité entière qui est sous le (...)

Situation des migrantes et migrants en Libye : Le silence coupable de la société civile africaine

 samedi 18 novembre 2017

Stéphane Ségara-Simporé est le signataire de la tribune suivante où il dénonce le racisme contre les Noirs. En s’appuyant sur le cas des migrantes et des migrants en Lybie, notre contributeur, tout en manifestant son indignation concernant les traitements inhumains que ces Africains et Africaines vivent, décoche une volée de piques contre les dirigeants et la société civile en Afrique, responsables selon lui de la situation.
La peau noire continue d’être criminalisée dans le monde. Depuis quelques (...)

Foire de réactions sur la sortie de Tahirou Barry sur BF1 : « Les périls de l’essentialisation » selon Assétou Diallo

 jeudi 16 novembre 2017

La tribune ci-après est de Assétou Diallo, chercheur, doctorante à l’école doctorale de droit de la Sorbonne. Tout en déplorant les relents ethnicistes et régionalistes des réactions consécutives à la sortie de l’ancien ministre de la Culture à l’émission « Surface de vérité » sur BF1, notre compatriote interpelle à la nécessité d’une union de tous les Burkinabè pour pouvoir espérer relever les défis du moment.
Le passage de Monsieur Tahirou Barry, ex ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme sur BF1 le (...)

Nouvel organigramme du ministère de la santé du Burkina Faso : Un énorme gâchis pour le système pharmaceutique, selon Dr Issaka SONDE

 vendredi 10 novembre 2017

Lors du Conseil des Ministres du 27/09/2017, pour le compte du ministère de la Santé, a été soumis un rapport relatif à la révision de l’organigramme du dit Ministère. Auparavant, un comité de relecture de l’organigramme avait été mis en place à travers l’arrêté N°2017-134/MS du 12 Mai 2017.
L’adoption de ce rapport visait une meilleure organisation du ministère de la Santé en vue de lui permettre de remplir efficacement ses missions conformément à la nouvelle vision orientée sur la gestion axée sur les (...)

Gouvernance du Burkina Faso post insurrectionnel : Une affaire de tous, un défi collectif, un impératif commun

 jeudi 2 novembre 2017

Cette tribune est de Boubacar Elhadji, un citoyen qui analyse la dynamique de la situation politique nationale avec ses crispations et ses espoirs de détente. Ressassant les conditions dans lesquelles le Burkina Faso a évolué depuis le 15 octobre 1987 jusqu’à maintenant, l’auteur appelle les citoyens burkinabè à tirer leçons des différents évènements et à œuvrer pour l’unité et la réconciliation, gages de stabilité et de développement.
Les crises sont consubstantielles aux sociétés humaines. Elles ne sont (...)

Burkina Faso : Une entrée dans l’antichambre du chaos nécessitant des élections anticipées

 dimanche 22 octobre 2017

Le climat sociopolitique national vient de franchir un nouveau cap. Aux maux qui altèrent le vivre-ensemble s’ajoutent le discrédit des OSC, les caprices d’une administration-poison (Bureaucratique), l’inexistence d’une opposition politique, et le désamour d’un peuple vis-à-vis d’une classe politique dont la nième intrigue détruit l’UPC. Cette absence de confiance généralisée fait courir au pays le risque de manquer de repères, de leaders en cas de besoin de mobilisation nationale.
I. Un manque de leaders (...)

Quand la libération de Djibrill BASSOLE crée la psychose

 mercredi 18 octobre 2017

Le mardi 10 octobre 2017, le président de la chambre de contrôle près le tribunal militaire a accordé la liberté provisoire au Général BASSOLE détenu depuis plus de deux ans à la MACA. À l’annonce de cette mise en liberté provisoire, le gouvernement burkinabè par le truchement du ministre de la justice s’est dit étonné et n’a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet prétextant respecter l’indépendance de la justice.
Mais la suite des évènements le mercredi 11 va révéler aux yeux de l’opinion nationale que (...)

Manifestation sur la voie publique au Burkina Faso : L’interdiction du meeting du MPJ membre du CED de Pascal Zaida en cause

 jeudi 12 octobre 2017

Les péripéties du meeting avorté du Mouvement Populaire des Jeunes (MPJ), membre du CED de Monsieur Pascal ZAIDA et les développements qui ont suivi m’exhortent à donner mon point de vue sur l’environnement de la manifestation sur la voie publique en relation avec les textes qui régissent la liberté d’association, la liberté de réunion et de manifestation sur la voie publique et la répression des actes de vandalisme commis lors des manifestations sur la voie publique.
Le présent point de vue ne tient (...)

De la nécessaire politique de concorde nationale

 dimanche 8 octobre 2017

Une menace grave planait sur le village. Une réunion des barbes blanches avait été convoquée dans la case à palabres. Tous ces hommes d’expérience mesuraient l’étendue du péril. Tout comme chacun voyait nettement ce qu’il convenait d’entreprendre. Toutefois, la sagesse des ancêtres enseignait que l’action envisagée était impossible à tenter. Constat qui brouillait les jugements et paralysait les énergies. Dans le même temps se tenait une rencontre des jeunes. Ces esprits juvéniles ne savaient pas la chose (...)

« La seule chose juste, est la Paix » déclare le Pape François

 dimanche 8 octobre 2017

L’Assemblée Générale des Nations Unies ferme ses portes sur une note sombre. Des amabilités ont été balancées comme signes du crépuscule de la paix. Ou plutôt, cette panne de sagesse du monde prétend-elle construire la paix au monde avec des délires verbaux au lance-flammes ?
Ma conviction est faite en regardant les enjeux de paix au Moyen Orient. La défaite du califat rêvé par Bagdadi est à portée de main des différentes coalitions hétéroclites, bigarrées et potentiellement confligènes. Le dire, c’est (...)

Burkina : La paix, ce n’est pas pour demain

 mardi 3 octobre 2017

Hier, 02 octobre 2017, j’ai regardé la cérémonie de lancement de la campagne de collecte de fonds pour la construction d’un mémorial Thomas Sankara, en présence de son camarade de lutte John Jerry Rawlings qui fut très ovationné....
A la fois émouvant et instructif. Le stade était aux 3/4 vide ! Le stade aurait sans doute été plein à craquer si cette cérémonie avait eu lieu après le jugement de son assassinat.
Sankara à toutes les sauces, mais Sankara nulle part dans les réalités du Burkina, à part dans (...)

Lettre ouverte à Smaila OUEDRAOGO, ministre de la jeunesse : Une contribution à la mise en place du Conseil National de la Jeunesse du Burkina Faso

 samedi 30 septembre 2017

Monsieur le Ministre,
Je tiens à vous présenter par avance mes excuses pour ma démarche si toutefois elle venait à l’encontre de la courtoisie. Sinon, à travers ces lignes, je souhaiterais juste apporter ma modeste contribution non seulement pour le bon déroulement du processus de l’organisation des élections mais aussi et surtout pour le bon fonctionnement du Conseil National de la Jeunesse du Burkina Faso.
Monsieur le Ministre,
Depuis votre nomination à la tête du département en charge de la (...)

Burkina Faso : Lever l’hypothèque Compaoré

 mardi 26 septembre 2017

Depuis la semaine dernière et la visite d’un certain Nana Thibault à Blaise Compaoré à Abidjan, le microcosme politico-médiatique et les réseaux sociaux bruissent de rumeurs de retour de l’ancien chef de l’Etat burkinabè ; aux uns apportant crainte, angoisse et colère ; aux autres, espoir et euphorie…
Les déclarations à la presse se multiplient, Facebook s’enflamme. C’est à qui aboiera le plus fort et le mieux, dans l’espoir de se faire remarquer et de s’attirer les bonnes grâces des bonzes de son camp. (...)

Vision Express sur … Royal Air Maroc, pourquoi tant de mépris pour les clients ? Version 2.0

 vendredi 22 septembre 2017

En faisant mes recherches dans le but de porter à nu les comportements pernicieux de cette compagnie, je suis tombée sur cet article « Vision Express sur … : Royal Air Maroc, pourquoi tant de mépris pour les clients ? » rédigé par Bassératou KINDO en décembre 2013.
Les faits ne sont pas les mêmes, mais font toujours référence au manque de considération et à la négligence des responsables de Royal Air Maroc à l’endroit de leur clientèle.
En parcourant les commentaires de ce premier article, j’ai souvent (...)

« Le franc CFA lié à l’euro est un bouclier de stabilité pour les populations locales », selon l’économiste Bruno Bernard

 vendredi 22 septembre 2017

Pour l’économiste Bruno Bernard, professeur d’économie à l’université Paris-XII et à l’école de commerce ICN de Nancy, et également lobbyiste sur les questions commerciales au Parlement européen, "un pays africain qui quitterait la zone franc CFA verrait les prix d’importation exploser aux dépens des plus pauvres".
Soixante-dix pour cent des échanges de la zone franc CFA se font avec l’Europe. Une sortie de cette zone des quatorze pays d’Afrique de l’Ouest et centrale qui en bénéficie appauvrirait leurs (...)

Profils souhaitables pour le prochain gouvernement au Burkina Faso

 lundi 11 septembre 2017

Les pronostics d’un remaniement ministériel avant la rentrée gouvernementale de septembre 2017, ont été certes déjoués par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Cependant, la nécessité s’impose toujours de former un gouvernement d’action et de résultat, pour rattraper le retard dans la concrétisation de plusieurs projets du programme quinquennal (2015-2020) du Chef de l’Etat.
Pour réussir cette mission à mi-parcours du mandat présidentiel, il s’avère impérieux de confier les fonctions (...)

FRANC CFA : Pour un débat serein et respectueux

 jeudi 7 septembre 2017

Des cinquante-quatre Etats africains, seuls quatorze ont une monnaie commune appelée Franc CFA convertible à taux fixe avec l’euro. En dehors de ces quatorze Etats, les quarante autres ont quarante monnaies non identiques avec des taux de changes différents et souvent flottants vis-à-vis des fortes devises comme l’euro et le dollars US. Quel est le meilleur des deux scenarios : monnaie unique ou monnaies nationales ? Je ne verserai pas dans le débat biaisé par des aprioris et des sentences plus (...)

Pages : 0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 4400

  Météo
Météo Ouagadougou
  A la une de la presse
  Caricatures
  PMU'B
PMU'B

« 4+1 » DU 24/11/2017

ARR : 5-7-10-8-12 NP : 00
ORD : 22 645 000
DES : 153 500
BONUS : 7 500

C G : 133 000
C P A : 22 500
C P B : 10 000
C P C : 4 500

Conseil des Ministres depuis 2004
  Pharmacies de garde
Aéroport de Ouagadougou horaires

Suivez Lefaso.net
sur le WEB


Déjà 30 000 abonnés !

Lefaso.net
sur Facebook


Suivez
@lefaso_net
sur Twitter


Disponible sur Google Play Disponible sur App Store

LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés